Thiabé, une surprise extraordinaire !

Dans le cadre des Journées Jeunesse et Culture, après le Concert de l'École de Musique de jeudi 7 juin, la pièce de théâtre "Cendrillon" de vendredi 8, le parc du Château de Girard s'est ouvert à la population Mézoise samedi 9 pour le plus grand bonheur du plus grand nombre…

Rires et sourires, clins d'œil complices, "wouahs" d'étonnement et d'admiration, silences respectueux, pauses méditatives, moments de sustentation, de rafraîchissement ou de repos… l'Île de Thiabé a rencontré la ville de Mèze et tout s'est merveilleusement passé… magie, surprise… le temps a marqué une pause.

Presque écartés et "dés-officialisés" les rituels de célébration… la Vie Thiabé a renversé la tendance. La folie des partages a envahi l'écrin de verdure d'un parc aux couleurs et musiques printanières.

Pour demeurer dans l'esprit, nous remercierons : Aurélie, Bernard, Emma, Foued, Frédéric, José, Laura, Lisbeth, Mathilde, Nathalie, Sophie… gradés et sans grade, jeunes et moins jeunes, celles et ceux qui ont mis mains à la pâte et mains dans la pâte pour une animation exceptionnelle, extraordinaire mais simple dans sa conception. Bravo !

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations