Mèze

La Chapelle des Pénitents : Bella Bah et l'expo SACRÉ ST ART Acte VII

Nouvel été signifie nouvelle exposition chez les Amis des Pénitents. C'est ainsi que l'acte VII de Sacré ST Art s'est mis en place pour l'été 2022. Geneviève Rière, son équipe, ses partenaires, récidivent afin de promouvoir et d'entretenir le phare du patrimoine Mézois : la Chapelle des Pénitents. BELLA BAH, artiste guinéen, a pris place du côté de l'édifice "bichonné" depuis des lustres. Les Éditions Anagraphis ont en effet dépêché sur les lieux un de leurs meilleurs représentants. Les résultats sont déjà visibles d'ailleurs. Ce vendredi a permis de "lancer" une saison estivale qui va certainement battre tous les records. La chapelle était en effet pleine pour un vernissage traditionnel très attendu… en présence de toutes les autorités et de tous les partenaires. (photos : dm)

"Bella Bah est un Guinéen, mineur isolé. En 2018, c'est le département de l'Hérault qui le prend en charge. Scolarisé au Lycée Frédéric Mistral, à Nîmes, il termine premier de sa classe "Section Industries graphiques". Il part en apprentissage chez le graphiste Anagraphis et propose au département une fresque pour remerciement. Elle représente un animal emblématique de l'Hérault et oiseau migrateur, symbole du voyage et du mouvement. La mixité de couleurs évoque sa Guinée natale." (source : france3 Occitanie).

Quelques unes de ses productions à Mèze :

Les mots de Bella Bah…

 

Visites du 9 juillet au 25 septembre, du mardi au dimanche, de 10 à 12h et de 17 à 19h.

Cours de natation gratuits pour les enfants

Du service communication de la ville :

Cet été, la municipalité, via le service des sports, propose des stages de natation gratuits pour les enfants de 4 à 12 ans, sur la plage du Taurus, côté courts de tennis, sur inscription.

Votre enfant a entre 4 et 12 ans et ne sait pas encore nager ? Afin de lui permettre d’acquérir les bases nécessaires pour évoluer dans l’eau en toute sécurité, la Ville de Mèze met en place 2 niveaux de stage : «Aisance Aquatique » pour les enfants de 4 à 8 ans et « J’apprends à nager » pour les enfants de 9 à 12 ans. Ces séances gratuites de natation sont encadrées par une professionnelle, maître-nageuse sauveteuse, de la Fédération Française de Natation (FFN).

Nicolas Archimbeau, adjoint au sport, précise :

« Ce projet vise à favoriser l’accès à la pratique sportive aquatique en toute sécurité, à prévenir les risques liés à la baignade mais aussi à découvrir les plaisirs de l’eau et de la natation. »

 Conditions :

  • Le stage se déroule sur 5 jours.
  • La souscription à une assurance RC et garantie accident est obligatoire.
  • Un certificat médical de moins de 3 mois de non contre-indication à la pratique de la natation est obligatoire.
  • La présence d’un parent ou représentant est obligatoire dans l’eau, durant toute la durée de la séance.
  • Les places sont limitées.

Pour s'inscrire : télécharger la fiche - Envoyer les documents à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Soirées gourmandes à Mèze

Communiqué de la Ville (service communication) :

Cet été, l’esplanade accueillera les « soirées gourmandes », en partenariat avec la chambre d’agriculture de l’Hérault. Le public pourra rencontrer des producteurs fermiers, vignerons et artisans pour s’approvisionner et déguster les produits de notre terroir dans une ambiance musicale et conviviale. Les 8 et 29 juillet, 18 et 26 août. Dès 19h.

Aurélie Buridans : l'art et la matière…

Dans un récent article, nous vous présentions une artiste essentiellement axée vers les techniques des collages "en tous genres" afin de nous proposer des œuvres "abstraites". Ce vendredi, nous avons rencontré Aurélie sur le lieu de son exposition, à Bouzigues, au Musée Ethnographique. Là nous avons découvert tout le travail réalisé après un séjour de plus de 9 mois au bord de la lagune de Thau. L'exposition d'art contemporain sert également de prétexte à la défense d'un environnement en alerte "rouge". La directrice artistique prône un art durable. Le respect de la nature est primordial. Au bord de l'eau de Thau, elle a découvert le monde du sel, ce sel tout blanc en opposition avec le noir "festif" et vivant des cordes, des bacs, des seaux… Dans ses quêtes "anodines" le lien paysages-travailleurs-matières s'est retrouvé en avant… une attitude poétique est ainsi née mais aussi une attention particulière à dame nature, celle à qui les travailleurs de l'étang doivent tant. Pour Aurélie, la chance de disposer d'un "gîte" où placer son travail sera le tremplin d'une exposition vivante en perpétuelle évolution. Cinq mois c'est à la fois long et court pour finir de comprendre le rapport existant entre les éléments et les humains… Aurélie a déjà fait un bon bout de chemin : aller la rencontrer au travers de ses œuvres c'est partager sa quête et adhérer à sa démarche de protection environnementale ! (photos : dm)

Sel, sable, ciment, coton, plastiques… où est la bonne mesure ?

Bus du marché : un nouveau service.

Communiqué de la ville de Mèze :

"La Ville de Mèze proposera, dès jeudi 7 juillet, un service de bus gratuit, à la demande, tous les jeudis matins en direction du marché. Ce dispositif, ouvert à tous, se fera sur inscription au 04.67.18.30.30. Les agents d'accueil de la mairie seront le relais entre les usagers et le chauffeur qui gèrera directement le planning et les rendez-vous."

Protection des oiseaux : ça marche !

Communiqué de Christine Bonelli, SMBT :

Fin mai 2022, nous diffusions un appel à la vigilance sur la lagune et plus précisément sur les tocs en vue de protéger les nichées d'oiseaux rares… Fin juin, une cinquantaine de poussins de sterne naine viennent d'être décomptés lors d'un suivi du CEN Occitanie… Les usagers qui ont respecté la règlementation et surtout les oiseaux ont ainsi contribué à cette réussite ! Conclusion : si tout le monde met son petit grain de sel, notre planète a encore de beaux jours devant elle. À nous d'être un tant soi peu attentifs et respectueux de notre environnement : le plus petit geste compte !

Les photos qui suivent sont de : R. Jullian CEN.

Respectons la nature, elle nous le rendra…

Festival de Thau 2022 : les trois coups ont retenti !

De gauche à droite, les quatre intervenants de cette mise sur orbite du Festival 2022 : Monique Teyssier, présidente et directrice de programmation ; Thierry Baëza, maire de Mèze ; Christophe Durand, délégué communautaire au rayonnement culturel ; Jean-Marc Biau, conseiller régional représentant Carole Delga.

La 32ème édition du Festival de Thau, élément culturel et musical phare du territoire de la lagune, creuset de la création musicale, s'engage dans la même voie tracée par Monique TEYSSIER depuis… 1991. L'enthousiasme de l'équipe est toujours présent. L'évènement nomade capte chaque an entre 8 000 et 12 000 personnes "tout public". Si par le passé le programme était uniquement estival, il nous accompagne maintenant toute l'année sur des moments saisonniers (Automnales…) ou sur des actions très ciblées (Journée Internationale des Droits de la Femme…). Bien que la version 2022 conserve ses grandes actions de sensibilisation, on notera une thématique "Éco-dialogues" tournée vers les océans. Le village inspirant au Festival de Thau échangera avec le CPIE du Bassin de Thau avec la LPO, les Paniers de Thau, Kimiyo et l’Adena, le Syndicat Mixte du Bassin de Thau, la Palanquée, Zéro Déchet Ouest Hérault, et les animations Hérault Nature ! 

Côté nouveautés on polarisera notre attention vers la chasse aux mégotsDes cendriers de poche, jolis et pratiques, aux couleurs de l’office de tourisme Sète Archipel de Thau seront offerts aux festivaliers. La collecte par une entreprise se chargera de la seconde vie des déchets résultants.

La soirée Terre Océan verra la présence de Laurent Ballesta, figure emblématique de la photographie naturaliste sous-marine, reconnu mondialement pour ses expéditions à la recherche de la beauté et de la biodiversité. Il viendra présenter une exposition photo et une conférence-projection…

Étaient présents pour cette soirée-ouverture les maires des villages participants, les élus locaux, les bénévoles et les "mordus" d'un festival aux frontières internationales.

Un Carré d'Art Louis Jeanjean bien rempli pour l'occasion ! (photos : dm)

Rencontre avec les lauréats du fonds de revitalisation TIMAC Agro

TIMAC AGRO France est une entreprise industrielle et commerciale spécialisée dans la production de la nutrition végétale et animale et ce depuis plus de 63 ans. Cette filiale du Groupe Roullier innove en permanence pour proposer des solutions agronomiques et zootechniques afin d'améliorer les performances agricoles dans le respect de l'environnement… 415 collaborateurs, 375 personnes aux fonctions industrielles en lien direct avec les agriculteurs s'appuyant sur des solutions agronomiques à haute valeur ajoutée : c'est dire l'importance du dispositif assuré par :

- un comité de pilotage constitué par la DDETS (Direction Départementale de l'Emploi, du Travail et des Solidarités) et Timac agro,

- un comité technique et d'engagement constitué d'un groupe d'experts : Sète agglopôle méditerranée, la Chambre d'agriculture de l'Hérault, la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Hérault et l'agence de développement régionale Ad'oc et Initiative Thau…

Le tout est géré par BPI Group spécialisé en conseil et stratégie.

Les pistachiers d'Axelle BODOY

La visite de terrain de ce 24 mai 2022 à Mas Saint Gabriel (commune de Mèze) a permis à l'agglomération représentée par François Commeinhes de dresser un bilan quant à la filière agricole (800 exploitations, 5 600 hectares de surface agricole utile…, 4 000 salariés). L'état d'avancement de 3 projets (1 040 000 euros) a été "décortiqué".

Noblesse oblige, c'est la propriétaire des lieux, Axelle BODOY qui a donné le coup d'envoi d'une matinée ô combien riche en enseignements et renseignements.

Axelle, ingénieure agronome de formation (ex-responsable d'Agriculture Régénératrice en Europe, Amériques, Afrique) a créé son entreprise en 2021. Axelle vise une production qualitative, haut de gamme, à signes distinctifs de qualité et d'origine, avec ses pistachiers (7 ha) sur sa ferme Pistalogic de Mèze, acquise en pleine propriété. L'ancienne dépendance de la Castillonne (ancien hébergement des ouvriers agricoles) devient donc une habitation plus un gîte. Un bâtiment agricole supplémentaire (après révision du PLU de Mèze) doit compléter le tout. La suite du projet (rucher, grenadiers, pistachiers…) est au domaine de la Rouquette (56 ha en bio) sous bail rural avec Sète agglopôle.

Montant total du projet : 800 000 € dont 38 200 € de fonds Timac Agro.

Jorge FERNANDEZ et sa "Maison du Safran et des Aromatiques" a quitté son magasin d'optique (15 ans), achète sa première parcelle en 2010 et plante 10 000 bulbes de safran… actuellement il en possède 35 000 (certification ISO 3632 bio). Depuis 2018, il complète sa production avec la culture de plantes aromatiques (27 références certifiées agriculture biologique et labellisées Sud de France). Titulaire du brevet professionnel de responsable d'exploitation agricole à Villeveyrac, Jorge entend bâtir un hall d'exposition et de vente. Il envisage de proposer aux agriculteurs locaux de valoriser leurs excédents de production. Des travaux de réfection sont prévus au cœur de l'ancienne gare de Poussan.

Montant total du projet : 150 000 € dont  30 000 € de fonds Timac Agro.

Luc FONTA, après une carrière professionnelle de technicien dans le traitement de l'eau, crée le "Domaine des 3 Mazets" à Villeveyrac. C'est du côté viticulture naturelle qu'il se tournera (1 500 m2 au départ) avec, dans sa tête, une pratique sur sol vivant axée sur deux piliers : l'agro-écologie et la bio-électronique. Fort de l'appui d'Olivier Husson, chercheur au Cirad, il plante en 2018 ses premiers 1 000 pieds de raisin. Après une approche vers le raisin de table, il se tourne vers une première vinification avec l'aide du Domaine de Roquemale. Il vient de rajouter 4 ha et une cave de vinification… L'avenir nous dira…

Montant total du projet : 90 000 € dont 30 000 € de fonds Timac Agro.

De g.à d. : T. Baëza, maire de Mèze ; M. Garcia, vice-président délégué aux activités agricoles et viticoles ; F. Commeinhes, président de SAM et maire de Sète ; Axelle Bodoy, agricultrice.

Une assemblée très attentive et très concernée par les interventions précises de tous les acteurs (SAM, TIMAC Agro, BPI Group, Initiative Thau, CRCM, Lycée de la Mer, CRPMEM…)

Le CRCM et le Lycée de la Mer, pour leurs formations pilotes en installation et transmission conchylicole, le CRPMEM, pour l'élaboration de son futur contrat de filière et Initiative Thau ont ensuite complété les présentations. Photos : dm