Naviguer sur l'étang, oui, mais pas n'importe comment !

À savoir : l'étang de Thau est une lagune salée peu profonde qui s'étend sur environ 18 km de long et 6 km de large, soit une superficie de 7 500 ha. Premier bassin conchylicole de Méditerranée avec une production annuelle de 7 500 tonnes d'huîtres et 3 000 tonnes de moules, il abrite une riche biodiversité marine (daurades, loups, hippocampes…) et de nombreux oiseaux (aigrettes, sternes, flamands roses, hérons).

Sa haute sensibilité environnementale lui confère le classement : "Zone de mouillage propre". Par conséquent la navigation, le mouillage, les activités y sont très règlementés.

Respecter la règlementation sur l'étang, c'est préserver tout un écosystème remarquable.

Voici les règles de navigation diffusées par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (rappel) :

  • gérer ses déchets et entretenir régulièrement son bateau,
  • fermer obligatoirement les vannes de coques en zone de mouillage propre,
  • respecter les règles de navigation et les zones d'interdiction.

IMPORTANT

les bateaux fluviaux doivent traverser l'étang en respectant obligatoirement le chenal fluvial, mais ils peuvent se rendre directement dans les ports sans traverser les zones conchylicoles.

les véhicules nautiques à moteur et les engins tractés sont strictement interdits.

un survol par des canadairs à basse altitude du plan d'eau annonce une opération d'écopage. Toute personne (nageur, plongeur, plaisancier…) doit s'éloigner au plus vite, à plus de 500 mètres de l'axe d'opération pour éviter tout danger.

Pour tout connaître en détail, télécharger le flyer ICI.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations