Mèze

Tambourin force 10

À Mèze, tambourin rime avec Tarin.

L'association ne fait pas dans la demi-mesure et mérite une grande admiration et le plus grand respect. Autour de son président Fred, très actif et très impliqué avec sa famille, ses amis et ses licencié(e)s, on ne peut que lever le… tambourin !

Cette année encore, durant trois jours (2, 3 et 4 novembre) et sur les gymnases Rigal et Bernard Jeu aimablement prêtés par la ville, 70 équipes (dont 2 espagnoles) se sont rencontrées dans le cadre du Tournoi International. Si les parties (féminines et masculines) ont été ardemment disputées, le fair-play a dominé tous les débats. Chacune et chacun a manié avec enthousiasme et dextérité son "outil de jeu". Le spectacle a été très plaisant, souvent indécis : derrière de grandes qualités techniques ont émergé incontestablement les tactiques adaptées à la situation.

Le tambourin "indoor", joué à trois, est une véritable stratégie où il faut réagir très vite et juste.

Au final les féminines de Poussan (niveau A) et Lavérune (niveau B), les masculins de Castelnau de Guers (niveau C), de Lavérune (niveau B) et de Pennes-Mirabeau (niveau A) ont atteint la première marche d'un bien joli podium. Les Mézois, quant à eux, se sont inclinés en finale face aux banlieusards marseillais plus affûtés.

Les résultats des 5 finales :

Féminines Classe B   BESSAN 5 LAVERUNE 7
Masculins Classe C   POUSSAN 6 CASTELNAU DE GUERS 7
Masculins Classe B   NARBONNE 1 LAVERUNE 7
Féminines Classe A   FLORENSAC 4 POUSSAN 7
Masculins Classe A   LES PENNES-MIRABEAU 7 MÈZE 3

La remise des récompenses, honorée par Thierry Baëza, adjoint aux sports de la ville et les présidents de la Fédération Sport Tambourin (national, régional et CD 34) a été très conviviale. Au-delà des récompenses collectives et des reconnaissances individuelles, l'après-midi, dans la tradition d'un sport "de patrimoine", s'est terminée autour du pot de l'amitié et des produits locaux.

Cliquez sur une image pour l'agrandir.

 

Les fréquences de la TNT ont changé le 6 novembre

La TNT, Télévision Numérique Terrestre, est une technologie de diffusion qui permet de recevoir la télévision numérique par une antenne râteau. En métropole, 1 627 émetteurs de télévision, transportent les fréquences hertziennes, donnant la possibilité à plus de 97 % de la population de recevoir jusqu'à 25 chaînes nationales gratuites et éventuellement des chaînes locales.

Il suffit de disposer d'un téléviseur analogique raccordé à un adaptateur TNT à l'aide d'une prise Péritel, ou d'un téléviseur TNT intégrée. (source : ANFR)

Le 6 novembre 2018, les fréquences de la TNT seront déplacées sur notre département en particulier (phase 8) et il vous faudra les rechercher.

Voici le lien qui vous permettra d'effectuer l'opération suivant votre matériel : ICI

Également 2 vidéos qui pourront vous aider :

Avec adaptateur :

 

Sans adaptateur : 

 

Heures creuses - Heures pleines : suivez le fil !

Il semblerait, au moment où j'écris ces lignes que le "dysfonctionnement des postes sources sur le réseau électrique  de Mèze et environs (?)" a été corrigé.

Voici le descriptif de ma communication avec EDF, ce mardi 6 novembre. Précision : j'ai agi en temps que consommateur puisque j'attends toujours un appel du service communication de cette entreprise afin d'informer nos lecteurs…

1er appel --> 10h21 : téléphone décroché… Après le rituel tapez 1 puis tapez 2 (réservé au secteur de Mèze) souhaité par la voix robotisée d'une charmante dame, j'obtiens une "vraie" communication :

"Bonjour madame : puis-je savoir si l'anomalie concernant les heures creuses est définitivement rectifiée ?"

"Nous avons bien reçu votre réclamation par mail, je fais des recherches pour satisfaire votre demande…"

10h27 : on a raccroché.

2ème appel --> 10h29 : téléphone décroché… même rituel avec en sus…

" Je recherche un conseiller disponible… votre temps d'attente sera de plus de 5 minutes…"

10h35 : une gente dame fait lecture de ma lettre de réclamation du 14 octobre… que j'ai sous les yeux !

"Je ne sais pas si… je fais une recherche…"

10h37…10h39…10h41… C'est long une minute !

10h42 :

" C'est réparé ! Pour la régularisation de votre consommation, il faudra patienter entre 2 et 3 semaines. Merci de votre appel."

Si je sais compter, "l'affaire" aura duré 2 mois en souhaitant que… Complice

 

Le bal déguisé d'Halloween

Organisé par le service festivités de la Ville de Mèze , ce bal déguisé, malgré les intempéries, a eu un succès conséquent. Toutefois, entre citrouilles et bonbons, il n'y a pas eu photo : ces derniers l'ont emporté. Même si le décor savamment mis en place a "intimidé" au départ, la confiserie et le goûter proposés par l'A.C.E.M. (Association des Commerçants et Entreprises de Mèze) ont vite dissipé les craintes. Là-dessus, ajoutez un zeste de musique endiablée pour la circonstance et vous aurez les ingrédients d'une fin d'après-midi festive. La salle Jeanne Oulié du foyer municipal a une nouvelle fois rempli son rôle d'animation pour le plus grand bonheur des enfants et des parents. "Citrouillement" réussi !

 

                          

ASL Mézois : marche solidaire

Pré-inscription par mail en cliquant sur l'affiche.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La page Facebook de l'ASL Mézois.

Sam, nouvel artiste, expose à L'Arbre de Jade

Du 20 octobre au 31 décembre, Martine Reynaud vous invite à découvrir "son nouveau petit artiste" : SAM. Étonnant, voire détonant, nous vous en dirons pas plus car il faut voir ! Ses œuvres, fort bien soutenues par la présence des nouvelles créations de Virginie Fongaro, Manat, Queg, JF Aubert et K-Arty méritent le détour.

Comme à son habitude, Martine a le coup d'œil juste. Sa galerie d'art, hors du commun, est un véritable creuset de découvertes stupéfiantes. Sans cesse renouvelées, les collections exposées ne peuvent laisser indifférent. Difficile de s'échapper d'un lieu devenu mythique qui appelle, dès la sortie, à un nouveau retour. L'Arbre de Jade, dans sa conception, dans son esprit, est un formidable lieu de convivialité. L'Art y vit, l'Art vous sourit et vous invite : à essayer sans modération !

Quelques images d'un vernissage artistiquement dans l'esprit "de la maison" :
Crédit photo : Arbre de Jade

Pour cette fin d'année 2018, L'Arbre de Jade pourra vous recevoir du mardi au dimanche 10h à 12h / 17h00 à 19h30.

Contact  : 06 86 13 51 15 - Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Le site : http://www.larbredejade.fr/

Assemblée nationale : pré-rapport sur l'évaluation de la loi Bioéthique

Jeudi 18 octobre, Jean-François ÉLIAOU, député de l’Hérault, a présenté son pré-rapport sur l’évaluation de l’application de la loi de 2011 relative à la bioéthique à l'Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques -OPECST. Cette présentation se poursuivra jeudi 25 octobre prochain, date à laquelle le rapport sera disponible.

La loi sur la bioéthique du 7 juillet 2011 doit faire prochainement l’objet d’une révision par le Parlement. Cette même loi prévoit que l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques est chargé de procéder à son évaluation avant cette révision.

Dans ce cadre, neuf thèmes ont été examinés par les rapporteurs, parmi lesquels :

  • le prélèvement et la greffe d’organes ;
  • l’assistance médicale à la procréation intra-conjugale ;
  • l’autoconservation des gamètes ;
  • l’assistance médicale à la procréation avec don de gamètes ;
  • l’embryon humain in vitro ;
  • les cellules souches humaines.

Ce rapport fait des recommandations dans ces domaines et s’inscrit dans la préparation de la révision de la loi et sera consultable dans sa totalité après le 25 octobre prochain.

Le législateur pourra s’adosser à ces travaux, ainsi que sur l’avis du comité consultatif national d’éthique rendu le 25 septembre dernier et reposant notamment sur les états généraux de la bioéthique qui se sont déroulé début d’année.

Télécharger le rapport ICI.

Rugby solidaire

Si l'on sait que l'idée spontanée est née du côté de l'ovale, il est certain que ce samedi matin la banderole affichée n'avait qu'une couleur : celle du cœur. Dès 6h30, sur le parking Coty, une petite centaine de personnes, des véhicules (bus, 6 camionnettes et autres automobiles personnelles) étaient bien présentes pour rejoindre le plus rapidement possible Conques-sur-Orbiel dans une Aude très sinistrée. L'amitié affichée entre les deux villes grâce au sport et au rugby en particulier a fonctionné : presque logique et sans ambiguïté. Depuis quelques jours (voir ICI) nos lecteurs étaient informés de l'initiative et ont pu suivre sur les réseaux sociaux la motivation solidaire créée autour d'un évènement on ne peut plus tragique. Thau Info était au départ de cette journée volontaire et vous informera au fur et à mesure des aides et actions réalisées sur place à Conques… quelques photos avant le départ:

   

 

Le départ :

         

En deçà de l'acheminement de denrées et de vêtements, les quelques 72 participant(e)s ont fait suivre gants, bottes, outils mais aussi sourires pour "soulager", l'espace d'une journée, la population conquoise. Ensemble, tous ensemble…

9h40 : la "caravane" est bien arrivée à Conques (Maryse Baëza).

Du direct ici :  (Ève Silva)

10h30 : FR3 est sur les lieux.

Des photos de désolation prises sur place (Ève Silva)

   

13h30 : Une vidéo de réconfort (Ève Silva)

19h : alors que les bénévoles sont sur le chemin du retour FR3 diffuse un reportage net et précis, non "récupéré" pour le moment ! Allez directement à la minute 1 après le début du journal.

Agglopôle à Mèze : un conseil communautaire plutôt tranquille…

Après l'appel des représentants des 14 communes de l'Agglopôle, le président François Commeinhes demandait de respecter une minute de silence en hommage à Antoine de Rinaldo, premier vice-président récemment décédé. Cette disparition, au regard législatif, fait que Henri Fricou, maire de Mèze, devient premier vice-président. Pour compléter l'assemblée restait à élire un 15éme vice-président. Hervé Merz, conseiller municipal sétois, sur proposition de François Commeinhes, a été élu (47 votants : 29 voix favorables et 18 votes blancs).

Vote et dépouillement pour l'élection d'Hervé Merz, 15ème vice-président.

 

Après cette séquence d'administration générale ont été proposés 27 dossiers soumis à délibérations dont voici les plus essentiels :

Qualité de l’air (adopté à l'unanimité)

Sète agglopôle méditerranée veille à la surveillance de la qualité de l’air sur son territoire depuis 2004 grâce à son partenariat avec l’association Air Languedoc Roussillon. À la faveur de la loi de Modernisation de l’Action Publique territoriale de 2014, cette dernière s’appelle désormais ATMO Occitanie. Une nouvelle convention pluri-annuelle est signée pour 6 ans.

Requalification du Centre commercial Balaruc-Loisirs (adopté à l'unanimité)

Dans le cadre de sa compétence développement économique, portant notamment sur « la création, l’aménagement, l’entretien, et la gestion des zones d’activités économiques d’intérêt communautaire », Sète agglopôle méditerranée a confié à la SPL Bassin de Thau, la requalification des ZAE et notamment le Centre commercial de Balaruc. Cette opération se déroulera en 3 phases sur 7 ans. Les dépenses de la phase 1 (extension zone d’aménagement des Tamaris) s’équilibrent avec les ventes des cessions de terrain. Cependant, pendant la phase d’acquisition des terrains, des études et des travaux, le plan de trésorerie de la SPL présente un déficit jusqu’à la vente des terrains. Afin de limiter les frais financiers de portage, la Société Publique Locale du Bassin de Thau (SPL) sollicite auprès de Sète agglopôle méditerranée l’obtention d’une avance de 2 M€ remboursable sur 4 ans. Le taux d’intérêt est fixé à 1,70 % par an (base 360).

Un office de tourisme mutualisé (adopté à l'unanimité)

Les moyens entre l'Office de tourisme de Sète (OT) et l'Office de tourisme intercommunal de Sète agglopôle méditerranée (OTI) sont mutualisés afin de mettre à disposition de ce dernier des compétences et services dont dispose l'OT de Sète. Une convention est proposée dans un souci de bonne organisation et de rationalisation des dépenses s’agissant de services qui sont nécessaires à l’OTI dans le cadre de l’exercice de ses missions.

La Suisse pour exemple de développement territorial (4 abstentions)

Dans le cadre du projet de développement du territoire porté par Sète agglopôle méditerranée et son Conseil de développement (Codev), plusieurs élus et membres du Codev vont se rendre du 8 au 10 novembre en Suisse pour une visite de stratégie de développement territorial programmée. Cette visite a pour objectif de découvrir les aménagements et innovations mises en œuvre par plusieurs communes sur des thématiques comme l’aménagement et le réaménagement des espaces publics, la redynamisation commerciale, touristique et culturelle, les aménagements et innovations en matière de mobilité et de déplacements. Le but poursuivi est de prospecter et de s’inspirer des idées et projets innovants réalisés sur d’autres territoires, et de prendre en compte les écueils et problématiques rencontrées afin de définir, adapter et proposer des projets innovants et adaptés au territoire de Sète agglopôle méditerranée.

129 000 € de subventions pour 77 nouveaux logements sociaux

Promologis envisage la réalisation de 3 opérations définies comme suit : 30 logements locatifs sociaux (opération "Domaine de Blanquet") avenue Maréchal Juin à Frontignan, 35 logements locatifs sociaux (opération "quai de Toulon") à Marseillan et 12 logements locatifs (opération " Marinéo") à Mèze.

  • Domaine de Blanquet : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève à 3,37 M€ TTC dont 1,05 M€ TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer fin 2018 pour une livraison prévue au 1er semestre 2020. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 72 900 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 48 000 € pour les 30 logements. (adopté à l'unanimité)
  •  « Quai de Toulon » à Marseillan : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève à 3,90 M€ TTC dont 1,23 M€ TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer au 1er semestre 2019 pour une livraison prévue au 1er semestre 2021. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 105 300 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 61 000 € pour les 35 logements. (adopté à l'unanimité)
  • Opération « Marinéo » à Mèze : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève 9,85 M€ TTC dont 307 805 € TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer au 2e semestre 2018 pour une livraison prévue au 2e semestre 2020. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 32 400 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 20 000 € pour les 12 logements. (1 non participation au vote par 1 représentant de la ville de Mèze)

Aménagement du territoire et information géographique (adopté à l'unanimité)

Depuis 2014, l’agglopôle est engagée dans la mise en œuvre des grands projets d’aménagement identifiés au SCOT du bassin de Thau. La commune de Mèze (dont le PLU a été approuvé en mars 2017) a identifié un potentiel de développement urbain sur le site des Sesquiers, et ce conformément au SCOT du bassin de Thau, qui fait de ce site un des secteurs à enjeux du territoire. D’une superficie d’environ 40 ha, le site des Sesquiers est destiné à accueillir environ 650 logements, dont 30% de Logements Locatifs Sociaux (LLS) adossés à des commerces et des équipements publics. Ce projet doit permettre de créer une nouvelle centralité urbaine au Nord de Mèze, alliant insertion dans le paysage et l’environnement, mixités et pluralités d’usages, liaisons douces vers le Nord, les Sesquiers et le centre-ville. D’un commun accord, la ville de Mèze et l’agglopôle ont convenu de saisir l’EPF d’Occitanie pour mettre en œuvre un partenariat visant à conduire les actions foncières préalables à l’aménagement du site des Sesquiers à Mèze. Ainsi, dans le cadre de ce partenariat, l’EPF d’Occitanie s’engage à procéder à l’acquisition, par voie amiable ou par préemption, des terrains présentant un réel intérêt soit du point de vue de leur localisation, au regard des orientations d’aménagement, soit du point de vue de leur prix. Ces acquisitions devront être préalablement soumises à l’avis de Sète agglopôle et de la commune de Mèze. De plus, l’EPF pourra cofinancer (à hauteur maximale de 50%) les études pré-opérationnelles engagées par les collectivités pour ce site. Le montant de l’engagement financier de l’EPF d’Occitanie pour les acquisitions foncières est fixé à 1,5 M€. SAM s’engage à mobiliser ses moyens d’études, à définir et à valider le projet d’aménagement conjointement avec la ville de Mèze et l’EPF. Dans le cas où l’EPF d’Occitanie devait recourir à un emprunt, l’agglopôle pourra être sollicité par l’EPF d’Occitanie pour garantir cet emprunt. La présente convention est conclue pour une durée de 5 ans. A l’issue du partenariat, et en l’absence d’aménageur identifié, l’agglopôle et la commune de Mèze s’engagent à racheter l’ensemble des biens acquis par l’EPF, au regard de leurs compétences respectives.

Mission d’acquisition foncière pour les communes en carence de logements sociaux (adopté à l'unanimité)

Un constat de carence ayant été réalisé pour les communes de Gigean, Marseillan et Poussan, une convention opérationnelle quadripartite est approuvée entre l’Etat, l’EPF d’Occitanie, Sète agglopôle méditerranée et chacune de ces communes. Elles vont consister à confier à EPF d’Occitanie une mission d’acquisition foncière sur des secteurs définis, en vue de la réalisation d’opérations de logements locatifs sociaux. Chaque convention est conclue pour une durée de 6 ans et porte sur un engagement financier de l’EPF d’Occitanie (1M€ pour Gigean, 1,5 M€ pour Marseillan et 1 M€ pour Poussan).
De manière générale, l’EPF s’engage à assurer une veille foncière active sur les secteurs d’intervention définis et acquérir par préemption et après avis des collectivités, à chaque fois que cela sera opportun. De son côté, l’Etat s’engage à accompagner prioritairement les projets de logements locatifs sociaux et informer les professionnels du logement du dispositif de délégation de préemption. La commune s’engage pour sa part à mobiliser les bailleurs sociaux en vue de la réalisation d’une étude pré-technique de faisabilité et à modifier son règlement d’urbanisme si nécessaire. Sète agglopôle méditerranée s’engage à apporter un appui technique à chacune de ces communes, mobiliser ses dispositifs d’aides en faveur des bailleurs sociaux et faciliter le rapprochement avec les bailleurs sociaux susceptibles d’intervenir. Dans le cas où l’EPF d’Occitanie doit recourir à l’emprunt, Sète agglopôle méditerranée pourra être sollicitée pour garantir cet emprunt.

Abattement de la taxe foncière sur les propriétés bâties (1 non participation au vote par 1 représentant de la ville de Sète)

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine pose comme principe l’adaptation et la mobilisation en 1er lieu des actions relevant des politiques publiques de droit commun et, lorsque la nature des difficultés le nécessite, le recours à des instruments spécifiques adaptés aux besoins des quartiers prioritaires. En complément de la mobilisation préalable des moyens de gestion de droit commun des bailleurs sociaux, la loi de finance prévoit un abattement de la T.F.P.B. pour permettre l’engagement de moyens spécifiques dans les quartiers retenus par la géographie prioritaire. Afin d’améliorer le cadre de vie des habitants des quartiers prioritaires de la ville, un  abattement de 30% relatif à la taxe foncière est alloué à Hérault Habitat pour le quartier prioritaire des deux pins de Frontignan, ainsi que celui de l’Ile de Thau à Sète jusqu’au terme du contrat de ville (2020).

La médiathèque et l’école de musique de Mèze déclarées d’interêt communautaire (adopté à l'unanimité)

Afin de développer et d’élargir au nord Bassin de Thau la mise en réseau de ses médiathèques par la consolidation du réseau livre et lecture sur son territoire, Sète agglopôle méditerranée propose que lui soit transférée la médiathèque de Mèze à compter du 1er janvier 2019. L’ambition de Sète agglopôle méditerranée est de se doter d’un fort réseau livre et lecture et de couvrir l’ensemble de son territoire, permettant ainsi une offre documentaire pour tous de qualité, accessible et adaptée. Cet établissement intégré au réseau des médiathèques proposera une offre multi-support, plus large et plus diversifiée. Un projet d’établissement sera défini pour ladite médiathèque, il prendra en compte la spécificité des publics à desservir et les enjeux locaux.
Dans la continuité du développement de cette démarche culturelle, l’ex-Thau agglo avait déclaré d’intérêt communautaire le conservatoire de musique de Sète,  l’école de musique de Frontignan et le futur Conservatoire à rayonnement intercommunal à Sète qui devrait bientôt voir le jour. L’ambition de l’ex-Thau agglo était de se doter d’infrastructures renouvelées et modernes, permettant une meilleure qualité d’enseignement artistique. Du fait de la fusion et afin de développer l’offre culturelle sur le nord du territoire, l’agglopôle propose de déclarer d’intérêt communautaire l’école de musique de Mèze. Ainsi, l’école de musique de Mèze constituera l’antenne mézoise du futur conservatoire intercommunal et pourra notamment l’enrichir de spécialités d’enseignement déjà développées dans l’école municipale actuelle. La déclaration d’intérêt communautaire de l’école de musique de Mèze permettra le maintien d’un enseignement de proximité indispensable au maillage du territoire. Afin d’éviter le transfert dudit équipement en cours d’année scolaire, il est proposé une prise d’effet au 1er septembre 2019.

 

Sont ainsi déclarés d’intérêt communautaire, au titre de la compétence optionnelle « construction, aménagement, entretien et gestion des équipements culturels et sportifs, les équipements suivants :

Les équipements culturels :

Médiathèques :

-        Mitterrand à Sète,

-        Malraux à Sète,

-        Montaigne à Frontignan,

-        La Fabrique à Marseillan,

-        La médiathèque et le pavillon Sèvigné à Balaruc-les-Bains ;

-        La médiathèque de Mèze

-        La médiathèque à Poussan

 

Conservatoire de Musique et d’art dramatique :

-   Le Conservatoire de musique et d’art dramatique de Sète

-   Le Conservatoire à rayonnement intercommunale à Sète,

-      L’école de musique de Frontignan,

-      L’école de musique de Mèze.

Autres équipements culturels :

-       Le Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les-Bains,

-       La villa gallo-romaine à Loupian

-       Le musée de l’étang de Thau à Bouzigues

-       Le Théâtre Molière à Sète,

-       La passerelle à Sète,

-       Un pôle culturel dans l’ancienne cave coopérative de Mèze,

-       Un espace culturel et sportif  à Montbazin.

Les  équipements sportifs :

Equipements aquatiques :

-       Raoul Fonquerne à Sète,

-       Joseph Di Stefano à Frontignan,

-        Futur équipement à Frontignan,

-        Futur équipement à Gigean,

-        Futur équipement à Mèze.

Autres équipements sportifs :

-       Le palais des sports

-       Le stand de tir à Sète

  • De préciser que la déclaration d’intérêt communautaire de la médiathèque de Mèze est à prise d’effet au 1er janvier 2019.
  • De préciser que la déclaration d’intérêt communautaire de l’école de musique de Mèze est à prise d’effet au 1er septembre 2019.
  • De décider que les agents concernés par ces transferts (mutés de plein droit) continuent de se voir attribuer le régime (indemnitaire et avantages acquis) de leur collectivité d’origine s’ils en ont fait le choix à la date de leur transfert.
  • D’autoriser le président, ou son représentant, à signer tout document s’y rapportant.
 

Restitution de compétences (12 abstentions)

Compte tenu de la fusion intervenue entre l’ex-Thau agglo et l’ex-CCNBT, Sète agglopôle méditerranée dispose d’un délai de deux ans, à compter du 1er janvier 2017, pour harmoniser ses compétences supplémentaires, dans les domaines suivants :

-     Organisation de la fête des Augustales à Loupian

-     Organisation du marché de Noël intercommunal à Mèze

-     Soutien aux animations et festivités locales des communes de la CCNBT

Conformément aux dispositions de l’article L.5211-41-3-III du CGCT, les compétences supplémentaires exercées par les anciens EPCI avant fusion peuvent être restituées aux communes membres dans ce délai. Dans un souci de cohérence de ses actions, Sète agglopôle méditerranée souhaite restituer la compétence relative à l’organisation de la fête des Augustales à Loupian. En effet, l’agglopôle, au titre des équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire, dispose de la Villa gallo-romaine à Loupian. La fête des Augustales est une fête organisée au sein de la villa gallo-romaine et qui constitue une animation dudit équipement. Aussi, il n’est pas nécessaire que l’organisation de cette fête se traduise, statutairement, par une compétence supplémentaire qui consiste en l’animation de l’équipement communautaire. Il est à préciser que la restitution de la compétence supplémentaire « organisation de la fête des Augustales à Loupian » aux communes membres de l’ex-CCNBT sera sans incidence sur la tenue de cet évènement qui continuera d’être organisé au sein de la villa gallo-romaine.

Pour ce qui est de la compétence supplémentaire portant sur l’organisation du marché de Noël intercommunal à Mèze exercée seulement par l’ex-CCNBT, l’agglopôle méditerranée ne souhaite pas harmoniser cette compétence et souhaite la restituer à la commune de Mèze. En effet, et dans une logique d’équité territoriale, l’agglopôle n’a pas vocation à maintenir dans ses statuts une compétence  visant à l’organisation du seul marché de Noël à Mèze. En tant que structure intercommunale, l’agglopôle a vocation à porter des manifestations dont l’attractivité dépasse les limites d’une seule commune membre. De plus, les marchés de noël sont des manifestations que les communes membres tiennent à organiser en direct et en garder la maitrise.

Enfin, pour ce qui est de la compétence supplémentaire portant sur le soutien aux animations et festivités locales des communes de la CCNBT, il résulte des analyses juridiques qui ont été menées que celle-ci n’est pas conforme aux principes de spécialité et d’exclusivité régissant l’intercommunalité. Dès lors, il est nécessaire de formellement restituer cette compétence aux communes membres de l’ex-CCNBT. 

Heures creuses : que se passe t-il ?

Depuis le 5 octobre, bon nombre d'usagers Mézois et alentours constatent avec amertume que la commutation heures pleines-heures creuses fonctionne mal ou très mal ou de manière aléatoire ou pas du tout… C'est lassant… et ce sera coûteux à n'en point douter !

Le 09 69 32 18 58, suivant l'interlocuteur, annonce des informations différentes. Une chose est certaine : la panne est sérieuse et nous n'irons pas jusqu'à dire non maîtrisée… En tout cas, la maison de la lumière (qui fut) sait que ce sera long puisque la copie du mail ci-dessous atteste que le client "rouspéteur" ne sera contacté qu'à la fin octobre : au bas mot, un mois ou presque (pour le moment) de dérangements, de désagréments… pour être poli. Quant à la prochaine facture, elle sera probablement "à la hauteur de l'évènement" ! Avouez qu'à l'heure où on s'apprête à passer des vacances bleues du côté de Mars, sur terre on vit un Octobre rouge…

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.