Les salariés du Club Thalassa en grève

Communiqué de Presse du délégué du personnel Christian Fournier :

"les salariés du Club Thalassa, les oubliés de la vente

Il y a un an, les salariés du Village Club Thalassa de Mèze apprenaient avec stupéfaction la volonté de la commune de vendre le centre de vacances, patrimoine des Mézois, estimé à 2.500.000€ en tant que centre d’hébergement touristique.

La SEMABATH (société d’économie mixte d’aménagement du Bassin de Thau), dont la commune de Mèze est l’actionnaire majoritaire (40% du capital) est gestionnaire depuis 1992.
Renouvelée dans sa gestion en 2007 par DSP (Délégation Service Public), la Société d’économie mixte exploite le bien communal sans difficulté économique. Chaque année le Village Club Thalassa rémunère la Commune comme le prévoit la DSP, la SEMABATH à travers des honoraires de gestion, et ses salariés par une prime d’intéressement ; cette dernière versée chaque année prouve bien que le résultat d’exploitation est excédentaire malgré une communication communale inverse !!

Des évènements en cascade ont eu comme conséquence que les salariés n’ont plus confiance ni aux garanties données par la Mairie ni au Président de la SEMABATH, lui-même élu de la Commune de Mèze.

L’année dernière nous avons rencontré Monsieur le Maire de Mèze, le DGS, et 3 élus afin de nous rassurer sur cette vente et dans le choix du futur repreneur. Aujourd’hui nous ne voyons plus personne et quand on demande des renseignements sur le choix du repreneur, la réponse est laconique : « restez à votre place ».

De même quand on interroge à la SEMABATH sur l’avancée du dossier de reprise de nos contrats de travail, notre Direction nous répond « ce n’est pas nous, allez voir la commune ».

A ce jour, notre représentant du personnel est pris à partis à la suite d’une réunion avec notre Président et l’ensemble des salariés où des questions précises ont été posées … aucune réponse. Notre délégué du personnel vient de se voir réprimander par une lettre de remarque pour une réunion non demandée.

Notre délégué du personnel n’est plus en mesure de mener à bien son mandat de représentant du personnel. Malgré les injonctions de l’inspection du travail depuis 2016, il n’a pas toujours pas été convié au Conseil d’Administration de notre Société pour faire entendre nos revendications. Notre voix n’est pas entendue et encore moins  défendue car les administrateurs de la SEMABATH ne sont pas alertés avec de sérieuses conséquences sur nos acquis sociaux.

Malgré plusieurs débrayages ces dernières semaines n’ayant entrainés aucune conséquence sur le bon fonctionnement du Centre, la Direction reste muette et nous entraine à durcir le mouvement social.

Suite à un vote de l’ensemble des salariés, un mouvement de grève général a été voté pour ce  vendredi 28 Avril 2017 « pour la défense de nos contrats de travail » occasionnant de fortes gênes pour nos vacanciers et un vote à l’unanimité pour une représentativité syndicale a été entériné.

Nous ne croyons plus aux belles paroles, place aux belles preuves !
Les salariés vous attendent et sont à votre écoute sur leur site de  travail, Village Club Thalassa Rue de la Méditerranée à Mèze."

Christian FOURNIER, délégué du personnel SEMABATH

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations