Baphin, le retour !

Les voies du Seigneur ou les voix du Seigneur ou les deux sont impénétrables… Non ce n’est pas une « fake news », « l’animal » est de retour. Un miracle ? Jupiter et Junon, sur l’autel des sacrifices, ont pris la décision, la bonne, nous n’en doutons pas ! Les esprits chagrins diront que l’argent des contribuables aurait sa place ailleurs et qu’il ne s’agit que d’un caprice d’enfant… ou d’adulte motivé par… Non ! Pas quand même ! Au diable les procès d’intentions !

Maître Baphin retrouve la place qu’il n’aurait jamais dû quitter. Désormais partie intégrante du patrimoine local, l’œuvre du « grand » Nicolas trône sur la place des Tonneliers. Il défie l’étang et le temps. Comme on est content !

Crédit photo : MR - DM