Philippe Briand-Seurat, écrivain Mézois, publie au Laboratoire existentiel

 
   
 

"Philippe Briand-Seurat aurait pu être un dessinateur hyper-réaliste coté ou devenir un célèbre joueur de steel-drum. Mais il s’est orienté vers un autre type d’art : la fabrication de livres. Après avoir travaillé vingt ans à Paris, il a finalement envoyé tout balader pour poursuivre un autre rêve à Mèze, celui de créer une maison d’hôte et son propre atelier de maquettiste. Parallèlement, il réalise des centaines de portraits et écrit poèmes, haïkus et nouvelles. Son premier roman (dans un tout autre genre, âmes pures et innocentes, s’abstenir), Mon plaisir, et caetera, est sorti en 2010 (J’ai lu)."

Voici qu'en 2018, plus particulièrement le 10 de ce mois, sort son dernier ouvrage, un recueil de deux nouvelles : "Les saisons de l'éloignement". Quoi de plus normal pour un écrivain direz-vous ! Là où l'habitant du Bassin de Thau va écarquiller les yeux, c'est quand l'auteur plante le décor… chez nous… jugez-en :

"La lagune de Thau, vaste étendue d’eau séparée de la Méditerranée par Sète et par le lido, est une petite mer peu profonde, un endroit idéal pour patauger, barboter, marcher dans l’eau et observer les nombreuses espèces de petits poissons et crustacés qui viennent jusque très près du bord de la plage. Cette lagune abrite même une importante colonie d’hippocampes. Les enfants y jouent, sans risque de noyade, les adultes et les adolescents se bagarrent pour de faux, les vieilles héraultaises bien cuites y font de l’aquagym et l’on voit certains petits groupes y taper la causette, de l’eau jusqu’aux genoux, pendant de longs moments, le bout des doigts caressant distraitement la surface de l’onde…"

Il faut être Mézois pour décrire si bien l'endroit et ce qui s'y passe… Certain(e)s se reconnaîtront, les mots sont justes et nous invitent vers des images rencontrées ! De quoi vous donner envie d'en savoir un peu plus…

Les illustrations sont de Manel Gherdaoui, étudiante à Paris I Panthéon-Sorbonne. Pour cet ouvrage, elle met à disposition son talent artistique et nous offre son univers onirique et mélancolique.

Les saisons de l'éloignement (collection Les Instantanés) a été réalisé dans l'atelier du Laboratoire existentiel, jeune maison d'édition dédiée aux textes courts et à la création manuelle.


 Sortie le 10 octobre 2018 - Nouvelles illustrées - format 12,5 x 19,8 cm - 32 pages - 4€

Collection Les Instantanés - ISBN : 978-2-9558799-1-7