Municipales 2020 : Union des Droites pour le Rassemblement Mézois…

Inauguration du local de campagne : le discours de Joël Armentier.

"Mesdames, Messieurs, chers amis, BIENVENUE à vous toutes et tous !

BIENVENUE à celles et ceux qui sont venus nous manifester leur sympathie, leur soutien.

BIENVENUE aussi à celles et ceux qui sont venus pour s'informer, pour mieux nous connaître.

Ce lieu que nous inaugurons aujourd'hui, c'est le vôtre, c'est celui des Mézoises et des Mézois qui comprennent que le moment est venu d'écrire une nouvelle histoire.

Croyez-moi, je mesure avec clairvoyance mais aussi gravité, combien la tâche s'annonce difficile. Je sais qu'elle exige de nous que nous soyons à la hauteur et qu’elle nous demande d’inspirer confiance à nos concitoyens.

Le maire sortant, dont le mandat ne s'achève pas dans le calme et la sérénité, part en campagne contre nous en essayant de faire peur. Il agite de pauvres épouvantails  comme si les Mézoises et les Mézois étaient de petits oiseaux qu'on effarouche facilement. Il prétend que je suis le pion de M. Ménard. Il est vrai que j'ai demandé des conseils à Robert Ménard et je l’assume, car en un mandat il a réalisé ce que certains non pas fait sur plusieurs.

Mais, regardez moi, ai-je une tête de pion ? Ceux qui me connaissent bien pensent-ils qu'on puisse me manipuler comme un pion ?

J’apprends, dans la presse nationale, que le parti de M. Macron soutien  la liste de M. Fricou. Ai-je dit qu’il est le pion de M. Macron ? Non. Mais par contre nous voyons bien qu’il avance tel un pion masqué qui n’avoue pas le soutien du parti du président. M. Fricou devrait tout de même être plus prudent dans ses polémiques. Au jeu d'échecs, il suffit parfois d'un pion pour mettre le roi en échec. Peut-être a-t-il un mauvais pressentiment quant à son avenir !   

En tout cas, en matière d'indépendance, soyez assurés que moi, je ne serai ni le pion et encore moins la marionnette d’une personne ou d’un parti.

À ce propos, au sein de notre agglomération, j'entends avec les élus Mézois porter haut notre voix avec sérénité, lucidité, conviction, en affirmant que toutes les communes doivent être équitablement traitées.

Pour encore faire peur, il me présente comme quelqu’un d’inexpérimenté alors que lui, en place depuis 1995, c’est à dire le siècle dernier, offrirait  toute garantie. Il nous fait croire qu’il fait partie de cette « noblesse » qui affirme qu’il faut être dans la lignée pour accéder aux responsabilités… nous aurions encore des rois sur le trône. Un peu moins de prétention M. Fricou, la mairie de Mèze n'est pas Versailles !! Il se présente aussi comme l'homme compétent dont la ville a besoin. On en viendrait presque à se demander, à force de l'entendre s'auto-congratuler, s'il ne pourrait pas endosser la cape d’un super-héros et s'appeler super compétent !!

D’ailleurs en parlant de ces compétences que pouvons- nous dire :

Dans le domaine de la gestion comptable et financière, est-il compétent ?

Un rapport de la Chambre Régionale des Comptes du 21 mai 2019, signale des « Dépenses incorrectement imputées et insuffisamment justifiées » dues à des frais de représentation du maire et à la participation de son directeur général des services à un congrès annuel.

Voilà sa compétence !

Dans le domaine de la protection de l'Environnement, est-il compétent ?

Sous ces différents mandats, il a laissé se développer une décharge sauvage attenante aux ateliers municipaux située au Mas de Garric. Lors d'un récent conseil municipal les élus de l'opposition ont dénoncé cet état de fait.

Voilà sa compétence !

Dans sa gestion régulière des dossiers, est-il compétent ?

Nous avons appris, lors du débat organisé par le Midi Libre, qu'il n'avait pas reçu, à propos du contournement de notre commune, un courrier du Conseil Départemental alors qu’un autre participant à ce débat nous l'a montré. Il faudrait vous assurer, M. Fricou que l’on trie mieux votre courrier.

Voilà sa compétence !                                                                   

Dans sa relation avec les grandes collectivités, est-il compétent ?                             

Les relations avec le département n’ont jamais été aussi tendues. Son positionnement politique au sein de notre agglomération  et ses autorisations pour des constructions situées sur ou près du futur tracé du contournement de notre commune n’ont fait qu’accentuer ces dissensions.   

Voilà encore un échantillon de sa compétence !  

En matière d'Urbanisme, est-il compétent ?

Parmi les multiples projets de construction nous avons appris que des permis ont été accordés pour un lotissement dont une partie des jardins seraient en zone inondable ! Peut-être que M. Fricou veut favoriser la création de rizières individuelles à Mèze !

Voilà sa compétence ! Je vous dis !  

 En matière de développement économique, est-il compétent                                             

La Zone Activité Économique de l'Engarone, invisible, coincée entre l'autoroute A9, le tracé du TGV, et sous une ligne à haute tension est quasi-déserte : la quasi-totalité des parcelles sont inoccupées. Mauvais choix d’emplacement ! Mauvaise promotion !      

Voilà à nouveau sa compétence !     

  En matière de démocratie locale et de management d'équipe, a t-il été compétent ?

Son mandat s'achève dans un climat de confusion, de dissidence et de rancune. Chose rarement vue, il a réussi à augmenter le nombre des conseillers municipaux d'opposition. Manifestement, M. Fricou n'a pas su ou pas voulu maintenir l'unité de son groupe. Il n'a pas créé l'esprit de collégialité et l'esprit d'équipe. Or, le maire d’une commune doit créer du lien afin de travailler dans la concertation.

Voilà une autre compétence qui lui manque !

Au vu de tous ces exemples, vous comprendrez, chers amis, que nous ne puissions pas admettre, que l’on nous fasse un procès, sur soit disant, notre inexpérience ou incompétence.

Je demande à M. Fricou un peu de retenue, de respect pour ses concurrents et de  reconnaître qu'il n'a pas la science infuse et qu'il n'est pas supérieur aux autres candidats.

Pardonnez-moi cette mise au point un peu longue, mais je la crois nécessaire.

Quand à nous, nous allons poursuivre notre chemin, et nous vous demandons de nous soutenir, de nous accompagner et de participer à ce renouvellement. Nous savons bien que si notre cité est si bien située et  attractive au bord de notre bassin de Thau, ce n'est pas dû au mérite de quelques-uns. C'est le fruit d'une longue histoire et de l'implication de toutes celles et tous ceux qui y ont vécu et qui y vivent. C'est pourquoi, nous voulons associer au maximum les Mézoizes et les Mézois aux décisions importantes pour l'évolution de notre commune. Donc nous avons choisi l'union alors que les sortants se déchirent et se divisent.

On nous reproche de vouloir consulter, par referendum local, nos concitoyens sur les choix majeurs pour la ville. Cette idée n'est pas une utopie. Elle repose sur la conviction que l'avenir d'une commune ne peut plus se décider entre initiés, dans le bureau d'un maire, mais doit s'appuyer sur une réflexion collective et des décisions partagées. Nous allons progressivement faire connaître nos propositions et nos projets. N'attendez pas que nous promettions la lune, nous laissons à d'autres le soin d'annoncer les miracles.

Je puis vous indiquer déjà  quelques objectifs que nous fixons :

assurer une gestion financière et comptable rigoureuse, pour nous donner davantage de capacités d'investissement.   

promouvoir un réel développement économique, en travaillant à la création d'un tissu local d'entreprises beaucoup plus important. Il faudra « se battre » pour obtenir un raccordement autoroutier, créer un dispositif d'accompagnement à l'implantation des entreprises.

affirmer une ambition culturelle pour tous les âges. Nous voulons éviter le saupoudrage et surtout mettre la culture au service de la promotion sociale des plus jeunes.

favoriser la vie associative, si riche à Mèze, en créant un « pôle d’accueil des associations ».  

asseoir une politique d'urbanisation raisonnée, qui concilie l'attractivité et l'indispensable maîtrise du périmètre urbain. Ce sera difficile mais nécessaire. Cette politique est forcément liée à celle de la protection de l'environnement naturel qu'on ne peut plus dégrader.

créer des équipements en établissant une liste des priorités en concertation avec les mézois (salle de spectacle, médiathèque, piscine…) Ces projets ne sauraient faire l'objet d'une surenchère démagogique et électoraliste.

au sein de la communauté d'Agglomération affirmer une présence active de nos représentants (au lieu de se contenter de postes liés à des indemnités) pour que les moyens de notre agglomération soient équitablement répartis entre les communes.

renover la démocratie locale, en faisant toute leur place aux élus de l’opposition auxquels nous proposerons des responsabilités et en veillant, bien entendu, pour des projets importants pour l’avenir de notre commune, à la collégialité des décisions, en consultant les Mézoizes et Mézois : voilà quelques pistes qui ne sont pas les seules préoccupations qui nous animent. Nous complèterons nos propositions et les détaillerons au cours de la campagne. Nous y consacrerons notre temps, notre énergie et notre intelligence avec le souci de n'oublier personne et en étant attentifs aux personnes en difficulté.

Nous sommes des candidats responsables, mesurés, déterminés. La seule ambition qui nous anime, ce n'est pas la conquête des places et des postes, nul d’entre nous n’en a besoin, mais le désir d'écrire avec vous cette nouvelle page de l'histoire de notre ville.

Le défi est beau, honorable et je vous invite, dans l'UNION,  à le relever avec nous !!