Mèze

Bachata me voilà !

C'est dans une ambiance pétillante, bon enfant, mais dirigée de main de maître par Sandra, qu'Annick, présidente du Club de danse Benett a organisé un stage de "bachata". Une trentaine de personnes avait répondu à l'appel et l'on peut dire que ce coup d'essai a été un coup de maître. Ce rythme dansant originaire de République dominicaine, plein de folklore, est considéré comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d'autres influences musicales d'origine africaine et avec d'autres styles comme le son, le merengue, le cha-cha-cha et le tango. Après la country, la line dance, la salsa, la zumba voilà la bachata qui fait une entrée tonitruante au Club Benett.

Renseignements ici : https://www.facebook.com/ClubdedanseBenett

Vidéo à lire en 720 full HD.

Mèze vu du ciel

La version intégrale du film réalisé par BC Drone Productions pour la Ville de Mèze.
Les lieux emblématiques de notre jolie commune méditerranéenne blottie entre lagune de Thau et garrigues.

La Capitainerie de Mèze

Difficile d'imaginer les quais du tranquille port de Mèze encombrés de tonneaux et parcourus de cris et des coups de marteaux des tonneliers. C'est pourtant à ce rythme que vivait la ville au XVIIIe et au XIXe siècles. En 1709, Mèze est le premier port du Languedoc, une cité marchande prospère et industrielle devant celui de Sète, pas encore complètement opérationnel (bâti en 1666). A cette époque, la vigne rayonne sur la plaine de l'Hérault. Le petit port devient un haut lieu de transit en vins et alcools vers le monde entier. Source : Cabotages.

Depuis les activités ont bien changé, mais Mèze demeure quand même le plus grand port du bassin de Thau avec quelques 350 emplacements de bateaux appartenant essentiellement aux plaisanciers, la part aux professionnels (pêcheurs, bateaux-promenades, bateau-école, accastillages etc.) étant très réduite. Cette situation demande évidemment une gouverne de l’espace tout en respectant l’environnement et le label certifié de port propre (AFNOR). Nous avons rencontré l’équipe sympathique et accueillante qui dirige ce service à la population.

De gauche à droite : Maxime Cid, agent portuaire ; Chakir El Abadi, maître de port ; Marine Souche, agente d'accueil. Manque Magali Mauras.

 Le grand port

Si l’amélioration de l’accueil est un souci permanent, l’élément essentiel de l’activité se tourne vers la gestion :

  • des emplacements des deux ports
  • de l’entretien journalier de ceux-ci
  • des places saisonnières de plus en plus demandées
  • de l’aire de carénage
  • des consommations en eau et électricité

Le petit port

L'aire de carénage

Se rajoute également l’application nécessaire d’un règlement (parfois contourné) en rapport avec un équipement collectif. La liaison permanente avec les Affaires Maritimes est vitale. La surveillance est effective afin d’éviter certains comportements abusifs heureusement rares.

Le maître de port, Chakir, très à l’écoute des souhaits de chacun, envisage actuellement l’ajout de bornes d’eau et de prises électriques mais de manière contrôlée (quotas). Dès les beaux jours la pose de pendilles se poursuivra sur les quais non équipés. D’autres solutions de bon sens sont envisagées pour limiter un mouillage sauvage qui a tendance à s’amplifier et qui ne fait l’affaire de personne. La vie à bord prolongée, dans le port et surtout à la belle saison, nécessite certains aménagements bien compréhensibles. User mais ne pas abuser pourrait être la devise adéquate afin de conserver longtemps le cachet d’un petit port très sympa et attirant. Si l’équipe de la Capitainerie œuvre en ce sens, c’est aussi « notre affaire à tous » ! Soyons concernés !

Parcours dans la ville

Non, ce n'est pas le titre d'un nouveau film ! René, Louis, Gérard, François, Christophe, Michel et Lilian, sept adeptes du Rando-Club Mézois (66 adhérents), ont posé délicatement leur regard sur le patrimoine de leur ville.

De leurs connaissances et de leurs investigations sont nés quatorze panneaux détaillés exposés jusqu'au 31 janvier au sein du creuset culturel qu'est la Bibliothèque Municipale. Heureuse initiative direz-vous ! Mais voilà, de cette dernière a muri un projet de visite de la Cité du Bœuf alléchant qui mériterait une plaquette fort utile pour le visiteur ! Les sept compères ont d'ailleurs bien avancé puisqu'un "brouillon" très structuré nous a été remis.

Monsieur Fricou, Maire de la Ville, Madame Cabrol, adjointe à la Culture et une assemblée conséquente ont applaudi et soutenu cet autre regard sur la richesse du cœur de ville.

Du Château de Girard (1660) à la Cavalerie, en passant par l'ancienne gare (à vous de trouver), le parcours présenté nous guide à travers l'histoire locale.

L'après-midi s'est achevée dans la bonne humeur par le "pot de l'amitié"… Il s'est même murmuré que le lion qui veille sur la République au pied de la Belle Marianne aurait à nouveau un compagnon… comme au bon vieux temps ! Affaire à suivre ! Curieux du souvenir, curieux tout court, cette exposition est pour vous !

Bibliothèque Municipale - Entrée libre - 04 67 43 71 84

RESSAC, d'Anne de Sète

…« Instinctivement, ses doigts se mettent à bouger, ouvrent le sac, sortent un stylo, sortent l’agenda. Et prenant une page au hasard, méprisant les rendez-vous et les calculs, ils se mettent à écrire. » Extrait de Voyage.

Le deuxième recueil d’Anne De Sète, RESSAC, publié chez Sicania en 2014, nous a amené à rencontrer son auteure, enseignante à la retraite, toute acquise au monde fascinant des mots depuis sa plus tendre enfance. Si l’extrait ci-dessus résume assez bien le vecteur d’inspiration qui anime cette « dame de lettres » elle n’hésite pas à s’exprimer :

- J’aime la langue, la manipuler, jouer avec, l’utiliser de plusieurs façons et aussi me pencher sur son histoire et son évolution, passionnantes !

Dès que la lecture lui a ouvert les portes du savoir et du comprendre – ce fut magique - il lui a fallu écrire… À l’apprentissage du premier poème « La biche » de Maurice Rollinat, Anne a rimé, a joué avec les mots, libre dans son expression. Cette liberté, elle a essayé de la transmettre à travers son métier et qu’importe la forme :

- On écrit ce que l’on a à dire… laissons l’imaginaire faire le reste. Tout un programme ! La spontanéité est aussi un élément moteur de son écriture. J’ai envie de griffonner sur mon papier, je griffonne et m’arrête dès que ça ne veut plus… Textes courts, textes longs, textes sans ponctuation, poésies… Anne peint avec les mots et leur polysémie.

RESSAC est l’illustration parfaite de son talent et de sa compétence. Cependant, à travers son expression pulsionnelle, de forts messages sont transmis :

  • « L’île » (3ème partie du recueil) : Personne n’appartient à personne…
  • « Sœur Rom » (poésie) et  « Un mouton pas moutonnier » (5ème partie du recueil) : Je n’admets pas la haine qui naît de la différence…

Anne ne se contente pas de produire. Discrète, à la limite de l’introversion, vous pourrez la rencontrer dans des associations où elle transmet  sa passion :

  • Relèvements poétiques, association Mézoise,
  • Escales Littéraires (cercle de lecteurs de Mèze),
  • Ateliers d’écriture à Marseillan…

RESSAC est disponible à la Bibliothèque Municipale de Mèze où Anne nous a accordé très gentiment un peu de son temps, à l’Echappée Belle (Sète), au Quartier Haut (Pézenas), à la Maison de la Presse (Mèze) et à la Papeterie de l’Etang (Mèze), des lieux très près de son univers.

MÈZE est aussi CHARLIE

C'est une marche citoyenne en soutien aux victimes de Charlie Hebdo qui a rassemblé les Mézois ce samedi à 15h. Dès 14h30, une foule importante s'est réunie sur l'Esplanade. Le cortège silencieux, où toutes les sensibilités religieuses, politiques et philosophiques étaient représentées, s'est ensuite dirigé vers le rond-point de La Marianne, avenue Charles-De-Gaulle. Là, une Marseillaise a été entonnée au nom des lois républicaines… un moment symbolique très fort !

cliquez sur une image pour l'agrandir

Éventaillez-vous !!

Valérie Boadella, qui n’oublie pas l’actualité comme en témoigne notre photo, grâce à la précieuse collaboration de la Mairie de Mèze, nous offre, au Château de Girard, jusqu’au 18 janvier, une éblouissante exposition sur l’éventail.  Grâce à sa collection privée et à celle de son amie Martine Rozet, c’est un voyage dans le temps et sur tous les continents qui nous est proposé. Élégant, artistique, kitch ou clinquant cet objet féminin par excellence est le plus souvent en papier ce qui lui confère une très grande fragilité.

Habilement organisée dans trois salles : Éventails publicitaires, Éventails anciens, Collection espagnole, la richesse de cette rétrospective enivrante nous conduit de 1820 à nos années 50, des fabricants Duvelleroy, Chambrelent, Ganné… à quelques célèbres illustrateurs de ce support : Barraud, Benda, Bloch… Redon… Willette, Jean d’Ylen.

Des pièces merveilleuses issues du Musée d’Amsterdam et du Prado à Madrid vous rappelleront voyages ou souvenirs d’enfance. Ces quelques 150 objets mythiques pas seulement « instruments à agiter de l’air pour se rafraîchir » sont des êtres vivants, animés, légers, des sortes d’esprits familiers au service des femmes, leur compagnon ailé, leur confident, leur ami. (F. de Miomandre). Utilisés comme accessoires de puissance, de mode, de guerre, de danses et d’arts martiaux, de communication et, puisque féminin, de séduction, ils possèdent, paraît-il, leur langage… Valérie vous dira tout !

Son exposition unique et exclusive aura son point d’orgue jeudi 15 janvier à 19h. En attendant, on vous promet, faîtes le déplacement ; il s’agit d’une réalisation artistique très près de l’excellence ! Éventaillez-vous !

cliquez sur une image pour l'agrandir
No images found.

Tempête à Mèze

 

Depuis 48h pluie et vent ont jeté ensemble leur dévolu sur la Ville de Mèze. On nous signale ici et là quelques dégâts matériels : rues inondées, toitures abîmées, arbres arrachés… pour le moment. Les services de la ville, de la gendarmerie, de la police municipale sont "sur pied de guerre" afin de parer à toute éventualité et de signaler aux téméraires (si, si il y en a) que l'approche de l'étang est dangereuse. Voici quelques images faites aux environs de 17h, ainsi qu'une petite vidéo d'un étang très en colère…

Daniel Monteil

À lire en 720 Full HD.

Candice Renoir investit le Taurus

Les vedettes de Candice Renoir avec l'équipe du Taurus.

La série Candice Renoir se classe désormais parmi les championnes de l’audience de France 2, avec près de 5 millions de téléspectateurs en moyenne.
Pour le tournage de l’un des épisodes de la saison 3, le commandant Renoir interprété par Cécile Bois, a investi le Taurus durant 3 jours, du 19 au 21 novembre.
L’intrigue porte sur le meurtre d’une monitrice de voile et se déroule, pour partie, au Yacht Club de Mèze et au restaurant municipal le Taurus. De nombreux Mézois ont été sollicités pour la figuration : la directrice et les moniteurs du Yacht Club de Mèze, les enfants et les professeurs de la Calendreta, des sapeurs-pompiers et bien d'autres… A noter, sur ce tournage, la présence de deux actrices de renom : Delphine Rich et Sophie de la Rochefoucauld. - source : www.ville-meze.fr

Boutique des Producteurs

À la sortie de Mèze, sur la D 613, direction Pézenas, au grand carrefour des "4 chemins", face à la Z.A. de Garric, une "Boutique des Producteurs" s'est ouverte il y a un an environ. Nous avons poussé la porte de cet établissement "entre terre et mer". M. Sacaze, président d'une association de 12 producteurs du département de l'Hérault, nous a présenté son commerce. Chacun des membres assure un jour de permanence pour s'occuper de la vente et promouvoir les contenus : c'était son tour !

Tout de suite il nous a mis à l'aise en nous indiquant que l'esprit de l'entreprise était de mutualiser un outil de vente avec des produits issus de l'agriculture traditionnelle. Pas question de lutter avec d'autres établissements :

On ne joue pas dans la même catégorie. Ce que nous proposons est différent. Pas question également de faire des bénéfices : les producteurs doivent être rémunérés au maximum. Ces derniers acceptent d'allouer un pourcentage de leurs ventes au fonctionnement de la "boutique", pourcentage qui baissera dès que les investissements de départ seront équilibrés.

Nous offrons de la qualité et du frais. Les légumes ou fruits sont cueillis du jour et prêts à la consommation. Les invendus sont transformés immédiatement : confitures pour les fruits par exemple… La viande arrive essentiellement des Hauts Cantons du département (Fraïsse-sur-Agoût). Le porc (cochon noir) provient d'animaux vivant en liberté et non d'élevages en batterie…

La philosophie qui se cache derrière tous ces objectifs est très simple : Bien manger et faire bien manger les autres.  À méditer, n'est-ce pas ?

Une adresse : Mas de Jaumes, Les 4 Chemins 34140 Mèze - Un téléphone : 04 67 24 64 96 -

Le lien

Des photos.

Could not load widget with the id 918.

N'oublions pas !

"Un souffle encore piqua sur nous... Je m'étais ramassé, la tête entre les genoux, le corps en boule, les dents serrées. Le visage contracté, les yeux plissés à être mi-clos, j'attendais... Les obus se suivaient, précipités, mais on ne les entendait pas, c'était trop près, c'était trop fort. À chaque coup, le coeur décroché fait un bond, la tête, les entrailles, tout saute. On se voudrait petit, plus petit encore, chaque partie de soi-même effraie, les membres se rétractent, la tête bourdonnante et vide veut s'enfoncer, on a peur, enfin, atrocement peur... Sous cette mort tonnante, on n'est plus qu'un tas qui tremble, une oreille qui guette, un cœur qui craint...."

"Les Croix de Bois" (sous un bombardement en Artois - 1915) - Dorgelès

C'est dans un silence impressionnant que les personnalités militaires, M. Fricou, maire de la Ville de Mèze et son conseil municipal, les associations des Anciens Combattants, les secouristes, les policiers, la SNSM, les écoliers accompagnés de leurs professeurs, les ados de l'Espace Jeunes et une imposante population locale ont commémoré le centenaire de la guerre 14-18 devant le monument aux morts. Ce moment solennel, ponctué par la musique de "La Banda des Hippocampes", a vu la lecture de courriers de "poilus" et d'extraits des déclarations de Jean Jaurès. La cérémonie, imprégnée d'une grande émotion et clôturée par La Marseillaise entonnée par les jeunes élèves, a prouvé que nous n'oublierons pas !

cliquez sur une image pour l'agrandir
Could not load widget with the id 929.

Avec l'APAVH, le beau Domino, est à l'adoption

domino44

"Je m'appelle Domino, on m'a récupéré dans la rue. Depuis j'ai été castré et je suis aux petits soins dans ma famille d'accueil, j'ai une très belle frimousse avec un petit grain de beauté près du museau. Je suis certainement le plus gentil des minous, d'ailleurs ma douceur se lit dans mes beaux yeux clairs . J'ai environ 2 ans, je suis une vraie crème de chat et je cherche une famille pour la vie plutôt dans une maison avec un jardin, je suis très sociable et je m'entends avec d'autres chats sans problème.

Même si je suis un peu craintif, je n'ai aucune agressivité. Je suis gourmand, propre, je réponds à mon nom, je ronronne facilement et je dors avec ma famille d'accueil toutes les nuits pour son plus grand plaisir.Bref, je suis un bon gros patapouf plein d'amour.

Pour mon adoption, on vous demandera une participation pour mes frais d'identification et de stérilisation...

» Echos/associations