Geneviève Rière chez le président Macron

C'eût pu être une visite de courtoisie ou un voyage d'agrément… Que sais-je ? Ce sera très certainement un "sacré" souvenir pour la dame qui défend "becs et ongles" "sa" Chapelle des Pénitents.

Remontons le cours de "l'histoire" :

… "en septembre 2017, le président de la république confie à Stéphane Bern, homme de télévision, le recensement des monuments du patrimoine local en péril et la mise en place de financements innovants pour le restaurer… FDJ devient mécène de la Fondation du patrimoine pour 3 ans (une initiative semblable sous François 1er se nommait la Loterie Royale)…"

La Chapelle des Pénitents de Mèze se retrouve donc parmi les 269 sites sélectionnés (un seul dans notre département) pour le Loto du patrimoine et un jeu de grattage FDJ. La récolte prévue entre 15 et 20 millions d'euros débutera le 3 septembre 2018 dans 30 800 points de vente et verra son point d'orgue par un Super Loto le vendredi 14 septembre…

Les amis des Pénitents, très honorés d'être sur la liste des élu(e)s potentiels, croient en leur chance et nous les rejoignons… Vont-ils être "aux anges" ? C'est ce que nous souhaitons ardemment… Détails de l'opération : ICI.


 

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations