Mèze

MSFC : les U17 totalisent…

Sesquier 2 - U17 Avenir B - MSFC 11 RS Gigean 1 - Mi-temps : 3 à 0. Buts pour Mèze : Radanison (14'), Souila (19'), Thomas (33', 57', 61'), El Hiloufi (53'), Bareilles (58', 79'), csc (59'), Morales (65'), Amamra (67') ; pour Gigean : Douadji (62'). Arbitrage : M. Mecherouh Sami assisté de deux bénévoles (RSG et MSFC).

Encore une avalanche de buts pour le onze de Wilfried mais face à 9 courageux Gigeannais méritants. Avec un effectif complet les protégés de Gusatto auraient sans aucun doute donné "du fil à retordre" aux locaux. Ces derniers toutefois ont géré de belle manière une rencontre numériquement à leur portée. Le but de Douadji pour les visiteurs marque sans aucun doute l'abnégation et la volonté d'un groupe qui "veut vivre" son football et par la même défendre son club et son clocher. Bravo !

Radanison, un fin technicien…

Thomas, l'efficacité dans le dernier geste

Coup de gueule (j'assume, DM, correspondant local bénévole de Thau Infos) :

Voici deux weekends où je foule la pelouse (pas toujours bien verte) des terrains Mézois. Si l'entretien du terrain de jeu n'est pas de mon ressort, je ressens tout de même un grand désarroi dans le football des "villages". Samedi dernier, le MSFC affronte, en U19, un CS Marseillan incomplet… (depuis on apprend que les seniors du club voisin n'existent plus)… Ce jour, effectif incomplet donc de Gigean en U17… Les locaux U15, en manque de joueurs, ne peuvent finir la partie à Fabrègues… En fouillant un peu sur les sites officiels, on s'aperçoit du désarroi des "petits clubs". Les forfaits généraux des équipes jeunes ou réserves qui signent, à plus ou moins longue échéance la disparition des associations augmentent chaque semaine… Ne parlons pas, surtout, des "obligations sanitaires" imposées et non suivies des faits (va falloir inventer des contrôleurs de contrôleurs de pass sanitaires)… À côté de cette situation plus que critique apparaît le "pillage systématique" effectué chez les jeunes par les "grosses cylindrées" (ou qui se disent telles - ne grattons pas trop -)… On tue le petit afin de "gonfler" ses propres effectifs. Fleurissent des promesses sans lendemain, des "deals" de peccadille… Le poker menteur est en place… La FFF (j'en ai fait partie plus de 50 ans) coupe, actuellement, la branche sur laquelle elle repose. J'ai honte pour une discipline que j'aime toujours profondément mais vraiment honte. Je suis prêt à en débattre, évidemment avec arguments… Je dis ça, je dis rien…

Nombril & Élégance : une saison culturelle bien commencée

Chaque année on attend avec impatience le spectacle de cirque traditionnel qui annonce la saison culturelle à venir. Que ce soit duo ou trio, le choix de la représentation est toujours une réussite. Petits et grands, jeunes et moins jeunes… se régalent et viennent nombreux. Cette année, malgré un pass sanitaire obligatoire, les chaises ont manqué. Le magnifique décor du Château de Girard a supplanté l'habituelle place des Micocouliers. Les quarante cinq minutes du spectacle proposé par Pauline Schoenhals, Édilio Moreno et Fadou ont comblé les attentes. La mise en scène de Laurence Vigné et Pauline Schoenhals, légère, drôle et élégante a permis d'oublier les soucis du quotidien… Photos : dm

C'est l'histoire d'une famille de cirque itinérant.

Dans leur carriole il y a leur vie, une véritable ménagerie : jeux, rêves, petits bouts d'enfance et d'aventures périlleuses. Au rythme des saisons, les deux saltimbanques et leur poilu s'apprivoisent au monde, domptent leurs puces et leurs corps, sans filet !

La compagnie Belly Button

“Nombril et Élégance” est le premier spectacle de la compagnie. Une première version du spectacle est créée en 2015 : un cabaret où sont réunis nos deux numéros de cirque respectifs “Papa Poule” et “Josette s'en mêle” avec l'envie de faire se rencontrer nos personnages dans un univers commun clownesque et poétique.
Au printemps 2016, la Communauté de Communes des Avant Monts nous propose une tournée de 13 représentations autour de Noël, pour les publics scolaires. Nous travaillons pendant un mois en résidence à Clermont-l’Hérault en nous entourant d'une équipe de choc.

Narration, costumes et décor, musique, tout change, se transforme et c'est un nouveau spectacle qui voit le jour !
Après la validation par pas moins de 2 700 enfants des Avant Monts, nous sommes fiers et heureux de notre nouveau “Nombril et Élégance”.
Soutien et accueil en résidence de création : la ville de Clermont-L’Hérault, Espace des Pénitents, Le Contre Point.

Pauline Schoenhals se forme au sein des écoles de cirque Balthazar à Montpellier puis au CRAC à Lomme où elle se spécialise en Mât Chinois. En 2009 elle rejoint Les clowns de l'Espoir (Hôpitaux Haut de France) durant 4 ans. Elle sort d'école avec son numéro "Josette s'en mêle" et crée avec Aurélie Compagnon le spectacle "Roméo dans la baignoire" et la compagnie "C'est Pas Grave". En 2012 elle intègre le Théâtre Lila (34) pour du théâtre de tréteaux "Le bourgeois Gentilhomme" et "Les Fourberies de Scapin" de Molière, mêlant cirque et comédie.

Avec la troupe du Prato à Lille, dirigée par Gilles Defacque, elle joue dans Soirée de Gala, Forever and Ever. 2015, elle participe aux spectacles de feu, parades, animations de la Compagnie Joyeuse Gravité (Pezenas). 2015 toujours, elle intègre la compagnie Galapiat cirque pour Wagabond. 2016 voit la naissance de la compagnie Belly Button.

Edilio Moreno naît au Venezuela où il travaille avec des compagnies de danse contemporaine et de cirque. Il développe le clown et la jonglerie et participe à des ateliers pour les enfants défavorisés du ghetto de Caracas. En 2008 il s'installe en Europe, Barcelone puis Lomme (59) où il intègre la Formation professionnelle des Arts du Cirque. Il crée le solo "Mr. Ventaill/Surprises". Il intègre l'équipe artistique du festival Avril des Clowns et L'Apéro clown, création pour 8 clowns.

En 2014 il crée le numéro "Papa Poule" avec l'aide du "Poing de Singe" à Clermont-l'Hérault et le fait tourner partout, notamment au festival de cirque social de Mardin en Turquie. 2016, le voilà cofondateur de la compagnie Belly Button.

Laurence Vigné s'initie au Conservatoire de Montpellier et poursuit sa formation théâtrale avec Luc Faugère, Philippe Hottier, Mario González, Jean-Paul Denizon, Robin Renucci, Myriam Azencot, Catherine Germain et François Cervantès, Alexandre Pavlata, Ève Bonfanti et Yves Hunstad. À travers différentes créations circassiennes, théâtrales, cabarets, en France et à l’étranger, elle fait l’expérience du théâtre contemporain, théâtre classique, de tréteaux, comédie et clown.

Depuis 2004 directrice artistique du Festival “Avril des Clowns” (Théâtre Lila). Professeur à l'École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier.

Fadou, Labrit berger des Pyrénées de 7 ans, fait ses débuts en tant qu'artiste lors des "Labo Clown". Le public le grise, il décide d'emmener ses maîtres chez Marion du Centre Pas à Pattes à Nébian pour perfectionner son style. Grâce à l'Obé Rythmé, il complète sa panoplie de tours et se met en scène en 2016 dans un numéro en son honneur "Du vent Dans les poils". Il y interprète le rôle d'un chien de troupeau sans mouton ni chèvre, nostalgique et amoureux du grand air.

Dans “Nombril et Élégance” il joue un chien paresseux mais courageux qui préfère chanter à la lune qu'effectuer les galipettes que sa partenaire s'efforce de lui apprendre.

 

Téléchargez le programme (PDF) de la saison 21-22

Nicolas Dupont Aignan et Debout La France à Mèze

Nicolas DUPONT AIGNAN et les responsables locaux du parti DEBOUT LA FRANCE - Photos : dm

Visite éclair mais visite ciblée de Nicolas Dupont Aignan à Mèze ce vendredi en fin d'après-midi. Gilles Phocas, secrétaire général de Debout La France 34 et Mézois a tenu à ce que le présidentiable 2022 de son parti rencontre les habitants de sa ville ainsi que les militants locaux (Agde, Sète…) Parti de Toulouse, le président de DLF est venu aussi remercier les maires qui parrainent sa candidature. Après l'Aude, l'Hérault, le périple s'est terminé dans le Gard. De nouveaux "parrains" ont été "conquis" (c'est leur mot) par la simplicité et le bon sens du personnage.

Passer à Mèze, c'est évidemment déguster des produits locaux et donner la parole à ceux qui les travaillent : une occasion exploitée en tout état de cause !

La vidéo de l'interview réalisée par le président de

Debout La France

LES MOTS DE GEORGES BRASSENS : Ateliers d'écriture

À l’occasion du Centenaire de la naissance de Georges Brassens, la Médiathèque de Mèze vous invite à découvrir l’univers du poète avec des ateliers d’écriture !

Trois séances progressives animées par l’association La Fabrikulture, pour jouer avec les mots et donner libre cours à son imagination.
Public adulte, gratuit sur réservation (inscription sur les trois sessions pour les participants).
Les jeudis 7, 14, 21 et 28 octobre
De 16h à 18h30 à la Médiathèque de Mèze.
Gratuit sur réservation au 04 67 18 68 18

Le Club Benett et la Country

Depuis 2002 existe, à Mèze, la section Country & Danses en ligne du Club Benett dirigé par Annick Choffée. Ce samedi 4 septembre, l'association a profité du forum du parc du Château de Girard pour effectuer ses démonstrations. Pour s'inscrire aux cours, un numéro de téléphone : 06 60 64 59 01.

Les séances ont lieu dans la salle de l'École Hélianthe (à côté de la caserne des pompiers). Mardi 21 septembre, une initiation gratuite est réservée aux intéressé.e.s.

Jours, horaires et niveaux.

MARDI 19h Niveaux 1 & 2
VENDREDI 20h Niveaux 3 & 4

Le club, catalogué pour sa convivialité, participe régulièrement aux manifestations telles que : corsos, téléthon, fête des commerçants, motos de l'espoir… Il propose, à la demande, des animations dans les maisons de retraite…

Le Club Benett lors du forum associatif 2021

 

L'Arbre de Jade sous l'emprise "calligraffiti"

Il est des animations privées, dans notre ville de Mèze, qui sous des initiatives individuelles, font vivre et bouger l'agglomération de fort belle manière. Dans la rue du port, où la bouquinerie "La Girafe" et "La méduse électrique" offrent aux passants de délicieux moments, existe aussi, depuis quelques années, une galerie d'art merveilleuse à souhait et indépendante : "L'Arbre de Jade". Martine, ce jeudi 2 septembre, a mis, une nouvelle fois le "why" dans une rue qui ne demande que ça… Rino, encore un graffeur TSK, délégué "éternelle crapule auvergnate" a "sévi" dans le coin. Les touristes encore présents ainsi que les autochtones ont visiblement sorti leurs sourires et sont même passés plusieurs fois devant la galerie pour "vérifier" l'avancement de l'œuvre de Rino guidé par Red, son égérie, elle aussi partenaire de TSK. Que du vrai, que de l'art… Un envoûtement parfait, une communion instantanée et non préfabriquée… tout ceci géré dans une totale liberté d'expression. Bravo à ce joyeux drille "dégoté" lors d'une Sainte Manu par la gente dame du 36, rue du Port… La culture à Mèze, se vit donc, dans son plus simple appareil !

crédit photos : MR & DM

Le pass ne passe pas !

Malgré une période et une météo estivales, bon nombre de personnes ont répondu "présentes" à une manifestation "anti-pass sanitaire" organisée par le Comité Local de Résistance et de Reconquête des acquis de 36-45 de Sète.

La plupart des participant.e.s ont d'ailleurs "transporté" leur mécontentement du côté de Montpellier en début d'après-midi. La grève illimitée et la revendication des hospitaliers (jeudi 12) ont donc été suivies par les autres professions. Du côté de la place du Pouffre, enseignants (n'est ce pas Mathilde ?), restaurateurs, personnels de santé, fonctionnaires, gilets jaunes… se sont opposés verbalement à une "gestion sanitaire" jugée liberticide. Prenant la parole à tour de rôle, ils ou elles ont argumenté leurs états d'âme. 

Le mot "Liberté" a résonné longuement dans le seul but de faire reculer le gouvernement sur son projet. Il reste attendu que cette manifestation en appelle d'autres et que les positions s'affirmeront dans les jours et les semaines qui viennent. Un appel à la mobilisation de tous est lancé…

 

 

Delphine Batho au mas "La Perle de Thau"

La députée des Deux-Sèvres, présidente de Génération Écologie et candidate à la primaire présidentielle des écologistes est passée chez nous, vendredi 6 août. Soutenue par le Comité Montpellier Métropole (Thierry Vindolet , Radia Tikouk…) et Angelo Giordano, vice-président des éco-maires, Delphine a effectué plus qu'une visite de courtoisie… En choisissant le mas des frères Cambon (La Perle de Thau), elle a validé, en somme, toutes les recherches et tous les travaux engagés par le duo avec le soutien de M. Yves Piétrasanta à la fois ou tour à tour maire, conseiller départemental, conseiller régional, conseiller communautaire et député européen… (on oublie vite !) La juste reconnaissance d'un métier "pas facile" et toujours sujet aux impondérables a certainement mis du baume au cœur à Philippe Cambon, producteur d'huîtres et de moules, avec son frère Christophe, sur une exploitation "vieille" de 4 générations.

Depuis toujours le duo d'ostréiculteurs a non seulement valorisé son entreprise mais a voulu et continué à préserver une lagune très convoitée, pas seulement par la conchyliculture… Considérés comme "visionnaires" les "frangins" ont cependant réussi quelques "tours de force" (huîtres en forme de cœurs, ciment ostréicolle, …) tout en respectant le cahier des charges régional et en appliquant la politique d'un développement durable.  Il se murmure même qu'une nouveauté va voir le jour et bouleverser favorablement la profession… tout en respectant l'équilibre naturel !

C'est avec beaucoup d'attention et de curiosité que Delphine Batho a fait connaissance avec la structure. Quant à la visite des tables et malgré un étang quelque peu agité, elle s'est déroulée avec enthousiasme. L'élue, sur le "terrain", c'est une absolue nécessité afin de "savoir de quoi l'on parle" !

Philippe Cambon défend son outil de travail

Thau Infos a réalisé, grâce à la disponibilité de Delphine, deux interviews : un sur l'avenir de la lagune et un, très près de l'actualité, concernant la position de la députée lors de son dernier vote du projet de loi anti-Covid à l'assemblée nationale. À vous de juger !

 

Crédit images : dm

Festival de Thau 2021 : merci et déjà demain !

Festivaliers, artistes, professionnels, journalistes, partenaires publics et privés, bénévoles... Un grand merci à tous !

Il nous est apparu très tôt qu'il fallait maintenir cette 31e édition, ce qui n'a pas été simple, il faut bien le reconnaitre. Et vous avez été nombreux à nous rejoindre, malgré les difficultés inhérentes à la situation sanitaire. Ce fut de très beaux moments de partage, avec des artistes heureux de jouer et un public enthousiaste ! Le Festival de Thau a tenu ses promesses en s'installant dans plusieurs communes du territoire, en itinérance à la rencontre des publics. Mèze, toujours au cœur du festival, a accueilli des artistes engagés, porteurs de joie et d'espoir.

Gageons que nous pourrons vivre une belle édition 2022 au bord de cette magnifique lagune de Thau et retrouvons-nous dès le mois d'octobre pour la 10e édition des Automnales du Festival de Thau.

Un beau mois d'août à vous tous ! Monique Teyssier, présidente et directrice artistique et toute l'équipe du festival.

L'engagement de l'association et de son équipe ne saurait suffire pour mener à bien ce beau projet, pousser toujours plus loin les engagements du festival sur son territoire, maintenir des tarifs accessibles au plus grand nombre et des rendez-vous en accès gratuit.

L'enthousiasme des bénévoles, l'énergie des professionnels et le soutien des partenaires publics et privés sont INDISPENSABLES et ont été particulièrement précieux pour cette édition compliquée !

Consommer local, c’est meilleur pour l’environnement et c’est meilleur pour l’économie du territoire.

 L'aftermovie de l'édition 2021 :

 

Les magnifiques photos de Paul Amouroux et de Phil Poulenas

 Pré-programme des 10e Automnales du Festival de Thau :

Nous pouvons d'ores et déjà vous annoncer les rendez-vous suivants :
 
GOSPELIZE IT PROJECT, dirigé par Emma Lamadji [Occitanie / Gospel] 
Samedi 9 octobre 2021 à l'abbaye de Valmagne (Villeveyrac)
Soirée proposée en partenariat avec l’Abbaye de Valmagne
 
Éco-dialogue avec FRANCIS HALLÉ
Samedi 16 octobre 2021 À Montbazin, salle polyvalente
Projection "Une vie en forêt", suivie d'une rencontre avec Francis Hallé
 
CONFÉRENCE ORNITHO-PERCHÉE, par les Chanteurs d'oiseaux
Dimanche 17 octobre à Montbazin, salle polyvalente
Spectacle musical et humoristique
 
LUCIA DE CARVALHO [Angola, Brésil, France / World music]
Vendredi 22 octobre 2021 à Mèze, salle Jeanne-Oulié (foyer municipal)
Précédé de la projection du film documentaire sur l'artiste Lucia de Carvalho "Kuzola, le Chant des Racines" au cinéma le Taurus à Mèze le jeudi 21 octobre
 
Apéro-jazz avec BETT TRIO [Occitanie / jump swing]
Vendredi 5 novembre 2021 à Mèze, Carré d'art Louis-Jeanjean (chai du château de Girard)
 
Programme complet, horaires, tarifs, billetterie : début septembre.

Communiqué de Debout la France 34

"Debout la France 34 a pris connaissance des décisions funestes du conseil constitutionnel du 5 août 2021.
 
Cette décision, actée par ses neufs membres nommés par le Président de la République, le Président du sénat, et de l'assemblée nationale, fait rentrer la France dans un autre régime, qui jusqu'à présent était assuré par des garde-fous, des contre-pouvoirs dont le dernier est tombé hier, après que le parlement ne soit devenu une chambre d'enregistrement du fait du quinquennat.
 
La validation du pass-sanitaire porte une atteinte grave à notre constitution et son préambule qui consacre notamment la liberté d'aller et venir, le respect de l'État de droit, et surtout la garantie de la défense des libertés imprescriptibles de l'Homme et du citoyen. 
 
Ce n'est pas uniquement Debout la France qui le dit, ce sont aussi les plus éminents constitutionnalistes dont Dominique Rousseau, qui est une référence en la matière.
 
Debout la France, qui n'est pas contre le vaccin lorsqu'il est librement consenti et déployé avec la notion de bénéfice-risque, avec le conseil de son médecin traitant, appelle les français à réagir de la manière qu'ils jugeront nécessaire, et notamment, pour ceux qui le veulent et le peuvent en manifestant dans le calme.
 
Par contre, Debout la France 34 condamnera tout acte de violence ou débordement, toute insulte de quelque caractère qu'elle soit, et quelle que soit la forme de celles-ci.
 
Nous conseillons d'ailleurs vivement à nos sympathisants et militants, de s'écarter immédiatement de tout lieu où la situation pourrait dégénérer."
 
Gilles PHOCAS, secrétaire départemental, 06-09-58-90-95

Challenge Camille Vidal : les Mézois maîtres chez eux

Ce vendredi soir se déroulait dans le port de Mèze, sous des conditions sanitaires difficiles à cerner et à réguler, le Challenge Camille Vidal. En ouverture de cette compétition seniors, les féminines du Bassin de Thau (Sète, Mèze et Frontignan) en ont décousu. Yannick Baëza, président de la JLSM, nous a confié que le record de présences dans cette catégorie était en augmentation avec, en plus, de jolis sourires. À quand une compétition officielle féminine ? Benoît Sol, adjoint aux sports de la ville donnait le coup d'envoi de la soirée. Côté musique, la banda des "Hippocampes" accompagnait les participant.e.s dans leurs ébats, soutenue par des tribunes participatives. Une bonne soirée estivale comme on les aime !

   

Vainqueurs d'un soir et NICOLAS Jason (NLM) avec le drapeau de la victoire

Les résultats :

Tournoi féminin :

1er prix : MIETTE Tania (SJ Frontignan)

2ème prix : MENDES Mélissa (JLSM)

3ème prix : CHICHRIE Lucie (JLSM)

4èmes prix : CALMELS Sylvie (JLSM) et PUYO Luna (JLSM)

Challenge Camille-Vidal :

1er prix : NICOLAS Jason (NLM)

2ème prix : BONDON Anthony (JLSM)

3ème prix : VIRENQUE Benjamin (NLM)

4ème prix : WOLFF Mickaël (NLM)

Tradition et avenir

Photos : © dm