Critérium Fédéral de Tennis de Table : à Mèze évidemment…

Ça peut paraître simple et "normal" mais pour organiser un tel évènement, il faut avoir "sous la raquette" les structures adéquates… Mèze, encore une fois et depuis les jeux Méditerranéens de 1993, sous le mandat d'Yves Piétrasanta, possède l'outil idéal (40 tables installées). Maintes fois utilisé, le gymnase Bernard Jeu (philosophe et théoricien du sport, président de la Fédération française de tennis de table de 1982 à 1991) a servi à la discipline du niveau local au niveau international. La ville de Mèze peut s'enorgueillir de posséder et d'avoir su conserver aux normes ce formidable outil sportif…

Revenons à la compétition régionale de ce week-end qui a vu les clubs de l'Occitanie en découdre individuellement, dans les catégories masculines seniors, moins de 18, moins de 15, moins de 13 et moins de 11 ans (les féminines étaient à Blagnac). Se jouaient, entre autres, les accessions de pré-national en Nationale II.

Sous la houlette de Johnny Salvetat (Castelnaudary), juge-arbitre national, et de son équipe très rodée, les parties de ce 2ème tour se sont parfaitement déroulées. De Cugnaux (31) à Saint-Chély d'Apcher (48), en passant par Sommières (30), les associations concernées ne se sont pas fait de cadeau pour atteindre le Graal (ce dimanche matin, 24 juniors, 24 cadets et 24 seniors).

Pas de représentant de l'AMTT (Association Mézoise de Tennis de Table) à ce niveau. Le club local (30 ans d'existence) fort de 80 licencié.e.s nous a été présenté par son entraîneur Julien Bibal. Les objectifs sont clairs : maintenir au moins l'effectif à son niveau actuel mais aussi laisser la place à un Tennis de Table Loisirs pour tous et ensuite créer un lien "Ping" avec le milieu scolaire… Maintenant, avec le Thalassa juste à côté, une base arrière des J.O. de 2024 à Paris… serait une aubaine !

Le pongiste de droite a, semble-t-il, pris une option…