Électricité à Mèze : le grand flou et des soucis…

Il y aura bientôt des "lustres" (depuis 2016 au moins) que les consommateurs d'électricité Mézois ne savent plus à quel agent se vouer. Certes, des travaux ont eu lieu : tranchées creusées, coupures inopinées en plus des prévues, factures augmentées, factures baissées, heures creuses permanentes (c'est le cas actuellement), impulsions plus qu'aléatoires au changement de programme… tout y passe et tout y est passé. Quant à trouver un interlocuteur, cela relève de l'acrobatie du combiné téléphonique et des services concernés : EDF ? ENEDIS ? ENGIE ? Responsables d'équilibre ?… La réponse, quand il y en a une, est souvent floue, toujours incomplète… et le consommateur, au final, culpabilisé et pratiquement fautif du désordre occasionné !

Les donneurs d'ordre se renvoient la balle… Linky est passé par là entre temps, sauf pour les réfractaires… responsables sans aucun doute de tous les maux (de tous les mots aussi)…

Dernier témoignage avec preuves à l'appui si besoin :

- en 1 mois, 3 appareils ménagers (certainement obsolètes !) HS,

- en 1 an, consommation en HP de 38 802 KW à 38 875 et en HC de 7 234 à 16 009 ; remboursement de trop-perçu mais augmentation du prélèvement automatique (là ce doit être le sous-traitant qui ne fait pas "son boulot"),

- dernièrement, un chauffe-eau neuf et vérifié par l'installateur agréé, ne réagit pas aux impulsions programmées (3h30-7h / 13h-16h / 21h-22h30).

En restant poli, ça commence à bien faire ! Service public où es-tu ?

Va falloir s'expliquer comme il se doit !