Mèze

À bicyclette !

Balades à vélo
une nouvelle animation organisée par l’Office de tourisme du Nord du Bassin de Thau: la première aura lieu mardi 26 avril

En 2016, l’Office de Tourisme de la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau vous soumet une nouvelle animation de découverte des paysages fabuleux bordant le bassin de Thau : des balades à vélo d’avril à novembre.
L’accompagnement est assuré par deux professionnels : Jacky guide du cru et Élian de la société Galaxia, responsable de l’assistance technique.
Ce circuit-découverte de 18 kms est adapté pour les enfants et les adultes et permet de découvrir la lagune de Thau, Mèze, la villa gallo-romaine de Loupian, le village de Loupian, Bouzigues et les tables conchylicoles, la crique de l’Angle à Poussan.Ces balades auront lieu tous les mardis, de 14 h 30 à 17 h 30 (juillet-août, de 17 h à 20 h).

Tarif : 15 euros pour les adultes, 7 euros pour les enfants. Et pour 5 euros de plus, Élian vous fournit le vélo, le casque et le gilet (3 euros de plus pour les enfants). D’autres options possibles (sièges bébé, tandem, …)
Réservations : Office de Tourisme du Nord du Bassin de Thau - 04 67 43 93 08

Arrivée officielle du printemps

La première édition, en 2015, de la Fête du Printemps avait marqué les esprits. Le 2ème rendez-vous de ce dimanche 17 avril, au Parc du Sesquier, a confirmé cette journée essentielle dans le calendrier des animations. Ève Silva, conseillère municipale déléguée aux festivités et à l'événementiel, l'a bien compris. La ville, il faut dire, a pleinement joué le jeu en mettant à disposition une logistique efficace. Les associations présentes ont profité de ce bel outil pour faire passer leur message ou pour proposer diverses activités. Après l'arrivée du berger de Mèze et ses moutons, la fête a été inaugurée par M. Le Maire. De nombreuses personnalités étaient présentes, sensibles à l'invitation lancée. Les ateliers sur la biodiversité (ARDAM, CPIE, LPO) ont permis à tout un chacun de s'informer et de prendre conscience de l'enjeu extrêmement important du développement durable. De 10h à 18h, de nombreuses animations offertes ou lucratives ont eu l'adhésion d'un nombre impressionnant de visiteurs venus passer un agréable moment, jugez-en :

Floralies et vente de plantes – ouverture des jardins partagés – rencontre avec le berger, tonte des brebis – visite du village d’apiculteurs (expositions, dégustation et vente de miel) – animations par des associations environnementales mézoises – balades à poney ou à dos d’âne, promenades en pédalo, jeux et ateliers créatifs pour enfants, initiation à la marche nordique, visite de la mini ferme, vente de fromages de chèvre, élevage d’escargots, démonstration de modélisme naval, rame traditionnelle, fabrication et vente de poterie…

Un diaporama aux images non exhaustives :

Transhumance 2016

   
   
   

Ce samedi a eu lieu la 2ème édition de la Fête de la Transhumance. 130 brebis menées de "main de berger" et suivies par quelques 400 participant(e)s s'étaient donné rendez-vous à Villeveyrac afin de rejoindre Mèze via Loupian. Initiée par Thierry Baëza, adjoint "sport-environnement-agriculture" de la Ville de Mèze, cette manifestation a eu un succès des plus retentissant. On peut faire simple et plaire à la population de plus en plus demandeuse… Partis à 11h, quadrupèdes et bipèdes ont pris les chemins de la garrigue durant quatre bonnes heures. Les premiers, guidés par l'incontournable Michel Ibañez, berger mézois, ont amenés les seconds, fidèles comme des moutons, au lieu de la pause repas. Là, pendant le casse-croûte tiré du sac, plusieurs animations programmées :

  • apéritif offert aux participants par les villes de Mèze et Villeveyrac.
  • explications de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) quant aux bienfaits du pastoralisme sur la vie des rapaces ; lâcher d'une buse variable.
  • exposé sur les murets et capitelles par les associations "Les muraillers Languedociens" et "Pierres Sèches".
  • musique occitane permanente par "Lou Biou".

