Mèze : Festival de Thau jour 1

C'est au cœur de Mèze, au parc du Château de Girard, qu'ont eu lieu diverses animations gratuites en lien avec la biodiversité, l'environnement et la musique. À cet effet, il a été proposé à de nombreux visiteurs :

des ateliers biodiversité et environnement : balades naturalistes et historiques à Mèze (Espangassat) ; collecte de mégots (Mèze Nature) ; l'eau de pluie à Mèze,  trajet ?, arrivée ? (ARDAM) ; préserver la nature, c'est quoi pour vous ? (CPIE Bassin de thau + ADENA - Hérault Nature) ; alternatives aux pesticides et compost facile (Semeurs de jardins et compostons - Hérault Nature) ; recycler les coquillages et composter à Mèze (SAM).

Coin zen : découvertes reiki énergétique (Laure Courtain) ; sophrologie et méditation (Céline Cros) ; yoga (Mayura Yoga)

des ateliers DIY : préparer son huile de secours pour l'été (boutique Odlys) ; fabriquer son déodorant et sa lessive maison (Petite Balançoire) ; réparation de vélos (Roue libre de Thau)

des siestes littéraires : lectures nature et biodiversité (Médiathèque de Mèze) ; interprétations poétiques (Relèvements poétiques)

des ateliers ludiques : ateliers numériques du Fablab (La Palanquée) ; jeux d'adresses en bois (Zarzélés) ; découverte en quizz de Mèze et du bassin de Thau (office de tourisme Archipel de Thau Méditerranée) ; construction d'une structure évolutive en bambou (Cie Moso) : parcours ludique à vélo (Roue libre de Thau).

La petite balançoire : des recettes et des sourires…

À 18h, sur le parvis du Château, les stagiaires du conservatoire ont gratifié un public nombreux et concerné d'une sérénade "bien dans la tradition du Festival" et de l'École de Musique Mézoise (ex EMMM). Dorénavant gérée par le CRI, la formation dirigée par Guillaume et son équipe, a encore une fois prouvé la qualité de son enseignement. La musique reste avant tout un jeu mais en jouant on a le droit de plaire et de régaler celles et ceux qui vous regardent… Merci Monsieur Cazal !

À 18h 30, la Plongée polyphonique, l'atelier participatif autour de Georges Brassens (Chanson contemporaine) a permis à toutes et tous de chanter en toute décontraction et de (re) découvrir la polyphonie au sein d’un chœur de plus de 300 choristes. L’idée simple, apprendre un titre de Brassens dont nous fêtons le centenaire avec le chœur éphémère de la Semaine Chantante Heureux qui comme Ulysse, a animé la suite de la soirée. Chefs de chœur et musiciens ont guidé ce monde bienvenu, de la casserole aux chanteurs de salle de bain ! Une réussite !

À 21H, Bonbon Vodou s'est emparé de la scène :

"Une écriture à double fond, deux voix douces et ensoleillées qui s’accordent comme un songe, ce duo façonne une chanson dépaysée et imprévisible, détournée par l’Afrique et la Réunion, les 2 pieds dans 20 pays. Bonbon Vodou joue d’instruments glanés au gré des voyages, mais aussi d’un boxon hétéroclite d’objets quotidiens. Bonbon Vodou distille la joie et propage son onde amoureuse. Une belle façon de clore cette belle journée !"

Les trois coups du Festival sur Mèze ont été donnés. Seule petite "ombre au tableau" : une vérification rigoureuse et numérique du pass sanitaire (portail de la place des Micocouliers) par des personnes habilitées (?) après un communiqué de presse préfectoral (21 juillet, la veille) soutenu d'un arrêté éponyme publié sur le site internet de la préfecture… affaire à suivre !

 

Suivez la bulle !

Le programme du vendredi 23 juillet :

19h : ouverture des portes

19h30 : Sérénade des percussions du monde de l'antenne de Mèze du CRI du bassin de Thau

21h : MADEMOISELLE (France/Algérie, Blues oriental)

22h45 : SUZANE (France, chanson pop/électro).

D'autres photos du 22 juillet :

No images found.
Crédit photos : dm