Gilets Jaunes du Bassin de Thau plus que jamais !

Rien à cacher et surtout rien à taire, rejoignez-nous ! : voilà le leitmotiv de cette rentrée aussi bien au niveau national qu'au niveau local.

Les Gilets Jaunes du Bassin de Thau étaient une bonne quarantaine jeudi 26 septembre au rond-point de La Cible à Frontignan pour se montrer et expliquer leurs prises de position à l'aide de tracts (6 000 environ au départ) répartis en 3 thèmes :

  • Gilets Jaunes : qui sommes-nous ?
  • Le combat des Gilets Jaunes est toujours légitime !
  • Fonctionnement des G.J. du Bassin de Thau.

Ce dernier volet nous a paru important afin de renseigner la population locale.

En voici quelques extraits :

" Nous Gilets Jaunes du bassin de Thau, sommes en partis organisés autour d'une structure de discussions, décision et mise en application collective appelée assemblée populaire. Celle-ci permet à toute personne impliquée dans ce mouvement de participer à tout le processus démocratique en assemblée générale, allant de la prise de décisions préalablement débattues collectivement, à la mise en pratique effective…

Cliquez sur l'image

…Cette assemblée est l'expression de la démocratie directe que nous opposons à la démocratie représentative avec laquelle les divers dirigeants successifs de l'État Français, les parties institutionnelles, aidé par les corps intermédiaires et diverses associations flouent la majorité du peuple depuis trop longtemps…

…Pour ne pas rester isolés sur notre localité et afin d'être cohérent et entendu par les citoyens au niveau national, l'assemblée populaire du Bassin de Thau a décidé démocratiquement… de faire partie de l'assemblée des assemblées. Cela permet aux divers groupes de gilets jaunes ayant un fonctionnement démocratique direct de se rassembler périodiquement et de faire remonter les initiatives locales : débats, idées, actions, communication, solidarité… au niveau national. Cela permet de profiter de l'expérience des autres assemblées et d'avoir une cohérence au niveau du discours, des revendications et des actions quand cela est souhaité et possible.

Ce même processus est en cours au niveau départemental dans un souci de travail en commun avec les Gilets jaunes structurés dans l’Hérault.

Cette structuration nous permet d'être indépendants et auto-déterminés par rapport aux institutions qui nous combattent et qui aimeraient récupérer cette révolte citoyenne à des fins purement politiciennes sans rien changer à ce qui nous à fait nous réunir dans la rue. Ce ras le bol généralisé est la perte de confiance envers les représentants politiques et ceux des autres institutions qui nous  instrumentalisent sans jamais prendre réellement en compte nos aspirations. Et, pourtant c'est bien nous qui faisons tourner cette société par le fruit de notre travail…"

Depuis, de nouvelles actions ronds-points ont repris (La Cible, La Peyrade…) et reprendront, pas forcément le samedi ! C'est certainement le moment d'être solidaires !

 Très peu de refus et souvent des mains tendues !