On notait également la présence des six ânes de "L'Âne Bajanet" et des membres de l'ASCM (marche nordique et rando-club mézois). À l'arrivée au Préau des Sesquiers, un bon café et des pâtisseries attendaient les marcheurs. Quant aux brebis elles ont entrepris de "nettoyer" un espace herbeux mis à leur disposition.

Une belle initiative qui déjà, pour l'an prochain, aura des prolongements (il se murmure qu'une traversée de Villeveyrac est envisagée). D'autre part, l'émission "Des racines et des ailes" aurait posé des jalons pour un reportage. Affaire à suivre !

No images found.

Battle 2016 : Larim Resist & Olé en finale

Christophe Wlasly, président du Défi Music Mèze, toute jeune association, nous a averti de suite :

C'est incroyable ce que les groupes ont travaillé, ont progressé. Des valeurs qui semblaient établies se sont vues bousculées… des formations plus introverties sont parties "au combat"…

Effectivement, en quelques mois, la remise en question et le fait d'oser autre chose ont été le leitmotiv des candidats au DDM. Pour les face-à- face de ce 16 avril, il n'y a pas eu de cadeau mais tout s'est déroulé dans le plus grand respect. En dehors de la qualité musicale des shows, il est apparu une grande communion entre les artistes (il faut le dire) et un public important puisque le Chai de Girard s'est avéré trop petit au plus fort de la compétition. Les prestations, toutes sous le signe du Rock, ont donné leurs vainqueurs (tout le monde était convié au vote) : battle reste battle, n'est-ce pas ? La grande complicité inter-générationnelle qui a régné, a livré son verdict : le 21 juin, pour la Fête de la Musique à Mèze et vraisemblablement du côté du kiosque, OLÉ et Larim Resist nous proposeront un "truc" superbe, dans le seul but d'obtenir ce premier titre. S'inscrire sur la première page d'une initiative innovante côté culture restera historique. Christophe, Ghislain, Karine et leur équipe pensent déjà à de prochains rendez-vous pour la joie et le bonheur de tous ! Dans l'immédiat, préparons-nous à savourer une finale qui s'annonce "décoiffante" !


EFFET SECONDAIRE

         

LARIM RESIST

   


 OLÉ

   

SOUND GEAR

   

Une foule participative et enthousiaste

 

Élections au premier Conseil Municipal des Jeunes

C'est dans la Salle de la République que se sont réunis les 33 représentants du nouveau Conseil Municipal des Jeunes de la Ville de Mèze. Monsieur Henri Fricou, maire, leur souhaitait la bienvenue accompagné de Mrs Doulat (adjoint aux affaires scolaires) et Charbonnier (conseiller délégué petite enfance, enfance et jeunesse). Les autres élus étaient bien présents et certainement curieux de connaître les souhaits des jeunes participants. Après l'appel rituel de début de séance, le magistrat insistait sur la responsabilité qui leur incombait en précisant que leur engagement était uniquement au service de la collectivité.

"La somme de 5 000 euros que la Commission des Finances de la ville vous a alloué n'est pas extraordinaire mais suffisante pour vous aider dans vos projets."

L'ordre du jour étant l'élection des présidents de commissions, chaque candidat a déclamé sa profession de foi après les précisions de M. Charbonnier quant au déroulement des opérations.

   

Comme lors d'une séance de "vrai" conseil municipal, cette dernière était publique avec une assemblée conséquente composée de parents, d'amis et de curieux pour cette "première". La collecte des votes étant assurée par les membres suppléants, M. Le Maire supervisait le dépouillement.

   

 

 

 Le résultat des cinq votes :

  • Commission Environnement :                             BOUQUET Léo (École La Calendreta)
  • Commission Culture :                                        IMBERT Lyse-Marie (École Jules Verne)
  • Commission Festivités :                                     DERRIEN Hugo (Collège Jean Jaurès)
  • Commission Sports :                                         MOUZIN Élodie (Collège de Loupian)
  • Commission Jeunesse :                                      DEKIOUS Linda (École Hélianthe)
 

À la fin de la séance les cinq élus se voyaient remettre l'écharpe tricolore sous les applaudissements d'une assemblée très à l'écoute. Saluons cette heureuse initiative qui doit amener notre jeunesse encore bien plus vers la citoyenneté. C'est le moment ou jamais !

Journée de la percussion

Guillaume Cazal, directeur de l'École Municipale de Musique de Mèze (EMM) et son équipe, nous proposent régulièrement des animations, des concerts, des stages pour "Monsieur tout le monde". Ce samedi 2 avril, c'était la journée de la percussion avec, en point d'orgue, LE CONCERT, à 18h. Les élèves ont eu la scène également et se sont produits à 11h. Dans tous les cas, les morceaux présentés, loin d'être sélectifs ou "encadrés" sont issus de musiques diverses et différentes. Adaptés, soit par Guillaume, soit par les professeurs, ils possèdent tous "la marque de fabrique" d'une école de musique d'excellence. Même le béotien se régale, n'est-ce pas là l'essentiel !

Thau-Info, entre les deux concerts, s'est attardé du côté des ateliers de la journée ouverts à toutes et à tous. Connaissant la qualité des intervenants, c'est un public enthousiaste et conséquent qui a répondu. Steffi nous a glissé ces quelques mots significatifs : "Je m'amuse !" Sans commentaire !

Ces ateliers, au foyer municipal et au Chai de Girard, animés par le duo EntreChocs et Benjamin Pelet, ont eu pour thème : Claviers et Percussions électroniques. Deux séances ont été proposées aux "belligérants" avec grand succès et dans une ambiance bon enfant.

Voici quelques images :

No images found.

Visite au Cinéma "Le Taurus"

C'est sous régie municipale que la salle du Cinéma "Le Taurus" fonctionne. Thau Info s'est rendu sur ce site enchanteur. Là, Céline Pampaloni, très agréablement, nous a présenté son instrument de travail. Passionnée du 7ème art, peut-être même nostalgique, elle nous a raconté ses premières tournées de cinéma itinérant dans les petits villages : "Tout le monde nous attendait ! C'était une fête !" On vous rassure Céline ; le cinéma, c'est toujours la fête, la "boîte à rêves" ; c'est magique ! Puissant moteur d'illusion mais aussi d'identification, il fait toujours palpiter les cœurs, oublier les soucis journaliers. Il permet également la communication entre spectateurs, l'échange de sentiments et d'interprétation. Son côté documentation donne plus que jamais l'accès à la connaissance. Le cinéma est essentiel à notre culture ; c'est un œil ouvert sur le monde !

 
  Le bon vieux projecteur conservé précieusement.
 
 

La colleuse, outil indispensable du projectionniste, le siècle dernier.

Cependant "Cinéma paradiso" est bien loin de nous. La salle de projection a changé : aux oubliettes le projecteur à charbon et son ronronnement à cliquetis. Céline utilise maintenant un appareil numérique 3D NEC. Elle met au point son choix mensuel avec Jérôme Quaretti, programmateur indépendant d'un réseau de salles. De cette consultation naît une sélection présentée ensuite à Aurélie Pothon, directrice des affaires culturelles. La mise en page du "flyer" mensuel est confiée à Christèle Coulombié. Dès son retour de l'imprimeur, Céline, ou Stéphane Fongaro, en assurent la distribution sur Mèze et ses alentours. Si la clientèle du cinéma est mézoise majoritairement, il est à préciser que tous les villages voisins sont très représentés : Loupian, Poussan, Montbazin, Villeveyrac… Lors des vacances scolaires et d'été la salle ne désemplit pas.

Les scolaires, clients concernés, associés soit à "Collège au cinéma", soit à "École et cinéma" fréquentent "Le Taurus" régulièrement (Collèges de Mèze, Loupian, Montagnac… Écoles publiques de Mèze, Villeveyrac, Montagnac…) Les crêches et les assistantes maternelles sont également demandeuses.

Chaque mois, suivant l'actualité ou le partenaire concerné (Festival de Thau avec Demain le 25 mars comme exemple), il est possible d'assister aux "Ciné Thème", "Ciné Conférence", "Ciné Débat", "Ciné Pitchoun"… Les documentaires éternels "Connaissance du Monde", avec la présence sur scène de l'auteur, ont toujours un grand succès.

Quant au support utilisé, finies les grandes bobines de pellicules lourdes et encombrantes ! Le film, sur disque dur, est acheminé par La Poste ou transporteur privé, quelquefois téléchargé par ADSL (Globecast). Une clé de décryptage KDM permet une diffusion limitée dans le temps imparti au départ. Toute la gestion des séances (éclairage, son…) est informatisée. Clavier et écran sont les adjoints de Céline au quotidien.

Cette dernière a un faible pour le cinéma qui touche au développement du patrimoine. Si "La Pointe-Courte" d'Agnès Varda a fait salle comble, il semblerait que les gens sont boudeurs d'autres productions. Dans ce domaine, sachez, en avant-première, que "Jules et Jim" de François Truffaut (50ème anniversaire de la sortie du film) sera prochainement diffusé : bande-annonce à la fin du reportage.

Un seul tout petit regret : certaines sorties nationales arrivent avec un décalage de trois semaines environ au bord de l'Étang de Thau. Mais qu'importe, quand on aime on sait attendre !

 
Le nid douillet du "Taurus" vous propose 144 places.

  Prochainement


Cinéma "Le Taurus", 15 rue de la Méditerranée MÈZE - 04 67 43 81 70 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Télécharger le programme.

Le printemps au "Glaces des Sables"

La 4ème saison débute aux Glaces des Sables chez Benoît, 5 rue Privat, face à la Plagette, à Mèze. Cette entreprise familiale, dont le siège est à Romans (Drôme) offre à ses fidèles clients, à l'ouverture de la saison estivale, une dégustation gratuite. Ce samedi a vu donc gourmets et gourmands, amis et familiers, profiter de l'aubaine. Le soleil était au rendez-vous histoire de marquer le coup. Pour Benoît et son équipe, la priorité des produits proposés tourne autour d'une fabrication artisanale en privilégiant la qualité. Le processus de la glace italienne est prioritaire. La carte proposée est riche. Dès que le Jardin André Montet, en réfection actuellement, sera rénové, la terrasse vous accueillera dans un décor idyllique, face à l'étang et au Mont Saint-Clair : aux délices des sens ! Une nouveauté concoctée pour l'été qui arrive : LE SUNDAY ! Il s'agirait d'une crème glacée au yaourt… le top du top d'après quelques privilégiés !


 Pour communiquer : La page Facebook des Glaces des Sables - Le site internet.

 
Benoît, à votre service…   Oh, les gourmandes !

Sacrée "battle" au Chai de Girard

L'association Défis Musique Méze avait une nouvelle fois bien fait les choses pour ce 4ème rendez-vous au Chai de Girard. Christophe Wlazly, président ; Ghislain Zapata secrétaire et Karine Maradéi, trésorière du DMM, grâce au soutien logistique de la Ville de Mèze ont permis une nouvelle fois aux musiciens locaux de s'exprimer et de montrer tout leur talent et ils en ont. Thau Info alerté par un "sérieux bouche à oreille" s'est déplacé afin de voir, de savoir et de faire connaissance. Ambiance sympa sans prise de tête, accueil chaleureux tels ont été les ingrédients d'un affrontement intergénérationnel musical basé sur le respect et la solidarité. Soif d'apprendre, soif de produire et de se produire, soif de communiquer, soif de donner le meilleur de soi-même, voilà les sentiments dominants de ce défi-tremplin qui opposait "La Mezclas" (atelier de l'École Municipale de Musique) et "SoundGear" groupe bien connu dans la Cité du Bœuf et alentours. Devant un public attentif et concerné par un vote ouvrant une sélection pour la Fête de la Musique du 21 juin, Agnès, Ingrid, Lisa, Anthony, Dylan, Ghislain, Jérémy, Mathias, Thomas et Vincent ont offert le meilleur d'eux-mêmes histoire d'être et d'exister et de prouver que la vie culturelle Mézoise a bien dépassé le domaine de l'utopie. Réjouissons-nous ! La "victoire" de Sound Gear, groupe plus expérimenté à la présence sur scène n'a pas effacé la prestation des jeunes talents de "La Mezclas" tout en finesse et annonciatrice de futurs succès.


 La Mezclas

   
   

SoundGear

   
   

Amis, famille, musiciens attentifs et admiratifs de deux magnifiques prestations.


 Contact Défis Musique Mèze : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Facebook : ICI

Le bal du Club Benett

Ce samedi 20 février, à la salle du Temps Libre de Mèze, Annick, présidente du Club Benett, avait convié les membres de son association et des clubs voisins pour "le bal annuel". Avant tout moments de rencontre et d'échange entre participantes et participants ces manifestations "tournantes" permettent de se perfectionner et de montrer ce que l'on sait ! Une bonne douzaine d'académies étaient présentes : Vic Country, Chriss Cross, Last Rebels, Le 711, Fontes Sailing Country, Thau Hill Country, BAA Country +1, Country Club Clapiers, ADC 3 L, Sète Country Club, Crazy Dance Vendargues, Danse en Tiags Pérols, Western Fabrègues… et le Country Club Benett organisateur. Nashville s'est donc transporté pour quelques heures au bord de l'étang de Thau. La première partie de la soirée, séquence nostalgie, a été réservé "aux purs et durs" de la country. Les vieux coucous (morceaux musicaux) ressortis ont été interprétés avec enthousiasme et rigueur. De Cheyenne à Jambalaya en passant par Splish splash et autres musiques traditionnelles chacun a trouvé "santiag à son pied".

Après un intermède réservé aux rafraîchissements et sustentations, la suite de la soirée s'emballait avec de la line dance. Dérivée de sa sœur ainée pratiquée en début, elle est moins restrictive. Les pas sont identiques. C'est une danse en ligne avec, de plus en plus, des chorégraphies jeunes sur toute sorte de morceaux musicaux. Les tenues sont libérées, les gestes aussi. Par ce biais elle est pratiquée par de plus en plus de jeunes et de grandes compétitions régionales, nationales et internationales voient le jour. La line dance est divisée en plusieurs niveaux pour l'aisance de ses pratiquants : débutants et intermédiaires. La catégorie confirmée quant à elle est celle de l'instructeur. Les chorés sont aussi classées selon leur niveau de difficulté. La grande salle du Temps Libre n'a pas désempli, bien au contraire et les douze coups de minuit n'ont pas tempéré l'activité. À quand et où le prochain bal ?

 

 Côté Saloon, boissons, gâteaux à la demande !

 

No images found.

Vernissage des "Couleurs brisées" de Philippe Poulenas

Fin d'après-midi intimiste à la Bibliothèque Municipale de Mèze où le discret Philippe Poulenas nous a offert ses photos colorées, intrigantes, chaudes et réalistes. "Autodidacte non proclamé", Philippe est venu seul à la photo en 2007… Sa sensibilité et son coup d'œil attentif ont fait le reste. Porté aussi sur l'évènementiel, il s'évade au bord de cet Étang de Thau, source d'inspiration unique. Là, il laisse libre cours à son objectif…

Nathalie Cabrol, adjointe à la Culture et au Patrimoine, excusait M. le Maire et la majorité des élus retenus par un Conseil Communautaire. Son allocution retraçait le chemin d'artiste du photographe. Elle terminait en le félicitant :

"Déjà primé au concours Explorathau 2015… je crois que tu as une grande énergie à vouloir faire des photos… aujourd'hui, tu nous amènes aux limites de la peinture abstraite avec un autre regard sur notre quotidien et notre environnement… je te félicite pour ton talent et te remercie chaleureusement puisque ce soir tu es venu accompagné de musiciens pour animer ton vernissage… ici tu es un peu chez toi et je te souhaite une pleine réussite pour cet expo qui va durer jusqu'au 29 février. Merci beaucoup."

Humblement Philippe remerciait la Ville de Mèze et son service culturel, tous les présents :

"… j'espère que mes photos vous plaisent, si vous avez des questions sur la façon dont j'ai pu les traiter… comment j'ai regardé les choses, n'hésitez pas à venir vers moi, à me questionner… ce sont des photos figuratives car s'inspirant du concret, abstraites également puisqu'elles laissent une part à votre imaginaire… merci d'être venus !"

Le vernissage se terminait par le pot de l'amitié sous des airs de musique celtique…

 
Amis, artistes, curieux étaient au rendez-vous…    Le groupe Waterline et sa musique celtique, pour Philippe !

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.