L'huître, cet être vivant…

Avec Noël, arrive le temps des agapes traditionnelles, et, sur la totalité du territoire, les regards et les achats se tournent vers les coquillages. Toutes les tables de fêtes auront leurs assiettes d’huîtres ; inconcevable de contourner la « denrée ». Ce produit naturel nous l’avons rencontré, à Mèze, au Mourre Blanc, chez Karine et Yvan Caussel. Profitant d’une visite organisée de quelques 120 personnes dont un Marseillais enthousiaste, nous avons suivi le parcours de la petite bête de sa naissance à sa disparition au fond de nos gosiers. Ce chemin, disséqué très pédagogiquement par Karine tombée amoureuse conjointement (bien oui !) d’Yvan et de la Crassostrea Gigas,  a permis à tout un chacun de parfaire ses connaissances sur ce mollusque. La famille Caussel a décidé de « mettre au grand jour » ce magnifique métier quelque peu dans l’ombre et un peu secret il faut avouer.

"C’est à nous ostréiculteurs de nous faire connaître et de faire connaître notre produit. Nous sommes trop restés dans notre coquille… et nous n’avons rien à cacher ! Notre métier a évidemment bien changé et pour vivre nous devons nous adapter aux technologies nouvelles ainsi qu’aux directives draconiennes des services vétérinaires. La traçabilité de notre produit est réelle : c’est un bien pour les 650 producteurs du pourtour méditerranéen (de Leucate à Toulon en passant par l’étang de Diane en Corse) dont 450 sur l’Étang de Thau…"

À la question  "Que se passe t-il lorsqu’on annonce une fermeture de l'étang de Thau, comme ces jours derniers ? " Karine Caussel est claire…

-"Dès que l’alerte Météorologique sur de fortes précipitations est annoncé, nous en sommes avertis (SMS, courriel…) nous stockons dans nos bassins adaptés (filtres à sable et rayons ultra-violets). Ce produit là, donc protégé et contrôlé, est à la vente. Pour le consommateur il n’y a aucun risque ! Lorsque l’huître, dans l’étang, a « fait sa toilette »  (5l d’eau filtrée à l’heure) et que les contrôles bi-hedomadaires annoncent la totalité des prélèvements sains, l’exploitation reprend son cours habituel.

Karine Caussel est intarissable ! De l’ouverture de la coquille à sa présentation en passant par le transport et la conservation elle vous dira tout et même plus en insistant :

"Pensez que l’huître est un être vivant… avant qu’il ne devienne un aliment complet, riche en protéines de qualité et abondant en vitamines et minéraux ! Sur ce, passons à la salle de dégustation !"

Aussitôt dit, aussitôt fait !

En savoir plus : www.caussel.com/ - 04 67 43 70 66 / 06 89 84 41 23 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du naissain au gosier…

No images found.

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.