Marseillan

Marseillan-plage célèbre ses 70 ans.

 

 

Marseillan-plage aujourd’hui

Depuis 2008 la municipalité s’est attelée à redorer l’image de la station. Des projets urbanistiques et esthétiques répondent à la demande de la clientèle de plus en plus exigeante.

Marseillan s’affirme comme une destination de caractère, aux attraits naturels, culturels et patrimoniaux indiscutables. La station balnéaire est devenue incontournable et quand on y a goûté on ne peut plus s’en passer. De nombreux vacanciers y reviennent chaque année, fidèles à celle qui le leur rend bien.

Preuve en est, puisque depuis 2008, on constate une forte augmentation du nombre de nuitées de 74%. Du côté des hébergeurs et des commerces, on note une forte amélioration des structures d’accueils.

Ce dynamisme n’enlève rien au charme authentique qui émane toujours de Marseillan. Aucune grosse construction, aucun grand ensemble ne vient entraver la vue et on y trouve encore de charmantes villas qui nous ramènent au temps de sa création.

Enfin ils convient de rappeler que Marseillanplage est reliée à ses voisines, Sète, Agde, le Cap d’Agde et Marseillan par un important maillage de pistes cyclables.

Et enfin, point non négligeable, tous les parkings sont gratuits hormis l’air de stationnement pour campings-cars.

« Riche de son passé, fière de son présent et confiante en son avenir, la station a évolué mais n’a pas perdu l’identité familiale qui la toujours caractérisée. », se réjouit Yves Michel, le Maire. 


 Parc locatif municipal

Marseillan-plage, « la plage des familles » où à moindre frais, on peut passer d’agréables vacances. Avec une centaine de bungalows municipaux la station accueille chaque saison depuis 70 ans de nombreux vacanciers.
Se trouvant confrontées aux vieillissements des structures la municipalité entame Un projet colossal débuté en 2016 : Celui de remplacer les anciens bungalows dit « populaires » par 45 chalets au confort et au design en adéquation avec la montée en gamme de la station en général

Quelques chiffres

  • Coût des travaux du promenoir : Vente du camping municipal Pisse-Saumes : 1.100.000 € 4.000.000 €
  • Travaux de l’avenue des Campings : Vente du camping municipal Gourg de Maffre : 1.115.239 € 2.300.000 €
  • Travaux de l’avenue de la Méditerranée : Vente du terrain du Parc d’attraction : 5.000.000 € 600.000 €
  • Travaux du parc locatif communal : 6.000.000 €
  • Parking des campings-cars : 450.000 €
  • Travaux du chemin de l’Airette : 144.000 €  
   

Avant les premiers jours de l’été, Marseillan-plage lance les festivités de son 70e anniversaire. Pendant tout un week-end, la Municipalité et l’Office de Tourisme ont prévu de nombreux évènements pour célébrer l’histoire des 70 ans de la station balnéaire.
Un programme de festivités ouvert à tous qui annonce une saison estivale tout aussi dynamique.
Alors rendez-vous vendredi 26 et samedi 27 mai 2017 pour souffler les bougies de notre belle septuagénaire.

 

« Marseillan-plage, riche de son passé, fière de son présent, et confiante en son avenir »

Yves Michel, maire de Marseillan

 

 PROGRAMME -

  • Vente de produits à l’effigie des 70 ans de Marseillan, plage Office de tourisme Avenue de la méditerranée
  • Exposition permanente Quartier robinson, Rue Georges Brassens, Place du Marché, Avenue des Campings, Allée de la Plage, Avenue de la Méditerranée (brochure disponible à l’Office de tourisme)
  • Exposition photos par l’association Marseillan d’Hier et d’Aujourd’hui , parvis de l’Avenue de la Méditerranée

VENDREDI 26 MAI 2017

  • Dès 9h - Promenade en mer avec Le Loup Marseillanais Inscription à l’Office de Tourisme – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Dès 10h - Ateliers de sculpture sur sable - Plage d’Honneur, côté Capitainerie
  • 10h > 17h30 - Promenade en calèche - Départ de l’Office de Tourisme
  • 10h > 19h - Animation Cerfs-volants - Plage Robinson
  • 11h30 - Inauguration du parc-locatif et du chemin de l’Airette Parc locatif, Chemin de l’Airette
  • 15h - Lancement de la sculpture sur sable - Promenoir
  • 17h - Animation musicale dans les rues avec la Peña Bella Ciao Avenue des Campings, Chemin de l’Airette, promenoir
  • 22h - Spectacle eau, son & lumière – « Le Ballet des Eaux » Parvis de l’Avenue de la Méditerranée
  • 22h30 - Concert & spectacle avec JAM CITY - Place du Marché, Nombreux cadeaux à gagner

SAMEDI 27 MAI 2017

  • 6h > 18h - Baptêmes en Montgolfière (selon conditions météorologiques) Inscription à l’Office de Tourisme- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 8h30 - Initiation au Qi-Gong - Plage des Embruns
  • 9h - Promenade en mer avec Le « Loup Marseillanais » Inscription à l’Office de Tourisme- Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Dès 10h - Ateliers de sculpture sur sable - Plage d’Honneur, côté Capitainerie
  • 10h >17h30 - Promenade en calèche - Départ de l’Office de Tourisme 10h > 19h - Animation Cerfs-volants - Plage Robinson
  • 10h > 11h - Courses des garçons de café et remise des prix- Avenue de la Méditerranée 13h > 18h - Structures gonflables - Plage des Embruns et Plage du Pous
  • 17h - Initiation à la Zumba - Plage des Embruns
  • 22h - Feu d’artifice - Plage d’Honneur
  • 22h30 - Concert avec l’orchestre Jean Ribul - Place du Marché
 
 

On n’a pas tous les jours 70 ans !

Le 20 mai 1947 naissait Marseillan-plage. Date à laquelle le conseil municipal présidé par le maire André Filliol, décidait de créer une petite station balnéaire. Avant d’atteindre l’âge de la maturité, Marseillan-plage a traversé quelques périodes tourmentées, mais aussi des périodes de prospérité.

André Filliol, « le maire bâtisseur » (1891-1973)

Il est désigné maire de Marseillan le 6 mai 1945. Son mandat a été marqué par deux grandes oeuvres : la création du Syndicat intercommunal du Bas Languedoc et la fondation de Marseillan-plage, « la plage des familles ». Contre vent et marrés, avec de la ténacité, il a su être convainquant et a réussi à faire démarrer sa station balnéaire


Allées A. Fillol

 

 

 

  Historique en quelques dates …

  • 1944 : Retrait de l’armée d’occupation qui laisse pratiquement toutes les maisons enbord de plage détruites.
  • 1945 : Acquisition par l’ancien maire M. Filliol de 20 ha de terrain avec 3 objectifs :
    - Créer une station balnéaire.
    - Reloger les habitants des Onglous et de laPlage qui avaient été expulsés par lesallemands.
    - Réinstaller les pêcheurs sur leur lieu de travail.
  • 1947 : M.Filliol demande aux autorités l’autorisation de nommer la station « Marseillan-plage ».
  • 1949 : Les premières constructions sortent de terres.
  • 1951 : Naissance des premiers bungalows, construits à moindre coût, par le personnel communal.
  • 1952 : La station compte désormais 23 bungalows. La cité marchande débute.
  • 1953 : Une annexe de l’office du tourisme et du logement voit le jour.
  • 1960 : La station marchande est achevée, les rues ont été goudronnées. Elle dispose alors d’une station service, d’un dancing, d’une gare routière, d’un hôtel d’une capacité d’accueil de 18 chambres et d’une salle de restaurant de plus de cents couverts. Fin mars, André Filliol accueille le Général De Gaulle de passage à Marseillan.
  • 1962 : Pour des raisons de santé M.Filliol abandonne son mandat de maire. Son adjoint Henri Maurin lui succède et poursuivra son oeuvre.
  • 1967 : Création de l’avenue de la Méditerranée, artère principale de la station qui relie la route nationale au bord de mer. Attribution des noms de rues suite à l’essor de constructions réalisées. Henri Maurin rend hommage à l’ancien maire, André Filliol en nommant la plus importante avenue du lotissement à son nom. Les allées A. Filliol
    1973 : Construction du pont anti-chars du « canal des Allemands » plus communément appelé « le canal de Pisses-saumes ». Il apporte un renouvellement permanent d’eau de mer dans la lagune, ce qui l’enrichit en plancton et micro organismes. Marseillan-plage possède enfin son port.
  • 1973 à 1976 : Naissance de nombreux campings ; la Créole, le Grillon des Mers, le Rieu, le Charlemagne …
  • 1983 : Agrandissement du port.
  • Des années 1980 à 2000
    Tout au long de ces années la station a pris peu à peu son visage actuel avec 4 parties bien distinctes :
    • le « coeur » de la station Elle s’étend de l’avenue de la Méditerranée au canal des Allemands. Cette partie a longtemps constitué l’essentiel de cette « plage des familles » voulue par André Filliol. On y retrouve les bungalows dit « Villa individuelles » ainsi que la plupart des commerces et restaurants.
    • A l’est la façade maritime Plus étroite entre le canal des allemands et la route de Sète. Autrefois occupée par les vignobles elle s’est transformée en zone résidentielle pour vacanciers.
    • A l’ouest De l’avenue de la Méditerranée aux limites de la ville d’Agde. Les domaines (Belles étoile, Beauregard, La Coquille, Pietremont, Le Rieu), se sont transformés au fils du temps en campings, justifiant la dénomination « avenue des campings ».
    • L’arrière-station Il constitue le quatrième quartier avec la Gare SNCF, la cave coopérative, et récemment le parc d’attraction. Ce quartier est relié au lieu-dit « Maldormir » où se trouve une vaste zone de bassins : ce sont les Lagunes des Pradels. Ces bassins nés sous la municipalité Arnaud, assurent, le traitement des eaux usées et l’assainissement de Marseillan et de Marseillan-plage.
  • 2007 : Travaux d’extension des lagunages des Pradels et des Onglous. Pour répondre à l’accueil croissant des vacanciers.
  • 2011 : Création d’une aire de stationnement pour camping-cars.
  • 2013 : Inauguration de la « Nouvelle » avenue de la Méditerranée. Une vaste esplanade piétonnière, un mobilier urbain design et fonctionnel, deux jolies fontaines représentant le terroir local. C’est avec cette vision « idyllique » qu’apparaît aujourd’hui le coeur de la station. 
  • 2015 : Requalification du promenoir de la plage d’honneur. Au fils des années le promenoir a subi les coups du vent et les coups de la mer. Son réaménagement est devenu une évidence. Aujourd’hui le promenoir a fière allure avec un nouveau mobilier urbain qui vient s’intégrer à l’architecture déjà existante sur l’avenue de la Méditerranée.
  • 2016 : l’embellissement de la station s’est poursuivi par le réaménagement de l’avenue des campings, du chemin de l’Airette et des allées Filliol. Tous ces chantiers ont été en partie financés par les fonds propres de la commune. « Marseillan-plage poursuit sa grande mutation, nous nous devons d’offrir des équipements de qualité », souligne, le Maire de Marseillan, Yves Michel.
 

Rénovation et réhabilitation de l'habitat privé

La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau poursuit son action en faveur de la réhabilitation des parcs anciens dégradés.
Depuis 2015, en sa qualité de délégataire des aides à la pierre, elle décide de l’attribution des aides publiques en faveur de la réhabilitation et de la rénovation de l’habitat privé.
Les priorités d’intervention définies par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont les suivantes : le traitement de l'habitat dégradé, l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et au handicap, la rénovation énergétique, les copropriétés en difficulté (secteur OPAH Ru) ou fragiles.
Une aide financière peut être accordée sur la base d’un projet présenté par le demandeur et qui respecte les conditions d’éligibilité précisées dans le Règlement de l’ANAH.
Un bureau d’études peut accompagner gratuitement les propriétaires dans leurs démarches (conseils sur la faisabilité de leur projet, aide au montage du dossier, assistance, visite de conformité…..).
En complément des aides de l’ANAH, une subvention sur fonds propres de la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau peut être attribuée sous conditions.
A cet effet, vous pouvez rencontrer gratuitement les opérateurs suivants :
- Pour le périmètre du Programme d’Intérêt Général (PIG) : (Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-Vieux, Frontignan, Gigean, Marseillan, Mireval, Vic-la-Gardiole, Sète hors centre ancien) le bureau d’études URBANIS vous recevra tous les lundis de 9 h 30 à 11h 30 à la Maison de l’Habitat 17, rue Pierre Sémard à Sète.
En dehors de ces permanences, le Bureau d’Etudes URBANIS assure des permanences téléphoniques, tous les mardis, mercredis et jeudis de 09 h 30 à 11 h 30.
Téléphone : 04.99.52.97.92., mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Le service Habitat de la CABT reste à votre disposition pour plus d’informations sur ces dispositifs : 04.67.46.47.82

Yves Michel ne sera pas candidat aux législatives

Le bruit courait déjà depuis quelques jours, c'est à présent officiel : Yves Michel le maire de Marseillan et vice président de la grande agglo de Thau chargé du développement économique et à l’attractivité du territoire annonce dans un communiqué de presse qu'il renonce à être candidat aux législatives et privilégie son engagement local.
Une décision somme toute cohérente pour celui qui n'a jamais caché son goût pour l'action concrète de terrain et qui s'est vu confié récemment la présidence du Syndicat Mixte du Bassin de Thau, une structure qui regroupe aujourd’hui 26 communes représentant 3 des plus grandes agglomérations de l’Hérault et dont le rôle est essentiel pour l'aménagement du territoire et l'environnement.

 

 

Communiqué :

"En septembre 2016, je vous avais informés de mon souhait d’être candidat aux élections législatives de juin 2017.
Cette candidature, j’ai voulu l’ancrer dans un engagement fort au service de notre territoire, pour lequel les expériences de chef d’entreprise, de bénévole d’associations et d’élu local, constituaient les gages d’une représentation large de notre circonscription.
En tout début d’année, sur décision préfectorale imposée, la Communauté des Communes du Nord Bassin de Thau (CCNBT) et la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau (CABT) ont fusionné. Le nouveau conseil communautaire m’a élu vice-président de cette nouvelle agglomération de 14 communes, et le président Commeinhes m’a délégué les responsabilités au développement économique, à la pêche et à la conchyliculture.
Notre Syndicat Mixte du Bassin de Thau a vu sa composition modifiée, et regroupe aujourd’hui 26 communes représentant 3 des plus grandes agglomérations de l’Hérault. En charge de l’aménagement du territoire (SCOT), de la ressource en eau (SAGE), de la qualité des eaux de la lagune de Thau et de la protection de l’environnement (NATURA 2000), l’ensemble des représentants des communes, m’a accordé sa confiance en m’élisant à la présidence de cette structure, dont le rôle est déterminant pour garantir le développement harmonieux et équilibré de notre qualité de vie.
Aujourd’hui, ces nouvelles responsabilités sont non seulement incompatibles avec un mandat national mais demandent un engagement total au service du territoire et de sa population. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de retirer ma candidature aux élections législatives de la 7ème circonscription.
Je remercie très sincèrement, toutes celles et tous ceux qui m’ont apporté leur soutien.
Dans le cadre de mes fonctions, je sensibiliserai les candidats aux problématiques auxquelles nous sommes confrontés. La fragilité de notre environnement, la raréfaction de nos ressources naturelles et l’indispensable soutien au développement de nos activités économiques sont les enjeux qui ne pourront pas être sacrifiés sur l’autel de tristes combats politiciens.
Le travail de chacun permettra la réussite collective de nos projets !"

Yves Michel
Maire de Marseillan,
Vice-Président de la Communauté d'agglomération du Bassin de Thau, délégué au développement économique et à l’attractivité du territoire
Président du Syndicat Mixte du Bassin de Thau

 

Race Nautic Tour 2017

 

No images found.

   

Pour la 3ème année consécutive le port de Marseillan-Plage a connu une affluence particulière les 7 et 8 mai.
La municipalité en partenariat avec Offshore Passion a organisé le Race Nautic Tour 2017, une manifestation chapeautée par la Fédération Française de Motonautisme qui attire de nombreux amateurs de sport nautique et  permet d'approcher ces bolides des mers et leurs valeureux conducteurs  certains autochtones, mais aussi d'autres venus de plusieurs régions de France, Gard, Var, Vaucluse, Bouches du Rhône, Yvelines pour participer à ces compétitions catégorielles.
Le temps pluvieux samedi matin, ce qui risquait de remettre en cause le déroulement de cette manifestation a ensuite laissé place au soleil mais agrémenté d'un vent qui a soufflé sans discontinuer pendant ces 2 journées.
Cette fête du nautisme a donc pu se dérouler sans incident majeur jusqu'à la remise des prix dimanche soir remis par Mme Fabre de Roussac  adjointe au tourisme et conseillère départementale heureuse et fière de la performance réalisée par des marseillanais Cyril Camboulive qui a obtenu une 3ème place et Dominique Lavène et Yassine (Dolphin Nautico) qui se sont classés 1er.

C.Gressier

télécharger les résultats complets

 

 

Printemps de poètes ...en herbe

 

Le printemps a toujours inspiré les poètes, et ce sont les élèves des classes de CP de Mme Nicolas , et des CE1 de Mmes Barcelo et Munoz de l'école Maffre de Beaugé qui ont participé à ce concours de poésie du printemps 2017.
Mardi soir, à 18h15, dans une chaude ambiance, les élèves  accompagnés de parents et des institutrices sont venus à la Médiathèque recevoir les prix récompensant leurs jeunes talents.
Les textes sont le fruit d'un travail collectif de phonologie, ainsi que les dessins qui accompagnent les textes, comme l'a précisé Mme Nicolas, et les 4 membres du jury (4 dames qui participent à l'atelier d'écriture à la Médiathèque) ont eu la lourde et drastique tâche de désigner les gagnants.
Elles ont exprimé leurs difficultés à trancher en raison de la teneur et de la qualité des oeuvres produites par ces enfants.
Le CP de Mme Nicolas a été doté de 2 livres pour le travail de tous les élèves et a reçu les félicitations du jury pour le dessin et le texte "le dragon".
Au  CE1 de Mme Barcelo, c'est Tiffany Carquillat qui a reçu le 1er prix pour la "petite histoire" et un 2ème prix ex aequo a été décerné pour histoires de filles et de garçons.
Les princesses : Liana Hennebert, Luna Gasparini, Lyna Kaci
Les fées: Lyna Kaci, Loana Ravina
Les danseuses: Bryana Ximenez, Maeva Garcia, Shanna Verjus

Les pirates: Baptiste Fabri-Bailles, Bryan Clarenn, Ryan Giner-Gilet
Les chevaliers: Maylan Sanchez, Illyan Sancgez, Liroy Cresencio, Corentin Lieure
Les donosaures: François Rodriguez, Noah Langa, Maël FourniouFélicitations du jury  à Maelys le Guilloux pour "cauchemar et à Westley Hebden pour "dragon";

Au CE1 de Mme Munoz le 1er prix a été décerné à Enzo Roux-Thibault pour "la saucisse" et à Talida Mellodo pour "boum boum".
Félicitations spéciales du jury à Ilona Reschechat, Lauris Manceaux-Lavandet et Garance Carpreau.
Cette joyeuse et bruyante cérémonie s'est déroulée en présence de Mme Sylvie Raffard la souriante et enthousiaste directrice qui chapeaute depuis le 1er avril 2017 les médiathèques de Marseillan et de Balaruc-les-Bains dont les compétences ont été transférées à  l'Agglo fin 2016.
Interrogée, Mme Raffard, a fait part de son désir de faire travailler ensemble les médiathèques et de perpétuer les manifestations qui animent ces espaces culturels :expositions etc. en travail étroit avec le personnel de "La Fabrique".
Parmi les grands projets, signalons la construction d'une nouvelle médiathèque en centre-ville à Balaruc-les- Bains.

C.Gressier

 

 

Remise d'un chèque à Handi thau Access

C'est vendredi 21 avril à 12h que l'Association Handi Thau Access a reçu un chèque en présence du maire Yves Michel, des Adjointes Mme Fabre de Roussac et  Mme Requena, et de membres des associations culturelles.
Ce chèque, d'un montant de 927,35€ correspond comme l'a précisé Mme Fabre de Roussac, au bénéfice des ventes de produits réalisés par les associations culturelles dans le cadre de l'animation "Voyage dans les Arts" qui a eu lieu pour la 3ème année consécutive, coordonné par M.Fleurden-Bissière ( service culture) et la Médiathèque.
Elle a aussi précisé que ce montant, double de l'année précédente est un véritable exploit en raison du mauvais temps pendant cette manifestation.
M.Ahullo, Président de l'association Handi Thau Access, a expliqué que le but de l'association est de faire sortir de chez eux les handicapés , les intégrer dans la vie sociale en leur permettant de participer  à des activités.
Pour cela, ils investissent dans des achats de vélo adaptés, des vélos à assistance électrique, qu'ils mettent à disposition de leurs adhérents, et c'est ainsi que l'an passé ils ont pu s'associer au Tour Thau et comptent réitérer cette performance cette année au mois de juin.
Le coût de ces matériels étant élevé, les participations financières générées par des manifestations sont très appréciées. Avant d'inviter les personnes présentes à partager un verre de l'amitié, le maire Yves Michel a rappelé que les associations marseillanaises permettaient de développer un lien social très fort, et que la municipalité, pour sa part, très sensible à l'insertion des handicapés, a largement dépassé le quota imposé par l'Etat et leur emploi figure notamment dans les clauses sociales des marchés publics.

C.Gressier

 

Vernissage : photos d'Irlande

 

No images found.

   

Jeudi 13 avril à 18h 30 au théâtre Henri Maurin, c'était le vernissage des photos de Castelblayney, cette charmante commune irlandaise jumelée avec Marseillan depuis 2013, à l'initiative du maire d'alors M.Joe Brennan amoureux de notre commune et acquéreur d'une maison où il vient souvent respirer l'air marin.
Une exposition, qui, après le défilé de Maître Pierre marque le début de la Fête de Printemps et que l'on peut voir en entrée libre jusqu'au 17 avril.
Les passants ont eu l'agréable surprise de voir et d'entendre, tout d'abord devant le théâtre, deux talentueux joueurs de cornemuse en costume traditionnel, venus apporter les accents de leur beau pays verdoyant, accompagnés de quelques compatriotes.
Le maire Yves Michel après avoir souhaité la bienvenue au maire de Castelbayney M.Campbell et aux personnes qui ont fait le déplacement, a expliqué que ces photos réalisées par M.Dumergue lors d'un séjour organisé avec quelques marseillanais et des membres du conseil municipal des jeunes avait pour finalité de sensibiliser la population marseillanaise à cette commune irlandaise (agrandie depuis un an dans un regroupement de communes du comté de Monaghan).
Au travers de ces clichés, on peut appréhender non seulement ses paysages mais sa culture et ses traditions et ces superbes photos peuvent susciter l'envie d'aller visiter ce pays.
Il a remercié le maire de Castelblayney  et les membres de cette communauté pour l'accueil chaleureux qu'ils ont reçu, et il a souligné que le peuple irlandais est un peuple très accueillant.
M.Campbell, a, lui, adressé ses  remerciements au comité de jumelage de Marseillan présidé par M.Ludovic Fabre, Adjoint aux sports,  et précisé qu'un vernissage et une exposition similaires auront lieu à Castelblayney dans 3 mois environ, car un photographe irlandais M.Glenn Murphy est venu à Marseillan en septembre, piloté par M.Dumergue pour faire des photos de notre commune.
Après ces échanges, le maire Yves Michel a invité les personnes présentes à approcher les photos avant de partager un verre de l'amitié.

C.Gressier

 

Visite de fin de chantier: gendarmerie

 

No images found.

   

C'est vendredi 7 avril à 11h30 que s'est déroulée la visite de fin de chantier de la gendarmerie sise Chemin des Belles, en présence du maire Yves Michel accompagné de nombreux élus, du personnel communal des services techniques associé à ce projet,  de membres d'entreprises intervenantes et de gendarmes.
L'architecte M.Miramond a conduit cette visite en commençant par les locaux administratifs et opérationnels réservés aux deux brigades terrestres et nautiques construits autour d'un patio central .
Ces brigades ont des espaces distincts en raison de la spécificité de leurs fonctions mais avec néanmoins des parties communes.
La partie habitation sous forme de villas  individuelles de types T3, T4, T5 a été volontairement séparée des locaux de travail de manière à préserver la vie familiale de ces personnels, qui, corvéables 24h sur 24 doivent pouvoir décompresser et récupérer pendant les temps de repos.
Les habitations sont claires, spacieuses avec un petit étage où l'on accède avec un escalier en bois doté d'une rampe, des chambres équipées de grands placards de rangement emménagés et les pièces dotées de grandes baies et fenêtres qui s'ouvrent sur des terrasses et sur la vue d'un beau paysage aéré.
Des plantations tout autour des bâtiments  vont agrémenter ces espaces et paysager agréablement l'ensemble.
Les villas sont construites en briques et en bois ( ossatures en bois insérées dans un mur en brique) conformes aux nouvelles règles de constructions  et chauffées par une chaudière à ventouses répondant ainsi à des règles thermiques strictes.
Cette construction est le prélude d'un nouveau quartier dans la commune de Marseillan avec l'installation des 27 familles qui vont venir loger dans les villas dès le 4 mai, ouverture officielle de cette gendarmerie.
Des constructions et implantations de commerces sont prévues dans un proche avenir.
Après cette visite, le maire Yves Michel a demandé à M. Miramond  de présenter ou nommer les entreprises choisies conformément aux règles des marchés publics pour intervenir sur ce chantier.
M.Miramond a tout d'abord cité M.Gregory Marmu du bureau d'études CEAU qui a drivé les entreprises espaces extérieurs Colas, Borderes, BRL.
Puis pour le bâtiment Meditrag, Toledo, et Quevedo.
17 lots au total qui ont nécessité également la compétence des entreprises ECIM, SMAC, OXXO, SONZONIG, PPS,CEGELEC,V Allez et Cie,SOMEREV, SOMETAL, Raysseguier, Catala.
Il a remercié les intervenants qui ont tenu compte des desiderata des gendarmes et apporté des modifications pour rendre ces logements  plus modernes.
Le maire Yves Michel avant d'inviter les personnes présentes à partager un verre a rappelé que la ville de Marseillan  en concurrence avec Vias avait été choisie pour cette implantation grâce à sa réactivité de la maîtrise du foncier, car pour rappel, ce chantier de 6,5 M d'euros bénéficie seulement  d'une aide de l'Etat de 20% mais ce budget étant un budget annexe n'impacte pas la fiscalité des administrés .
Ce chantier a contribué par le grand nombre d'entreprises intervenantes au développement économique, et cette construction vient enrichir le patrimoine marseillanais.

C.Gressier

Visite d'Arles

MPE vous  propose une sortie en car dans la ville historique d'ARLES le lundi 29 mai.
Le départ de Marseillan est fixé à 7h15 au parking de Carrefour.
Arrivée prévue à 9h30 à l'Office de Tourisme d'Arles  pour une visite guidée dans le centre ancien, puis déjeuner à 12h45  dans un restaurant du centre suivi à 15h par une visite accompagnée au musée départemental.
Départ à 16h30 pour un retour approximatif à Marseillan à 18h30.
Les prix tout inclus (transports, visites guidées déjeuner) sont fixés à 42€ pour les adhérents et 47€ pour les non adhérents.

Pour tous renseignements, inscriptions et paiements  ( 28 avril dernier délai) téléphoner au 04 67 77 24 08

 

Ré-Installation des huttes de Biodiversité (Biohut®)

La ville de Marseillan s’inscrit depuis plusieurs années dans des actions de sensibilisation et de protection de l’environnement qui l’entoure. Cet engagement est essentiel pour une commune dont 90% du territoire bénéficient du classement « Zone Natura 2000 ».
Marseillan a ainsi été l’une des villes pionnière à avoir investi dans le procédé, Biohut® avec l’installation des 90 modules dans les ports de Marseillan-ville et plage contribuant ainsi au rétablissement des écosystèmes côtiers et lagunaires. En novembre 2016, les cages avaitent été sorties de l’eau afin d’analyser la situation des habitats et de procéder à un comptage minutieux des différentes espèces qui s’y trouvaient.
Jeudi dernier, c’est en présence du Sénateur maire de Sète et président de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau, François Commeinhes, du maire de Marseillan, Yves Michel, des conseillers départementaux, Marie-Christine Fabre de Roussac et Sébastien Frey, du représentant de l’Agence de l’Eau et du Directeur départemental adjoint de la DDTM, Frédéric Blua, que s’est déroulée la réinstallation des habitats.

 

Biohut est la solution développée par la société Ecocean pour créer un habitat artificiel offrant « le gîte et le couvert » afin de favoriser le taux de survie des poissons et autres animaux marins dans les phases initiales de leurs existences. Le procédé permet ainsi de redonner la fonction de nurserie à des zones modifiées par l’homme (par exemple les ports et les aménagements côtiers).

Qu’est ce qu’une nurserie ?

L’habitat nurserie est caractéristique de la morphologie et des besoins des espèces :

  • Une nutrition variée et adaptée.
  • Un habitat favorable à l’installation des post-larves, qui les protège des prédateurs et des pressions pendant leur période juvénile jusqu’à la taille refuge.
  • Un environnement où les juvéniles grandissent plus vite et ont un meilleur taux de survie qu’ailleurs.
  • Une localisation qui permet un déplacement vers les habitats adultes.


©Rémy Dubas

Composé d’une cage en acier remplie de coquilles d’huîtres ou d’un matériau recyclé, associée à une autre cage, vide celle-ci, la Biohut protège les larves et les « jeunes recrues » quand, agressées par des prédateurs, elles cherchent à se rapprocher naturellement de l’habitat
En les protégeant de la prédation, tout en leur fournissant une nourriture adaptée, le procéde permet aux larves et aux jeunes recrues d'atteindre “la taille refuge” afin de contribuer efficacement à l’accroissement des populations adultes.

   

Très sensible à la préservation de ce territoire maritime qu'est Marseillan, le maire Yves Michel a fait appel en 2014 à une jeune société montpelliéraine Ecocean spécialisée dans la restauration des milieux aquatiques, et les ports de Marseillan-Plage et de Marseillan-ville avaient été équipés de modules Biohut® au nombre de 60 pour le premier et 30 pour le second.
Marseillan a été le 1er port à être équipé de ces systèmes de protection.
Ce dispositif a été financée par l’Agence de l’eau (50%), la ville de Marseillan (30%) et le département de l’Hérault (20%).

Les Biohuts® sont des nurseries constituées de 2 cages, l'une remplie d'un matériau recyclé (coquilles d'huîtres) et d'une autre vide offrant habitat et nourriture aux jeunes larves ainsi protégées des prédateurs (voir détails ci-contre).
En novembre 2016, les cages avaient été relevées et la société Ecocean avait comptabilisé 16 000 individus et 35 espèces de faune marine des pageots, des pagres, des dorades, des bars, etc. des poissons qui jouent un rôle patrimonial en Méditerranée, mais aussi une faune vagile: gastéropodes, oursins, crustacés.

cliquer sur les images pour les agrandir

No images found.

Jeudi 16 mars, la société Ecocean a réinstallé pour 4 ans les Biohuts® dans les 2 ports, et à Marseillan-Plage en présence du Sénateur François Commeinhes, des conseillers départementaux Mme Fabre de Roussac et Sébastien Frey , du maire Yves Michel, du maire honoraire M. Benoit, de M. Blua Directeur Départemental Adjoint de la DDTM, d'élus, du représentant de l'Agence de l'eau, de membres d'associations et un peu plus tôt dans l'après-midi d'élèves de 6ème du collège Pierre Deley qui ont participé à des ateliers de sensibilisation et suivront tout au long de l'année l'évolution de ces habitats. Ces jeunes "qui sont les citoyens de demain" comme l'a rappelé Yves Michel, le maire de Marseillan, sont donc déjà mobilisés pour préserver l'environnement.

M. Yann Guais et M. Rémi Dubas (Ecocean) ont fait tour à tour le bilan de l'opération menée précédemment et précisé que la pose de ce dispositif' avait été possible uniquement parce que Marseillan avait, en amont, mené une lutte contre les rejets, la mer n'étant pas une poubelle mais un lieu de vie. Des panneaux de sensibilisation ont d'ailleurs été placés sur les quais pour informer les plaisanciers et visiteurs.
Mme Fabre de Roussac, a précisé qu'une aide financière de 13.000 € pour soutenir cette opération avait été votée la veille par le Département.
Le sénateur Commeinhes qui revenait d'une visite des eaux de lagunage, a ajouté qu'il partait sous peu à Gênes assister à une table ronde sur la protection de l'eau dans les ports et M. Blua a salué cette initiative concrète, pragmatique, d 'un montant budgétaire limité, préférable "à des envolées lyriques et des ambitions démesurées difficiles à mettre en place fort onéreuses pour un résultat aléatoire ou tardif".

Claude Gressier

 

NAPPEX (Nurseries Artificielles Pour Ports Exemplaires)

NAPPEX est aujourd’hui une appellation qui identifie les ports exemplaires ayant comme engagement de favoriser la biodiversité dans leurs eaux par la mise en place d’habitats adaptés aux larves de poissons ainsi qu’à de nombreuses espèces marines.

Qu’est-ce qu’un Port Exemplaire ?

Les problématiques liées à l’impact du port sur les habitats et la biodiversité ne peuvent être intégrées dans la démarche environnementale que si le port est déjà "propre". NAPPEX est donc l’occasion pour les ports propres de franchir un pas de plus vers l’exemplarité en intégrant la biodiversité dans leurs démarches environnementales. Les ports contribuent ainsi à l’amélioration de la biodiversité au sein de leur environnement. Un port engagé NAPPEX, c’est un port qui, après avoir engagé une démarche "port propre" (qualité de l’eau, gestion des dêchets…), décide de franchir un pas de plus vers l’exemplarité en intégrant la biodiversité dans sa démarche.

 

Vernissage de l'expo M.Dumergue

Les médiathèques de la Communauté d'agglomération du Bassin de Thau ouvrent du 13 mars au 13 mai aux artistes autour du thème "Corps en mouvement".
"La Fabrique" a donc invité le photographe marseillanais M.Dumergue.
Photographe autodidacte de talent, il s'est d'abord essayé avec succès  dans la photographie sportive où il s'est fait un nom.
Depuis 2 ans, il se passionne pour les nus artistiques de danseuses et danseurs dont les corps travaillent dur pour atteindre la beauté.
Une beauté qu'en esthète, il a saisi,  dans ses  30 clichés en noir et blanc en jouant sur les mouvements, les postures dans une déclinaison d'ombres et de lumières.
C'est un long travail de "recherche et un mariage du corps avec le graphisme" que Michel a fourni pour rendre hommage à ces danseurs et  les  mettre en valeur.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

No images found.


Vendredi ,c'était le vernissage de cette superbe exposition en présence du maire Yves Michel de Mme Fabre de Roussac Adjointe à la culture et Conseillère départementale et  d'élus venus saluer le talent de l'artiste  accompagné de Marieke et Claire, 2 charmantes danseuses qui ont été ses modèles et l'ont soutenu dans ce projet.
Ils ont répondu avec beaucoup de gentillesse aux invités autour d'un verre de l'amitié.
Les visiteurs et adhérents de la médiathèque pourront admirer ses superbes compositions du 17 mars au 13 avril.


C.Gressier

 

Ouvrages sur Marseillan


La légende attribue la fondation de Marseillan à des commerçants de Marseille qui furent les premiers à installer des comptoirs commerciaux autour de notre bassin. Grâce à sa situation exceptionnelle entre mer, vignes et étang, Marseillan a su allier l'attrait d'une station balnéaire, avec sa plage de sable fin, à son folklore et ses pêches traditionnelles. La vigne apportée par les Phocéens a toujours permis de produire des vins de très grande qualité.
A l'aide de 230 cartes postales et photographies anciennes, l'auteur nous emmène à la rencontre des artisans, commerçants et autres petits métiers qui ont animé la cité au bénéfice de ses habitants. Passionné par la recherche iconographique et l'histoire populaire de Marseillan, Jean-Vincent Molino travaille depuis 40 ans à la sauvegarde de ce patrimoine local que certains ont connu ou méconnu, espérant retracer le charme, l'ambiance et les souvenirs de ces époques aujourd'hui révolues. > Marseillan parJean-Vincent Molino

Pour être complet, il faut signaler un livre rare et difficile à trouver aujourd'hui, réalisé par des amoureux du village avec la collection iconographique exceptionnelle de Monsieur Jean-Vincent Molino. "Marseillan d'hier et d'aujourd'hui" (Les Editions du Mistral).