12ème salon TT O'Thau Vertes Mèze

Gérard Disdero au milieu de ses passionné(e)s

"Les saints de glace nous ont joué un mauvais tour…" nous a confié le président Gérard Disdero. La pluie a en effet fait son apparition samedi en début de soirée et s'est maintenue toute la matinée du dimanche. Les parcours sont devenus impraticables même pour des 4x4 affûtés : plus de deux mètres d'eau dans certains trous !

Dommage car tout avait démarré sur les chapeaux de roues en début de week-end. L'association Jeep-Thau-Nature, durant deux mois, a "bichonné" le terrain aimablement prêté par la Ville de Mèze au Mas de Garric : parcours d'évolution revus et corrigés, oliviers protégés, WC secs améliorés… 30 bénévoles se sont impliqué(e)s pour cette manifestation unique dans la région.

Quelques chiffres : 20 exposants cette année dont certains venus de loin (Haute-Savoie), 800 entrées sous forme de tombola, des participant(e)s du 30, 66, 11, 12, 81, 13, 31… 34 bien entendu…

Le club Mézois, fort de 80 adhérents (certains des départements voisins), a acquis ses lettres de noblesse sur le plan régional. Sans la mauvaise météo, l'association aurait battu son record de participations. Ce genre de manifestation est la principale source de revenus du club. Cette année, "nous bouclerons juste le budget engagé… l'an prochain on remettra ça !", conclut le président Disdero, et la visite de M. Baëza, adjoints aux sports, de Mme Silva, conseillère déléguée à l'événementiel confirme nos excellentes relations avec la municipalité !

Le clip de Thau-Infos, tourné le samedi : une chance !

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations