Coquillages et vins : un franc succès

À nouveau, la fête de l'huître à Mèze, pour son rendez-vous annuel (et une 28ème édition) a "squatté" les préoccupations de la population locale, de passage ou en vacances en ce premier vendredi d'août. On n'échappe pas à cette manifestation parfaitement gérée par les producteurs locaux et leurs 70 bénévoles. Tout est parfait… Même la canicule n'a pas endigué le flot des participant(e)s. Familles, jeunes et moins jeunes, toutes les générations étaient représentées dans ce décor de rêve qu'est la place des Tonneliers (encore un joyau de la Cité du Bœuf) avec ses accès sécurisés et le voisinage immédiat d'un étang au clapotis apaisant… Difficile de chiffrer le nombre de visiteurs (au moins 3 000), par contre les quantités de spécialités proposées sont bien réelles puisque les petites mains "aux fourneaux" annonçaient, au bas mot, 120 kg de seiches en rouille, 4 500 moules farcies (à la Mézoise, s'il vous plaît) ainsi que des centaines de kilos d'huîtres… Ajoutez à tout cela tielles, desserts, fruits… sans occulter les vins locaux dont la réputation a sauté nos frontières et vous aurez une idée de l'impact de cette fête malgré tout encadrée par ses éponymes de Marseillan et de Bouzigues également au top des records.

Le Pays de Thau vit, sait vivre et promouvoir tout ce qu'il produit. L'association, à l'origine de ce grand festoiement, composée pour la plupart de conchyliculteurs, n'est pas dans la demi-mesure. Elle valorise son travail et par voie de conséquence reçoit à la même hauteur. Les autorités civiles et professionnelles, qui ont donné le coup d'envoi des agapes, savent de quoi il retourne, aident et vont de l'avant pour acquérir encore plus de reconnaissance des "trésors" marins et viticoles d'un Pays de Thau, ardent défenseur de ses productions reconnues universellement.

Élus locaux, départementaux, régionaux… représentantes et représentants de la profession autour de Mme Touren, présidente de l'association…

Pour illustrer nos propos voici deux petits montages vidéo illustrant en partie la phase première de l'animation puis celle tournant autour de "l'habitué" DJ Fanou, alias Stéphane Constant, arrivé tout juste du départ du Tour de France 2018… À Mèze, quand il faut s'amuser, on ne fait pas dans la demi-mesure !

La mise en bouche de la soirée avec "La Peña del Fuego"

DJ Fanou aux manettes pour une nuitée d'enfer…