Mèze

Le MSFC sur tous les tableaux à Pentecôte

Début juin archi-complet et essentiel pour les couleurs Mézoises :

  • le 29ème Tournoi de Pentecôte se déroulera au Sesquier les 3, 4 et 5 juin. Quand on connaît l'ampleur et l'importance de cette manifestation, il est impératif de venir supporter, en pur esprit fair-play bien entendu, les jeunes bleus et noirs. Tous les détails sur : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Si vous souhaitez participer bénévolement, vous serez la ou le bienvenu(e). Contact : 06 68 69 24 29.
  • la Finale de la Coupe Hérault Seniors opposera, dimanche 4 juin à 17h, à Fabrègues, au Stade Joseph Jeanton, l'AS Béziers II au MSFC. L'exploit est dans le domaine du possible bien que les Biterrois évoluent une division au-dessus des Mézois. Une victoire comblerait d'aise les co-présidents Bernal et Guirao ainsi que tous les dirigeants. Pour cela, il est impératif d'effectuer ce court déplacement afin de soutenir les joueurs de la Cité du Bœuf !
   VS  

Journées Jeunesse et Culture

 

Le premier week-end de juin sera une nouvelle fois bien rempli. Culture et musique chapeautées par la jeunesse, quel savoureux mélange ! Nous vous y attendons nombreux !

Tambourin : les Mézois s'emparent de la 2ème place

Journée N°7 du championnat Hérault 1 Masculine Poule A.

TC Mézois 13 Grabels 11. Quel match ! Si les locaux ont toujours été devant à la marque, ils ont vu revenir les Grabélois au score à deux reprises : 5 à 4 puis 11 à 11. Le dernier relâchement a bien failli être fatal au TCM mais, dans un ultime sursaut, les bleus ont signé une très belle victoire synonyme de 2ème place. Les échanges ont été de qualité. Les choix tactiques mis en place par les visiteurs n'ont pas déstabilisé des Mézois, forts dans leur têtes. Bravo donc à : Christophe W., Christophe S., Clément S., Julien Z. et Ghyslain Z.

 
Les deux formations avant le coup d'envoi.   Pas le temps d'admirer le décor !

Gilles Phocas lance sa campagne

Gilles Phocas, candidat Républicain d'Union de la Droite et son suppléant Michel Greverie, conseiller municipal de Vailhauquès ont validé à Mèze, ce 19 mai, leur entrée en campagne (4ème circonscription). Gilles Phocas, Mézois, dans sa 14ème année de conseiller municipal, a précisé ses engagements sur 3 points essentiels :

  • la sécurité et la justice
  • les seniors - la solidarité - la famille
  • l'emploi et la compétitivité

L'homme précise qu'il "ne vit pas de la politique", qu'il reste "au contact du concitoyen". Sa candidature tend à "sauvegarder la droite de ce pays, une droite qui agit et respecte ses électeurs…"

Trois phrases essentielles :

"Restaurer l'autorité de l'État et faire de la protection des Français une priorité."

"Laisser respirer nos entreprises et engager la bataille de l'emploi."

"Refonder notre politique familiale, renforcer nos politiques de solidarité, mettre un frein au matraquage fiscal des ménages."

Le groupe de travail - Gilles Phocas, 2ème en partant de la droite et Miche Greverie, 2ème en partant de la gauche.


THAU INFO vous informe sur les législatives ICI

Les Insoumis à la Plagette

Les INSOUMIS, candidats aux prochaines élections législatives, se sont retrouvés à Mèze ce jeudi 18 mai sur le magnifique site de la Plagette. Autour d'une auberge espagnole, le groupe a mis en place les sujets à aborder sur la 4ème circonscription et plus précisément sur la ville. Géraldine MUAU, suppléante d'Étienne HAYEM, a donc annoncé le lancement de campagne. Marie, pour le secteur, a précisé les points importants à aborder avec la population :

  • la précarité
  • les transports
  • la viticulture
  • la vie sur l'Étang de Thau

À la demande générale un état des lieux est mis à l'étude quant au Thalassa, le village de vacances local.

Les rencontres se feront par le biais d'un rallye inter-villages, si possible à l'extérieur, dans le but de parler avec le maximum de concitoyens. En ce qui concerne la cité du Bœuf, les Insoumis seront à la disposition des Mézois le 3 juin à 19h, vraisemblablement sur l'Esplanade (à confirmer).

Géraldine MUAU, nouvellement désignée suppléante, sophrologue psycho-praticienne de métier, se déclare non encartée mais très proche de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise.

Le groupe de travail - Géraldine MUAU est 3ème à partir de la droite de la photo.


THAU INFO vous informe sur les législatives ICI

Stage de percussions du Monde à Mèze

Pour la septième année consécutive, l’École Municipale de Musique de Mèze organise cet été un stage de percussions du monde.

Après le succès des éditions précédentes, les percussions vont à nouveau investir la ville durant le festival de Thau, du 17 au 21 juillet. Le principe est toujours le même : permettre à tous, musiciens ou non, de 9 à 99 ans, de s’initier à diverses percussions du monde et de se produire en public chaque jour. Ainsi, plusieurs endroits de la ville seront animés par des sérénades festives et percussives, pour le plus grand bonheur des Mézois et des touristes !

Pour cette édition, nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir plusieurs destinations et univers musicaux. Quatre ateliers sont proposés : les percussions de la Nouvelle-Orléans, les steel drums des Caraïbes, les percussions cubaines et les percussions vocales !

Les stagiaires se produiront chaque jour dans la ville ou dans le cadre des concerts du Festival : sur la place des Tonneliers ou à Bouzigues.

Ce sera l’occasion également de voir et d’écouter les professeurs du stage, le collectif Purkwapa, en concert le samedi 22 juillet ! Et ça, c'est toujours un régal !


Inscription et détails en téléchargeant ICI Contacter l'École Municipale de Musique de Mèze : 04 67 43 80 75.

 

L'Arbre de Jade reçoit l'artiste Max Gillet

       

 

Max GILLET

"La couleur est une vibration comme la musique. La couleur exerce une influence profonde sur nous, sur notre humeur, sur notre santé. Elle est langage, source d’énergie et de plaisir.

C’est pourquoi j’aborde la couleur dans mes tableaux d’une façon distincte de la forme et du sujet…"

Max définit sa peinture au travers de ces trois phrases.

Sa technique "mixte" (acrylique et huile), il la met au service de la verticalité et de silhouettes vivantes aux attitudes parfois exacerbées. Ses tableaux offrent l'impression d'un mouvement perpétuel. Les couleurs dansent et nous emportent. On aimerait tant faire partie de la scène offerte au visiteur.

Max s'adonne à sa passion depuis près de 40 ans. Depuis 1969, il expose avec succès, en France mais aussi à l'étranger. C'est ainsi que de 1993 à 1999 ses toiles garniront la Galerie de l'Écusson à Montpellier… Il obtiendra une médaille d'or au salon d'Art International à Cauterets… un premier prix à Palau del Vibre (Catalogne)… Sa présence au 24ème Grand Prix International de Peinture à Deauville, au Centre culturel de Felgueiras (Portugal), au Salon Palais des Congrès de Bruxelles, à la Galerie la Gazette de l'Art à Marseille, à Saint-Germain-des-Près, Paris, Genève sont des références…

Ce joli "CV" ne cache en rien la fierté d'avoir été choisi par L'Arbre de Jade, la vitrine d'Art Mézoise. Il apprécie l'invitation. Le vernissage du samedi 13 mai en est une preuve ostensible. Amis, parents ont rejoint Max et son épouse chez Martine et Laurent au cœur d'une galerie qui élit avec goût ses exposants. Daniel Pinot, Manat, Michelle Saidlitz, K-Arty et autres artistes n'ont pas manqué également le rendez-vous.


