Mèze

Jérémy Draguis a terminé la Diagonale des Fous 2017

167 km de course avec un dénivelé frôlant les 10 000m, à l'Île de la Réunion : tel était l'objectif du Mézois Jérémy Draguis (dossard 266) ce 19 octobre 2017 ! C'est maintenant fait après 48h 08' 06" ! La 25ème édition (certains disent 29ème) de ce Grand Raid ne fut certainement pas une promenade. Il est bien difficile d'imaginer d'ailleurs le parcours démentiel de cette compétition hors normes et encore plus toute la préparation nécessaire à cet exploit. Sachons qu'à peine plus de la moitié des concurrents passent la ligne d'arrivée de "La Diagonale des Fous".

La Ville de Mèze vous invite à rencontrer Jérémy lundi 6 novembre à 18h30 au cinéma Le Taurus, après la diffusion d'un documentaire sur cet ultra-trail.

 

Championnat d'Europe Hansa 2017 : une réussite

Merci à Laura pour ses infos au jour le jour - Crédit photos : Thau Info.

CLAP DE FIN DU CHAMPIONNAT D'EUROPE HANSA - VENDREDI 27 OCTOBRE - L'heure d'un bilan positif malgré les caprices de maître Éole.

15 nations étaient représentées lors de ce championnat avec certains coureurs venus d'Australie, de Nouvelle Zélande ou des Samoa. Le soleil a participé à la fête toute la semaine, faisant oublier à tout le monde que l'été était terminé.

Le comité de course a réussi à valider 5 courses pour les Hansa mono et les Hansa 2.3, 6 courses pour les Hansa doubles, 7 courses pour les Liberty. Un mistral soufflant entre 15 et 25 nœuds a permis aux amoureux du vent fort de démontrer leurs habilités dans un contexte aux conditions très musclées.

Le reste du championnat a été couru dans un vent plutôt faible, soufflant entre 4 et 6 nœuds. C'est donc la polyvalence qui a été mise en avant lors de cette épreuve internationale.

Avec un accueil optimal du Yacht Club de Mèze et une organisation bien ficelée appréciés par les concurrents l'ambiance s'est installée au beau fixe dès le premier jour.

Cet après-midi, tout le monde range son bateau avec un grand sourire avant d'aller à la remise des prix. Après le couronnement des champions, le repas coureur viendra officiellement clôturer ce beau championnat dans la bonne humeur.

Ils ont dit :

Bernard Porte, président du comité de course :

"Super championnat à tous les niveaux, en termes d'organisation, de sportivité des coureurs le tout couronné par une bonne ambiance. Les conditions météo ont été difficiles ; un coup beaucoup de vent, un coup un peu moins… Il a fallu s'adapter et faire en sorte que le maximum de courses soient courues et que les coureurs soient satisfaits du championnat. Beaucoup de sourires sur les visages aujourd'hui, donc on peut dire que ce championnat est réussi  !"

Bernard Fourcade, président du YC Mèze :

"Pour nous, c'est un honneur d'avoir organisé ce championnat d'Europe en tant que petit club. Nous sommes davantage une École Française de Voile qu'un club organisateur régulier de régates. Cette compétition qui nous a été confiée, c'est la cerise sur le gâteau par rapport à la démarche commencée il y a dix ans dans le cadre du développement de l'handivoile. Nous en sommes donc très heureux et très fiers… Notre force vient sans aucun doute de l'investissement de nombreux bénévoles… Je les remercie chaleureusement tous sans oublier l'équipe technique de la base nautique puisque les salariés rentrent dans le dispositif d'organisation et tout particulièrement au niveau de la sécurité…"

Résultats - en médaillon le(s) vainqueur(s) de chaque catégorie :

Hansa 303 Mono

1. Piotr CICHOCKI (Pologne)

2. Simon BERTHELOT (France)

3. Cécile VENUAT (France)

Hansa 303 Double

1. Ange MARGARON / Raphaël BIZIEUX (France)

2. Cécile VENUAT / Céline DESMAT (France)

3.Olivier DUCRUIX / Gilles GUYON (France)

Hansa 2.3

1. André BENTO (Portugal)

2. Lindsay BURNS (R. Uni)

3. Fernando PINTO (Portugal)

Hansa Liberty

 1. Bob SCHAHINGER (Australie)

2. Vera VOORBACH (Hollande)

3. David DURSTON (R. Uni)

Hansa Liberty Électrique

1. Vera VOORBACH (Hollande)

2. Wilma VAN DER BROEK (Hollande)

3. Hanneke DEENEN (Hollande)

 Les classements complets sont ICI

Les locaux ont été bien représentés dans cette compétition européenne. Tous ont navigué sur Hansa 303 Double. Coup de chapeau à Raphaël BIZIEUX du CV Marseillan (1er), à Grégory DUNESME du CN Manuréva Balaruc (23ème) et à l'équipage Mézois Jean-Christophe LARDAT / Sébastien MAIZIÈRES (31èmes).

L'équipe de France, vainqueur de la coupe du pays le plus représenté.

La chambre régionale des comptes épingle Mèze

Dans un rapport  rendu public ce mardi, la chambre régionale des comptes d’Occitanie dresse un bilan sans complaisance de la gestion de la ville. Ci-après  la synthèse et les recommandations de ce rapport.

La chambre régionale des comptes a procédé au contrôle des comptes et de la gestion de la commune de Mèze pour les exercices 2010 et suivants. L’examen a particulièrement porté sur la gouvernance, l’organisation et le fonctionnement, la gestion budgétaire, la qualité comptable, les relations intercommunales, les services publics délégués et la situation financière.

Des marges de progrès existent

Mèze a une population croissante : elle a atteint 10 642 habitants en 2013.  En 2016, le budget primitif s’élevait à 19 880 k€ et l’effectif était de 238 agents. Le taux de chômage localisé du territoire est estimé à 18,4 %. Les principaux secteurs d’activité sont le commerce, le transport et les services, ainsi que le secteur public. La typologie sociale et professionnelle révèle une croissance des ménages qui sont majoritairement composés de retraités et d’ouvriers. La part des ménages imposés est inférieure (56,4 %) au niveau national (64 %) et le taux de pauvreté est plus élevé (19,7 % contre 14,3 %).
Malgré les efforts de rationalisation entrepris par la commune depuis 2008, il existe des marges de progrès dans le suivi des dossiers et la maîtrise des volets juridique, budgétaire, comptable et financier.

Un mode de fonctionnement à revoir

La gouvernance doit faire l’objet de révisions, notamment en matière de délégation, de régime d’indemnités de fonction, de frais de mission et de représentation.
La gestion des logements de fonction, des frais de déplacement des personnels, des relations avec les budgets annexes et le suivi des régies d’avances et de recettes appellent des mesures correctives. La rationalisation des procédures, engagée par la commune, est un élément positif qu’il convient d’approfondir par la mise en place d’un ensemble cohérent de contrôle interne et de comptabilité analytique.
La gestion des ressources humaines est structurée. Toutefois elle comporte des marges significatives d’amélioration dans le suivi des emplois budgétaires et la mise en oeuvre des obligations liées aux contrats aidés. Le régime du temps de travail des personnels, qui n’est pas conforme à la durée légale et génère un coût élevé pour les finances communales, doit être réformé.

Un suvi budgétaire à améliorer, un endettement qui appelle des mesures d’économie

Dans le domaine de la gestion budgétaire, il convient notamment d’améliorer les taux d’exécution des budgets annexes ainsi que la gestion des régies des services publics industriels et commerciaux.
La gestion comptable requiert des mises en conformité aux textes applicables pour assurer une meilleure qualité des comptes (actif immobilisé, comptes de tiers, compte de trésorerie, régies de recettes et d’avances, subventions d’investissement, provisions pour risques et charges, travaux en régie).
Les indicateurs de la situation financière soulignent une perte de substance progressive de l’exploitation et l’absence d’épargne interne. La commune doit réduire ses charges d’exploitation pour se constituer des marges d’autofinancement. L’endettement communal est une contrainte qui appelle des mesures d’économie.

 

RECOMMANDATIONS

  1. Appliquer les dispositions des articles L. 2123-18 et L. 2123-18-1 du code général des collectivités territoriales relatives aux frais de représentation du maire et aux frais de mission des élus. Non mise en œuvre.
  2. Procéder à une révision des modalités de gestion des effectifs pour résorber l’écart important entre emplois budgétaires et pourvus. Non mise en oeuvre.
  3. Établir tous les deux ans le rapport sur l’état de la collectivité prévu par l’article 33 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984. Non mise en oeuvre.
  4. Mettre le régime du temps de travail et des congés en conformité avec les dispositions légales et réglementaires (loi n° 2001-2 du 3 janvier 2001, décret modifié n° 2000815 du 25 août 2000, décret n° 2001-623 du 12 juillet 2001). Refus de mise en oeuvre.
  5. Mettre en oeuvre les dispositions du code général des collectivités territoriales pour les quatre services publics industriels et commerciaux gérés en régie. Non mise en oeuvre.
  6. Veiller à l’application de l’article L. 2312-1 du code général des collectivités territoriales en matière d’information budgétaire et financière. Mise en oeuvre.
  7. Procéder aux révisions nécessaires du dispositif de suivi de l’actif immobilisé. Mise en oeuvre en cours.
  8. Réaliser un bilan financier des relations intercommunales pour en apprécier les coûts et les économies effectifs dans la perspective de l’évolution de périmètre qu’elles vont connaître. Non mise en oeuvre.

Les recommandations et rappels au respect des lois et règlements formulés ci-dessus ne sont fondés que sur une partie des observations émises par la chambre. Les destinataires du présent rapport sont donc invités à tenir compte des recommandations, mais aussi de l’ensemble des observations détaillées par ailleurs dans le corps du rapport et dans sa synthèse

» lire le rapport complet publié par la Cour Régionale des Comptes le 17 octobre 2017 

 

 

Un mercredi à la bibliothèque municipale

Mercredi humide et "grisouillard"… Et si nous allions rendre visite à l'espace livre de la ville ! Emma, la directrice, nous reçoit gentiment.

9h30 : c'est l'heure des tout petits ! Ils sont bien là, soit avec leur maman, soit avec leur assistante maternelle. Quel calme et quelle attention chez ces moins de 3 ans ! Après une lecture collective vient le temps d'exploration libre. Je choisis un livre parmi ceux qui m'entourent, je le confie à l'animatrice qui le feuillette… nous échangeons des mots, des sourires… C'est beau un livre ! Dedans, il y a plein de choses intéressantes !

Durant cette période privilégiée et primordiale, parfois appelée "l'explosion du vocabulaire", ils apprennent aussi à dire un peu plus clairement les mots, même si certains sons restent difficiles à prononcer pour eux. À ce stade, il n’est pas rare qu’ils montrent du doigt des images dans les livres, et qu’ils nomment et commentent brièvement ce qu’ils voient. Les livres illustrés qui représentent une action par page sont les meilleurs ouvrages pour cet âge.

15h : c'est l'atelier du mercredi, une fois par mois. Les enfants sont plus grands. L'animatrice propose une présentation animée d'albums de littérature jeunesse à partir d'une activité manuelle ou d'un jeu.

Aujourd'hui, le thème choisi sera l'arbre. Ça tombe bien, en ce moment, ils changent. S'instaure alors un partage d'informations. L'interactivité naturelle naît du support-livre : on compare ses connaissances. Vient ensuite la lecture collective de "Anton et la feuille" (Ole Könnecke - Auteur/Illustrateur). Les commentaires vont bon train ! Le moment de la création s'engage…

À l'aide de formes pré-découpées ou à découper, chacune et chacun crée son arbre. Le modèle réalisé par Marjorie peut servir de modèle mais l'imagination reste la plus forte pour certains. D'autres ont recours aux livres à portée de main et de regard… Lecture, dessin, langage… sont au service de la création : belle séquence d'apprentissage !

   

L'arbre d'Antoine sera bleu… et pourquoi pas !

Surprises en compagnie…

 
   
   

On a beau être averti, la Compagnie Surprise a toujours un tour dans son sac.

Ce vendredi, avant un apéro simple mais sympa (ça attire du monde tout de même !), les comédiennes nous ont exposé leur projet sur Mèze, à l'ancienne cave coopérative où l'équipe se trouve en résidence pour 2 ans.

Une bonne centaine de personnes était présente : curieuses et curieux, élu(e)s, associations, directeurs d'école, service culturel… Bien loin le théâtre "plancher" ! Le spectacle de rue s'est transformé en revue de salle où chacun(e) a participé. Ambiance quelque peu "déjantée",  douces interpellations, participation effective… , visite organisée de l'île de Thiabé, pochettes-surprises, tout laisse supposer que "Mèze, ville extraordinaire" est déjà sur les rails de la réussite.

Le défi d'impliquer la population dans les nombreux spectacles "hors murs" commence déjà par un "Entrez… OSEZ !"

Osons donc ! L'ex-cave, nouveau siège de la compagnie, est configurée ainsi :

  • un atelier qui permet la construction d'objets, de costumes, de parures et de décors
  • une costumerie
  • un salon-salle à manger-bibliothèque, lieu de vie et évidemment,
  • l'espace jeu où vous pourrez retrouver les comédiens, devenir leurs partenaires en vous inscrivant.

Compagnie SURPRISE - 46 rue Marcel Palat - 34560 Poussan - 06 77 54 88 45

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Site : www.compagnie-surprise.fr

Page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/CompagnieSurprise/

Belle petite assemblée.

 

Un programme déjà bien avancé !

2017-2018 : les trois coups de la saison culturelle à Mèze

"Le voyage nous emmène sur de nouvelles routes, à la découverte de la différence, de l'autre. Le chemin culturel que nous vous présentons cette année est de ceux-là. En parcourant les routes ou en restant à Mèze, nous vous proposons de nouvelles manières de voir et de penser auprès d'artistes riches de parcours et d'expériences. Que ce soit lors du mois "Juste un regard, un regard juste" ou lors du festival "Une ville, des migrations", sortons des routes tracées pour découvrir l'autre et l'accueillir à Mèze, dans notre petit coin de paradis. J'ai hâte de pouvoir vous retrouver lors de ces voyages tout au long de l'année."

C'est ainsi que Nathalie Cabrol, adjointe à la Culture et au Patrimoine a accueilli une assemblée conséquente au Chai de Girard, ce 22 septembre. Elle n'oublie pas, dans son allocution de bienvenue, de remercier tout son service dirigé par Aurélie Pothon mais aussi toutes les associations locales qui s'intègrent dans les manifestations. La chance des Mézois réside, entre autre, dans le fait de posséder des structures adaptées au rayonnement humaniste de la cité : bibliothèque municipale, école de musique, cinéma, salles d'expositions, galeries d'art… Quant aux écoles et aux organisations éducatrices, elles jouent leur rôle à la perfection… À Mèze, la Culture grandit !

Nathalie Cabrol et Aurélie Pothon, les deux "fers de lance" entièrement au service de leur ville et de son patrimoine.

 

Un Chai de Girard bien rempli pour l'occasion…

À gauche, la couverture d'un programme nouveau format plus adapté, plus lisible et indicateur d'évènements sur Montpellier, Béziers, Sète, Mireval… Mèze bien évidemment. Ce document est disponible à l'annexe 1 de la Mairie de Mèze ou en cliquant sur le flyer ci-contre.

Le projet : "Mèze, ville extraordinaire".

En fin de séance la Compagnie SURPRISE, par l'intermédiaire de Mathilde Feurbach a soumis aux présents l'idée : "Imaginez un spectacle qui durerait 2 ans et qui se jouerait sans scène, dans toute une ville…"

Pour qui ? Quelles contraintes ? Les plus de cette initiative ? L'objectif ? Toutes ses questions seront abordées à la Cave coopérative de Mèze, lieu de résidence de la compagnie, lors d'un apéro le vendredi 6 Octobre à 18h30. En attendant une adhésion vous est proposée ICI.

Moments forts prévus : Noël --> spectacles de portes - Saint Vincent --> fausse dégustation de rue - Corso --> fanfare à instruments spéciaux - Juin --> grand spectacle au Sesquier…

 

Ora Maritima à Mèze : de bouche à oreille…

Dernier jour du mois et dernière journée de la 2ème édition ORA MARITIMA qui a proposé bon nombre d'animations à Mèze, ce samedi, sur la place des Tonneliers. Les métiers-passion du bassin de Thau décident maintenant de se montrer, de montrer au grand public la valeur et la qualité de leurs produits : mieux même, les voici également en symbiose avec les métiers de bouche, les établissements éducatifs (Lycée Hôtelier Charles de Gaulle, Lycée de la Mer, CREUFOP,)… Cette nécessité de "sortir de l'ombre" est un grand pas en avant pour l'économie locale et régionale. C'est également une histoire de survie. Les élus locaux, départementaux et régionaux ne s'y sont d'ailleurs pas trompés puisque très représentés à l'ouverture du salon, très convaincus dans leurs propos en confirmant leur solidarité avec les métiers issus de la mer.

Ensuite, les nombreux visiteurs ne se sont pas fait prier pour apprécier les assiettes gourmandes des producteurs locaux et celles des grands chefs cuisiniers. Vins et fromages locaux ont savamment complété le tout.

Côté oreille, les stands spécialisés ont répondu précisément aux questions des curieux sur les activités marines. Le concours vidéo, très suivi, a récompensé, par le biais du Crédit Maritime de Méditerranée, de jeunes étudiants en audiovisuel passionnés par les activités de la lagune de Thau. En rajoutant la touche musicale de l'orchestre Djé Balèti (programme musical initié par le Festival de Thau) ce magnifique coktail automnal demande à être pérennisé.

No images found.

2017-2018 : c'est parti pour le RCM

Ça y est, nous avons le calendrier du Rugby Club Mézois 2017-2018. Le RCM évoluera dans le groupe C de la 3ème série. Il débute ce dimanche 1er octobre en recevant le R. Corneilhan XV. Bonne saison aux jaunes et noirs.

Des nouveautés à la bibliothèque municipale de Mèze

Depuis 2001, la bibliothèque municipale offre à toute sa population un service de qualité et une palette d'activités en tous genres pour tous les âges. Élément indispensable de culture, l'établissement, également lieu de rencontres, est désormais dirigé par Emma Cailleau. Saluons au passage Brigitte Toye, jeune retraitée, qui a tant œuvré pour "sa" bibliothèque.

Après consultation auprès du public voici les horaires et jours d’ouverture :

mardi de 16h à 19h
mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
vendredi de 9h à 12h et de 16h à 19h
samedi de 9h30 à 12h30
  • Les mercredis matins (hors vacances scolaires) à 9h30

« L’heure des tout petits » : destinée aux moins de 3 ans, une lecture collective suivie d’un temps d’exploration libre.

  • Les samedis (hors vacances scolaires) à 10h30

« Matin ludique » : jusqu’à midi, l’association « Homo Ludens » met à votre disposition un large choix de jeux accessibles dès 6 ans. Une ludothèque évolutive au fil des saisons, promesse de surprises et de convivialité.

  • Un mercredi par mois à 15h

« L’atelier du mercredi » : une présentation animée d’albums de littérature jeunesse à partir d’une activité manuelle ou d’un jeu.
À noter dans son agenda, les rencontres du premier trimestre : mercredi 18 octobre, mercredi 15 novembre, mercredi 13 décembre.

  • Une fois par mois

« Le Cercle de lecture » : Lecteurs adultes, venez échanger autour de vos dernières lectures et découvrir les nouveautés mais aussi des romans intemporels.


Bibliothèque municipale – Place de l’Ancien Hospice - Tél : 04 67 43 71 84 - Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Un Tandem bien huilé

En avant-première de la cérémonie d'ouverture de la saison culturelle 2017-2018, il a été proposé gratuitement, sur la place des Micocouliers, un spectacle d'arts du cirque : Tandem.

Tandem est l’histoire de deux âmes vagabondes, deux vies qui se croisent et se frottent. D’où viennent-ils, où vont-ils ? Souvenir ou réalité ? Qu’importe, leur vie est un cycle enjoué ponctué de nouveaux départs. Ensemble ils tracent leur chemin et s’autorisent à rêver. Une bicyclette et une carriole sont leurs compagnons de route dans ce bric-à-brac de bouts de vie. Il est plutôt solitaire et mystérieux, elle est plutôt espiègle et joueuse. Saltimbanques et musiciens, ils nous invitent à partager un quotidien rempli d’insouciance, de disputes, d’habitudes et de petits plaisirs. Tandem nous entraîne dans un tourbillon onirique, où la fantaisie et la performance s’invitent à tout moment.

Si les enfants rient et applaudissent lors d'un spectacle c'est que le contenu de ce dernier est sans aucun doute de qualité. Vendredi, en fin d'après-midi, l'ovation faîte à ce duo de vélo acrobatique, de main à main, musical, manipulateur d’objets de la vie courante… a été spontanée. L'univers léger, poétique, drôle mais attachant, plein de sensibilité a conquis la galerie "toutes générations". Oubliés les soucis quotidiens, chacune et chacun s'est laissé absorbé par la bonne humeur et la complicité d'un duo parfaitement "au point". Nous avons eu le droit de rêver : pas beau ça ?

 

 

Ça plane pour Tandem… et les spectateurs !

 
Théâtre de rue, théâtre pour tous !   Sourires et applaudissements unanimes…

Tandem fait partie de la compagnie "L'Appel du Pied"

Gilles Phocas démissionne de son poste de conseiller municipal d'opposition

Il nous communique :

"Mes interventions au conseil municipal du 20 septembre 2017, Ville de Mèze.

Démission du conseil municipal :

Si j’ai demandé à prendre la parole ce soir, devant vous, c’est que je voulais que vous soyez parmi les premiers à apprendre la décision que j’ai prise cet été, et qui concerne notre conseil municipal. Voilà 15 ans maintenant, que je suis autour de cette table : 15 ans, environ 3000 délibérations et plus de 120 conseils municipaux. J’en aurais manqué 2 : un parce que hospitalisé, un parce qu’en congé.

Mes votes ont étés répartis ainsi : 7% contre, 28% abstention et 65% pour, ce qui me semble loin d’être des statistiques d’une opposition systématique, ce qui m’a pourtant été reproché à maintes reprises et cela m’a touché. J’ai beaucoup appris, j’ai dit des bêtises, j’en ai aussi beaucoup entendu.

J’ai sacrifié ma vie de famille, ma vie professionnelle pour faire du mieux que je pouvais. J’ai toujours travaillé mes dossiers ; je n’ai jamais insulté personne, même dans les moments les plus tendus.

Cette débauche d’activité, 100% bénévole, et je ne risquerais rien à dire « coûteuse », je ne la regrette pas. Mais c’est usant, stressant et non sans conséquences sur mon entourage. Je pense donc que le moment est venu de passer la main. J’ai besoin de respirer, de m’aérer.

Je comprends ceux qui vont dire que je les abandonne, je me suis tellement échiné à les représenter du mieux que je pouvais. Mais je demande aux élus et à la population de me comprendre à moi aussi, en leur posant cette question : Est-ce que vous auriez tenu aussi longtemps ?

Ces raisons personnelles ne sont pourtant pas les seules dans ma décision. Quand on s’investit, on a envie d’être utile. On ne veut pas que cet investissement personnel soit vain sinon ça n’a pas de sens. Si je pense avoir tout fait pour faire vivre la démocratie locale, avec quel résultat ? Au moins, j’ai fait ce que j’ai pu.

Je pense n’avoir pas réussi à faire comprendre aux élus majoritaires l’intérêt d’écouter et de prendre en compte quand cela le mérite les remarques des élus issus d’une autre liste qu’eux. On vient de le voir avec le rapport de la Chambre régionale des comptes qui reprend la plupart de nos remarques. Je peux citer maints exemples où j’ai averti le conseil municipal de certaines conséquences d’une délibération ou de son illégalité.

Pas une seule fois en 15 ans, on n’a pris en compte ce que je disais.

Dans le nom de ma fonction, certes, il y a « municipal » mais il y a aussi « conseiller ». On aurait pu éviter des problèmes : Écosite, Lavandis, emprunts renégociés, gestion de la police municipale, et plus récemment règlement intérieur du conseil, Semabath, Thalassa et maintenant compagnie "Surprise". On aurait pu faire des économies pour les Mézois.

J’ai toujours développé des arguments factuels. Bien sûr, je me suis trompé parfois, il n’y a que vous qui ne vous trompez jamais… comme par exemple, sur l’aire des gens du voyage (et là je pense que l’on s’est tous un peu plantés). Au début, je faisais des propositions de délib ou des amendements : jamais repris.

Alors au bout d’un moment, on arrête.

Voilà donc ma décision, que certains pourront accueillir avec un certain soulagement, d’autres la regrettent, je le sais, mais je sais aussi qu’ils me comprennent. Je voudrais avoir un mot pour Yvan qui m’a toujours soutenu et qui peut maintenant compter sur mon soutien. J’ai quand même été un peu utile puisque grâce à moi, certaines personnes se sont retrouvées autour de cette table, alors que de toute évidence, elles n’auraient jamais pu le faire par leurs propres moyens. Mais je ne leur en veux pas, je leur demande simplement de relire le programme sur lequel elles ont été élues et de cesser de voter à l’inverse de celui-ci. J’ai aussi été utile à ceux, qui autour de cette table pensent comme moi sur certains sujets, mais ne peuvent pas le dire.

Cette sortie de la vie politique locale n’est pas forcément définitive, et il se peut que je revienne troubler votre tranquillité lorsque j’aurais pris cette respiration, ce bol d’oxygène qui me fait défaut. Pour moi le prix à payer, personnel, professionnel, en termes de frustration et d’investissement est devenu trop lourd.

Je vous remercie de m’avoir écouté. Je vous remercie de m’avoir supporté."