Mèze

L'année jaune des Gilets de Thau

L'anniversaire de la première manifestation publique des Gilets Jaunes du Bassin de Thau est là… Si la présence de ces derniers est moins effective face à la population c'est que les moyens d'action ont changé et qu'ils doivent s'adapter au durcissement souvent illégal des forces de l'ordre commanditées au plus haut niveau… Le document qui suit a pour but de nous rappeler (certainement avec des oublis) la frise historique d'un mouvement hors du commun commencé officiellement le 17 novembre 2018…

DM

4ème Tournoi International de Tambourin : Agde, Poussan et Mèze sur le podium

 
 Fred TARIN, président "multi-fonctions"

3 jours bien pleins pour le tournoi international annuel du Tambourin Club Mézois du président Tarin : c'est devenu une "lapalissade", la structure sportive de la discipline-patrimoine, surfe sur la vague de la réussite.

L'équipe locale, autour de son mentor, a encore proposé une organisation sans faille, à cheval sur les deux gymnases de la ville. Quant au spectacle proposé, il a été à la hauteur de l'évènement. Nous avons assisté à des échanges de haut niveau où les compétiteurs, au masculin comme au féminin, ont régalé une assemblée conséquente dans laquelle figuraient certains élus locaux passionnés. 

5 catégories étaient représentées : les féminines A et B et les masculins A, B et C. Les clubs espagnols Catalonia et Farola n'ont pu lutter face à la furia locale qui a trusté les places d'honneur.

Les rencontres ont donc été des derbys. Ces "luttes fratricides" ont tourné à l'avantage du club voisin de Poussan (4 places en finale). Chez les féminines, Agde n'a fait qu'une bouchée du voisin Florensac. MÈZE, club organisateur, est resté maître chez lui face à une fort belle équipe de Vendémian.

La remise des récompenses, sur le sol tout beau-tout neuf du gymnase Rigal, s'est déroulée en présence des autorités de la discipline. Le président "bleu et blanc" en a profité pour remercier en particulier les partenaires du tournoi, la ville de Mèze ainsi que "les petites mains" si efficaces pendant tout ce week-end…

1er coup de chapeau à Boris LOZANO, Brice LAURENT et Enzo ESPEL du TCM pour leur victoire.

2ème coup de chapeau au TCM qui affiche à ce jour 90 licencié.e.s, 9 équipes "indoor" (6 masculines et 3 féminines), 4 équipes jeunes, 4 formations "extérieur" - à 5 - (3 masculines et 1 féminine)

 

Tableau des finales :

Féminines B AGDE bat FLORENSAC 7 à 1
Masculins C POUSSAN II bat POUSSAN I 7 à 5
Masculins B POUSSAN I bat VENDÉMIAN I 7 à 4
Féminines A POUSSAN I bat MÈZE I 7 à 5
Masculins A MÈZE I bat VENDÉMIAN I 7 à 4

Mézoises et Poussannaises avant le coup d'envoi.

Cliquez sur une image pour l'agrandir.
No images found.

Mèze SFC Academy : un stage au top !

Le Mèze Stade Football Club, sans négliger ses équipes adultes, se tourne également de manière effective vers la formation des plus jeunes. En jouant la carte Florian Sansone à la tête de l'école de football, le président Guirao et son équipe ont visé juste. La MSFC Academy, depuis 2 saisons maintenant, occupe la jeunesse locale et celle des alentours pendant les vacances scolaires. Le succès grandissant des stages de 5 jours fait l'unanimité. Efficacité, prise en charge des repas des enfants (petit-déjeuner, déjeuner, goûter), alternance des exercices individuels et des jeux savamment dosés, programme étudié et adapté ne laissant pas de place à l'à peu-près, équipement… tels sont les ingrédients d'une formule enviée et respectée dans les hautes sphères dirigeantes de la discipline : il n'y a pas de secret !

Toussaint 2019 a donc vu quelques 70 stagiaires (U7 à U13) sur les magnifiques installations sportives de la ville. La mauvaise météo n'a pas refroidi les ardeurs. Grâce au Service des Sports local l'opération s'est adaptée au gymnase Rigal au revêtement tout neuf… et, le soleil étant revenu, s'est terminée sur les pelouses extraordinaires des Sesquiers.

Anthony, Didier, Armand, Stéphane, Wilfried, Kamel, Djamel, Mohamed, Jérémie, Hugo et Florian ont partagé leur expérience pour les "anciens" et leur passion pour les plus jeunes. Pour avoir assisté aux séances plusieurs fois dans la semaine Thau Infos confirme une osmose des compétences et des investissements. Les 11 ou 12 éducateurs (suivant leurs disponibilités) ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Quant aux mamans, aux cuisinières Neri et Aïcha aidées par Marie-Lys, elles se sont rendues disponibles tout au long du stage…

Une fois de plus le football Mézois sort grandi d'une action qui doit perdurer. Un seul regret cependant : la météo n'a pas permis à Anthony Briançon et Gaëtan Paquiez, professionnels du Nîmes Olympique, de rendre visite pour questions et dédicaces aux filles et aux garçons. Ce n'est certainement que partie remise. D'ailleurs, tout ce beau monde pense déjà au prochain rendez-vous de la MSFC Academy !

Voici une vidéo "sur le vif" d'une belle semaine de football :

 

Laetitia CATS : un ouvrage en soutien à l'armée.

L'auteure Mézoise aborde, dans ce premier livre, "Ces hommes et ces femmes du front et de l'ombre" : des textes, des poèmes… Un grand-père soldat, un autre résistant et beaucoup d'amis dans cette grande famille secrète et très réservée : Laetitia a souhaité rendre hommage à l'armée dans sa totalité, sans oublier les familles inquiètes 24h sur 24…

Pour l'écrivaine : "L'écriture et le chant sont une passion…". Côté musique, "Brisez ce silence", chanson mixée à Paris chez Soft and Music par Steeve Zeitoun, complète l'hommage aux "militaires"…

Le recueil sous-titré "Le silence" est une dédicace à tous ces gens qui travaillent dans l'ombre, pour l'état et pour chacun de nous. C'est aux Éditions Beaudelaire, à Lyon, que le manuscrit a pris sa forme finale en cette fin d'année.

Il est possible aussi de le trouver chez Dilicom Hachette Livre Distribution.

38 pages - Format 15x21 - Prix de vente public : 10,50 €.


 

Pour vous donner une idée d'un contenu riche et fort bien écrit, ce poème :

 

Devoir de mémoire

 

Nous devons nous rappeler

De ceux qui sont morts massacrés

De tous ceux qui sont tombés

Dans le monde entier

C'est un devoir

Que de garder en mémoire

Ce qu'ils ont fait pour nous.

 

Qu'ils ne sont pas morts pour rien

Que nous nous battons pour le bien

Pour tous les vivants et les morts

Les souvenirs que l'on commémore

Nous n'avons pas le droit d'oublier

Leur sacrifice pour notre liberté

On ne vous oubliera jamais

Vous les hommes et les femmes

Du front et de l'ombre.

 

 

 

 

 

 

Rugby à 5 au RCM

Bien loin du "typhon" de la Coupe du Monde de Rugby au Japon (mais quand même avec une solide pensée pour le XV de France), le RCM œuvre et travaille pour la discipline. La co-présidence Jean-Louis / Stéphane vient de mettre en place (outre l'initiation scolaire) les rendez-vous du dimanche matin. Ce 13 octobre, au stade du Campotel, la doublette avait rendez-vous pour du "rugby à toucher"…

"Cette nouvelle discipline, facile d'accès, qui se joue avec un minimum de 5 joueurs par équipe permet de découvrir le rugby sans contact, mixte, et ce sur des espaces peu exploités (gymnase, cour d’école….). Cette pratique s'accompagne d'une dimension festive et conviviale, que l'on peut retrouver lors d’évènements particuliers (fête du club, journée des associations …).

Elle est un formidable support pédagogique et ouvre la pratique du rugby à un large public, qu’il soit sportif ou non…"  En savoir plus : ICI

Une dizaine de participant.e.s a répondu "présent" à l'appel du club local… même le soleil a fait le déplacement ! Ambiance chaleureuse et petits jeux pour familiariser tout le monde à cette pratique joyeuse, sans aucune contrainte et ouverte à toutes et à tous. Une première réussie et qui fera "le plein" à n'en pas douter !

Jeu et plaisir du jeu…sans contact !

 Dernière minute : les féminines du RCM ont gagné à Bédarieux 2 essais à 1 - Les seniors ont remporté le derby face à Thau Rugby (31 à 19) en empochant le bonus. Pas beau tout ça ?

 

Noelle Dauly a accueilli "Le parcours de l'Art " 2019

Avant-dernière étape du parcours proposé par la ville de Mèze en collaboration avec 7 artistes Mézois - Ce jeudi 3 octobre, Noelle Dauly de l'atelier "Expression Libre", accueillait et "vernissait" pour le compte de "Art… quand tu nous tiens !"… Nous nous sommes déplacés chez l'artiste, fière et heureuse de partager ce moment. Signe de succès, les amateurs s'étaient d'ailleurs donné rendez-vous tôt dans la matinée au 24 de la rue Gambetta, à côté de la Chapelle des Pénitents.

 Peintre et sculptrice, elle se définit ainsi :

" Mes élans artistiques sont à l'image de ma personnalité… j'aime le calme, la nature, les grands espaces, la méditation et me retrouver dans ma bulle pour m'isoler du monde extérieur…

Mon art se conjugue avec la spontanéité, les souffrances, les frustrations, la joie, la quête du bonheur, l'amour, la richesse de la beauté naturelle, l'harmonie des êtres et du monde dans lequel je vis…

Après avoir été une aquarelliste passionnée, j'ai pu libérer mon énergie sans modération à des techniques complètement différentes telles que la peinture à l'huile, l'acrylique et la sculpture sous toutes ses formes… à travers cette dernière, mon élan créatif libère mon énergie sur la matière et dans une dimension de mystère. Je travaille la terre, le bronze, la pierre…"

Tout est art chez Noelle… même la vie et surtout sa vie ! Elle s'est confiée à notre objectif :

Véhicules électriques aux services municipaux

Les services municipaux de la ville de Mèze auront bientôt des véhicules électriques à leur disposition en remplacement des plus anciens. Petit à petit, donc, la "flotte thermique" de la ville disparaîtra, et avec, les émissions de CO2. Pour l'instant 12 Renault "Zoé" équiperont le SSIAD (soins infirmiers du CCAS), puis les services techniques, les services généraux, le service culturel (2020). Un "Goupil" utilitaire sera également à la disposition du service de propreté urbaine. De nouvelles bornes de recharge électrique sont annoncées à l'EHPAD "Le Clos du Moulin", à l'ancienne cave coopérative, aux ateliers municipaux du Mas de Garric et au château de Girard (aide gouvernementale "Advenir").

Dans le détail :

"… le projet de loi d’orientation des mobilités (LOM), examiné en procédure accélérée le 18 juin 2019, a suscité plus de 3 000 amendements examinés au cours de deux semaines de débats. Parmi les dispositions adoptées, figure l’obligation pour l’État et les collectivités de verdir leur flotte automobile (amendement gouvernemental soutenu par la ministre des Transports).

Ainsi, l’article 26 A nouveau impose aux collectivités territoriales et aux intercommunalités qui gèrent, directement ou indirectement, un parc de plus de vingt véhicules automobiles d’un poids total autorisé en charge (PTAC) inférieur ou égal à 3,5 tonnes, de respecter un quota. Lors de l’acquisition ou du renouvellement annuel de leur parc, les véhicules à faibles émissions devront représenter au moins 20 % de ce renouvellement jusqu’au 30 juin 2021 et au moins 30 % à partir du 1er juillet 2021. À compter du 1er janvier 2026, conformément aux normes européennes, les véhicules à très faibles émissions représenteront alors 37,4 % des véhicules acquis ou utilisés lors du renouvellement annuel. Quant aux véhicules gérés par les services de l’État, ils devront représenter un minimum de 50 % à l’occasion du renouvellement de flotte…" (Source : Weka)

Il s'agit donc d'une mise en conformité…

Ora Maritima : manger local et de saison !

Des idées pour demain et même pour tout de suite…

Ça fleurait bon ce matin, du côté du Château de Girard… Ambiance "Tonton Georges" - Merci au Duo Berzinc -, sourires, glouglous cristallins… Tous nos sens se sont réveillés sur les coups de 10h… de quoi vous réconcilier avec le monde entier !  Papilles et pupilles dilatées, nous nous sommes approchés délicatement : petits plats, grands plats… cuisinières et cuisiniers avaient rendez-vous avec Sonia et Dominique dans leur "Cariole Rouge" pour un atelier culinaire (vous avez bien deviné)…

La 3ème édition d'Ora Maritima a bien fait les choses à Sète et à Mèze en ce qui nous concerne. Parmi les quelques 20 animations programmées, celle citée ci-dessus, a été particulièrement suivie dans la cité du Bœuf.

La philosophie du "manger local et de saison" est devenue une nécessité.

"Manger local et de saison, c’est reprendre contact avec celles et ceux qui nous nourrissent, retrouver la fraîcheur des aliments et les saveurs du terroir. C’est aussi encourager la production alimentaire près de chez soi et, par la même occasion, l’autonomie alimentaire et un partage plus juste des ressources nourricières avec le reste du monde… cela permettra également de créer des emplois qui ont du sens". Source Colibris.

Étaient également présents des producteurs locaux : sauvegarder la biodiversité agricole et la spécificité des terroirs fait partie de la transition écologique prônée par de plus en plus d'organisations dont Ora Maritima… Ce jour à Mèze, le Syndicat Mixte du Bassin de Thau et le Festival de Thau étaient main dans la main pour préserver la biodiversité et renouer avec la nature, innover pour une économie plus responsable et s’adapter aux risques naturels.

La balle est dans notre camp !

Réapprendre à cuisiner ?

Produits de proximité et de qualité

Le Duo Berzinc

La saison culturelle 2019-2020

Comme chaque année, le service culturel de la Ville de Mèze présente son programme à venir. Attendu de toutes et de tous, jeunes et moins jeunes, le préambule, avec le spectacle gratuit sur la place des Micocouliers, reste le point fort de la soirée. Hier, Mel et Max, de la compagnie "Entrechocs", nous ont régalé par leurs facéties aériennes, cyclistes… imprévues et subites : 45 minutes au rythme d'une mise en scène enlevée à la portée de tous mais aussi porteuse de messages… Le pays du sourire !

Gilets Jaunes du Bassin de Thau plus que jamais !

Rien à cacher et surtout rien à taire, rejoignez-nous ! : voilà le leitmotiv de cette rentrée aussi bien au niveau national qu'au niveau local.

Les Gilets Jaunes du Bassin de Thau étaient une bonne quarantaine jeudi 26 septembre au rond-point de La Cible à Frontignan pour se montrer et expliquer leurs prises de position à l'aide de tracts (6 000 environ au départ) répartis en 3 thèmes :

  • Gilets Jaunes : qui sommes-nous ?
  • Le combat des Gilets Jaunes est toujours légitime !
  • Fonctionnement des G.J. du Bassin de Thau.

Ce dernier volet nous a paru important afin de renseigner la population locale.

En voici quelques extraits :

" Nous Gilets Jaunes du bassin de Thau, sommes en partis organisés autour d'une structure de discussions, décision et mise en application collective appelée assemblée populaire. Celle-ci permet à toute personne impliquée dans ce mouvement de participer à tout le processus démocratique en assemblée générale, allant de la prise de décisions préalablement débattues collectivement, à la mise en pratique effective…

Cliquez sur l'image

…Cette assemblée est l'expression de la démocratie directe que nous opposons à la démocratie représentative avec laquelle les divers dirigeants successifs de l'État Français, les parties institutionnelles, aidé par les corps intermédiaires et diverses associations flouent la majorité du peuple depuis trop longtemps…

…Pour ne pas rester isolés sur notre localité et afin d'être cohérent et entendu par les citoyens au niveau national, l'assemblée populaire du Bassin de Thau a décidé démocratiquement… de faire partie de l'assemblée des assemblées. Cela permet aux divers groupes de gilets jaunes ayant un fonctionnement démocratique direct de se rassembler périodiquement et de faire remonter les initiatives locales : débats, idées, actions, communication, solidarité… au niveau national. Cela permet de profiter de l'expérience des autres assemblées et d'avoir une cohérence au niveau du discours, des revendications et des actions quand cela est souhaité et possible.

Ce même processus est en cours au niveau départemental dans un souci de travail en commun avec les Gilets jaunes structurés dans l’Hérault.

Cette structuration nous permet d'être indépendants et auto-déterminés par rapport aux institutions qui nous combattent et qui aimeraient récupérer cette révolte citoyenne à des fins purement politiciennes sans rien changer à ce qui nous à fait nous réunir dans la rue. Ce ras le bol généralisé est la perte de confiance envers les représentants politiques et ceux des autres institutions qui nous  instrumentalisent sans jamais prendre réellement en compte nos aspirations. Et, pourtant c'est bien nous qui faisons tourner cette société par le fruit de notre travail…"

Depuis, de nouvelles actions ronds-points ont repris (La Cible, La Peyrade…) et reprendront, pas forcément le samedi ! C'est certainement le moment d'être solidaires !

 Très peu de refus et souvent des mains tendues !

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.