Sacré ST Art - Acte III

2018, accueillera la troisième édition de l’exposition « Sacré St Art » au sein de la Chapelle des Pénitents de Mèze. Comme chaque année, cet événement est imaginé par les membres de l’association et les Éditions d’Art Anagraphis… Forts du succès rencontré, la direction artistique de la Chapelle est confiée à la maison d’édition d’art Anagraphis afin de pérenniser et de faire évoluer cet événement. Après Olivier Costa (2016), Camille Adra (2017), c’est au tour de Salamech d’officier en qualité d’artiste invité.

Bercé par les cultures urbaines et nourri d’une pratique de graffiti intensive, Salamech propose un univers qui prend vie au gré de l’énergie citadine. Affiches lacérées, rideaux métalliques, panneaux d’affichage publicitaire, l’utilisation de supports inattendus est au cœur de sa création. Il transforme cette matière urbaine en œuvres où il manipule textes, lettrages et iconographies populaires contemporaines. Entre mots et matériaux, couleurs et superpositions, l’artiste plonge dans un dialogue où signes et empreintes de la ville se mêlent à une poésie de l’instant…

Détails : Du 6 juillet au 30 septembre 2018  le Mardi, Mercredi, Vendredi, Samedi de 16h à 19h Jeudi et Dimanche de 10 à 12 h – de 16 h à 19h Chapelle des Pénitents – 34140 Mèze. Fermée le lundi.

Exposition imaginée par l’Association les Amis des Pénitents, les Editions Anagraphis et Louis Angles. En partenariat avec la Ville de Mèze Et la Famille des Vins de Beauvignac. Plus d’information ICI.

 

La réalisation de cet « Acte III » a pour objectif de récolter des fonds destinés à la sauvegarde de la Chapelle des Pénitents de Mèze tout en s’inscrivant dans une dynamique de lieu propice aux rencontres culturelles et artistiques.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations