Mèze

CALM : 3ème édition de la semaine de la laïcité

Le Comité d'Action Laïque Mézois (CALM) nous communique :

"À l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 de séparation de l’Église et de l’État, le Comité d’Action Laïque de Mèze (CALM) propose, avec le soutien de la ville de Mèze, un nouvel événement pour faire émerger dans le dialogue la définition de la laïcité du XXIème siècle.
Le CALM défend la laïcité et s’attache à montrer qu’elle seule garantit la liberté de pensée, de culte et d’expression de tous les citoyens français et qu’elle est le rempart contre l’intrusion des religions quelles qu’elles soient dans la sphère publique.
Cette 3ème semaine de la laïcité, organisée à l’occasion de l’anniversaire de la loi de 1905 de séparation de l’Église et de l’État, sera l’occasion de rappeler le sens et les principes de l’idéal laïque, d’en mesurer les forces, de réfléchir aux risques qui pèsent sur ce fondement républicain et d’envisager les possibilités qui existent pour le renforcer.
Pour cette nouvelle édition, le CALM a fait appel aux associations OLAIC34 et Laïcité30 pour enrichir le débat et partager les expériences respectives dans la défense de la laïcité. Il a également poursuivi son partenariat avec le collège Jean Jaurès de Mèze et l’illustratrice Emmanuelle Ramberg.


Lancement : Jeudi 7 décembre 2017, 19h - Cinéma le Taurus, tarifs habituels.
Ciné-débat : « Iranien » de Mehran Tamadon, film documentaire - Grand prix de la 36ème édition du Cinéma du réel, festival international de films documentaires (2014)
Le réalisateur franco-iranien Mehran Tamadon, non-croyant, invite quatre religieux iraniens ultraconservateurs à venir partager avec lui une maison pendant deux jours.
Ensemble, ils débattent de leurs conceptions de la vie et de leurs visions respectives de la société, forcément très différentes….
Arrivé en France en 1984, à l’âge de 12 ans, l’Iranien Mehran Tamadon se forme à l’école d’architecture de Paris-La Villette, dont il sort diplômé en 2000. Il retourne alors vivre pour quatre ans dans son pays natal, s’y découvre une vocation artistique. Tenté par l’art conceptuel, il penche finalement vers le cinéma, réalise en 2004 son premier moyen-métrage documentaire Behesht Zahra, Mères de martyrs, puis le long métrage Bassidji en 2009, consacré, de l’intérieur, aux redoutables milices de la République islamique. Adepte de la proximité avec l’ennemi, cet athée fils de communiste s’enferme enfin avec quatre mollahs dans une maison pour discuter du « vivre ensemble » et en tire Iranien, film rusé et clivant.

Temps fort : Mardi 12 décembre 2017, 18h30 - Bibliothèque, entrée libre.
Vernissage de l’exposition « Qui es-tu Marianne ? »
L’exposition sera visible du 5 au 15 décembre aux horaires habituels d’ouverture de la bibliothèque.
Présentation de bustes de Marianne mis à disposition par l'association OLAïC 34, des productions des élèves de 4ème du collège de Mèze et de l’ouvrage collectif du CALM « Histoire de Marianne et des Mariannes de Mèze ».
Olaïc 34 (Observatoire de la laïcité en Cœur d’Hérault) basé à Villeneuvette milite pour une laïcité comprise de tous et qui rassemble.
Le Comité d’action laïque de Mèze a décidé de se lancer dans la mise en place d’un « Itinéraire de la laïcité », qui permettra au gré d’une balade dans la commune de Mèze et des différents thèmes étudiés (les bâtiments, les noms de rue…) de découvrir les valeurs de la République. Ce projet dont l’objectif est de favoriser l’éducation populaire et le vivre ensemble dans notre commune sera co-construit. Pour cela, il fera appel à la mémoire des Mézoises et des Mézois et sollicitera la participation du plus grand nombre.
Dans ce cadre, le Comité d’action laïque de Mèze propose de faire connaissance en premier lieu avec Marianne, symbole par excellence de la République, ainsi qu’avec les quatre Marianne de Mèze. La première étape de l’itinéraire de la laïcité débute ainsi avec la rédaction d’un livret qui sera dévoilé à l’occasion de cette 3ème semaine de la laïcité. Différentes animations seront également programmées dans les mois à venir en fonction des nouveaux éléments transmis par les Mézoises et les Mézois.

Clôture : Vendredi 15 décembre, 18h30 - Bibliothèque, entrée libre.
Conférence-débat : « Laïcité, un engagement citoyen » avec Laurent Poulain, président de l’association Laïcité 30.

Comment s’organise en France, dans nos villes et villages mais aussi à l’international, la défense de la laïcité ? Quels sont les acteurs de la laïcité ? Quel rôle pour le citoyen dans la défense de cet idéal ?

Comment être efficace et utile pour la promotion d’un vivre ensemble pacifié ?
L’association laïcité 30 a pour objectif de promouvoir et défendre la laïcité telle que définit dans la loi de 1905. Elle nous fera part de son action pour la défendre au quotidien.

Pour en savoir plus sur le CALM :
Le Comité d'action laïque de Mèze (C.A.L.M) a été créé le 5 décembre 2005 à l'occasion du centenaire de la loi de 1905, loi de séparation de l'Église et de l'État. Ce qui réunit ses adhérents, c'est leur désir de prôner et défendre la laïcité, de montrer qu'elle seule garantit la liberté de pensée, de culte et d'expression de tous les citoyens français et qu'elle est le rempart contre l'intrusion des religions quelles qu'elles soient dans la sphère publique. L'oublier, considérer cela comme acquis ou dépassé, c'est mettre en danger les valeurs de notre République, c'est laisser le champ libre à l'intolérance, au fanatisme, à la haine de l'autre, c'est rendre impossible de vivre ensemble dans le respect des origines, des religions et des opinions de chacun.
En organisant des expositions, des conférences, des projections, des débats, le C.A.L.M souhaite faire émerger dans le dialogue avec ses concitoyens la définition commune de la laïcité du XXIème siècle dont nous avons grand besoin aujourd'hui."


https://www.facebook.com/comitedactionlaiquedemeze

Fin d'année sous le signe de la musique

Parmi les nombreuses associations Mézoises, il en est une, sans faire injure aux autres, particulièrement active : l'École Municipale de Musique. Guillaume Cazal, son directeur, et son équipe axent la majorité de leurs interprétations vers le public. Voilà certainement l'atout essentiel à la motivation sans faille d'un groupe riche de par sa qualité. Le programme de cette fin d'année 2017 vous est présenté ici :

 
   
   
   
   

 Les élèves de l’EMM au Domaine d’O !

Labellisée « École Ressource » par le conseil départemental de l’Hérault depuis 2011 pour la qualité de son enseignement et son rayonnement culturel au côté d’autres établissements reconnus (Montpellier, Béziers, Agde,…), l'École Municipale de Musique Mézoise participera activement le 2 décembre prochain à la rencontre départementale intitulée "Enseigner la musique aujourd’hui et demain dans l’Hérault"  et organisée au Domaine d’O à Montpellier. Les jeunes élèves de l’ensemble de steel-drum ont été invités à se produire à cette occasion dans le cadre du prestigieux théâtre d’O afin de faire découvrir au plus grand nombre les spécificités de cet atelier proposé depuis 2010 à l’EMM.

  Concert de Noël 2017

Tous les ans, le concert de Noël est l'occasion de proposer un spectacle sur une thématique particulière avec pour objectif de rassembler les élèves de tous âges et les professeurs autour d’un spectacle offert aux parents d’élèves et à tous les Mézois. Cette année, le thème sera "Une soirée à l’opéra". Les différents ensembles mais également des groupes constitués pour l’occasion revisiteront à leur manière le vaste univers de l’opéra.

Samedi 9 décembre à 18h au gymnase Gérard Rigal - Entrée libre sur réservation auprès du secrétariat aux heures d’ouverture : Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi 16h-19h, Mercredi 13h30-19h.

 La chorale d’Ici et d’Ailleurs accueille la chorale de Villeveyrac

La chorale d'Ici et d'Ailleurs, née au sein de l'École Municipale de Musique de Mèze en septembre 2011, travaille depuis lors sous la direction de Martine Devillers, musicienne intervenante, soprano et chef de chœur. Le groupe interprète des chants variés du répertoire pour chœur a cappella du Moyen Age à nos jours, de la musique sacrée aux musiques traditionnelles en passant par des pièces de musique savante. L'aventure continue... pour la 7ème année. Après Pomérols l’an dernier, 2017 verra Villeveyrac se joindre aux 55 choristes de Mèze afin de proposer un concert mêlant tous les répertoires.

Samedi 16 décembre à 18h à l’église Saint-Hilaire, entrée libre.

Début décembre tonitruant à la biblothèque municipale

Décembre mois de fête, de rêve… mois où l'on se réfugie encore dans l'univers de l'imagination, de l'illusion, du mythe aussi… 2017 ne coupera pas à la tradition à la bibliothéque municipale de Mèze et ceci dès les premiers jours. Jugez-en !

Vendredi 1er décembre, à 20h et gratuitement, l'Atelier-théâtre de Montagnac nous proposera une adaptation de "Sale affaire, du sexe et du crime", pièce de théâtre issue du film de Yolande Moreau : "Quand la mer monte." (2 Césars en 2005).

Le décor de "Sale affaire" est planté :

"On est dans une voiture. Après des années, Irène repart en tournée avec son spectacle solo. Enfin pas si solo que ça, vous allez voir dans le film…Car à chaque représentation, elle trouve un joli poussin dans le public. Un poussin par ville et par soir. C’est que les poussins ne durent qu’un instant…
Elle rencontre Dries. C’est le début d’une histoire d’amour qui a d’étranges résonances avec le spectacle qu’Irène joue sur scène…" - Source Théâtre du Rond Point.

Sale affaire, ça décoiffe, c'est grotesque et ça saigne ! L'unique rôle est ici joué par toutes les comédiennes de l'Atelier Théâtre. C'est une réussite.

 


Samedi 2 décembre, à 11h, toujours gratuitement, Karine Mazel, conteuse et coordinatrice de "Paroles nomades" de la compagnie "Les mots tissés" offrira aux 3-5 ans "Flocons d'Histoires" (35 mn).

"Au pays de l'hiver il y a : l'ours Michka, un petit oiseau à l'aile cassée et une fourmi aux pattes gelées. Il y a aussi une galette qui roule avec sa chansonnette et une mouflette prête à explose. On chante, on conte pour se réchauffer d'une manière "traditionnelle…"

 Karine Mazel se raconte :

Accompagnée au fil du temps, par des maîtres de la parole tels que Michel Hindenoch, Sotigui Kouyaté et Bruno de La Salle, mon répertoire s’étend de la randonnée enfantine aux récits mythologiques. Je développe aussi l’improvisation et la performance. Chant et Danse m’accompagnent depuis toujours et ma parole en porte l’empreinte…

Challenge du Languedoc : le RC Mèze tombe face à plus fort.

 

L'essai local.

 

Au Sesquier : Challenge du Languedoc 2ème tour - RCM 14 Villeneuve-les-Béziers 30. Au repos : RCM 11 Villeneuve 5. Pour Mèze : 1 essai (40ème) et 3 pénalités (10, 28 et 52èmes) ; pour Villeneuve : 4 essais (28, 70, 73 et 78èmes), 2 pénalités (50 et 72èmes) et 2 transformations.

Les banlieusards Biterrois, favoris de la rencontre, car évoluant une division au-dessus ont mis plus d'une heure pour remporter une victoire longtemps contestée par les "jaunes et noirs". Côté local, on déplorait bon nombre de blessés et de joueurs suspendus : donc pas trop d'illusions au coup d'envoi. Et puis, avec l'appui du vent mais aussi avec enthousiasme, les Mézois ont laissé les complexes au vestiaire. Ils ont même inquiété bougrement leurs hôtes réduits à 14 (carton rouge) à la 38ème minute. Le léger avantage au repos était d'ailleurs fort mérité.

Après les citrons, l'ouvreur local enquillait une pénalité qui laissait les blancs à huit points et dans l'obligation de scorer deux fois pour espérer une suite favorable. À l'heure de jeu, une pénalité du dix biterrois permettait à ses coéquipiers de revenir dans la partie. Réduit provisoirement à quatorze, le RCM mettait un genou à terre. Le JSV XV déroulait et portait une estocade sévère en alignant trois essais de fort belle facture.

Dur pour des Mézois qui ont montré de belles choses !

La hiérarchie a été donc respectée. On peut toutefois se poser la question sur ce dernier petit quart d'heure, car, avec un effectif complet, les hommes du président Jean-Louis David auraient eu les moyens de créer l'exploit. Chapeau quand même à tous ceux qui étaient présents sur le pré.

Place maintenant au championnat avec la réception de l'AS Quarante dimanche 26 novembre.

Beauvignac : un millésime 2017 rare mais précieux !

 

La Famille des Vins de Beauvignac célèbre le Millésime 2017 : rare mais précieux !

   



Les vendanges ont connu un record de précocité, la grande majorité des raisins a été récoltée fin aout, début septembre.
C’est une récolte historiquement basse avec un recul de près de 15 %.
Ce millésime, toutefois de très grande qualité, restera marqué par des périodes de changements climatiques extrêmes : les terribles gelées de printemps très dévastatrices et un été chaud et sec synonyme de stress hydrique…


Malgré toutes ces agressions climatiques, nos vignes rescapées offrent un Millésime hors pair, exceptionnel et d’ « enfer ».


 

   

Au-delà de la découverte du nouveau millésime 2017, la cave des Costières de Pomerols, toujours ouverte aux propositions culturelles, invite le public à un voyage musical confié au groupe les Zygomoteurs, collectif festif montpelliérain de 8 musiciens passionnés.

… Influences musicales éclectiques (John Coltrane, Herbie Hancock à Skatalites…), mélanges de blues, funk, jazz jamaïcain, reggae instrumental : les Zygo’s nous offrent une musique cuivrée et l'avant-première de la sortie de leur album (décembre 2017).

   

Belle initiative de Jean-Louis Atienza, Président et de Joël Julien, Directeur Général des Costières de Pomérols, qui, une nouvelle fois, proposent le résultat du travail exceptionnel des vignerons lié à une création artistique régionale de talent.

Venez partager et déguster avec nous le nouveau Millésime 2017, samedi 9 décembre à 11h à la cave de Pomérols et à 18h30 au caveau de vente de Beauvignac à Mèze.

Crédit photos : Vins de Beauvignac.

Lancement de la 33ème campagne d’hiver des Restos à Mèze

     

 

Une partie de l'équipe de bénévoles déjà au top !

   

La campagne d'été des Restos s'est terminée le 24 octobre, a duré 23 semaines et ce pour 72 familles… 15 600 équivalents-repas ont été distribués.

À peine le temps de souffler et voici que l'hiver 17-18 est déjà sur les rails… Du 20 novembre 2017 au 9 mars 2018, la noria de la traditionnelle distribution reprendra son rythme sous la houlette de Thierry Simon et Denis Jacquel. Nous avons voulu en savoir un peu plus… Thierry s'est prêté gracieusement à l'exercice et nous vous confirmons qu'il connaît les moindres rouages d'une association guidée et motivée par un collectif bénévole (25 membres) ô combien efficace :

"C'est un travail d'équipe et il ne peut pas en être autrement !"

En attendant le coup d'envoi, c'est la période des inscriptions dans les locaux de La Cavalerie, rue de l’Horloge.

Les distributions se feront les lundis et vendredis de 14 à 16h30. 2017 verra Les Restaurants du Cœur de Mèze débuter leur action le lundi 20 novembre, 1 jour avant la date nationale.

60 % des denrées sont achetées par les ressources de l'association (Enfoirés, subventions européennes, régionales, départementales, parfois locales…)

Les 40% restants proviennent des dons ou legs, des collectes effectuées par les membres.

En ce qui concerne la ville de Mèze, les produits "limite DMC" (date limite de consommation) sont issus des sociétés "Carrefour, Intemarché, Spar de Villeveyrac" et de la boulangerie Alengrin.

Les produits frais acheminés de Montpellier sont livrés les lundis et vendredis matins.

120 familles environ (effectif stable) profiteront des Restos cet hiver. 24 000 "repas" seront distribués par l'antenne locale.

Cette dotation vitale aux familles en difficulté n'est pas la seule opération. Autres actions :

  • l'aide gratuite aux devoirs ou un soutien scolaire sont en place avec l'école Clemenceau qui propose des élèves (places limitées). Mercredis de 16 à 17h15.
  • l'aide à la personne : une permanence est assurée tous les jeudis de 14 à 16h. Là, un membre de l'association oriente la ou le bénéficiaire (pas question de se substituer) dans ses démarches administratives.
  • la collecte et la ventilation de jouets en partenariat avec Century 21. L'évènement se concrétisera les 13 et 14 décembre. Tous les surplus seront redistribués sur Sète, Frontignan, Bédarieux… au Secours Populaire à Mèze…

Les Restos du Cœur, en lien permanent avec la CAF, la Ligue de l'Enseignement, le CCAS, d'autres organismes publics, des services d'aide aux personnes en difficulté affirment ainsi leur présence.

Pour Thierry Simon et son équipe, la qualité de l'accueil est primordiale. Le "non explicite", impossible à quantifier, est une priorité. Une poignée de main, un sourire, la causette, le café partagé au Bar des Enfoirés dans le local d'à côté amoureusement "retapé" (voir photo) sont les atouts essentiels à l'accompagnement des bénéficiaires. 

Que de temps donné aux autres ! Mais quelle est belle la joie intérieure de toutes et tous ces bénévoles !

Exposition "La Grande Guerre"

Source Wikipedia - "… L'étincelle qui provoqua la guerre survint le 28 juin 1914, lorsqu'un jeune nationaliste serbe de Bosnie, Gavrilo Princip, parvint à assassiner l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône austro-hongrois, et son épouse à Sarajevo. Les exigences de vengeance de l'Autriche-Hongrie à l'encontre du Royaume de Serbie menèrent à l'activation d'une série d'alliances qui obligèrent plusieurs puissances européennes à s'engager sur la voie de la guerre.

Plusieurs de ces nations européennes étaient à la tête d'empires s'étendant sur plusieurs continents, ce qui explique la portée mondiale du conflit.

Cette guerre fut surtout le fait de deux grandes alliances : la Triple-Entente et les empires centraux.

La Triple-Entente (aussi appelée les « Alliés ») était composée de la France, du Royaume-Uni, de la Russie, et des empires coloniaux que ces états contrôlaient. Plusieurs autres états se joignirent à cette coalition, dont la Belgique, envahie par l'Allemagne, qui fit appel à la France et au Royaume-Uni, garantes de son indépendance. Le Japon rejoignit la coalition en août 1914, l'Italie en avril 1915, la Roumanie en août 1916 et les États-Unis en avril 1917, ainsi que de nombreux autres pays moins puissants.

Les empires centraux était initialement constituée de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie, et des colonies qu'elles contrôlaient. L'Empire ottoman les rejoignit en octobre 1914, suivi un an plus tard du Royaume de Bulgarie. À la fin des hostilités, seuls les Pays-Bas, la Suisse, l'Espagne, le Danemark, la Norvège, la Suède, le Liechtenstein et Monaco étaient demeurés officiellement neutres parmi les nations européennes, mais certains états neutres avaient participé financièrement ou matériellement aux efforts de guerre des protagonistes…

Les combats se déroulèrent sur différents fronts situés surtout en Europe… Le front de l'Ouest, concernant la France, était caractérisé par un ensemble de tranchées et de fortifications séparées par une aire surnommée le no man's land. Ces fortifications s'étendaient sur plus de 600 kilomètres, incitant à une forme de combats dénommée « guerre des tranchées »…"


Du 7 au 25 novembre à la bibliothèque municipale, l'exposition « 1914-1918, La Grande Guerre » réalisée par l’association Valmy et prêtée par la Médiathèque départementale vous propose vingt-trois panneaux complétés d’une sélection d’ouvrages, illustrant le premier conflit mondial. Pour la France, il s’agit là d’une page centrale de son histoire. Entrée libre.

Une partie de cette exposition très instructive :

Bibliothèque municipale - Place de l’Ancien Hospice - Tél : 04 67 43 71 84 - Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Horaires : Mardi : 16h-19h ; Mercredi : 9h-12h et 14h-18h ; Vendredi : 9h-12h et 16h-19h ; Samedi : 9h30-12h30

Devoir de mémoire

Cérémonie du 11 novembre traditionnelle à Mèze, mais qui dit tradition ne signifie pas forcément routine. Encore une fois, une foule imposante composait le défilé coloré par tous les organismes civils, militaires et scolaires de la ville.

Discrètement des personnes certainement plus concernées se sont jointes aux autres : le devoir de mémoire ! Beaucoup d'émotion, des visages graves mais aussi des regards d'enfants débordants d'espérance et de paix ; voilà le décor planté pour un bien triste anniversaire, celui d'un armistice qui voit la fin des combats de la Première Guerre mondiale. Ce sont les enfants des écoles qui ont donné le ton solennel d'une commémoration centenaire. Grâce à Thomas, nous vous donnons lecture d'une des poésies écrites et interprétées par ses camarades :

 

La couleur de la paix

 

La couleur qui coule

La couleur des bateaux

La couleur des champs de bataille

La couleur des soldats

La couleur morte

La couleur qui part

Puis soudain

La couleur qui revient

La couleur

La couleur du bonheur

La belle couleur

La couleur de la paix

 

Nolan.

     

 

   
 
 
 Dépôt de gerbe : une affaire de générations pour le souvenir.    M. Le Maire a relaté, entre autre, toute l'histoire du monument aux morts.   Alain Cambon, écrivain local, a recherché les Mézois morts pour la France en 14-18.