Le député JF Eliaou au chevet de la chapelle des Pénitents

Cette visite dans notre ville et plus particulièrement à la chapelle des Pénitents marque l'importance attachée par le député au patrimoine sous toutes ses formes. Geneviève Rière, présidente et cheville ouvrière de l'Association Les Amis des Pénitents a accueilli l'élu de la 4ème circonscription dans le monument même, afin de présenter le projet de réhabilitation. Monsieur Jean-François Eliaou, accompagné de Madame Cabrol adjointe au patrimoine de la ville et conseillère communautaire à l'Agglopôle de Sète, de l'abbé Quissargues ont donc dialogué quant aux dispositions prises ou à prendre (c'est urgent !) pour sauvegarder un pan d'histoire important de la ville de Mèze et du Pays de Thau.

30 ans d'investissements :

"L’association les Amis des Pénitents, assure depuis 1988 la gestion et l’entretien de la chapelle des Pénitents de Mèze, propriété du diocèse. Cet édifice présente malheureusement un état de délabrement catastrophique qui affecte certains endroits de sa structure. C’est pourquoi nous œuvrons à la sauvegarde de cette Chapelle du XIIème siècle, en organisant des manifestations culturelles, en utilisant nos forces vives pour réaliser des travaux d’entretien et de petites rénovations. Avec l’appui de nos 150 adhérents, nous avons entrepris une campagne de collecte de fonds avec le label de la Fondation du Patrimoine et déposé notre candidature au projet « Patrimoine en Péril » initié par le Président de la République et piloté par Stéphane Bern. A ce titre le projet de rénovation de 275 000 € a été présélectionné pour bénéficier du résultat du loto du patrimoine après avoir fait partie des quatorze favoris. Nous espérons pouvoir engager la sauvegarde de la chapelle des pénitents de Mèze au travers de cette opération innovante et du soutien que vous accepterez de nous apporter."

Un projet étudié officiellement (DRAC) et chiffré :

 

Montant et nature des travaux

Le coût total des travaux s'élève à 277 594,20 euros se décomposant en 2 tranches :

1 - Restauration du chœur : 71 748 euros TTC

2 - Restauration de la nef : 205 846,20 euros TTC

 

L'histoire de Mèze liée à la chapelle :

Les premières traces d'existence de la ville retrouvées sur le site dateraient du 8ème siècle avant J. C. (population phénicienne). À la fois sentinelle et phare, la chapelle a été construite en 1147. Donnée par l'évêque d'Agde (1602) aux Pénitents blancs de Mèze elle sera "baptisée" Notre Dame des Battues, Notre Dame des 7 Douleurs… du Bon Secours. Elle deviendra, durant la Révolution, hôpital militaire, puis lieu de réunion et enfin transformée en atelier de tonnellerie. En 1802, elle est rachetée et rendue à la confrérie des Pénitents.

Un monument en danger :

"… les corniches et les encadrements des ouvertures latérales sont dans un état alarmant. Leurs claveaux s'effritent, la maçonnerie se lézarde mettant en péril la voûte même de l'abside… l'érosion des pierres et importante (le temps, les intempéries, le vent marin chargé de sel). Plus grave, une fissure s'est ouverte entre la partie romane et la nef datée du 17ème siècle…"

Qui sauvera l'édifice ?

Jean-François Eliaou, député de la circonscription, est clair :

… Il est difficile d'obtenir des aides publiques pour des travaux concernant une propriété privée appartenant en l'occurrence au diocèse… Il est souhaitable par contre que ce projet soit pris davantage en considération par la ville de Mèze et maintenant par l'Agglopôle !

Les Amis des Pénitents, à l'image de leur présidente, défendent "becs et ongles" le monument du patrimoine Mézois et mettent en place régulièrement des manifestations participatives (expos, concerts, campagne de dons, visites à thèmes, lotos…) afin de récolter des fonds pour les travaux urgents. Ce soutien réel n'est évidemment pas suffisant.

Une chose est certaine : la Chapelle des Pénitents, à Mèze, c'est l'histoire de toutes et de tous, à tous les échelons !  Cette visite "politique" mais aussi responsable est une prise de conscience significative. Sera t-elle suivie des faits ? L'avenir nous le dira et Thau Infos sera là pour vous en informer !

     
 Un patrimoine à conserver impérativement.   Tous ensemble !   Geneviève Rière, déterminée !