Remplacement d’Yves Piétrasanta à Sète Agglopôle : la préfecture ordonne un vote

Le service communication de la Ville de Mèze nous informe :

"Des raisons de santé ont contraint Yves Piétrasanta à démissionner de sa fonction de premier adjoint de la mairie de Mèze et de son mandat de conseiller communautaire à Sète Agglopôle Méditerranée. Il continuera toutefois à siéger comme conseiller municipal.

La préfecture de l’Hérault a précisé les conditions dans lesquelles doit se dérouler la désignation du nouveau conseiller communautaire au sein de Sète Agglopôle Méditerranée (SAM). Les prescriptions préfectorales sont claires : « Le remplacement d’Yves Piétrasanta nécessite une nouvelle élection, conformément à l‘article L5211-6-2 du Code général des collectivités territoriales. »

Le vote pour désigner le conseiller qui occupera le poste laissé vacant aura donc lieu lors du prochain conseil municipal qui devrait se tenir en septembre 2018.

Compte tenu de ces éléments réglementaires, le maire de Mèze, Henry Fricou, a pris la décision de proposer Thierry Baëza comme candidat officiel de la majorité municipale au poste vacant de conseiller communautaire de Sète Agglopôle Méditerranée.

Parallèlement à cette investiture officielle, le maire de Mèze a fait part de son regret de la démission d’Yves Piétrasanta. Henry Fricou tient, en son nom et au nom de la population de Mèze, à exprimer sa reconnaissance envers celui qui fût maire de Mèze de 1977 à 2001. Toute une génération de Mézois se souvient qu’il avait alors consacré près d’un quart de siècle à la Ville de Mèze et à ses habitants. Durant les années 80 et 90, Yves Piétrasanta avait largement contribué à façonner ce territoire, tant sur le plan communal qu’intercommunal.

Avec cette décision d’Yves Piétrasanta, une longue page de la vie municipale se tourne."

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations