L'abeille au cœur des débats…

Dernièrement, à la Brasserie du Mas de Garric, à Mèze, ont eu lieu les assemblées générales du GDSA 34 (Groupement Départemental Sanitaire Apicole de l'Hérault) et de Abeille34 (Syndicat de l'Abeille Héraultaise).

L'évènement, passé (presque) sous silence, peut paraître anodin car "toutes les assemblées générales se ressemblent…" dit-on… "… c'est souvent l'occasion de changer les têtes ou de les conserver…"  C'est en partie vrai, nécessaire et démocratique mais pas que…

Dans ce cas précis, la majorité des apiculteurs du département sont également là pour se rencontrer et échanger autour de l'Abeille.

Pour FUTURA PLANÈTE :

"Depuis la nuit des temps, l'abeille nous fascine par ses facultés à produire une substance naturelle qui enchante notre palais et entretient les légendes : le miel. La vie de cet insecte est passionnante. Indispensable à l'équilibre des écosystèmes, l'abeille mérite toute notre attention… … Indispensables à la pollinisation des fleurs, les abeilles constituent un maillon essentiel de la chaîne qui contribue à maintenir l'équilibre des écosystèmes. Elles jouent un rôle primordial dans les diverses phases de la vie de nombreuses espèces végétales et animales. Si les abeilles disparaissaient, des multitudes de plantes ne pourraient plus se reproduire et s'éteindraient. Leur absence engendrerait la perte de nombreuses espèces animales dont l'Homme se nourrit…"

On est en droit de se poser la question : pourquoi deux organismes pour la même cause ?

M. Pons Christian, président du Syndicat Apicole "L'Abeille Héraultaise"  mais également administrateur au GDSA 34 nous a schématisé la différence.

Le GDSA de l’Hérault a pour but :

  • d’apporter une aide aux apiculteurs adhérents dans l’amélioration de l’état sanitaire des abeilles, dans la lutte contre leurs maladies et leurs parasites, les mortalités,
  • de sauvegarder les intérêts des adhérents,
  • de diffuser les connaissances et pratiques sanitaires apicoles. En un mot, il a le droit de commercialiser les "médicaments" des abeilles… (plan sanitaire d'élevage agréé DDPP)

Le Syndicat Abeille Héraultaise a pour but :

  • d’œuvrer à la sauvegarde de l’abeille et de faire connaître son rôle et celui des produits de la ruche aux moyens de réunions, de démonstrations, de ruchers écoles ou par tout autres moyens,
  • de favoriser la communication et la commercialisation des Miels par la publicité (dépliants, presse, radios...) ou par l’organisation de Foires aux miels ...etc.

L'action des deux organisations est étroitement liée et il est logique de retrouver pratiquement les mêmes membres à l'intérieur de ces dernières.

Les assemblées générales qui se sont succédé n'ont vu aucun changement structurel et tous les votes ont été adoptés à main levée et à l'unanimité.

Les informations "sérieuses" sont venues essentiellement des "lanières 2019" (1) et de "l'invasion du frelon asiatique" (2).

(1) Les lanières : dispositif permettant de lutter contre l'acarien VARROA (vampire qui affaiblit l'abeille)… détails : ICI (commandes à faire avant le 15 mars 2019)

(2) Le frelon asiatique : le frelon à pattes jaunes (Vespa velutina), également appelé frelon asiatique, est, comme tous les frelons, un hyménoptère de la famille des Vespidae, et du genre Vespa.

Il a été observé pour la première fois en France en 2004 (Lot-et-Garonne)… détails : ICI

Les quelques 80 participants, après de multiples échanges, ont déjeuné ensemble. La "saison" des abeilles va reprendre aussi bien chez les professionnels que chez les amateurs mais chacun connaît sur le bout des doigts l'importance du seul insecte dont l'Homme consomme la production : miel, pollen, propolis, gelée royale, cire. Aux balbutiements de l'humanité, le miel représentait la seule source de sucre existante…

Si les apiculteurs Héraultais sont concernés directement, nous nous devons, nous aussi de prendre en compte l'hyménoptère dans notre vie de tous les jours… il y va de l'avenir de la planète !