Mèze

Agglopôle à Mèze : un conseil communautaire plutôt tranquille…

Après l'appel des représentants des 14 communes de l'Agglopôle, le président François Commeinhes demandait de respecter une minute de silence en hommage à Antoine de Rinaldo, premier vice-président récemment décédé. Cette disparition, au regard législatif, fait que Henri Fricou, maire de Mèze, devient premier vice-président. Pour compléter l'assemblée restait à élire un 15éme vice-président. Hervé Merz, conseiller municipal sétois, sur proposition de François Commeinhes, a été élu (47 votants : 29 voix favorables et 18 votes blancs).

Vote et dépouillement pour l'élection d'Hervé Merz, 15ème vice-président.

 

Après cette séquence d'administration générale ont été proposés 27 dossiers soumis à délibérations dont voici les plus essentiels :

Qualité de l’air (adopté à l'unanimité)

Sète agglopôle méditerranée veille à la surveillance de la qualité de l’air sur son territoire depuis 2004 grâce à son partenariat avec l’association Air Languedoc Roussillon. À la faveur de la loi de Modernisation de l’Action Publique territoriale de 2014, cette dernière s’appelle désormais ATMO Occitanie. Une nouvelle convention pluri-annuelle est signée pour 6 ans.

Requalification du Centre commercial Balaruc-Loisirs (adopté à l'unanimité)

Dans le cadre de sa compétence développement économique, portant notamment sur « la création, l’aménagement, l’entretien, et la gestion des zones d’activités économiques d’intérêt communautaire », Sète agglopôle méditerranée a confié à la SPL Bassin de Thau, la requalification des ZAE et notamment le Centre commercial de Balaruc. Cette opération se déroulera en 3 phases sur 7 ans. Les dépenses de la phase 1 (extension zone d’aménagement des Tamaris) s’équilibrent avec les ventes des cessions de terrain. Cependant, pendant la phase d’acquisition des terrains, des études et des travaux, le plan de trésorerie de la SPL présente un déficit jusqu’à la vente des terrains. Afin de limiter les frais financiers de portage, la Société Publique Locale du Bassin de Thau (SPL) sollicite auprès de Sète agglopôle méditerranée l’obtention d’une avance de 2 M€ remboursable sur 4 ans. Le taux d’intérêt est fixé à 1,70 % par an (base 360).

Un office de tourisme mutualisé (adopté à l'unanimité)

Les moyens entre l'Office de tourisme de Sète (OT) et l'Office de tourisme intercommunal de Sète agglopôle méditerranée (OTI) sont mutualisés afin de mettre à disposition de ce dernier des compétences et services dont dispose l'OT de Sète. Une convention est proposée dans un souci de bonne organisation et de rationalisation des dépenses s’agissant de services qui sont nécessaires à l’OTI dans le cadre de l’exercice de ses missions.

La Suisse pour exemple de développement territorial (4 abstentions)

Dans le cadre du projet de développement du territoire porté par Sète agglopôle méditerranée et son Conseil de développement (Codev), plusieurs élus et membres du Codev vont se rendre du 8 au 10 novembre en Suisse pour une visite de stratégie de développement territorial programmée. Cette visite a pour objectif de découvrir les aménagements et innovations mises en œuvre par plusieurs communes sur des thématiques comme l’aménagement et le réaménagement des espaces publics, la redynamisation commerciale, touristique et culturelle, les aménagements et innovations en matière de mobilité et de déplacements. Le but poursuivi est de prospecter et de s’inspirer des idées et projets innovants réalisés sur d’autres territoires, et de prendre en compte les écueils et problématiques rencontrées afin de définir, adapter et proposer des projets innovants et adaptés au territoire de Sète agglopôle méditerranée.

129 000 € de subventions pour 77 nouveaux logements sociaux

Promologis envisage la réalisation de 3 opérations définies comme suit : 30 logements locatifs sociaux (opération "Domaine de Blanquet") avenue Maréchal Juin à Frontignan, 35 logements locatifs sociaux (opération "quai de Toulon") à Marseillan et 12 logements locatifs (opération " Marinéo") à Mèze.

  • Domaine de Blanquet : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève à 3,37 M€ TTC dont 1,05 M€ TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer fin 2018 pour une livraison prévue au 1er semestre 2020. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 72 900 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 48 000 € pour les 30 logements. (adopté à l'unanimité)
  •  « Quai de Toulon » à Marseillan : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève à 3,90 M€ TTC dont 1,23 M€ TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer au 1er semestre 2019 pour une livraison prévue au 1er semestre 2021. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 105 300 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 61 000 € pour les 35 logements. (adopté à l'unanimité)
  • Opération « Marinéo » à Mèze : le prix de revient prévisionnel de l’opération s’élève 9,85 M€ TTC dont 307 805 € TTC de charge foncière. Les travaux devraient démarrer au 2e semestre 2018 pour une livraison prévue au 2e semestre 2020. Au titre de la délégation des aides à la pierre, une subvention de 32 400 € sera versée à Promologis. L’agglopôle, sur ses fonds propres, mobilise, pour les opérations en construction, 20 000 € pour les 12 logements. (1 non participation au vote par 1 représentant de la ville de Mèze)

Aménagement du territoire et information géographique (adopté à l'unanimité)

Depuis 2014, l’agglopôle est engagée dans la mise en œuvre des grands projets d’aménagement identifiés au SCOT du bassin de Thau. La commune de Mèze (dont le PLU a été approuvé en mars 2017) a identifié un potentiel de développement urbain sur le site des Sesquiers, et ce conformément au SCOT du bassin de Thau, qui fait de ce site un des secteurs à enjeux du territoire. D’une superficie d’environ 40 ha, le site des Sesquiers est destiné à accueillir environ 650 logements, dont 30% de Logements Locatifs Sociaux (LLS) adossés à des commerces et des équipements publics. Ce projet doit permettre de créer une nouvelle centralité urbaine au Nord de Mèze, alliant insertion dans le paysage et l’environnement, mixités et pluralités d’usages, liaisons douces vers le Nord, les Sesquiers et le centre-ville. D’un commun accord, la ville de Mèze et l’agglopôle ont convenu de saisir l’EPF d’Occitanie pour mettre en œuvre un partenariat visant à conduire les actions foncières préalables à l’aménagement du site des Sesquiers à Mèze. Ainsi, dans le cadre de ce partenariat, l’EPF d’Occitanie s’engage à procéder à l’acquisition, par voie amiable ou par préemption, des terrains présentant un réel intérêt soit du point de vue de leur localisation, au regard des orientations d’aménagement, soit du point de vue de leur prix. Ces acquisitions devront être préalablement soumises à l’avis de Sète agglopôle et de la commune de Mèze. De plus, l’EPF pourra cofinancer (à hauteur maximale de 50%) les études pré-opérationnelles engagées par les collectivités pour ce site. Le montant de l’engagement financier de l’EPF d’Occitanie pour les acquisitions foncières est fixé à 1,5 M€. SAM s’engage à mobiliser ses moyens d’études, à définir et à valider le projet d’aménagement conjointement avec la ville de Mèze et l’EPF. Dans le cas où l’EPF d’Occitanie devait recourir à un emprunt, l’agglopôle pourra être sollicité par l’EPF d’Occitanie pour garantir cet emprunt. La présente convention est conclue pour une durée de 5 ans. A l’issue du partenariat, et en l’absence d’aménageur identifié, l’agglopôle et la commune de Mèze s’engagent à racheter l’ensemble des biens acquis par l’EPF, au regard de leurs compétences respectives.

Mission d’acquisition foncière pour les communes en carence de logements sociaux (adopté à l'unanimité)

Un constat de carence ayant été réalisé pour les communes de Gigean, Marseillan et Poussan, une convention opérationnelle quadripartite est approuvée entre l’Etat, l’EPF d’Occitanie, Sète agglopôle méditerranée et chacune de ces communes. Elles vont consister à confier à EPF d’Occitanie une mission d’acquisition foncière sur des secteurs définis, en vue de la réalisation d’opérations de logements locatifs sociaux. Chaque convention est conclue pour une durée de 6 ans et porte sur un engagement financier de l’EPF d’Occitanie (1M€ pour Gigean, 1,5 M€ pour Marseillan et 1 M€ pour Poussan).
De manière générale, l’EPF s’engage à assurer une veille foncière active sur les secteurs d’intervention définis et acquérir par préemption et après avis des collectivités, à chaque fois que cela sera opportun. De son côté, l’Etat s’engage à accompagner prioritairement les projets de logements locatifs sociaux et informer les professionnels du logement du dispositif de délégation de préemption. La commune s’engage pour sa part à mobiliser les bailleurs sociaux en vue de la réalisation d’une étude pré-technique de faisabilité et à modifier son règlement d’urbanisme si nécessaire. Sète agglopôle méditerranée s’engage à apporter un appui technique à chacune de ces communes, mobiliser ses dispositifs d’aides en faveur des bailleurs sociaux et faciliter le rapprochement avec les bailleurs sociaux susceptibles d’intervenir. Dans le cas où l’EPF d’Occitanie doit recourir à l’emprunt, Sète agglopôle méditerranée pourra être sollicitée pour garantir cet emprunt.

Abattement de la taxe foncière sur les propriétés bâties (1 non participation au vote par 1 représentant de la ville de Sète)

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine pose comme principe l’adaptation et la mobilisation en 1er lieu des actions relevant des politiques publiques de droit commun et, lorsque la nature des difficultés le nécessite, le recours à des instruments spécifiques adaptés aux besoins des quartiers prioritaires. En complément de la mobilisation préalable des moyens de gestion de droit commun des bailleurs sociaux, la loi de finance prévoit un abattement de la T.F.P.B. pour permettre l’engagement de moyens spécifiques dans les quartiers retenus par la géographie prioritaire. Afin d’améliorer le cadre de vie des habitants des quartiers prioritaires de la ville, un  abattement de 30% relatif à la taxe foncière est alloué à Hérault Habitat pour le quartier prioritaire des deux pins de Frontignan, ainsi que celui de l’Ile de Thau à Sète jusqu’au terme du contrat de ville (2020).

La médiathèque et l’école de musique de Mèze déclarées d’interêt communautaire (adopté à l'unanimité)

Afin de développer et d’élargir au nord Bassin de Thau la mise en réseau de ses médiathèques par la consolidation du réseau livre et lecture sur son territoire, Sète agglopôle méditerranée propose que lui soit transférée la médiathèque de Mèze à compter du 1er janvier 2019. L’ambition de Sète agglopôle méditerranée est de se doter d’un fort réseau livre et lecture et de couvrir l’ensemble de son territoire, permettant ainsi une offre documentaire pour tous de qualité, accessible et adaptée. Cet établissement intégré au réseau des médiathèques proposera une offre multi-support, plus large et plus diversifiée. Un projet d’établissement sera défini pour ladite médiathèque, il prendra en compte la spécificité des publics à desservir et les enjeux locaux.
Dans la continuité du développement de cette démarche culturelle, l’ex-Thau agglo avait déclaré d’intérêt communautaire le conservatoire de musique de Sète,  l’école de musique de Frontignan et le futur Conservatoire à rayonnement intercommunal à Sète qui devrait bientôt voir le jour. L’ambition de l’ex-Thau agglo était de se doter d’infrastructures renouvelées et modernes, permettant une meilleure qualité d’enseignement artistique. Du fait de la fusion et afin de développer l’offre culturelle sur le nord du territoire, l’agglopôle propose de déclarer d’intérêt communautaire l’école de musique de Mèze. Ainsi, l’école de musique de Mèze constituera l’antenne mézoise du futur conservatoire intercommunal et pourra notamment l’enrichir de spécialités d’enseignement déjà développées dans l’école municipale actuelle. La déclaration d’intérêt communautaire de l’école de musique de Mèze permettra le maintien d’un enseignement de proximité indispensable au maillage du territoire. Afin d’éviter le transfert dudit équipement en cours d’année scolaire, il est proposé une prise d’effet au 1er septembre 2019.

 

Sont ainsi déclarés d’intérêt communautaire, au titre de la compétence optionnelle « construction, aménagement, entretien et gestion des équipements culturels et sportifs, les équipements suivants :

Les équipements culturels :

Médiathèques :

-        Mitterrand à Sète,

-        Malraux à Sète,

-        Montaigne à Frontignan,

-        La Fabrique à Marseillan,

-        La médiathèque et le pavillon Sèvigné à Balaruc-les-Bains ;

-        La médiathèque de Mèze

-        La médiathèque à Poussan

 

Conservatoire de Musique et d’art dramatique :

-   Le Conservatoire de musique et d’art dramatique de Sète

-   Le Conservatoire à rayonnement intercommunale à Sète,

-      L’école de musique de Frontignan,

-      L’école de musique de Mèze.

Autres équipements culturels :

-       Le Jardin antique méditerranéen à Balaruc-les-Bains,

-       La villa gallo-romaine à Loupian

-       Le musée de l’étang de Thau à Bouzigues

-       Le Théâtre Molière à Sète,

-       La passerelle à Sète,

-       Un pôle culturel dans l’ancienne cave coopérative de Mèze,

-       Un espace culturel et sportif  à Montbazin.

Les  équipements sportifs :

Equipements aquatiques :

-       Raoul Fonquerne à Sète,

-       Joseph Di Stefano à Frontignan,

-        Futur équipement à Frontignan,

-        Futur équipement à Gigean,

-        Futur équipement à Mèze.

Autres équipements sportifs :

-       Le palais des sports

-       Le stand de tir à Sète

  • De préciser que la déclaration d’intérêt communautaire de la médiathèque de Mèze est à prise d’effet au 1er janvier 2019.
  • De préciser que la déclaration d’intérêt communautaire de l’école de musique de Mèze est à prise d’effet au 1er septembre 2019.
  • De décider que les agents concernés par ces transferts (mutés de plein droit) continuent de se voir attribuer le régime (indemnitaire et avantages acquis) de leur collectivité d’origine s’ils en ont fait le choix à la date de leur transfert.
  • D’autoriser le président, ou son représentant, à signer tout document s’y rapportant.
 

Restitution de compétences (12 abstentions)

Compte tenu de la fusion intervenue entre l’ex-Thau agglo et l’ex-CCNBT, Sète agglopôle méditerranée dispose d’un délai de deux ans, à compter du 1er janvier 2017, pour harmoniser ses compétences supplémentaires, dans les domaines suivants :

-     Organisation de la fête des Augustales à Loupian

-     Organisation du marché de Noël intercommunal à Mèze

-     Soutien aux animations et festivités locales des communes de la CCNBT

Conformément aux dispositions de l’article L.5211-41-3-III du CGCT, les compétences supplémentaires exercées par les anciens EPCI avant fusion peuvent être restituées aux communes membres dans ce délai. Dans un souci de cohérence de ses actions, Sète agglopôle méditerranée souhaite restituer la compétence relative à l’organisation de la fête des Augustales à Loupian. En effet, l’agglopôle, au titre des équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire, dispose de la Villa gallo-romaine à Loupian. La fête des Augustales est une fête organisée au sein de la villa gallo-romaine et qui constitue une animation dudit équipement. Aussi, il n’est pas nécessaire que l’organisation de cette fête se traduise, statutairement, par une compétence supplémentaire qui consiste en l’animation de l’équipement communautaire. Il est à préciser que la restitution de la compétence supplémentaire « organisation de la fête des Augustales à Loupian » aux communes membres de l’ex-CCNBT sera sans incidence sur la tenue de cet évènement qui continuera d’être organisé au sein de la villa gallo-romaine.

Pour ce qui est de la compétence supplémentaire portant sur l’organisation du marché de Noël intercommunal à Mèze exercée seulement par l’ex-CCNBT, l’agglopôle méditerranée ne souhaite pas harmoniser cette compétence et souhaite la restituer à la commune de Mèze. En effet, et dans une logique d’équité territoriale, l’agglopôle n’a pas vocation à maintenir dans ses statuts une compétence  visant à l’organisation du seul marché de Noël à Mèze. En tant que structure intercommunale, l’agglopôle a vocation à porter des manifestations dont l’attractivité dépasse les limites d’une seule commune membre. De plus, les marchés de noël sont des manifestations que les communes membres tiennent à organiser en direct et en garder la maitrise.

Enfin, pour ce qui est de la compétence supplémentaire portant sur le soutien aux animations et festivités locales des communes de la CCNBT, il résulte des analyses juridiques qui ont été menées que celle-ci n’est pas conforme aux principes de spécialité et d’exclusivité régissant l’intercommunalité. Dès lors, il est nécessaire de formellement restituer cette compétence aux communes membres de l’ex-CCNBT. 

Heures creuses : que se passe t-il ?

Depuis le 5 octobre, bon nombre d'usagers Mézois et alentours constatent avec amertume que la commutation heures pleines-heures creuses fonctionne mal ou très mal ou de manière aléatoire ou pas du tout… C'est lassant… et ce sera coûteux à n'en point douter !

Le 09 69 32 18 58, suivant l'interlocuteur, annonce des informations différentes. Une chose est certaine : la panne est sérieuse et nous n'irons pas jusqu'à dire non maîtrisée… En tout cas, la maison de la lumière (qui fut) sait que ce sera long puisque la copie du mail ci-dessous atteste que le client "rouspéteur" ne sera contacté qu'à la fin octobre : au bas mot, un mois ou presque (pour le moment) de dérangements, de désagréments… pour être poli. Quant à la prochaine facture, elle sera probablement "à la hauteur de l'évènement" ! Avouez qu'à l'heure où on s'apprête à passer des vacances bleues du côté de Mars, sur terre on vit un Octobre rouge…

Aide spontanée aux sinistrés de l'Aude

Nos voisins audois subissent une nouvelle fois les lois de la nature… Un petit collectif Mézois qui ne demande qu'à grandir est en place. Une journée solidarité initiée par Brigitte, Éve, Jean-Louis, Thierry, William… aura lieu samedi. Un car se déplacera à Conques afin d'acheminer nourriture et vêtements (pas d'argent). Vos petits bras seront également les bienvenus. Renseignements si nécessaire au 06 13 28 06 42.

Le bus, payé  par les commerçants de l'ACEM de Méze, partira du parking de l’école COTY samedi 20 octobre 2018 à 7H pour une arrivée à Conques vers 9h. Retour à Mèze prévu vers 19h00. Collecte des denrées non périssables INTERMARCHÉ MÈZE. Vêtements à déposer chez Brigitte au 14 de l'avenue du Dr Magne (06 62 06 66 34) et ce, vendredi soir dernier délai. Prévoir gants et bottes - Crédit photo : AFP. En savoir encore plus ICI.

La ville de Mèze se mobilise pour les sinistrés de l'Aude

Communiqué du service communication :

"Sous l’impulsion du maire, Henry Fricou, la Ville de Mèze participe pleinement à l’élan de solidarité qui s’organise pour venir en aide aux habitants du département de l’Aude frappés par les inondations.

Le maire proposera, ce mercredi soir, au conseil municipal, de voter une subvention exceptionnelle de 5000 euros à destination des communes sinistrées. Une équipe technique municipale et des moyens matériels seront envoyés sur place. 

Par ailleurs, la Ville relaie l’appel de l’Association des Maires de l’Hérault qui met en place, vendredi 19 et lundi 22 octobre, une action d’ampleur coordonnée de nettoyage regroupant l’ensemble des bénévoles de l’Hérault. Les Mézoises et les Mézois peuvent participer, à titre personnel, à cet élan de solidarité. 

Le rendez-vous est fixé, vendredi comme lundi, sur l’aire de Narbonne Vinassan à 8h30. Les consignes seront données sur place afin que l’aide aux sinistrés de l’Aude soit la plus efficace possible.

Les bénévoles peuvent se faire connaître en contactant l’Association des Maires de l’Hérault au 04 67 03 34 23."

Déviation de Mèze : suite…

Thau Info continue à vous informer sur le débat automnal quant à la déviation de la RD 613 (ex RN 113). Après CECI et CELA, voici la réponse de Kléber Mesquida, président du Conseil Départemental :

Réservations ALSH mercredis et vacances scolaires

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Philippe Briand-Seurat, écrivain Mézois, publie au Laboratoire existentiel

 
   
 

"Philippe Briand-Seurat aurait pu être un dessinateur hyper-réaliste coté ou devenir un célèbre joueur de steel-drum. Mais il s’est orienté vers un autre type d’art : la fabrication de livres. Après avoir travaillé vingt ans à Paris, il a finalement envoyé tout balader pour poursuivre un autre rêve à Mèze, celui de créer une maison d’hôte et son propre atelier de maquettiste. Parallèlement, il réalise des centaines de portraits et écrit poèmes, haïkus et nouvelles. Son premier roman (dans un tout autre genre, âmes pures et innocentes, s’abstenir), Mon plaisir, et caetera, est sorti en 2010 (J’ai lu)."

Voici qu'en 2018, plus particulièrement le 10 de ce mois, sort son dernier ouvrage, un recueil de deux nouvelles : "Les saisons de l'éloignement". Quoi de plus normal pour un écrivain direz-vous ! Là où l'habitant du Bassin de Thau va écarquiller les yeux, c'est quand l'auteur plante le décor… chez nous… jugez-en :

"La lagune de Thau, vaste étendue d’eau séparée de la Méditerranée par Sète et par le lido, est une petite mer peu profonde, un endroit idéal pour patauger, barboter, marcher dans l’eau et observer les nombreuses espèces de petits poissons et crustacés qui viennent jusque très près du bord de la plage. Cette lagune abrite même une importante colonie d’hippocampes. Les enfants y jouent, sans risque de noyade, les adultes et les adolescents se bagarrent pour de faux, les vieilles héraultaises bien cuites y font de l’aquagym et l’on voit certains petits groupes y taper la causette, de l’eau jusqu’aux genoux, pendant de longs moments, le bout des doigts caressant distraitement la surface de l’onde…"

Il faut être Mézois pour décrire si bien l'endroit et ce qui s'y passe… Certain(e)s se reconnaîtront, les mots sont justes et nous invitent vers des images rencontrées ! De quoi vous donner envie d'en savoir un peu plus…

Les illustrations sont de Manel Gherdaoui, étudiante à Paris I Panthéon-Sorbonne. Pour cet ouvrage, elle met à disposition son talent artistique et nous offre son univers onirique et mélancolique.

Les saisons de l'éloignement (collection Les Instantanés) a été réalisé dans l'atelier du Laboratoire existentiel, jeune maison d'édition dédiée aux textes courts et à la création manuelle.


