Baphin d'avril

C'eût put être un poisson… 20 mois durant, la sculpture unique et magnifique du Lodévois Nicolas Jouas a trôné sur la promenade Thomas Bessière entre palmiers, embruns et bancs de détente.

Formidablement accueilli début août 2017 par le premier magistrat de la ville dans le cadre d'une exposition collective présentée à la Galerie d'Art "L'Arbre de Jade", notre baphin s'en est allé ce jeudi 18 avril.

Ce n'est pas un "bouletchou" nocturne qui nous l'a enlevé. Les eaux, pourtant si claires de notre étang, n'ont su le retenir. Les expressions "muet comme un baphin", "faire une queue de baphin" n'ont plus lieu d'être prononcées.

Gros pincement au cœur ! Déjà considéré comme faisant partie "de la famille", il s'était glissé dans nos albums photos lors du Festival de Thau, de la Fête de l'Huître, pendant les vacances scolaires… Témoin silencieux d'images d'amour, au centre de bien des souvenirs, il est retourné dans la ville qui l'a vu naître : Lodève. Il nous manque déjà. Il nous manque toujours !

Crédit photo : MR.