Mèze

La déesse de Mèze retrouvée !

Mercredi 10 août, 21h précises : Fortunée Imperato et sa complice Melle Hervé, grâce à un scénario bien mené, ont livré à un nombreux public participatif les premiers paramètres du plus grand secret de la Ville de Mèze.

La cité du Bœuf a été un jour sous l'emprise d'une déesse certainement apparentée à un certain Dionysos. Il reste bon nombre de vestiges ou d'indices "succulents" qui le prouvent… Le tableau final, au bord de l'étang de Thau, laisse même planer un doute : elle ressurgit la nuit du côté du port des Nacelles. Nous l'avons vu !

Partis du Château de Girard érigé en son honneur, les curieux ont découvert son visage mis en valeur par l'abondante chevelure du parc, une poitrine fort bien dessinée par les jardiniers de la ville… Sur l'Esplanade, Melle Hervé a démontré l'importance des bancs de l'ivresse. Ce premier indice sérieux s'est confirmé sur la place de la mairie où, au bout de la main dessinée au sol, dans la fontaine, les comédiennes ont fait main basse sur la Cuvée de Monsieur Le Maire. La bouteille, bien cachée, s'est vue débouchée et dégustée illico. La tension et l'attention sont montées d'un cran, près de l'église et dans les rues avoisinantes. Là, quelques signaux issus d'une imagination "coquine" bien relayés d'ailleurs par un public acquis au jeu, nous ont fait découvrir l'intimité de la déesse : petite montée d'adrénaline ! C'est le moment choisi par Melle Hervé pour s'éclipser. Fortunée, enquêtrice redoutable, a poursuivi sa recherche du mystère. La preuve irréfutable de l'existence de la walkyrie, au bord de l'étang, a balayé les moindres doutes. Sous un drap blanc, telle un fantôme dans la nuit et l'ombre des ondes, a apparu celle qui a fait tourner la tête à bien des marins sur le port de Mèze.

 

Un public acquis à la performance du théâtre de rue de la Compagnie Surprise.

Quelques images d'un itinéraire désopilant et fort agréable.

No images found.

DJ Fanou enflamme les Tonneliers

DJ Fanou, agitateur de foule et clou de la soirée.

26ème édition de la Fête de l'Huître à Mèze : encore un succès parfaitement organisé et maîtrisé par l'association éponyme.

Après que les discours convaincants des autorités locales, départementales et régionales aient mis l'accent sur l'aspect économique des produits locaux, les quelques 4 000 personnes sont passées au côté festif de la soirée. Pendant ce temps, pas de répit pour marmites, marmitons, écailleurs, bénévoles et professionnels de la conchyliculture : les papilles de tout âge sont passées aux actes très rapidement déjà "chauffées" par le petit verre d'accueil bien frais et bien claquant au palais.

L'huître, la vedette, était bien entendu au rendez-vous au milieu d'une carte de spécialités presque embarrassantes quant au choix. Qu'importe, chacune et chacun a trouvé son assiette et pu satisfaire ses envies.

Parallèlement, le groupe Cartoon Show offrait aux joyeux convives tout un récital de morceaux musicaux bien connus et repris en chœur à l'improvisation.

Cet apéritif de qualité, facétieux, original a bien entendu solidement préparé le terrain pour Deejay Fanou qui, dès 22h, a pris les commandes d'une foule "électrisée" présente pour "s'éclater", danser, chanter et s'amuser. Là encore, tout le monde a trouvé son compte, sans complexe. L'animateur-ambianceur-agitateur a une nouvelle fois (il était là l'an passé) "fait le mille"… et la place des Tonneliers a joyeusement vibré une bonne partie de la nuit.

Voici un petit diaporama qui vous en dira davantage :

 

 

Notre stage de voile au Yacht Club de Mèze

Comme chaque été, le Yacht Club de Mèze organise des stages d'initiation ou de perfectionnement encadrés par des moniteurs diplômés d'État. Thau Info s'est intéressé de près à la semaine du 1er au 5 août. 11 jeunes ont affronté les éléments eau, vent et… vie en collectivité afin d'acquérir ou d'améliorer leurs connaissances. Basé au Taurus, le YC de Mèze dispose d'un éventail riche par sa flotte, expérimenté côté encadrement et très organisé dans sa gestion. Nos nouveaux mousses ont évolué sur des catamarans "junior" par équipage de 2 ou 3. À l'issue de ces cinq jours (3h l'après-midi) et pour les avoir suivis de près sur l'Étang de Thau, site unique et magnifique, la première parole a été unanime : quel régal !

Mais laissons la parole à trois des "veinards" qui ont profité et su profiter de la chance offerte :

Clara (Marvejols 48) : "Pendant toute cette semaine, j'ai appris beaucoup de choses superbes. C'était vraiment exceptionnel !"

Elléa (Montpellier 34) : "J'ai eu du mal à tout retenir au début (comment monter le bateau, comment le commander) car le moniteur a tout expliqué d'un coup. Malgré ça, j'ai adoré ce stage. Le moniteur et l'aide monitrice étaient trop gentils. "

Florent (Mèze 34) : "C'est trop bien la voile, bon à part des problèmes techniques mais c'est vraiment trop top. Les moniteurs sont vraiment sympas, en plus au catamaran il y a des trapèzes, c'est trop bien quand on le fait du premier coup. On a peur mais après on s'y habitue."

Afin de compléter ces témoignages "pris sur le vif", voici trois minutes de vidéo :


Yacht Club de Mèze - à partir de 5 ans - Le dépliant des activités : à télécharger. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lièvre, mon ami…

Observons et respectons la nature, elle viendra à nous… Un pur moment de paix et de bonheur (juin 2016).

Le Tambourin Club Mézois s'impose

Les deux équipes avant le coup d'envoi donné par M. Baëza.

TC Mèze 13 TC Gignac 10.

Les Gignacois étaient donnés favoris de cette rencontre car classés en tête du championnat Ligue. Les locaux, sans complexe et sans pression, ont fait mieux que se défendre puisque ils l'ont emporté. Menant 2 à 0 après un quart d'heure de jeu, les bleus du président Brice Laurent, rattrapés 2 à 2, doublés au score ensuite, ont trouvé assez de ressources pour s'imposer de fort belle manière sur un des favoris de la compétition. Pour la petite histoire, l'arbitre prévu étant absent, c'est Thierry Baëza, adjoint aux sports, qui a géré le début de la rencontre, relayé par les jeunes du TCM. Cette belle victoire s'est déroulée sous les yeux des connaisseurs et de quelques touristes curieux, admiratifs de ce sport inconnu dans leur région ou leur pays : une animation qui fera partie de leurs souvenirs de vacances !

Un geste appliqué.   Quand je serai grand…

SOS Méditerranée

"Depuis l'an 2000, c'est plus de 30 000 personnes qui sont mortes en mer Méditerranée en tentant de rejoindre les côtes européennes. La traversée entre la Lybie et l'Italie en fait l'axe migratoire le plus mortel au monde. En 2015, 2892 personnes ont péri sur cette route."

Dernièrement, dans le cadre du Festival de Thau, le Collectif pour l’Accueil des Réfugiés à Mèze a reçu l'association SOS Méditerranée, au Chai de Girard. Michel Negrell, au nom du collectif mézois, a présenté le mouvement européen de sauvetage en mer.

SOS MÉDITERRANÉE :

Après avoir collaboré avec Médecins du Monde (Février-Avril 2016), l'initiative citoyenne, face à l'absence de dispositifs adaptés, continue sa campagne en mer avec Médecins Sans Frontières (jusqu'au 31/12/206).

 

 

Trois fondements éthiques sont mis en avant :

- le respect du principe d'assistance à toute personne en danger,

- le droit maritime,

- les droits fondamentaux de la personne humaine.

Il y a urgence et la société civile doit contribuer à cette mission. À l'heure actuelle, en Europe, il n'existe que trois associations : Allemagne (mai 2015 - capitaine Klaus Vogel), France (juin 2015 - Francis Vallat) et Italie (février 2016 - Valéria Calandra).

Les interventions de sauvetage ont, bien entendu un coût : 1 journée en mer = 11 000 euros. Le soutien de chacun est essentiel (mécènes, fondations, entreprises, associations). Le grand public est concerné également. Une cinquantaine de personnes était d'ailleurs présente à Mèze, pour savoir et faire savoir, pour aider. La solidarité ne doit pas être un vain mot.À l'heure actuelle, l'Aquarius, qui bat pavillon Gibraltar, est le seul navire qui "patrouille" en permanence en Méditerranée. Il permet d'abriter les rescapés, de les soigner.

Il est urgent de rejoindre les artistes, les journalistes, les chercheurs, les experts du monde maritime et toutes les nombreuses personnalités qui soutiennent SOS MÉDITERRANÉE.


sosmediterranee.fr - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - à télécharger (pdf). D'autres renseignements ICI.

Le Collectif Mézois : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Une école de musique sacrément efficace

 
   
 

Depuis six ans, l'École Municipale de Musique de Mèze (EMM) propose, dans le cadre du Festival de Thau, ses productions. Guillaume Cazal et son équipe nous font vibrer à chaque fois en nous offrant leurs travaux "de la journée". La formule du stage court, très maîtrisée, aboutit par une représentation. Les élèves, de 7 à… quelques années trouvent ainsi, dans ce résultat final la motivation indispensable. C'est un régal ! Voici quelques photos réalisées le jour de l'inauguration du Festival, au jardin Montet.

No images found.

Dernières images mézoises d'un festival réussi.

L'équipe 2016 des bénévoles a posé pour la postérité.

L'édition 2016 du Festival de Thau se termine. Dresser un bilan de la festivité s'avère par conséquent difficile bien que les sceptiques annoncent une baisse de fréquentation, à chaud ! Pour nous, le cru de qualité de cette année est indéniable. C'est à nouveau une réussite quant au choix et à la diversité des spectacles successifs ! Les divers stands ont rempli le contrat pour des visiteurs joviaux. Même les plus exigeants se sont satisfait des contenus proposés y compris côté agapes. Un goéland téméraire a même "monté la garde" du côté barbecue. Notre journaliste a interrogé Léa et Armelle (Pignan et Nîmes) présentes sur le site.

 
Léa et Armelle, à Mèze pour le plaisir !  

"Nous sommes venues passer une bonne soirée, profiter du cadre. Ici, les gens sont très détendus et aiment la fête. Il y a quelques années nous avions assisté au show de Yannick Noah. L'envie de revenir à Mèze était grande !"

D'autres ont mis à profit ces jours festifs pour faire connaissance.

 
  Banc public, décor de rêve…

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici d'autres clichés de ce samedi 23 juillet :

Cliquez sur une image pour l'agrandir.
No images found.

Encore d'autres images des groupes "Maudite Taraf" et "AaRON" ICI 

Deux associations mézoises lauréates de la Fondation Banque Populaire du Sud

crédit photo - Claude Cruells

La Fondation Banque Populaire du Sud communique :

La Fondation Banque Populaire du Sud vient d’attribuer 4000 euros respectivement à Jazzamèze et au CPIE Bassin de Thau. Ces dotations participent à leurs actions concrètes et innovantes en faveur du développement durable.

Les associations Jazzamèze et CPIE Bassin de Thau font partie des 10 lauréats « Environnement » de la session de juin 2016 de la Fondation Banque Populaire du Sud. L’équipe de Jazzamèze, organisatrice du festival de Thau, est engagée depuis 10 ans dans une démarche écoresponsable. Elle met en place des pratiques durables pendant le festival : gestion des déchets, réduction des déplacements, sensibilisation du public. L’association est certifiée ISO 20121 « Systèmes de management responsable appliqués à l’activité événementielle » depuis juillet 2015. Elle espère, pour les prochaines éditions du festival, installer un hébergement collectif et écologique.    

De son côté, le réseau associatif CPIE Bassin de Thau a soumis à la Fondation son projet expérimental de pisciculture durable : l’élevage de mulets dans le bassin avec des granules de nourriture fabriquées à partir des restes de pain de cantines scolaires. Cette démarche permet de promouvoir le circuit court, de lutter contre le gaspillage en valorisant la nourriture non consommée, de rechercher la qualité nutritionnelle et de développer une nouvelle filière d’alimentation piscicole.

Ces deux initiatives font partie des 110 dossiers examinés le 21 juin dernier par le Conseil d’Administration de la Fondation d’entreprise Banque Populaire du Sud. Sur proposition des comités experts, la Fondation a retenu 35 lauréats (associations locales et jeunes) répartis dans les quatre domaines d’intervention de la fondation : 1/ Sport, Culture & Handicap (10 lauréats) ; 2/ Environnement (10 lauréats) ; 3/ Patrimoine Local Immatériel (7 lauréats) ; 4/ Initiative Jeune (8 lauréats).

Jazzamèze : www.festivaldethau.com • 04 67 18 70 83.
CPIE Bassin de Thau : www.cpiebassindethau.fr • 04 67 24 07 55.

Le MÈZE SFC 2016-2017

On savait déjà que le Mèze Stade Football Club accédait à la Division d'Honneur Régionale. Cette dernière étant répartie en trois poules avec désignation au tirage au sort donne le résultat suivant :

Le Mèze SFC évoluera en poule A. Ses adversaires seront :

AGDE RCO (B), ANDUZE SC, BALARUC S., La CLERMONTAISE, FC VAL de CÈZE, GIGNAC AS, LUNEL GC, MARVEJOLS S, ROUSSON AS, UCHAUD GC, UZÈS E.

Début de la compétition : 4 septembre 2016, avec la réception de Marvejols Sports. Bonne chance aux bleus et noirs !

Sacré St Art à la Chapelle des Pénitents

Geneviève Rière de l'association "Les amis des Pénitents" à Mèze, nous communique :
"La chapelle des pénitents de Mèze ouvre ses portes cet été à un art contemporain dynamique, expressif et coloré : le Street art et la Figuration libre.
Une exposition audacieuse qui accueille des grands noms de l'art urbain tels que Mist, Zest, Mr BMX, Crash, Ernest Pignon-Ernest... Les oeuvres de ces Street-Artistes viendront se mêler à la Figuration libre d’Hervé Di Rosa, Robert Combas, François Boisrond et d’autres, car ces mouvements, de par leurs formes d'expression, se rapprochent incontestablement.
C’est un art qui ne s'exprime pas que dans les musées mais qui s’affiche aussi sur les murs de nos villes, leurs panneaux, leurs trottoirs... et sous les voûtes d'une chapelle !
L'association des Amis des Pénitents souhaite à travers cette exposition amener le public à la rencontre des cultures graphiques urbaines et affirmer sa volonté de devenir un lieu d'exposition important pour l'art contemporain sous toutes ses formes. Le concept est de mêler un art parfois controversé à un lieu sacré et religieux. L’intérieur et l’extérieur de la Chapelle se prêtent merveilleusement à la réception d’un tel événement.
Tisser des liens entre le patrimoine architectural et la culture graffiti, proposer des passerelles entre le Street Art et la Figuration libre, tel est le projet de cette exposition exceptionnelle.
Di Rosa est l'un des fondateurs de la Figuration libre, nommé ainsi par l'artiste Ben pour désigner ce mouvement né au début des années 80 en réaction au minimalisme et à l'art conceptuel ambiant. Avec Robert Combas, Rémi Blanchard, François Boisrond et quelques autres, ils s'ouvrent à des formes d'expressions marginalisées, prenant la liberté de faire figurer toute les formes d'art, sans hiérarchie de valeurs entre haute et basse culture, dans un contexte d'égalité aussi parfaite que possible.
Entre les premiers Street artistes et les peintres de la figuration libre, le désir de révolte, d'expression et d'imagination éclataient dans un graphisme bariolé, dynamitaient les frontières et les habitudes sous des formes différentes, mais toujours singulières.
La Figuration libre et le Street art étaient et sont en train de redéfinir la place de l'art contemporain dans la société et d'en redessiner les contours.
Cette exposition marquera donc une première étape dans la nouvelle vocation culturelle de la chapelle des pénitents de Mèze, lieu hautement symbolique, édifice chargé d'histoire et de spiritualité. Notre Dame des Battues, ancien nom de la chapelle, fut de tout temps un phare pour les navigateurs et les pêcheurs de l'étang de Thau.
L'exposition Sacré St Art a souhaité leur rendre hommage en invitant le muraliste Olivier Costa, artiste au talent reconnu et pourvu d'une longue expérience dans l'art de rue, à réaliser le jour du vernissage une performance artistique sur une barque de pêche ayant appartenu à un illustre Mézois. Lors d’un happening prévu en milieu d’exposition, il réalisera également une grande fresque sur le mur du jardin de la Chapelle.
Cet événement artistique bénéficie du prestigieux parrainage de Christian Guémy, alias C215, reconnu aujourd'hui comme l'un des plus talentueux et productifs pochoiristes de la scène Street art actuelle. Une sérigraphie de l'artiste sera proposée à la vente pour la durée de l'expo à la chapelle.
Cette exposition, présentée tout l'été, manifeste le souffle nouveau pris par la dynamique Association des Amis des Pénitents, qui se bat depuis des années pour la sauvegarde et la restauration de la chapelle, et son désir de faire de ce lieu de culte et de culture un pôle important de l'art contemporain autour du bassin de Thau."


Vernissage le mercredi 13 Juillet à 18h30 - Exposition du 13 juillet au 30 août 2016, du mardi au dimanche de 16h à 19h, jeudi et dimanche matin de 10h à 13h.
Chapelle des Pénitents – Place Monseigneur Hiral - 34140 Mèze
Exposition imaginée par l’Association les Amis des Pénitents, Louis Angles, les Editions Anagraphis et la Ville de Mèze en partenariat avec la Famille des Vins de Beauvignac
Entrée : 2€ au profit de la restauration de la Chapelle.


Toujours dans le cadre de la sauvegarde et de la restauration de la Chapelle, deux concerts sont proposés cet été :

Le Piano voyageur - «Ballade en opéra»

Jérôme Médeville : Piano voyageur

Eric Guerrini : Chant lyrique

"Une marche turque de Mozart, un rêve d’amour de Liszt, un Clair de lune de Debussy...

Au loin déjà la musique interpelle.

Puis soudain, un piano à queue, un pianiste en costume... Et un ténor qui plonge l’auditoire dans les oeuvres lyriques de Chopin, Schubert ou Rachmaninoff. Dans une ambiance de fête, de convivialité et de prestance."

Vendredi 29 juillet 2016 à 20h30 - Chapelle des Pénitents - Mèze


Duôvent

Hélène Duret : Clarinette, Clarinette basse, Saxophone soprano, Voix...

Guilhem Verger : Accordéon chromatique, Voix...

 

"Ce duo de Jazz explore les musiques d’ici et d’ailleurs au travers de sa bonne humeur, son écoute, sa tendresse et sa sensibilité, tout en standards et compositions originales.

Un pied dans le souffle, un pied dans le bois, une ode à ces airs qui ont traversé les campagnes..."

Vendredi 12 août 2016 à 20h30 - Chapelle des Pénitents - Mèze


 

 Entrée : 10€ au profit de la restauration et de la sauvegarde de la Chapelle des Pénitents - Renseignements : 06 27 13 37 31