 Sortie le 10 octobre 2018 - Nouvelles illustrées - format 12,5 x 19,8 cm - 32 pages - 4€

Collection Les Instantanés - ISBN : 978-2-9558799-1-7


 

Jean-François ÉLIAOU, député, chez les conchyliculteurs

De gauche à droite : MM Alexandre, Aspa, Lafont (président du CRCM), Éliaou (député), Cours.

Le député de la 4ème circonscription de l'Hérault, circonscription immense et très diversifiée, s'est rendu à Mèze afin de rencontrer une profession très consciente de son importance économique sur la région mais aussi de son avenir. Si l'huître de Thau reste le produit phare de la lagune, la profession met tout en œuvre pour conserver son authenticité en recherchant toujours "le mieux" pour une clientèle très demandeuse. Les responsables du Comité Régional de la Conchyliculture de Méditerranée (C.R.C.M.) ont donc reçu M. Jean-François Éliaou tout d'abord sur un lieu de travail et ensuite à la Maison de la Mer. Ce moment d'échange, où M. Le Maire de la ville était représenté par M. Didier Aspa, conseiller délégué aux affaires maritimes et portuaires, conchyliculture… a été d'une extrême richesse.

La malaïgue récente (appauvrissement en oxygène du à une forte hausse de la température de l'eau) a servi de point de départ. Ce phénomène naturel n'étant plus à l'ordre du jour, les débats se sont tournés vers les défis structurels et conjoncturels de la filière.

Nous insistons : le récoltant est aussi un professionnel soucieux du devenir de sa profession.

Le C.R.C.M. engage aujourd'hui, dans une démarche commune et concertée, les organisations professionnelles conchylicoles, les collectivités territoriales et les pouvoirs publics autour d'un projet stratégique conchylicole méditerranéen (Salses-Leucate, Gruissan, Vendres, La Lagune de Thau et sa façade maritime de Sète-Marseillan et des Aresquiers, l'Anse de Carteau, la baie du Lazaret et la Corse).

Une réunion de travail avec MM Aspa, Goudard, Fournier, Régler, Lafont, Cabrol, Alexandre sous l'œil attentif de

M. Le Député et de son attachée parlementaire, Tiphaine Grossin.

La situation spécifique autour de l'Étang de Thau (500 producteurs/600 environ) est intimement liée à sa géographie économique. Les points évoqués avec M. le Député ont été les suivants :

 
  • la sectorisation REMI/REPHY (Réseau de Surveillance Microbiologique / Réseau d'Observation et de Surveillance du Phytoplancton et des Phytoxines),
  • la détoxification phytoplanctonique (projet en cours avec la DGAL et le CNC),
  • la création d'une zone de stockage protégé (Sète-Frontignan),
  •  la valorisation des productions (Huîtres de Méditerranée & Moules de Méditerranée),
  • l'obtention d'une IGP (Indication Géographique Protégée) par l'association OP Thau (Organisation des Producteurs),
  • la relance de la culture de l'huître plate (programme OSTREDUL),
  • le captage de nessains naturels (collaboration avec IFREMER),
  • la modernisation des zones conchylicoles (analyse juridique sur l'urbanisme maritime, analyse socio-économique de l'activité, diagnostics d'aménagement, programmation de travaux phasée et chiffrée pour les 9 zones conchylicoles) en tenant compte du prochain contrat de transition écologique du territoire de Thau (SMBT),
  • trouver le juste équilibre entre productivité et qualité du milieu (CAPATHAU et projet IFREMER) : apports en eau douce…
 
 

Très à l'écoute, M. Le Député s'est engagé à intervenir à l'Assemblée Nationale à travers les procédures légales de législation et de rencontrer Madame la Présidente de Région afin d'affiner et de faire avancer toutes les propositions du C.R.C.M.

Thau Info vous informera au fur et à mesure sur le contenu des actions engagées.

Ouverture de la saison culturelle : spectacle et hommage

On ne change pas (ou très peu) une formule qui gagne. 2018-2019 ressemblera au dernier exercice dans sa forme. Quant au contenu, il sera axé "plus fortement encore" vers la création artistique "pour et avec le public". Nathalie Cabrol, adjointe à la Culture et au Patrimoine ; Aurélie Pothon, directrice du service, savent combien leur rôle est important et leurs choix attendus par toute la population Mézoise et alentours…

Acte I : vendredi, il ne fallait pas être en retard pour le coup d'envoi de l'évènement. Sur la place des Micocouliers Gréta et Gudulf s'en sont donné à cœur joie devant un public nombreux, participatif et beau joueur. Quant aux enfants, ils étaient aux anges… il est vrai que le spectacle du duo trapéziste burlesque s'est déroulé essentiellement dans le domaine aérien, au pays des rêves et surtout dans l'univers de l'amour… La compagnie DARE d'Art a été très convaincante…


Acte II : après les rires et les sourires est venu le temps de l'hommage et du recueillement. Impossible, à Mèze, de prononcer le mot culture sans que la pensée s'envole vers l'acteur incontournable du concept : Louis Jeanjean !

Henry Fricou, maire de la cité, a tracé le parcours de l'homme de liberté, de l'homme de cœur, de l'homme de respect et de tolérance. Annie Jeanjean, épouse de l'humaniste, émue, s'est prêté à l'honneur proposé : le Chai de Girard, creuset patrimonial, devient le Carré d'art Louis Jeanjean pour que la mémoire… reste. Devant sa famille et une foule d'amis, la plaque a été dévoilée, pudiquement, comme l'aurait souhaité Louis. Merci.


Acte III : simplement mais de manière concise, Nathalie Cabrol, dans le tout nouveau Carré d'art, s'est exprimée…

"Le voyage, pour cette saison encore, nous emmènera sur les chemins sinueux de la découverte et de la rencontre de l'autre. Cette saison sera dédiée plus fortement encore, à la création artistique pour et avec le public. La compagnie Surprise nous accompagnera pour sa dernière année, tandis que d'autres artistes seront au rendez-vous à l'école de musique et dans nos différents lieux pour créer avec vous, mézois et mézoises. La création et l'artiste se nourrissent de vos rencontres, de vos échanges et de votre perception. Je suis heureuse que cette année ces échanges puissent se faire autour de nos moments forts de la saison comme le festival "Des femmes et des arts", "Une ville, des migrations" ou encore une nouvelle édition des "Journées Jeunesse et Culture". J'espère vous croiser encore nombreux sur la route de la création tout au long de cette nouvelle saison."

En bref, les rendez-vous associatifs qui nous attendent :

Octobre :

  • Marines Poétiques (Relèvements poétiques),
  • Conte africain (Conte à la Vanille),
  • Comédie musicale (Thau Voice Académie).

Novembre :

  • Spectacle Jeune public (La Calendreta de Mesa).

Décembre :

  • Semaine de la Laïcité (C.A.L.M.),
     
     
     
  • Personne n'est oublié (Conte à la Vanille).

Mars :

  • Camomille, bergère en Aubrac (Conte à la Vanille).

Avril :

  • Théâtre (L'Atelier en Marche),
  • La Lune amoureuse… (Conte à la Vanille).

Mai :

  • Théâtre (A.S.C.M.),
  • Rencontre de la chanson occitane (Lo Buôu),
  • Améthyste, l'Amie pierre (Conte à la Vanille).

Juin :

  • Thautango (Tango Vibra Thau),
  • Gala de danse (Corpedie'm),
  • La St-Pierre, fête des pêcheurs (Association diocésaine).

Juillet :

  • Gala de danse (Blues Calypso),
  • Festival de Thau (Jazzamèze - Le Silo)

Été :

  • L'Orgue au fil des jeudis (Les Grandes Heures de l'Orgue),
  • Exposition, concerts à la Chapelle (Les amis des Pénitents).

 

 

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.