« Plan de la comuna vièlha »

Dans le cadre de la 22ème édition des "Rescontres de la cançon occitana", le cercle occitan "Lo buòu" a inauguré, avec Monsieur Le Maire de la Ville de Mèze, la place de l'ancienne mairie.

"Ambient agradiu" au cœur de Mèze pour dévoiler la "nouvelle appellation" d'un lieu chargé d'histoire… dommage que la nouvelle plaque n'ait pas été voilée par le drapeau occitan !

Le magistrat de la ville rappelait le passé municipal de cette dernière en précisant :

… Les Mézois sont farouchement attachés à leur identité culturelle, ils pratiquent ou non cette langue régionale la langue d'oc bien présente dans nos expressions, dans le nom de nos lieux… ici à Mèze nous devons au cercle occitan Lo buòu, à La Calendreta… le maintien et l'utilisation d'une langue devenue naturelle…

C'est bien là l'essentiel !

 

La cérémonie au "Plan de la Comuna Vièlha" s'achevait par une série de chants "languedociens" avec l'éternel "Se canto" pour se terminer par le pot de l'amitié au foyer municipal. " Al còp que ven ! "

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations