Jeudis Jazzy d'août à Beauvignac

On ne change pas une formule qui gagne ! Lancées il y a quelques années, par Joël Julien, directeur général de la cave des Costières de Pomérols, les soirées jazz font partie des rendez-vous incontournables de la saison estivale. Juillet a eu un franc succès.

D'ores et déjà, retenez vos soirées des 2, 9, 16, 23 et 30 août : vous allez vous régaler !


Tarifs : 18 € la soirée jazz, tapas et vins - Billetterie à retirer impérativement au caveau de Beauvignac à Mèze avant le mardi soir qui précède le concert.


Voici, en détails le programme :

Jeudi 2 : EMILY COLE QUARTET

Chanteuse depuis son plus jeune âge, Emily COLE est d’abord inspirée par les vinyls de Janis Joplin et Louis Armstrong qu’écoutaient ses parents. Elle décide alors de suivre une formation de chant lyrique à l’Université Millikin aux Etats-Unis.
Sa formation musicale terminée, elle part découvrir l’Europe. Aprés quelques mois à Dublin, ou elle joue ses propres compositions de musique folk et de jazz, elle arrive à Montpellier en 2011 pour enseigner l’anglais… Le jazz étant depuis toujours sa musique favorite elle décide de se lancer professionnellement dans la scène musicale et d'entrer dans le monde du swing Montpellierain ou elle intègre d'abord les Hippocampus Jass Gang. En chantant avec eux, elle a eu le plaisir de faire des concerts “in” au festival Jazz à Marciac, Jazz Band Ball, et La Fête de l’Humanité… Avec Rémi, Arthur et Pablo elle propose le swing des années 30's et 40's : une réussite !

 


Jeudi 9 : JAN QUARTET

Du jazz funk au programme : Jan Quartet vous entraîne aux frontières méditerranéennes ou encore africaines…

Les quatre musiciens sont également enseignants-musique : Alain Guelfi (chant et guitare), autodidacte à 15 ans, jouera avec Paul Challain Ferret pendant 18 ans puis se consacrera au jazz vocal et à la direction d'ateliers musicaux. Il crééra Jan Trio devenu Jan Quartet…

Joël Ferron (basse), formé au CNR de La Rochelle (contrebasse) et à Poitiers (percussions), participe aux : Festival international de Jazz de Montréal, Tremblant (Québec), Playing with Fire à Omaha (USA), Marciac, Vienne, Inde… actuellement il accompagne Olly Jenkins, le Collectif de l'Espace et le Naïma Quartet…

Julien Marty (saxophone), croise le jazz alors qu'il est ado. Il va faire partie du Black Bombay. Des centaines de concerts et 3 albums à son actif…

Laurent Planells (batterie) débute à 6 ans, puis c'est le conservatoire de Toulouse, de Montpellier… Dépaysement complet au Mali pendant un an où il s'initie à la musique de l'Afrique de l'Ouest… actuellement batteur à Kanazoé Orkestra.


Jeudi 16 : ROSE & POPS - Ella et Louis

Rose & Pops est un tribute à Ella Fitzerald et Louis Armstrong.

Le groupe : Marie Nosmas (Rose) est chanteuse, comédienne, metteure en scène, danseuse, contrebassiste. Après être "passée" avec Cie Sîn, Cie Bruitquicourt, CollectifPuLx, Théâtre de la Remise et Cie Voix Public, elle plonge dans le jazz swing des années 20 à 50… puis crée cette dernière formation.

Benjamin Faconnier - Pop's, surnom de Louis Armstrong - (trompettiste et chanteur), commence en trompette classique au Conservatoire de Perpignan En 2008, à Montpellier, il obtient un DEM de jazz. Il jouera avec : The Skamanians, The Sweet Peppers et les Carolina Reapers.

Ana Baldeck (pianiste), débute sur un piano à 7 ans… À 12 ans, elle intègre le conservatoire de Mulhouse puis le JAM à Montpellier afin de se perfectionner au jazz. Elle intègre The Pharaos (pop/funk), BrokenBass (hip-hop/jazz), le Septet jazz Aceite et le Rose Betty Klub…

Arthur Defrain (batteur), découvre l'instrument à 14 ans. Avec Abdu Salim et en s'inspirant de Philly Jo Jones, Art Blakey, Max Roach ou Elvin Jones, il se forge son propre style… Crédit photo : Paul Evrad.


 Jeudi 23 : SWUNKY LONG LEGS

Un groupe Piscénois pour une alliance parfaite swing et funk : du Django un peu Punk !

Emily Przenicka (chanteuse), née en Europe de l'Est, grandit dans le monde du spectacle visuel grâce à un père cracheur de feu, ventriloque mais surtout musicien (saxo, clarinette…). Chanteuse "tout terrain", la show girl a la capacité à communiquer avec le public et… ça marche !

Arthur Anelli grandit en Avignon avec un père clarinettiste et des grands-parents très jazz New Orléans. La guitare manouche le suivra dans ses jam sessions aux côtés de Gonzalo Bergara et Rob Hardt (festival Django Reinhardt).

Symon Savignoni, corse d'origine, débute la musique à 4 ans ! Le Swing Manouche, il l'apprend avec Serge Merlot, Serge Krief et Christophe Lartilleux. En 2010, Festival Mines de Jazz et Carte Blanche en Quartet (hommage à Django).

Michel Crosio (virtuose diplômé du Conservatoire National de Grenoble), auteur, compositeur, arrangeur, double disque d'or et de platine, a travaillé avec Marla Glen, Nina Simone, Jimmy Cliff, a enregistré dans les plus grands studios du monde. Il enchaîne les tournées et s'offre le luxe de choisir ses projets !

Crédit photo : Barbara Heide.


 Jeudi 30 : LADY BLACK BIRD SWING TRIO

Lady Black Bird (alias Lady Scott), navigue entre force et fragilité, introspection et affirmation, soutenue par la transe du groove. Chanteuse (voix, trompette vocale et balais) issue du jazz et du swing, elle recherche en permanence une expression musicale tournée vers le mélange de genres.

Romain Thorel (alias Maïïn), au clavier et au cor, étudie le piano à 5 ans. Aux conservatoires de Nîmes, Gennevilliers, Montpellier, il poursuit ses études (premiers prix en piano classique, cor d'harmonie, solfèges, jazz, musiques actuelles). Avec le groupe de rock Lazuli il enregistre sept albums et un DVD. Sa musique électronique, entièrement jouée, s'adapte à toutes les formes d'art visuel.

Lionel Martinez (électro drums et percussions), et professeur de batterie et d'éveil musical à Saint-Martin-de-Londres.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations