Mèze

Résidence d'artistes du Silo à l'école de musique de Mèze avec Imed Alibi

Le SilO, centre de création coopératif pour les nouvelles musiques du monde & traditionnelles en Occitanie, en liaison avec le Festival de Thau et l'association Jazzamèze, est toujours en effervescence. Ouvert à l'expression de toutes les cultures musicales c'est le partenaire central, indispensable et incontournable de la région.

À l'orée de la saison 17-18 est organisée en résidence d'artistes, à l'école de musique de Mèze, une création portée par Imed Alibi, percussionniste tunisien et auteur d'un premier album "Safar" (voyage) où il mêle le feeling tunisien et oriental à des influences électro, rock et jazz. Source Tekiano.

Le trompettiste Montpelliérain Michel Marre, la chanteuse Burkinabée Kandy Guira et le jeune électro-musicien tunisien Epi accompagnent l'artiste pendant quatre jours. Dans l'univers serein de "La Cavalerie" dirigé par Guillaume Cazal, le groupe pose les premières notes d'une œuvre collective. Hébergés à Mèze, ils ont rencontré mercredi les élèves de l'école de musique. Cette action d'éducation artistique, chère à la structure, fait partie des missions du SilO. Échanger, développer des liens vers un public jeune déjà "fondu dans le creuset musical local" est un va et vient vital pour la discipline artistique.

Thau Info était présent et c'est avec un enthousiasme non dissimulé que nous avons partagé l'évènement. Les enfants, adhérents inconditionnels, ont assisté en direct aux dialogues musicaux entre les artistes. Les explications imagées et riches qui leur ont été fournies resteront gravées dans leur mémoire : il ne peut en être autrement. Impliqués également dans une production ils ont ajouté leur pierre à l'édifice d'une improvisation de qualité. Qui dit que la musique c'est difficile ?

Nous avons passé une heure extrêmement riche avec des artistes humbles mais très compétents. Le langage musical est bien une réalité sans frontières, certainement un "outil" de paix et de rassemblement. De plus il s'adapte aux technologies modernes, il est universel et porteur d'espoir… Heureuse initiative collective des services et associations concernés de la ville !

No images found.

Anne de Sète publie "Nouvelles du vent"

"Ce sont de petites histoires, comme des tranches de vie. Ça vous est arrivé, ou à moi, ou à d'autres… ou c'est parfaitement imaginaire. Le vent, la mer, les arbres se penchent, vivants, sur ces histoires.

Il y a des chèvres, du vent, deux grands-mères, un chien, de la pluie, des chevaux. Il y a un grand amour d'une région, un grand amour de la nature. Il y a l'envie de vous faire partager tous ces élans du cœur et du corps. Il y a votre regard…"

Nous avons lu le recueil de l'écrivaine Mézoise au style bien personnel : richesse et justesse du vocabulaire, écriture à coup de petites touches comme le ferait un peintre impressionniste… Les sentiments sont à fleur de peau, le cœur palpite, les larmes peuvent perler à tout moment…

Avec Ressac paru chez Sicania en 2014, Anne de Sète annonçait ses "démêlés" futurs avec le vent… C'est réussi ! C'est même brillamment ciselé, on accroche… on attend surtout la suite en s'identifiant aux personnages !

"Les Nouvelles du vent" : l'ouvrage ne peut finalement pas se raconter, il se lit !


Édité chez EDILIVRE - 86 pages - Août 2017 - 10 euros - Disponible au format numérique. Tout libraire dépositaire Decitre.

Autres titres publiés par l'auteure : ÉCUMES (poésie) paru chez Inclinaison, RESSAC aux éditions SICANIA.

Lancement de la 33ème campagne d’hiver des Restos à Mèze

     

 

Une partie de l'équipe de bénévoles déjà au top !

   

La campagne d'été des Restos s'est terminée le 24 octobre, a duré 23 semaines et ce pour 72 familles… 15 600 équivalents-repas ont été distribués.

À peine le temps de souffler et voici que l'hiver 17-18 est déjà sur les rails… Du 20 novembre 2017 au 9 mars 2018, la noria de la traditionnelle distribution reprendra son rythme sous la houlette de Thierry Simon et Denis Jacquel. Nous avons voulu en savoir un peu plus… Thierry s'est prêté gracieusement à l'exercice et nous vous confirmons qu'il connaît les moindres rouages d'une association guidée et motivée par un collectif bénévole (25 membres) ô combien efficace :

"C'est un travail d'équipe et il ne peut pas en être autrement !"

En attendant le coup d'envoi, c'est la période des inscriptions dans les locaux de La Cavalerie, rue de l’Horloge.

Les distributions se feront les lundis et vendredis de 14 à 16h30. 2017 verra Les Restaurants du Cœur de Mèze débuter leur action le lundi 20 novembre, 1 jour avant la date nationale.

60 % des denrées sont achetées par les ressources de l'association (Enfoirés, subventions européennes, régionales, départementales, parfois locales…)

Les 40% restants proviennent des dons ou legs, des collectes effectuées par les membres.

En ce qui concerne la ville de Mèze, les produits "limite DMC" (date limite de consommation) sont issus des sociétés "Carrefour, Intemarché, Spar de Villeveyrac" et de la boulangerie Alengrin.

Les produits frais acheminés de Montpellier sont livrés les lundis et vendredis matins.

120 familles environ (effectif stable) profiteront des Restos cet hiver. 24 000 "repas" seront distribués par l'antenne locale.

Cette dotation vitale aux familles en difficulté n'est pas la seule opération. Autres actions :

  • l'aide gratuite aux devoirs ou un soutien scolaire sont en place avec l'école Clemenceau qui propose des élèves (places limitées). Mercredis de 16 à 17h15.
  • l'aide à la personne : une permanence est assurée tous les jeudis de 14 à 16h. Là, un membre de l'association oriente la ou le bénéficiaire (pas question de se substituer) dans ses démarches administratives.
  • la collecte et la ventilation de jouets en partenariat avec Century 21. L'évènement se concrétisera les 13 et 14 décembre. Tous les surplus seront redistribués sur Sète, Frontignan, Bédarieux… au Secours Populaire à Mèze…

Les Restos du Cœur, en lien permanent avec la CAF, la Ligue de l'Enseignement, le CCAS, d'autres organismes publics, des services d'aide aux personnes en difficulté affirment ainsi leur présence.

Pour Thierry Simon et son équipe, la qualité de l'accueil est primordiale. Le "non explicite", impossible à quantifier, est une priorité. Une poignée de main, un sourire, la causette, le café partagé au Bar des Enfoirés dans le local d'à côté amoureusement "retapé" (voir photo) sont les atouts essentiels à l'accompagnement des bénéficiaires. 

Que de temps donné aux autres ! Mais quelle est belle la joie intérieure de toutes et tous ces bénévoles !

Devoir de mémoire

Cérémonie du 11 novembre traditionnelle à Mèze, mais qui dit tradition ne signifie pas forcément routine. Encore une fois, une foule imposante composait le défilé coloré par tous les organismes civils, militaires et scolaires de la ville.

Discrètement des personnes certainement plus concernées se sont jointes aux autres : le devoir de mémoire ! Beaucoup d'émotion, des visages graves mais aussi des regards d'enfants débordants d'espérance et de paix ; voilà le décor planté pour un bien triste anniversaire, celui d'un armistice qui voit la fin des combats de la Première Guerre mondiale. Ce sont les enfants des écoles qui ont donné le ton solennel d'une commémoration centenaire. Grâce à Thomas, nous vous donnons lecture d'une des poésies écrites et interprétées par ses camarades :

 

La couleur de la paix

 

La couleur qui coule

La couleur des bateaux

La couleur des champs de bataille

La couleur des soldats

La couleur morte

La couleur qui part

Puis soudain

La couleur qui revient

La couleur

La couleur du bonheur

La belle couleur

La couleur de la paix

 

Nolan.

     

 

   
 
 
 Dépôt de gerbe : une affaire de générations pour le souvenir.    M. Le Maire a relaté, entre autre, toute l'histoire du monument aux morts.   Alain Cambon, écrivain local, a recherché les Mézois morts pour la France en 14-18.

Violences scolaires : il faut en parler !

"442. C’est le nombre d’incidents graves chaque jour de classe dans les collèges et lycées de France. Ce chiffre, issu de nos propres calculs, a été établi à partir des données de la Direction de l’évaluation de la prospective et de la performance (DEPP). Cet organisme, qui dépend du ministère de l’Éducation, recense 12,8 incidents pour 1 000 élèves par an. Sachant qu’il y a 5,6 millions d’élèves dans le secondaire et 162 jours de classe par an, cela donne le chiffre de 442. (Le Parisien)"

« … Le phénomène de la violence scolaire est sous-estimé, et il l’est depuis toujours, recadre l’historien de l’éducation Claude Lelièvre. Une partie des incidents ne sont pas déclarés : certains établissements n’ont pas intérêt à dire qu’il y a des problèmes chez eux, et tous n’ont pas le même seuil de tolérance… »

Emmanuelle Bekate pendant son intervention.

Les chefs d'établissement sont conscients du fait et font tout pour que disparaissent ces violences. Beaucoup de dispositions sont mises en place. Voici, plus particulièrement, une des initiatives proposées par le Collège Jean Jaurès, à Méze, depuis deux ans. Ce dernier sollicite l'Association Isis Baila pour un atelier dirigé par Emmanuelle Bekate. Le Théâtre Forum mis en place ce vendredi, de 14 à 16h, s'est adressé aux 35 représentants des élèves de 6ème et de 5ème. Ces derniers ont parfaitement "joué le jeu" quant aux animations suggérées. Ils connaissent le problème, c'est évident.

    Après une présentation "à la balle" où chacun énonce ses goûts, le fameux jeu 1, 2, 3, soleil, s'est vu "configuré" en 1, 2, 3… un sentiment à mimer aux autres camarades : colère, joie, peur, honte, timidité… À gauche l'interprétation de la surprise.
     
   

Première saynète : le mal au dos.

Dix minutes de préparation collective avec l'aide ou non d'un référent adulte puis interprétation avec l'appui d'un texte modifiable à souhait…

Les résultats sont commentés ainsi que des propositions pour éviter "ce mal au dos" : les suggestions sont nombreuses, muries et liées à l'actualité.

"Pourquoi ne pas avoir des supports numériques au lieu des livres ou des cahiers ?"

     
   

Petit intermède du téléphone portable.

Par un petit exercice simple, à deux, les adolescents découvrent que cet appareil influe sur les réactions du corps (ici un bras tendu).

Les précautions à prendre sont nombreuses et connues :

- Éteindre son portable la nuit, ne pas le laisser allumé ou en cours de recharge à moins de 50cm de votre tête.

- Ne pas se servir de son téléphone portable comme réveil.

- Éviter de garder votre téléphone dans votre poche de pantalon…

     
   

Deuxième saynète : le racket

Même processus que ci-dessus pour une scène en 3 actes avec tout d'abord le vol d'une casquette, puis d'un goûter, puis d'une somme d'argent…

La violence s'installe immédiatement. La fuite est peut-être une autre solution. La communication vers les adultes est envisagée bien plus tard. Pourquoi ?

 

"… Prévenir les violences, y compris sous leur forme la plus fréquente, les micro-violences, contribue à éviter une dégradation du climat scolaire. Elles peuvent revêtir différentes formes : coups, bousculades, insultes, harcèlement, cyberviolences, vols, violences sexuelles, violences à caractère sexiste, discriminations racistes, antisémites ou homophobes, dommages aux locaux ou aux matériels, aux biens personnels, port d’armes, intrusions…" Textes éducation nationale.

C'est l'affaire de nous tous ; il est de notre devoir d'en parler d'abord ensuite de tout mettre en œuvre pour éliminer ces comportements en milieu scolaire mais aussi dans la vie de tous les jours.


Association ISIS BAILA - MEP 3 rue Frangi et Ortega 12400 SAINT-AFFRIQUE & Place du Dr Elisée Bousquet 12360 CAMARES - Tel : 06 44 74 95 76 - 05 65 49 38 51.

 

Jérémy Draguis a terminé la Diagonale des Fous 2017

167 km de course avec un dénivelé frôlant les 10 000m, à l'Île de la Réunion : tel était l'objectif du Mézois Jérémy Draguis (dossard 266) ce 19 octobre 2017 ! C'est maintenant fait après 48h 08' 06" ! La 25ème édition (certains disent 29ème) de ce Grand Raid ne fut certainement pas une promenade. Il est bien difficile d'imaginer d'ailleurs le parcours démentiel de cette compétition hors normes et encore plus toute la préparation nécessaire à cet exploit. Sachons qu'à peine plus de la moitié des concurrents passent la ligne d'arrivée de "La Diagonale des Fous".

La Ville de Mèze vous invite à rencontrer Jérémy lundi 6 novembre à 18h30 au cinéma Le Taurus, après la diffusion d'un documentaire sur cet ultra-trail.

 

Championnat d'Europe Hansa 2017 : une réussite

Merci à Laura pour ses infos au jour le jour - Crédit photos : Thau Info.

CLAP DE FIN DU CHAMPIONNAT D'EUROPE HANSA - VENDREDI 27 OCTOBRE - L'heure d'un bilan positif malgré les caprices de maître Éole.

15 nations étaient représentées lors de ce championnat avec certains coureurs venus d'Australie, de Nouvelle Zélande ou des Samoa. Le soleil a participé à la fête toute la semaine, faisant oublier à tout le monde que l'été était terminé.

Le comité de course a réussi à valider 5 courses pour les Hansa mono et les Hansa 2.3, 6 courses pour les Hansa doubles, 7 courses pour les Liberty. Un mistral soufflant entre 15 et 25 nœuds a permis aux amoureux du vent fort de démontrer leurs habilités dans un contexte aux conditions très musclées.

Le reste du championnat a été couru dans un vent plutôt faible, soufflant entre 4 et 6 nœuds. C'est donc la polyvalence qui a été mise en avant lors de cette épreuve internationale.

Avec un accueil optimal du Yacht Club de Mèze et une organisation bien ficelée appréciés par les concurrents l'ambiance s'est installée au beau fixe dès le premier jour.

Cet après-midi, tout le monde range son bateau avec un grand sourire avant d'aller à la remise des prix. Après le couronnement des champions, le repas coureur viendra officiellement clôturer ce beau championnat dans la bonne humeur.

Ils ont dit :

Bernard Porte, président du comité de course :

"Super championnat à tous les niveaux, en termes d'organisation, de sportivité des coureurs le tout couronné par une bonne ambiance. Les conditions météo ont été difficiles ; un coup beaucoup de vent, un coup un peu moins… Il a fallu s'adapter et faire en sorte que le maximum de courses soient courues et que les coureurs soient satisfaits du championnat. Beaucoup de sourires sur les visages aujourd'hui, donc on peut dire que ce championnat est réussi  !"

Bernard Fourcade, président du YC Mèze :

"Pour nous, c'est un honneur d'avoir organisé ce championnat d'Europe en tant que petit club. Nous sommes davantage une École Française de Voile qu'un club organisateur régulier de régates. Cette compétition qui nous a été confiée, c'est la cerise sur le gâteau par rapport à la démarche commencée il y a dix ans dans le cadre du développement de l'handivoile. Nous en sommes donc très heureux et très fiers… Notre force vient sans aucun doute de l'investissement de nombreux bénévoles… Je les remercie chaleureusement tous sans oublier l'équipe technique de la base nautique puisque les salariés rentrent dans le dispositif d'organisation et tout particulièrement au niveau de la sécurité…"

Résultats - en médaillon le(s) vainqueur(s) de chaque catégorie :

Hansa 303 Mono

1. Piotr CICHOCKI (Pologne)

2. Simon BERTHELOT (France)

3. Cécile VENUAT (France)

Hansa 303 Double

1. Ange MARGARON / Raphaël BIZIEUX (France)

2. Cécile VENUAT / Céline DESMAT (France)

3.Olivier DUCRUIX / Gilles GUYON (France)

Hansa 2.3

1. André BENTO (Portugal)

2. Lindsay BURNS (R. Uni)

3. Fernando PINTO (Portugal)

Hansa Liberty

 1. Bob SCHAHINGER (Australie)

2. Vera VOORBACH (Hollande)

3. David DURSTON (R. Uni)

Hansa Liberty Électrique

1. Vera VOORBACH (Hollande)

2. Wilma VAN DER BROEK (Hollande)

3. Hanneke DEENEN (Hollande)

 Les classements complets sont ICI

Les locaux ont été bien représentés dans cette compétition européenne. Tous ont navigué sur Hansa 303 Double. Coup de chapeau à Raphaël BIZIEUX du CV Marseillan (1er), à Grégory DUNESME du CN Manuréva Balaruc (23ème) et à l'équipage Mézois Jean-Christophe LARDAT / Sébastien MAIZIÈRES (31èmes).

L'équipe de France, vainqueur de la coupe du pays le plus représenté.

La chambre régionale des comptes épingle Mèze

Dans un rapport  rendu public ce mardi, la chambre régionale des comptes d’Occitanie dresse un bilan sans complaisance de la gestion de la ville. Ci-après  la synthèse et les recommandations de ce rapport.

La chambre régionale des comptes a procédé au contrôle des comptes et de la gestion de la commune de Mèze pour les exercices 2010 et suivants. L’examen a particulièrement porté sur la gouvernance, l’organisation et le fonctionnement, la gestion budgétaire, la qualité comptable, les relations intercommunales, les services publics délégués et la situation financière.

Des marges de progrès existent

Mèze a une population croissante : elle a atteint 10 642 habitants en 2013.  En 2016, le budget primitif s’élevait à 19 880 k€ et l’effectif était de 238 agents. Le taux de chômage localisé du territoire est estimé à 18,4 %. Les principaux secteurs d’activité sont le commerce, le transport et les services, ainsi que le secteur public. La typologie sociale et professionnelle révèle une croissance des ménages qui sont majoritairement composés de retraités et d’ouvriers. La part des ménages imposés est inférieure (56,4 %) au niveau national (64 %) et le taux de pauvreté est plus élevé (19,7 % contre 14,3 %).
Malgré les efforts de rationalisation entrepris par la commune depuis 2008, il existe des marges de progrès dans le suivi des dossiers et la maîtrise des volets juridique, budgétaire, comptable et financier.

Un mode de fonctionnement à revoir

La gouvernance doit faire l’objet de révisions, notamment en matière de délégation, de régime d’indemnités de fonction, de frais de mission et de représentation.
La gestion des logements de fonction, des frais de déplacement des personnels, des relations avec les budgets annexes et le suivi des régies d’avances et de recettes appellent des mesures correctives. La rationalisation des procédures, engagée par la commune, est un élément positif qu’il convient d’approfondir par la mise en place d’un ensemble cohérent de contrôle interne et de comptabilité analytique.
La gestion des ressources humaines est structurée. Toutefois elle comporte des marges significatives d’amélioration dans le suivi des emplois budgétaires et la mise en oeuvre des obligations liées aux contrats aidés. Le régime du temps de travail des personnels, qui n’est pas conforme à la durée légale et génère un coût élevé pour les finances communales, doit être réformé.

Un suvi budgétaire à améliorer, un endettement qui appelle des mesures d’économie

Dans le domaine de la gestion budgétaire, il convient notamment d’améliorer les taux d’exécution des budgets annexes ainsi que la gestion des régies des services publics industriels et commerciaux.
La gestion comptable requiert des mises en conformité aux textes applicables pour assurer une meilleure qualité des comptes (actif immobilisé, comptes de tiers, compte de trésorerie, régies de recettes et d’avances, subventions d’investissement, provisions pour risques et charges, travaux en régie).
Les indicateurs de la situation financière soulignent une perte de substance progressive de l’exploitation et l’absence d’épargne interne. La commune doit réduire ses charges d’exploitation pour se constituer des marges d’autofinancement. L’endettement communal est une contrainte qui appelle des mesures d’économie.

 

RECOMMANDATIONS

  1. Appliquer les dispositions des articles L. 2123-18 et L. 2123-18-1 du code général des collectivités territoriales relatives aux frais de représentation du maire et aux frais de mission des élus. Non mise en œuvre.
  2. Procéder à une révision des modalités de gestion des effectifs pour résorber l’écart important entre emplois budgétaires et pourvus. Non mise en oeuvre.
  3. Établir tous les deux ans le rapport sur l’état de la collectivité prévu par l’article 33 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984. Non mise en oeuvre.
  4. Mettre le régime du temps de travail et des congés en conformité avec les dispositions légales et réglementaires (loi n° 2001-2 du 3 janvier 2001, décret modifié n° 2000815 du 25 août 2000, décret n° 2001-623 du 12 juillet 2001). Refus de mise en oeuvre.
  5. Mettre en oeuvre les dispositions du code général des collectivités territoriales pour les quatre services publics industriels et commerciaux gérés en régie. Non mise en oeuvre.
  6. Veiller à l’application de l’article L. 2312-1 du code général des collectivités territoriales en matière d’information budgétaire et financière. Mise en oeuvre.
  7. Procéder aux révisions nécessaires du dispositif de suivi de l’actif immobilisé. Mise en oeuvre en cours.
  8. Réaliser un bilan financier des relations intercommunales pour en apprécier les coûts et les économies effectifs dans la perspective de l’évolution de périmètre qu’elles vont connaître. Non mise en oeuvre.

Les recommandations et rappels au respect des lois et règlements formulés ci-dessus ne sont fondés que sur une partie des observations émises par la chambre. Les destinataires du présent rapport sont donc invités à tenir compte des recommandations, mais aussi de l’ensemble des observations détaillées par ailleurs dans le corps du rapport et dans sa synthèse

» lire le rapport complet publié par la Cour Régionale des Comptes le 17 octobre 2017 

 

 

Un mercredi à la bibliothèque municipale

Mercredi humide et "grisouillard"… Et si nous allions rendre visite à l'espace livre de la ville ! Emma, la directrice, nous reçoit gentiment.

9h30 : c'est l'heure des tout petits ! Ils sont bien là, soit avec leur maman, soit avec leur assistante maternelle. Quel calme et quelle attention chez ces moins de 3 ans ! Après une lecture collective vient le temps d'exploration libre. Je choisis un livre parmi ceux qui m'entourent, je le confie à l'animatrice qui le feuillette… nous échangeons des mots, des sourires… C'est beau un livre ! Dedans, il y a plein de choses intéressantes !

Durant cette période privilégiée et primordiale, parfois appelée "l'explosion du vocabulaire", ils apprennent aussi à dire un peu plus clairement les mots, même si certains sons restent difficiles à prononcer pour eux. À ce stade, il n’est pas rare qu’ils montrent du doigt des images dans les livres, et qu’ils nomment et commentent brièvement ce qu’ils voient. Les livres illustrés qui représentent une action par page sont les meilleurs ouvrages pour cet âge.

15h : c'est l'atelier du mercredi, une fois par mois. Les enfants sont plus grands. L'animatrice propose une présentation animée d'albums de littérature jeunesse à partir d'une activité manuelle ou d'un jeu.

Aujourd'hui, le thème choisi sera l'arbre. Ça tombe bien, en ce moment, ils changent. S'instaure alors un partage d'informations. L'interactivité naturelle naît du support-livre : on compare ses connaissances. Vient ensuite la lecture collective de "Anton et la feuille" (Ole Könnecke - Auteur/Illustrateur). Les commentaires vont bon train ! Le moment de la création s'engage…

À l'aide de formes pré-découpées ou à découper, chacune et chacun crée son arbre. Le modèle réalisé par Marjorie peut servir de modèle mais l'imagination reste la plus forte pour certains. D'autres ont recours aux livres à portée de main et de regard… Lecture, dessin, langage… sont au service de la création : belle séquence d'apprentissage !

   

L'arbre d'Antoine sera bleu… et pourquoi pas !

Surprises en compagnie…

 
   
   

On a beau être averti, la Compagnie Surprise a toujours un tour dans son sac.

Ce vendredi, avant un apéro simple mais sympa (ça attire du monde tout de même !), les comédiennes nous ont exposé leur projet sur Mèze, à l'ancienne cave coopérative où l'équipe se trouve en résidence pour 2 ans.

Une bonne centaine de personnes était présente : curieuses et curieux, élu(e)s, associations, directeurs d'école, service culturel… Bien loin le théâtre "plancher" ! Le spectacle de rue s'est transformé en revue de salle où chacun(e) a participé. Ambiance quelque peu "déjantée",  douces interpellations, participation effective… , visite organisée de l'île de Thiabé, pochettes-surprises, tout laisse supposer que "Mèze, ville extraordinaire" est déjà sur les rails de la réussite.

Le défi d'impliquer la population dans les nombreux spectacles "hors murs" commence déjà par un "Entrez… OSEZ !"

Osons donc ! L'ex-cave, nouveau siège de la compagnie, est configurée ainsi :

  • un atelier qui permet la construction d'objets, de costumes, de parures et de décors
  • une costumerie
  • un salon-salle à manger-bibliothèque, lieu de vie et évidemment,
  • l'espace jeu où vous pourrez retrouver les comédiens, devenir leurs partenaires en vous inscrivant.

Compagnie SURPRISE - 46 rue Marcel Palat - 34560 Poussan - 06 77 54 88 45

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Site : www.compagnie-surprise.fr

Page Facebook : https://fr-fr.facebook.com/CompagnieSurprise/

Belle petite assemblée.

 

Un programme déjà bien avancé !

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations