Mèze

Visite au Cinéma "Le Taurus"

C'est sous régie municipale que la salle du Cinéma "Le Taurus" fonctionne. Thau Info s'est rendu sur ce site enchanteur. Là, Céline Pampaloni, très agréablement, nous a présenté son instrument de travail. Passionnée du 7ème art, peut-être même nostalgique, elle nous a raconté ses premières tournées de cinéma itinérant dans les petits villages : "Tout le monde nous attendait ! C'était une fête !" On vous rassure Céline ; le cinéma, c'est toujours la fête, la "boîte à rêves" ; c'est magique ! Puissant moteur d'illusion mais aussi d'identification, il fait toujours palpiter les cœurs, oublier les soucis journaliers. Il permet également la communication entre spectateurs, l'échange de sentiments et d'interprétation. Son côté documentation donne plus que jamais l'accès à la connaissance. Le cinéma est essentiel à notre culture ; c'est un œil ouvert sur le monde !

 
  Le bon vieux projecteur conservé précieusement.
 
 

La colleuse, outil indispensable du projectionniste, le siècle dernier.

Cependant "Cinéma paradiso" est bien loin de nous. La salle de projection a changé : aux oubliettes le projecteur à charbon et son ronronnement à cliquetis. Céline utilise maintenant un appareil numérique 3D NEC. Elle met au point son choix mensuel avec Jérôme Quaretti, programmateur indépendant d'un réseau de salles. De cette consultation naît une sélection présentée ensuite à Aurélie Pothon, directrice des affaires culturelles. La mise en page du "flyer" mensuel est confiée à Christèle Coulombié. Dès son retour de l'imprimeur, Céline, ou Stéphane Fongaro, en assurent la distribution sur Mèze et ses alentours. Si la clientèle du cinéma est mézoise majoritairement, il est à préciser que tous les villages voisins sont très représentés : Loupian, Poussan, Montbazin, Villeveyrac… Lors des vacances scolaires et d'été la salle ne désemplit pas.

Les scolaires, clients concernés, associés soit à "Collège au cinéma", soit à "École et cinéma" fréquentent "Le Taurus" régulièrement (Collèges de Mèze, Loupian, Montagnac… Écoles publiques de Mèze, Villeveyrac, Montagnac…) Les crêches et les assistantes maternelles sont également demandeuses.

Chaque mois, suivant l'actualité ou le partenaire concerné (Festival de Thau avec Demain le 25 mars comme exemple), il est possible d'assister aux "Ciné Thème", "Ciné Conférence", "Ciné Débat", "Ciné Pitchoun"… Les documentaires éternels "Connaissance du Monde", avec la présence sur scène de l'auteur, ont toujours un grand succès.

Quant au support utilisé, finies les grandes bobines de pellicules lourdes et encombrantes ! Le film, sur disque dur, est acheminé par La Poste ou transporteur privé, quelquefois téléchargé par ADSL (Globecast). Une clé de décryptage KDM permet une diffusion limitée dans le temps imparti au départ. Toute la gestion des séances (éclairage, son…) est informatisée. Clavier et écran sont les adjoints de Céline au quotidien.

Cette dernière a un faible pour le cinéma qui touche au développement du patrimoine. Si "La Pointe-Courte" d'Agnès Varda a fait salle comble, il semblerait que les gens sont boudeurs d'autres productions. Dans ce domaine, sachez, en avant-première, que "Jules et Jim" de François Truffaut (50ème anniversaire de la sortie du film) sera prochainement diffusé : bande-annonce à la fin du reportage.

Un seul tout petit regret : certaines sorties nationales arrivent avec un décalage de trois semaines environ au bord de l'Étang de Thau. Mais qu'importe, quand on aime on sait attendre !

 
Le nid douillet du "Taurus" vous propose 144 places.

  Prochainement


Cinéma "Le Taurus", 15 rue de la Méditerranée MÈZE - 04 67 43 81 70 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Télécharger le programme.

Le printemps au "Glaces des Sables"

La 4ème saison débute aux Glaces des Sables chez Benoît, 5 rue Privat, face à la Plagette, à Mèze. Cette entreprise familiale, dont le siège est à Romans (Drôme) offre à ses fidèles clients, à l'ouverture de la saison estivale, une dégustation gratuite. Ce samedi a vu donc gourmets et gourmands, amis et familiers, profiter de l'aubaine. Le soleil était au rendez-vous histoire de marquer le coup. Pour Benoît et son équipe, la priorité des produits proposés tourne autour d'une fabrication artisanale en privilégiant la qualité. Le processus de la glace italienne est prioritaire. La carte proposée est riche. Dès que le Jardin André Montet, en réfection actuellement, sera rénové, la terrasse vous accueillera dans un décor idyllique, face à l'étang et au Mont Saint-Clair : aux délices des sens ! Une nouveauté concoctée pour l'été qui arrive : LE SUNDAY ! Il s'agirait d'une crème glacée au yaourt… le top du top d'après quelques privilégiés !


 Pour communiquer : La page Facebook des Glaces des Sables - Le site internet.

 
Benoît, à votre service…   Oh, les gourmandes !

Sacrée "battle" au Chai de Girard

L'association Défis Musique Méze avait une nouvelle fois bien fait les choses pour ce 4ème rendez-vous au Chai de Girard. Christophe Wlazly, président ; Ghislain Zapata secrétaire et Karine Maradéi, trésorière du DMM, grâce au soutien logistique de la Ville de Mèze ont permis une nouvelle fois aux musiciens locaux de s'exprimer et de montrer tout leur talent et ils en ont. Thau Info alerté par un "sérieux bouche à oreille" s'est déplacé afin de voir, de savoir et de faire connaissance. Ambiance sympa sans prise de tête, accueil chaleureux tels ont été les ingrédients d'un affrontement intergénérationnel musical basé sur le respect et la solidarité. Soif d'apprendre, soif de produire et de se produire, soif de communiquer, soif de donner le meilleur de soi-même, voilà les sentiments dominants de ce défi-tremplin qui opposait "La Mezclas" (atelier de l'École Municipale de Musique) et "SoundGear" groupe bien connu dans la Cité du Bœuf et alentours. Devant un public attentif et concerné par un vote ouvrant une sélection pour la Fête de la Musique du 21 juin, Agnès, Ingrid, Lisa, Anthony, Dylan, Ghislain, Jérémy, Mathias, Thomas et Vincent ont offert le meilleur d'eux-mêmes histoire d'être et d'exister et de prouver que la vie culturelle Mézoise a bien dépassé le domaine de l'utopie. Réjouissons-nous ! La "victoire" de Sound Gear, groupe plus expérimenté à la présence sur scène n'a pas effacé la prestation des jeunes talents de "La Mezclas" tout en finesse et annonciatrice de futurs succès.


 La Mezclas

   
   

SoundGear

   
   

Amis, famille, musiciens attentifs et admiratifs de deux magnifiques prestations.


 Contact Défis Musique Mèze : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Facebook : ICI

Le bal du Club Benett

Ce samedi 20 février, à la salle du Temps Libre de Mèze, Annick, présidente du Club Benett, avait convié les membres de son association et des clubs voisins pour "le bal annuel". Avant tout moments de rencontre et d'échange entre participantes et participants ces manifestations "tournantes" permettent de se perfectionner et de montrer ce que l'on sait ! Une bonne douzaine d'académies étaient présentes : Vic Country, Chriss Cross, Last Rebels, Le 711, Fontes Sailing Country, Thau Hill Country, BAA Country +1, Country Club Clapiers, ADC 3 L, Sète Country Club, Crazy Dance Vendargues, Danse en Tiags Pérols, Western Fabrègues… et le Country Club Benett organisateur. Nashville s'est donc transporté pour quelques heures au bord de l'étang de Thau. La première partie de la soirée, séquence nostalgie, a été réservé "aux purs et durs" de la country. Les vieux coucous (morceaux musicaux) ressortis ont été interprétés avec enthousiasme et rigueur. De Cheyenne à Jambalaya en passant par Splish splash et autres musiques traditionnelles chacun a trouvé "santiag à son pied".

Après un intermède réservé aux rafraîchissements et sustentations, la suite de la soirée s'emballait avec de la line dance. Dérivée de sa sœur ainée pratiquée en début, elle est moins restrictive. Les pas sont identiques. C'est une danse en ligne avec, de plus en plus, des chorégraphies jeunes sur toute sorte de morceaux musicaux. Les tenues sont libérées, les gestes aussi. Par ce biais elle est pratiquée par de plus en plus de jeunes et de grandes compétitions régionales, nationales et internationales voient le jour. La line dance est divisée en plusieurs niveaux pour l'aisance de ses pratiquants : débutants et intermédiaires. La catégorie confirmée quant à elle est celle de l'instructeur. Les chorés sont aussi classées selon leur niveau de difficulté. La grande salle du Temps Libre n'a pas désempli, bien au contraire et les douze coups de minuit n'ont pas tempéré l'activité. À quand et où le prochain bal ?

 

 Côté Saloon, boissons, gâteaux à la demande !

 

No images found.

Vernissage des "Couleurs brisées" de Philippe Poulenas

Fin d'après-midi intimiste à la Bibliothèque Municipale de Mèze où le discret Philippe Poulenas nous a offert ses photos colorées, intrigantes, chaudes et réalistes. "Autodidacte non proclamé", Philippe est venu seul à la photo en 2007… Sa sensibilité et son coup d'œil attentif ont fait le reste. Porté aussi sur l'évènementiel, il s'évade au bord de cet Étang de Thau, source d'inspiration unique. Là, il laisse libre cours à son objectif…

Nathalie Cabrol, adjointe à la Culture et au Patrimoine, excusait M. le Maire et la majorité des élus retenus par un Conseil Communautaire. Son allocution retraçait le chemin d'artiste du photographe. Elle terminait en le félicitant :

"Déjà primé au concours Explorathau 2015… je crois que tu as une grande énergie à vouloir faire des photos… aujourd'hui, tu nous amènes aux limites de la peinture abstraite avec un autre regard sur notre quotidien et notre environnement… je te félicite pour ton talent et te remercie chaleureusement puisque ce soir tu es venu accompagné de musiciens pour animer ton vernissage… ici tu es un peu chez toi et je te souhaite une pleine réussite pour cet expo qui va durer jusqu'au 29 février. Merci beaucoup."

Humblement Philippe remerciait la Ville de Mèze et son service culturel, tous les présents :

"… j'espère que mes photos vous plaisent, si vous avez des questions sur la façon dont j'ai pu les traiter… comment j'ai regardé les choses, n'hésitez pas à venir vers moi, à me questionner… ce sont des photos figuratives car s'inspirant du concret, abstraites également puisqu'elles laissent une part à votre imaginaire… merci d'être venus !"

Le vernissage se terminait par le pot de l'amitié sous des airs de musique celtique…

 
Amis, artistes, curieux étaient au rendez-vous…    Le groupe Waterline et sa musique celtique, pour Philippe !

Les U12 du MSFC à l'honneur

Les U12 mézois et leurs éducateurs Christophe Pasturel et Henri Fournier, des passionnés, jusqu'au bout des crampons !

Après une première phase de brassage pas évidente face aux "grosses cylindrées" régionales, voilà les U12 du Mèze Stade Football Club en pôle position dans ce nouveau championnat plus équilibré. À cet âge-là on apprend vite et on ne doute de rien. Ce mercredi 10 février, ils ont démontré face à La Clermontaise que cette deuxième partie de la saison était "pour eux". Sous le sifflet de Ghislain Guirao (on peut être président et arbitre), les bleus et blancs se sont imposés aux Sesquiers par 5 à 1 - Buteurs : Adrien (4) et Kenzo - Mi-temps : 3 à 0.

Cliquez sur une image pour l'agrandir.


No images found.

Modernisation du traitement des déchets conchylicoles de Mèze

Chaque année, près de 8000 tonnes de déchets conchylicoles passent par l'usine du Moure Blanc à Mèze.
Géré par le Syndicat Mixte du Bassin de Thau (S.M.B.T), cet équipement va être modernisé, à partir du 15 mars 2016, pour mieux prendre en compte les contraintes environnementales.

Certifiée Iso 14 001 en août 2012, l’usine d’exploitation du Mourre Blanc traite l’ensemble des déchets coquillés des producteurs de la lagune de Thau. Du 15 février au 15 mars 2016, cet équipement va faire l’objet de travaux de rénovation pour un montant de 174 320 euros. Sont prévus : la réfection de la toiture sur une surface de 730 m2 et l’amélioration du système de ventilation.
Le Syndicat mixte du bassin de Thau est maître d’ouvrage du programme. La maîtrise d’œuvre sera assurée par Christian Grillet et le chantier sera réalisé par la société Embellitoit située à Cers.
Le bassin conchylicole de Thau est le seul en France à avoir mis en place une filière de collecte et de traitement des déchets conchylicoles. Une démarche à haute valeur ajoutée environnementale puisque s’ils ne sont pas éliminés, ces résidus de production provoquent l’eutrophisation et dégradent la qualité des eaux.
Créée en 2000, l’usine de traitement a vu son process entièrement revu en 2007. La méthode initiale d’inertage/séchage par four à gaz a laissé place à un système de compostage par aération forcée. Cette modification a permis de diminuer de façon significative les nuisances olfactives ressenties sur la commune de Mèze et le Port du Mourre Blanc.
Cette nouvelle phase de travaux va permettre d’améliorer encore le fonctionnement de cette usine qui suscite l’intérêt de nombreux autres bassins ostréicoles

Communiqué du Collectif pour l'accueil des réfugiés à Mèze

crédit photo : @soph_cm twitter

"Suite à l'émotion constatée devant le flot de réfugiés mal accueillis aux frontières de l'Union Européenne, le collectif s'est créé pour répondre à l'urgence humanitaire dans l'esprit de la convention de Genève en 1951, qui engage les pays signataires à accueillir toute personne déclarant fuir une persécution ou une menace pour sa vie, ce devoir d'hospitalité s'appliquant dès l'instant où l'exilé demande asile.

Dans un premier temps, le collectif a souhaité convaincre et amener la Municipalité de Mèze à s’engager pour l’accueil de 3 à 5 familles de réfugiés en mettant à disposition un logement pour chaque famille. C’est pourquoi il s’est adressé au Conseil Municipal pour lui demander de s’intégrer dans le dispositif d’accueil de 24 000 réfugiés, prévu par le gouvernement Français et d’affirmer sa position par une résolution du Conseil Municipal, transmise au représentant de l’État. De son côté le Collectif s’engageait à accompagner les réfugiés accueillis pour leurs déplacements, l’apprentissage du Français, leurs démarches administratives, leurs démarches de santé et leur intégration sociale. Par cette double démarche « collaborative », le Collectif souhaitait associer la solidarité institutionnelle et la solidarité citoyenne.

Le Maire de la commune et plusieurs élus ont participé à l’une de nos réunions, nous avons été reçus par l’Adjointe aux Affaires Sociales. Le Maire, en tant que président du CCAS nous a répondu, soulignant l’intérêt de notre action, et à une question diverse qui lui était posée sur ce sujet, lors de la séance du Conseil Municipal du 26 novembre 2015, il a rappelé l’engagement pris par la Commune auprès du Préfet, d'une mise à disposition d'un appartement pour l'accueil d'une famille.

Le collectif se réjouit de cet engagement. Il aurait souhaité cependant qu’il soit l’occasion d’une résolution du Conseil Municipal, affirmant solennellement la volonté de l’assemblée élue de répondre rapidement à l’urgence humanitaire.

Aujourd’hui, le Collectif souhaite poursuivre sa réflexion parfois contradictoire (débat démocratique), mais toujours féconde et respectueuse de la position de chacun et engager trois actions :

  • La création d’une association pour répondre concrètement aux besoins des familles lorsqu’elles seront accueillies.
  • La poursuite d’un dialogue avec les institutions locales et départementales pour s’intégrer dans le dispositif d’accueil des réfugiés.
  • La création d’évènements culturels et de débats sur le thème de « les figures du Réfugié »."

Pour le collectif : Jean-Patrick Moras.

À quoi sert Dieu ?

 
 Mme Nathalie Cabrol, M. Philippe Briand-Seurat, M. Michel Negrell.  

Comme annoncé précédemment, la conférence-débat s'est déroulée ce 7 janvier en présence de Mme Cabrol, adjointe à la Culture de la Ville de Mèze. Initiée par Philippe Briand-Seurat, la question posée a permis d'aborder les fondements de l'athéisme. À ses côtés, Michel Negrell, également témoin d'un chemin sans religion, a enrichi une discussion aidée par les interventions d'un public très attentif et participatif. Trois modules d'une heure nous ont été offerts :

  • 1. À quoi sert Dieu ?
  • 2. Le parcours personnel des deux intervenants devant l'athéisme,
  • 3. Les fondations de l'athéisme.

Parmi les questions ou les propositions de "la confrontation", nous avons retenu ces dernières, toujours non résolues et de toute façon contradictoires :

 

Transcendance, immanence ? À quoi sert de croire ? Il y a Dieu et il y a la religion. Dieu n'existe pas sans la foi. Dieu est utile, il est une parade à notre faiblesse. L'homme a besoin d'un berger…"

Sept "usages de Dieu" ont été proposés :

  • Il est une explication à l'inexpliqué,
  • Dieu fournit un sens à notre existence,
  • Dieu peut rendre l'insupportable supportable,
  • Dieu rassure devant un monde "grand foutoir". Si Dieu n'existait pas il faudrait l'inventer - Voltaire.
  • Dans un monde où tout va très vite, l'homme cherche la stabilité et Dieu la lui garantit,
  • Dieu est une promesse de salut,
  • La morale religieuse appelle à l'obéissance, au respect de la loi. Dieu en est le dépositaire.

Le débat peut et doit continuer.

Petit intermède récréatif qui interpelle tout de même quant à la notion berger-moutons : vous savez sans doute que le blason de la Ville de Mèze représente un agneau d'argent tenant une longue croix… Ce symbole de soumission, imposé par Simon de Montfort (1209), a remplacé les trois belles roses rouges des armoiries de la ville ! Étonnant, non ?

   
 Public dubitatif.  Public participatif.

Programme Vert Demain à Mèze

Le Syndicat Mixte du Bassin de Thau nous communique :

"Le programme Vert Demain essaime les bonnes pratiques sur le territoire de Thau. Jusqu’au printemps 2016, les communes de Mèze, Sète, Balaruc-les-Bains, Bouzigues, Villeveyrac et Marseillan vont procéder à des travaux de requalification d’envergure pour aménager de nouveaux espaces publics économes en eau et respectueux de l’environnement."

Deux objectifs majeurs vont s'inscrire dans la nouvelle gestion des espaces verts :

  • diminuer la consommation en eau
  • abandonner l'utilisation des pesticides

"À Mèze, le réaménagement du Taurus (notre photo) va permettre d'économiser plus de 1 000 m3 d'eau au bout de 2 ans. L'espace arbore désormais du gazon alternatif (zoysia tenuifolia), des massifs secs, des plantes vivaces et grimpantes adaptées au climat méditerranéen. Cette politique volontariste est saluée par l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse qui finance les travaux à hauteur de 80%, seuls 6 000 euros restant à la charge de la commune."

L'eau et le changement climatique, voilà deux univers intimement liés. L'animation qui suit nous demande de nous adapter. Ce n'est pas très compliqué mais c'est l'affaire de chacun.


Pour tout savoir cliquez sur http://www.smbt.fr/