L'exposition de Max Gillet vous est proposée jusqu'au 30 juin aux jours et heures d'ouverture de la Galerie d'ART, l'Arbre de Jade, 36, rue du Port à MÈZE - Le site internet de Max Gillet : http://www.maxgillet.com/

 

 

 

 

 

 

 

     

Réhabilitation et rénovation de l'habitat privé

La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau poursuit son action en faveur de la réhabilitation des parcs anciens dégradés. Depuis 2015, en sa qualité de délégataire des aides à la pierre, elle décide de l’attribution des aides publiques en faveur de la réhabilitation et de la rénovation de l’habitat privé.

Résultat de recherche d'images pour "images libres habitat logement"

Les priorités d’intervention définies par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont les suivantes : le traitement de l'habitat dégradé, l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et au handicap, la rénovation énergétique, les copropriétés en difficulté (secteur OPAH Ru) ou fragiles.

Une aide financière peut être accordée sur la base d’un projet présenté par le demandeur et qui respecte les conditions d’éligibilité précisées dans le Règlement de l’ANAH. Un bureau d’études peut accompagner gratuitement les propriétaires dans leurs démarches (conseils sur la faisabilité de leur projet, aide au montage du dossier, assistance, visite de conformité…..).

En complément des aides de l’ANAH, une subvention sur fonds propres de la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau peut être attribuée sous conditions. A cet effet, vous pouvez rencontrer gratuitement les opérateurs suivants : -


Pour les habitants de  Mèze

  • URBANIS : Mme Violaine SEILER
  • Accueil téléphonique : 04.67.64.64.94 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • PACT HABITAT : M. Fateh TEBBAKHA
  • Accueil téléphonique : 04.67.70.31.10 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Le service Habitat de la CABT reste à votre disposition pour plus d’informations sur ces dispositifs : 04.67.46.47.82

Le grand tourbillon du 40ème CORSO de la Ville de Mèze

Le soleil avait rendez-vous avec la Cavalcade ou Corso (les anciens préfèrent la première appellation) 2017, version du 8 mai. Si les participants se sont impliqués avec tout leur cœur au sein des chars, chorégraphies ou bandas, les Mézoises et Mézois étaient en nombre, mais pas que… puisque l'on notait dans les tribunes de la place Camille Vidal des Gardois et des Audois. Dans son allocution, M. Henri Fricou, maire de la ville, notait un engouement légitime pour les traditions festives de la ville. Il rendait également un vibrant hommage à Jeanne Oulié qui lançait "l'opération", il y a 40 ans. Ève Silva, conseillère déléguée aux festivités, a repris le flambeau avec beaucoup de compétence. Son "coup de patte" sur l'organisation, sa maîtrise de l'évènement, sa présence active méritent un grand coup de chapeau. Pour exemple, l'animation proposée au pied des tribunes a été très appréciée en attendant le défilé des 31 animations. La vidéo qui suit vous donne un aperçu de trois heures de liesse prolongées par une nuit festoyeuse du côté de la gigantesque bodega de la place des Tonneliers…

Le 40ème Corso de Mèze - 1er mai

Malgré un vent frisquet, la population mézoise et bon nombre de touristes étaient présents pour la 40ème édition de l'immuable cavalcade de ce 1er mai. Peñas, chars et groupes, comme à l'habitude, ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour fêter ce corso. C'est à qui a eu le plus d'imagination pour attirer les regards. Le spectacle proposé tout au long du parcours a enthousiasmé les visiteurs. L'arrivée sur la place Camille Vidal a été triomphale. Là, les autorités ont pu voir évoluer les actrices et les acteurs (dont certain(e)s élu(e)s), du haut des gradins installés pour la bonne cause. Henri Fricou, maire de la Ville et Ève Silva, élue aux festivités présidaient aux premières loges. Du bœuf, animal totémique de la cité, au char de la Reine de Mèze, ce ne sont pas moins de 31 groupes qui se sont succédé pendant plus de deux heures. Sans aucun doute, l'évènement a été à la hauteur de ce quarantième anniversaire. Notre photographe s'est attaché à immortaliser les 40 plus beaux sourires (et un peu plus) des participant(e)s mais aussi ceux de la foule… En cliquant sur l'image vous aurez accès à ses clichés choisis !

Pour celles et ceux qui n'ont pu être présents, sachez que la séance de rattrapage aura lieu lundi 8 mai, à partir de 14 heures : départ face au parking d'Intermarché.

Notez également que cette semaine, au Chai de Girard, une rétrospective flamboyante vous est proposée grâce à de nombreux costumes et documents multimédia.

Une nouveauté : la grande Bodega du Corso installée sur la place des Tonneliers et dotée d'une animation musicale des plus sympas ! On vous y attend !

Sérieuses inquiétudes chez les salariés de Thalassa à Mèze

Ce vendredi, comme annoncé dans nos lignes, les salariés du Thalassa se sont mis en grève pour exprimer publiquement et in situ leurs inquiétudes quant à leur devenir. Le village et ses installations, propriété de la ville de Mèze, est en vente. Confirmé par Monsieur Le Maire, cet acte interroge la quarantaine d'employés (10 permanents, 30 contrats saisonniers et 3 ou 4 Contrats d'Accompagnement à l'Emploi). La SEMABATH (Société d'Économie Mixte d'Aménagement du Bassin de Thau) chargée entre autres de la gestion du village en question est pointée du doigt par l'ensemble des concerné(e)s qui ne comprend pas la décision initiale d'une part et un manque à gagner sur intéressement d'autre part. Le collectif se plaint également d'un manque de communication et entend "formuler son avis avant d'être devant le fait accompli". Madame Mireille André, directrice ; M. Christian Fournier, délégué du personnel étaient soutenus ce matin par les représentants syndicaux FO du département (Gilbert Fouilhé), du Bassin de Thau (Alain Milhaud) et par Maître Charles Salies, avocat au barreau de Montpellier. Monsieur Le Maire s'est présenté devant les manifestants accompagné de M. Menon, DGS et de Madame Mireille Lourdou 2ème adjointe. À noter la présence de la Police Municipale et de la Gendarmerie Nationale.

Il ressort de la confrontation qu'à ce jour, la vente du village n'est pas actée (M. Henri Fricou, maire). Une délégation du Thalassa sera reçue par ce dernier mardi 2 mai.

Le mot de la fin de Christian Fournier : "C'est l'incertitude la plus totale et la saison arrive…" Affaire à suivre !

   
Mme André, directrice et M. Fournier, délégué du personnel, soutenus par MM. Milhaud et Fouilhé (FO) et Me Saliès (Barreau de Montpellier)    On ne peut plus clair !    M. Le Maire en discussion avec C. Fournier représentant du personnel, le syndicat F.O. et Me Charles Saliès

Réaction de Gilles Phocas, élu d'opposition :

"La tournure des évènements, suite à la volonté de vendre le Thalassa et les démarches entreprises par Henry FRICOU sur ce sujet, n’est pas pour nous rassurer.

Contre certains membres de la majorité, contre les salariés, contre certains actionnaires de la SEMABATH, la méthode bulldozer du Maire montre aujourd’hui toutes ses limites.

Avec un dossier bâclé, avec plusieurs manifestations de mépris envers le personnel à qui on a demandé de rester à sa place par courrier, en bafouant les droits de l’opposition, ce dossier (qui devait au départ être clos au 31/12/2016) ne pouvait que s’envenimer et provoquer des réactions non seulement au niveau des salariés et des élus, mais aussi dans la population toute entière, et notamment dans le tissu associatif qui a besoin de cette structure.

Il y a presque un an, j’avais qualifié cette décision en conseil municipal de « la pire de votre mandat »… Je pense qu’aujourd’hui bon nombre de gens, et le maire lui-même commencent à en être convaincus mais pas pour les mêmes raisons.

Pour sortir par le haut, Henry FRICOU devra renoncer à son projet, ou bien consulter la population par référendum local, c’est d’ailleurs ma proposition vu le niveau où on en est arrivé dans ce dossier. "