Mèze

Le coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte (2 décembre 1851) et ses conséquences sur le bassin de Thau.

Le mandat de Louis Napoléon Bonaparte, élu président de la République le 10 décembre 1848, arrive à expiration au début de l'année 1852, et le prince-président n'est pas rééligible, selon les termes de la Constitution. Après avoir demandé une révision de celle-ci à l'Assemblée législative, qui, à majorité monarchiste, la refuse, Louis Napoléon envisage la solution du coup d'État… Dans la nuit du 1er au 2 décembre, alors qu'il donne à l'Élysée une brillante réception, l'opération est déclenchée. Les chefs de l'opposition parlementaire sont surpris à leur domicile et emprisonnés, le palais Bourbon est occupé par le général Espinasse. Au matin du 2 décembre, deux proclamations sont affichées sur les murs de Paris, l'une est adressée au « peuple, le seul souverain », et l'autre à l'« armée, élite de la Nation », accompagnée d'un décret qui annonce la dissolution de l'Assemblée législative et le rétablissement du suffrage universel… L'opposition politique est brisée : 10 000 transportations en Algérie et 10 000 bannissements, 80  expulsions du sol français parmi lesquelles Victor Hugo, Edgar Quinet, Adolphe Thiers… (source Larousse).

Jean-François Benoit de Soubès, retraité, s'est longuement penché sur ce coup d'état et surtout sur l'impact de ce dernier sur la population du Pays de Thau. Voici le contenu de son communiqué :

"À deux pas des élections présidentielles, il convient de rappeler qu’il y a 170 ans, être républicain était un crime !

Les citoyens du pays de Thau, l’ont largement  éprouvé.

"Le lundi 23 février 1852, dans la prison de Montpellier, le commissaire de police notifie aux détenus républicains, l'ordre de leur départ pour l'Afrique du Nord. Dans l'après-midi, c'est la consternation ; un communiqué provoque l'affluence, à la préfecture et à la prison, des familles de détenus qui se présentent pour lire les listes placardées et pour voir leur proche. "[…] (in « Les victimes du coup d’état de 1851 dans l’Hérault par M. Henaux »). Ce seront les premiers à quitter la métropole.

C’est que deux mois auparavant, le 02 décembre 1851, Louis Napoléon Bonaparte avait perpétré un coup d’état pour être reconduit dans ses fonctions de Président de la République, première marche vers l’Empire ; que le 04 Décembre, à Montpellier, 174 personnes réunies, avaient été arrêtées à l’enclos Boussairolles ; qu’à Béziers, 6 000 manifestants venus de la ville et des environs avaient essuyé le feu de l’armée ; qu’à Bédarieux, la mairie était occupée et la gendarmerie assiégée ; que plusieurs villages de l’Hérault s’étaient soulevés ….            

C’est que le 05 décembre, le département avait été mis en état de siège, les insurgés traqués, tous les républicains, fichés depuis longtemps, arrêtés par centaines et le couvre-feu imposé dans de nombreuses communes. Avec une incroyable rapidité, dès la fin décembre, les prisons héraultaises étaient encombrées et les procès dureraient jusqu’au printemps. Y comparurent des individus "démagogues dangereux, fourbes, exaltés, de mauvaises moralité …." au dire des motifs d’inculpation.

Et c’est ainsi que de Vic à Marseillan en passant par Gigean, Frontignan,Sète, Poussan, Bessan, Bouzigues, Loupian, Montbazin, Villeveyrac, saisissant à leur réveil deux ou trois, jusqu’à plus de soixante-dix citoyens, les traquant à travers marais, garrigue et vignes, gendarmerie et armée conduisirent dans les prisons de  Brescou, Pézénas, voire Béziers ou Montpellier et tous lieux d’incarcération imaginable cet afflux de suspects : épicier ou fabriquant d’eau de vie de Villeveyrac, scieur de long, tonnelier, plâtrier de Mèze, limonadier, boulanger, crieur de vente de Sète, seuls ou en couple comme la journalière et le cordonnier de Bessan... de toutes conditions, de tous milieux, mais une seule et même conviction qui vaut poursuite et inculpation : la nécessaire victoire de la Belle, de la Juste, de la Sociale République.

Oui, en Février 1852, au cœur d’un triste hiver  pour la France, se déroulaient tambour battant les quelques 27 000 procès de citoyennes et de citoyens. 2 467 habitants du département de l’Hérault comparurent  devant les « Commissions mixtes » ou les tribunaux de guerre, seuls aptes à estimer et punir leur crime : Être républicains !

276 citoyens du pays de Thau en étaient, qui virent ainsi leur vie terriblement remise en cause,  voire brisée à tout jamais, car quand bien même la sentence fut-elle la liberté, l’on ne sortait indemne de trois mois dans ces prisons là, en plein hiver…. avec un retour chez soi, où la solidarité du voisinage, malgré les cas connus d’entretien de terres par les amis restés libres, n’était pas, pour le moins, acquise : ne les oublions pas ! "

Voici le détail des Mézois "républicains repérés" et leur destination

 

Quelques documents utiles   

  • « Les suites du coup d’état de louis-Napoléon Bonaparte dans l’Hérault » par  Sabatéry/ Barnabot 
  • « Les fous de République » par Claude Alberge

Les chansons républicaines héritées de la Révolution de 1789 étant alors autant des hymnes de reconnaissance revendiquée que des critères de dangerosité aux yeux des forces de police ou des délateurs, le spectacle  "Du Temps des gabels  au Temps des cerises" a donc fait de ces chansons (*), son axe principal, l’augmentant de poèmes écrits par ces exilés.

Il est mis gratuitement à la disposition des communes ou des associations qui souhaiteraient le diffuser.

* Chansons et cris séditieux dans l’arrondissement de St-PONS de THOMIÈRES (HERAULT) par François Charras. https://www.spectable.com/Républicains?s=1

Déchetterie de Mèze : de nouvelles conditions d’accès

 

 Peut être une image de texte qui dit ’Sète aGGLOPÃLE méditerranée ARCHIPEL DE THA INFORMATION DÉCHETTERIE APPLICABLE au 19/04/2022 Accès gratuit pour les particuliers NOUVEAU DÉCHETTERIE DE MÈZE Mise en place d'un dispositif de controle accès Désormais, l'accès à la déchetterie se fera au moyen d'une carte personnelle. Ce dispositif 'appliquera aux particuliers comme aux professionnels, ces derniers étant facturés en fonction de leurs apports. Pour recevoir sa carte, suffira de s'inscrire auprès du service concerné. Accès direct via QR Code ci-contre Inscription possible dès maintenant ATTENTION Fermeture de déchetterie de Mèze αu 18 avril 2022 inclus pour travaux! D'INFO 0467464720 47 20 www.agglopole.fr’

A PARTIR DU 19 AVRIL, l’accès à la déchetterie de Mèze se fera OBLIGATOIREMENT au moyen d’une carte personnelle (1 carte par foyer pour les particuliers, 1 carte par véhicule pour les professionnels).
Celle-ci sera donc fermée du 6 au 18 avril inclus pour la mise en place du dispositif et divers travaux de modernisation.

Chaque passage sera enregistré de manière à assurer la traçabilité des dépôts. Seuls les professionnels seront facturés. Ce contrôle vise à limiter les apports extérieurs et à rendre la facturation des professionnels plus équitable (les dépôts sont déjà payants sur les principales déchetteries du territoire).

Que vous soyez particulier ou professionnel, vous devez obligatoirement vous inscrire !!! 

QUELLES SONT LES NOUVELLES CONDITIONS D’ACCÈS ?

Particuliers : l’accès reste gratuit pour ces usagers dans la limite d’1 m3 par jour. Après lecture de la carte, il sera possible d’accéder à la plate-forme et de vider les déchets dans les bennes adéquates.  En cas d’abus caractérisé (volume des dépôts ou nombre de passages), le déposant pourra cependant être considéré comme un professionnel et se voir appliquer les mêmes conditions tarifaires.

 

Professionnels : ils seront facturés conformément aux textes en vigueur. Le montant sera calculé en fonction du gabarit du véhicule et du type de déchets déposés selon une grille tarifaire précise (prix en € TTC par dépôt). Les professionnels déjà équipés de cartes pourront les utiliser à la déchetterie de Mèze (type de dépôts à préciser au niveau de la borne de lecture).

 

Les tarifs pro sont téléchargeables sur www.agglopole.fr

COMMENT S’INSCRIRE ?

En remplissant le formulaire papier, à obtenir auprès du Service déchets (04 67 46 48 20) ou en le téléchargeant sur www.agglopole.fr.
Le formulaire pourra être retourné par courrier à l’adresse indiquée, ou renvoyé par courriel (à : proCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour les professionnels ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour les particuliers). ou à remettre sur place à la déchetterie.

QUELLES SONT LES PIÈCES A FOURNIR ?

  1. Justificatif d’identité
  2. Justificatif de domicile
  3. Extrait kbis de moins de 6 mois (professionnels uniquement)
  4. Carte grise de chaque véhicule utilisé (professionnels uniquement)

 

 

Cérémonie Citoyenne

Le discours de Monsieur Le Maire :

Mesdames et Messieurs,

C’est un véritable plaisir pour moi de vous accueillir dans la salle de la République afin de célébrer cette cérémonie citoyenne. Lequel d’entre vous n’a jamais interpellé ses parents en disant « quand j’aurais 18 ans, je ferai ceci » ou bien « quand je serai majeur, je ferai cela » ?

Nous y voilà puisqu’au aujourd’hui vous avez tous atteint l’âge de la majorité et vous devenez, ainsi, de véritables acteurs de la nation en tant que citoyens français majeurs, libres et égaux en droits et en devoirs. Vous êtes à présent considérés juridiquement comme pleinement capables et responsables par la communauté nationale. Désormais vous êtes seuls garants de vos actes. Vous prenez et assumez vos propres décisions et faites vos propres choix personnels ou professionnels.

La majorité vous donne accès à tous les droits civiques, c’est à dire aux libertés individuelles accordées à tous citoyens par la loi, et notamment au DROIT DE VOTE.

Chacune et chacun d’entre vous a reçu ou recevra bientôt sa première carte d’électeur. Vous pourrez ainsi prendre part aux prochaines élections présidentielles, puis législatives. Il s’agit d’une étape fondamentale de votre vie de citoyen. Car si voter est un droit, c’est aussi un devoir.

Un devoir qui permet de faire entendre votre voix par le biais de ceux que vous élirez et qui vous représenteront. Voter c’est contribuer au débat démocratique français et participer pleinement à la vie de Mèze, votre commune, d’une part, mais aussi à celle du département, de la région, du pays, mais aussi de l’Europe.

Cette cérémonie est hautement symbolique. Elle nous offre l’occasion de vous rappeler que la citoyenneté française est fondée sur les valeurs républicaines que sont la liberté, l’égalité et la fraternité. Elle rappelle également que, quelles que soient nos origines, notre culture, notre condition sociale, ou notre religion, nous sommes tous citoyens d’un État où les valeurs de la république s’exercent dans le cadre d’une démocratie laïque.

Chacun doit prendre conscience de l’immense chance que nous avons de vivre dans un pays démocratique. L’actualité nous en apporte la preuve manifeste. Vous savez certainement que le droit de vote est le fruit d’une longue évolution de nos institutions politiques et du combat mené par tous ceux qui ont permis cette liberté fondamentale. Et c’est au nom de l’histoire de France, au nom de tous ceux qui se sont battus pour obtenir ce droit, que vous devez devenir des citoyens acteurs de la vie de la cité. Aujourd’hui, c’est à votre tour d’avoir accès aux droits qui permettent de changer les choses et de faire progresser les libertés, de rétablir l’égalité entre les sexes et de faire vivre la fraternité entre les peuples qui construisent la France d’aujourd’hui et le monde de demain.

D’ailleurs, votre présence témoigne de votre volonté de participer à la vie citoyenne. Cette implication est formidable. Elle constitue déjà un premier acte citoyen et je vous en félicite.

Je vous remercie.

ALT au tracé actuel de la LGV

Ce ne sont pas moins de 250 personnes qui au nom de l'association "ALT" manifestaient leur mécontentement quant à l'accélération subite d'un projet qui "traîne" depuis plus de 40 ans hors et dans les tiroirs… Il s'agit de la construction (enfin) de la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan. Là où les rails se croisent, c'est précisément sur l'implantation et la construction de structures très dommageables pour les riverains.

Une nouvelle mobilisation s'est déroulée ce dimanche 27 mars, au domaine de Creyssels, domaine concerné directement par une voie ferrée qui traverserait les vignobles de la propriété. Après un accueil chaleureux et explicatif, ALT a donné la parole aux élus présents parmi lesquels on notait les représentants des villages voisins et du département. Si les terrains sont directement concernés, c'est aussi l'environnement de la lagune de Thau, la Via Domitia (classée Monument Historique)… et indirectement la population locale (agriculteurs, viticulteurs, ostréiculteurs, oléiculteurs, éleveurs, apiculteurs…). Photos : dm

18 aberrations sont énumérées ICI et sont à prendre très au sérieux. Les conditions actuelles (?) font que ce projet s'accélère. Il est d'ailleurs consultable ICI sur le site de la SNCF. Il n'est pas trop tard pour se mobiliser ni pour prendre "le train en marche" ! Après il sera trop tard… Le prolongement des informations et discussions a vu une bien belle chaîne humaine, signe de protestation, se mettre en place ICI.

Christophe Morgo, vice-président du CD 34, au micro…

Ne pas se laisser faire…

Villanova était à Mèze…

 

À l’invitation de Michel Negrell, Daniel Villanova présenta son dernier spectacle à une trentaine de personnes. Accueilli chez Lardat Coquillages, l’artiste fit une lecture jouée d’une comédie en cinq actes, vers et prose, qu’il vient d’écrire et qui s’intitule « Bourougnan speaks Molière ». Le rire le disputa au sérieux. Au terme de la soirée Daniel Villanova nous déclara :

« Les lectures jouées sont pour moi une nouvelle et passionnante manière de rencontrer le public dans une certaine convivialité et esprit de partage. J’y célèbre un esprit d’insoumission tel que le pratiquait Molière. »

Une collation prolongea la rencontre tard dans la nuit. Photos : LN.

Contact : danielvillanova.fr

 Daniel VILLANOVA, acteur et humoriste…

La tradition du théâtre "qui rit et qui dit"…

32ème Festival de Thau : Chéret en première partie de Lavilliers

Du côté de Jazzamèze / Festival de Thau on prépare une 32ème édition de "haute volée". C'est ainsi que le dimanche 24 juillet, au port de Mèze, Abel Chéret, nouvelle révélation de la pop française, se produira en première partie de Bernard Lavilliers. L'organisation "frappe fort" une nouvelle fois… en attendant une programmation complète et pleine de surprises !

Originaire des Sables d’Olonne, Abel Chéret nous dévoile une vision singulière et poétique de l’amour. Teintée de sensualité, de mélancolie et parfois d’humour cruel, ses chansons pop électroniques piquent droit au cœur. Après la sortie de son EP Amour Ultra Chelou (coup de cœur de France Inter et découverte de Libération), le voici sur la scène de Mèze pour notre plus grand plaisir. Entre Gainsbourg et Souchon, avec une certaine nonchalance, il donne à ses compositions sensuelles des pulsations tropicales ramenées de Cuba, une singularité et un charme certain qui opèrent d’emblée.


RÉSERVEZ VOS PLACES EN PRÉVENTE

Tarifs en prévente* : plein 35€ / réduit** 32€ / jeunes 12-18 ans 13€ 

Sur place : plein 38€ / réduit** 35€ / jeunes 12-18 ans 13€

Gratuit pour les moins de 12 ans

* Hors frais de location

** Conditions tarif réduit : ICI


Nos événements sont organisés dans le respect des consignes sanitaires en vigueur à date. Il est indispensable, pour éviter toute difficulté, de consulter notre page infos pratiques avant votre venue afin de connaître les conditions d’accueil du public.

Championnat Départemental de Tennis de Table à Mèze

Ce n'est pas moins de 20 clubs (Béziers, Castelnau-le-Lez, Agde, Pomérols, Gigean, Vendargues, Clermont-l'Hérault, Pérols, Lunel, Lavérune, Cournonterral, Le Crès, Valhauquès, Prades, Le Bousquet d'Orb, Sète, Montady-Capestang, Mauguio, Le Caylar, Montpellier, Mèze avec 5 équipes et 60 licencié.e.s…) qui étaient présents pour en découdre à Bernard Jeu et ce sur 2 jours. Les catégories s'échelonnaient des - 9 ans à - 18 ans. Julien Bibal (CD 34 et éducateur à l'AMTT) organisateur de cette phase nous a informé que, malgré la crise sanitaire, les associations avaient "tenu le coup". Certaines petites structures se sont même rajoutées prouvant que ce sport est toujours en développement. La magnifique installation Mézoise permet d'aligner au moins 40 tables pour le bonheur des joueurs et dirigeants. Elle détient toujours le premier rang départemental au niveau de l'accueil. L'organisation, parfaitement rodée, sert même de modèle à l'échelon supérieur. Julien nous a confié également que si les résultats étaient, évidemment, l'objectif premier, l'éducatif à la vie collective et aux responsabilités relevait également du challenge. Nous avons d'ailleurs constaté la prise d'initiative naturelle des compétiteurs… le sport en général et le tennis de table en particulier, c'est aussi ça ! Les rencontres, gérées sous forme de Coupe Davis, se sont déroulées sous l'œil attentif des éducateurs (on s'en doute) mais aussi des parents accompagnants. Le sport à Mèze sera, encore une fois, roi du week-end !

 

Biocompostage au quartier Frédéric Mistral

Hier, mercredi 23 mars, en fin d'après-midi a été inaugurée, quartier Frédéric Mistral, une aire de bio-compostage partagé. Aurore Soler, présidente de l'association de ce quartier a ouvert les allocutions suivie par Thierry Baëza, maire de Mèze, et Christophe Morgo, vice-président du Conseil Départemental. S'il s'agit de préserver l'environnement en diminuant les déchets non valorisés, l'action menée par l'ARDAM a trouvé là, encore une fois, sujet à expression avec le soutien de Numa Nicolas, conseiller délégué au cadre de vie. La ville, l'agglopôle et la région concernées par ce partenariat s'associent aux résidents venus en nombre.

Certes, cette manifestation, va bien au-delà du but écologique. Nous avons remarqué que la "distance" entre les "couches sociales" n'existait pas en réalité. Preuve en a été la convivialité entre toutes les personnes présentes. Se retrouver, se parler, faire en commun est plus que jamais d'actualité. La leçon est riche en son contenu et laisse penser qu'à Mèze on vit et on agit ensemble !

Les petits touts chez les petitous

Blabla Productions
Que faire quand la solitude et l'ennui te gagnent ? Regarder autour de toi, juste à côté de toi, tout près de toi... tu trouveras sans doute un ami avec qui partager un moment simple et rare !

Durée 40 min. / tous publics / dès 4 ans. En partenariat avec le TMS

 


Fabien Coulon circassien d'objets et mime... nous invite au travers de son regard à nous émerveiller face aux petits riens à côté desquels nous passons et qui font des petits « touts ». Mais plus intérieurement il crée un espace qui héberge un imaginaire
poétique et nous parle humblement... de la Vie ! Dans sa cahute, sa cabane de curiosités, son ile, échoué, il réalise de minuscules prouesses avec ce qui lui tombe sous la main et nous plonge au cœur de son petit cirque intérieur, peuplé de mirages de l'enfance, de joyeuses étrangetés et de rencontres incroyables... un cirque forain fait de « touts » et de riens !
Regarde, juste là tout près, est-ce que tu vois la même chose que moi ? Tout est question de point de vue !


Spectacle de et avec Fabien Coulon
Écriture et Mise en scène /// Fabien Coulon
Regards complices /// Marielle Gautheron - Frédéric Ladoué - Karim Zeriahen - Andréas Westphalen
Conception et composition sonore & images vidéo /// Bruno Méria
Conception accessoires et scénographie /// Sébastien Rocheteau
Création lumière /// Thibault Crépin
Production - diffusion /// Azzedine Boudène