Mèze

La médiathèque de Mèze rejoint le réseau de Sète agglopôle méditerranée !

Depuis le 1er septembre 2019, la médiathèque de Mèze, dirigée par Emma Cailleau, propose encore plus de services à ses abonné.e.s :

Une carte valable dans toutes les médiathèques du réseau.

 L’emprunt de 10 documents pour une durée de 21 jours.

 Un accès à plus de 200 000 documents (livres, revues, cd, dvd, jeux…) grâce à des navettes quotidiennes.

 Un compte lecteur sur notre site http://mediatheques.agglopole.fr qui vous permet de suivre notre actualité, effectuer des réservations, vérifier et prolonger vos prêts, faire des suggestions d’achat et profiter de nos ressources en ligne (VOD, revues, cours et ateliers).

Programmation d'Automne

LECTURE

Lirocafé
Un moment de rencontre convivial durant lequel on partage ses lectures "coups de cœur" autour d'un café : bandes dessinées, polars, romans, biographies, récents ou non, tous les genres sont les bienvenus ! Public adulte.

 Les mercredis 11 septembre et 9 octobre, à 16h30.

Spécial rentrée littéraire avec la librairie Sauramps

 Le mercredi 13 novembre, à 16h30.

SOCIÉTÉ

Pecha Kucha

En partenariat avec l’association Kimiyo.

Nos intervenants auront 6 minutes 40, rythmées par 20 images de 20 secondes pour essayer de répondre à des questions choisies et ouvrir les débats…

Animaux sauvages & Animaux d’élevage
Depuis des années, l’humain a sélectionné des animaux pour pouvoir les élever, mais comment ont évolué ces espèces domestiquées ? Quelles différences avec leurs cousins sauvages ? En prenant l’exemple d’une ou deux espèces, notre intervenant présentera les enjeux de la domestication des animaux. À la suite, vous pourrez échanger, discuter, poser des questions pour compléter le propos de cette thématique passionnante.

 Le mardi 8 octobre, à 18h30.

Éco-dialogue

Depuis 2010, le Festival de Thau invite des personnalités pour des rencontres-débats appelées les “éco-dialogues” autour des alternatives écologiques, sociales et économiques. Les Éco-dialogues sont préparés et animés par Thierry Salomon, co-fondateur de l’association négaWatt. Public adulte, sur inscription.

Rencontre

Plus d’informations sur le contenu à venir sur festivaldethau.com et mediatheques.agglopole.fr

 Le samedi 16 novembre, à 17h.

Conférence gesticulée

Une conférence gesticulée est un format scénique à mi-chemin entre spectacle et conférence : souvent drôle, parfois théâtralisé et toujours radical. S’y racontent une histoire individuelle, incarnée, mise en résonance avec des connaissances historiques, théoriques et statistiques.

Une conférence animée par Antinéa Lestien de la coopérative "Régalons-nous" en écho à la programmation du CALM. Public adulte.

L’arnaque de la princesse

« Tout commence avec une chanson populaire… chanson coquine ou hymne au viol ? Une petite fille habillée en princesse qui, en grandissant, découvre l’arnaque. Éduquée à être belle, douce, serviable, aimante, elle se retrouve discriminée, exploitée, humiliée, violentée. Il est où à ce moment là le foutu prince charmant ?!! Venez faire un p’tit tour dans mon enfance, j’ai quelques gros mots à vous en dire »

 Le mardi 26 novembre, à 18h30.

JEUX

Pauses jeux

► Jeux de société

Un temps animé par l'association Homo Ludens.

À la découverte de jeux de société, pour les enfants et les adultes ! À partir de 6 ans.

 Les samedis, à partir du 14 septembre, de 10h30 à 12h (hors vacances scolaires).

Soirée jeux

► Jeux de société

Un temps animé par l'association Homo Ludens.

Une soirée conviviale pour (re)découvrir des jeux ! À partir de 12 ans.

 Le vendredi 11 octobre, à partir de 19h.

 JEUNESSE

Matinée des bébés

L'espace petite enfance se transforme en zone d'exploration et de découvertes pour les tout-petits de 0 à 3 ans. Entrée libre.

 Les mercredis, à 9h30 (hors vacances scolaires).

Ateliers Les Petits Débrouillards

Venez découvrir les sciences en vous amusant avec l'association Les Petits Débrouillards. À partir de 6 ans, sur inscription.

Les animaux et nous : voyage à travers l’Histoire et les cultures
Depuis la Préhistoire l’être humain s’est entouré d’animaux. Sauvages, domestiqués, pour l’élevage, maudits ou vénérés… ils ont toujours fait partie de la vie de nous autres humains. Un atelier tour du monde des relations et des mythes entre les animaux et nous.

 Le mercredi 2 octobre, à 15h.

Quand la science copie la nature
Dans le domaine de la santé, la technologie, des transports ou encore de la mode, nous copions la nature pour notre vie de tous les jours. Une séance de tests et d’expériences comme un aperçu de ces inventions inspirées des animaux.

 Le mercredi 30 octobre, à 15h.


Médiathèque de Mèze

1 Place de l'ancien Hospice - 34140 Mèze

Tél. : 04 67 43 71 84

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lundi................ Fermeture Hebdomadaire

Mardi............... 16h à 19h

Mercredi.......... 9h à 12h - 14h à 18h

Jeudi................ Fermeture Hebdomadaire

Vendredi.......... 9h à 12h - 16h à 19h

Samedi............. 9h30 à 12h30

Charte de l'environnement : au moins à méditer !

Le peuple français, considérant :

Que les ressources et les équilibres naturels ont conditionné l'émergence de l'humanité,

Que l'avenir et l'existence même de l'humanité sont indissociables de son milieu naturel,

Que l'environnement est le patrimoine commun des êtres humains,

Que l'homme exerce une influence croissante sur les conditions de la vie et sur sa propre évolution,

Que la diversité biologique, l'épanouissement de la personne et le progrès des sociétés humaines sont affectés par certains modes de consommation ou de production et par l'exploitation excessive des ressources naturelles,

Que la préservation de l'environnement doit être recherchée au même titre que les autres intérêts fondamentaux de la Nation,

Qu'afin d'assurer un développement durable, les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures et des autres peuples à satisfaire leurs propres besoins,

Proclame :

Article 1er.

Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé.

Article 2.

Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l'amélioration de l'environnement.

Article 3.

Toute personne doit, dans les conditions définies par la loi, prévenir les atteintes qu'elle est susceptible de porter à l'environnement ou, à défaut, en limiter les conséquences.

Article 4.

Toute personne doit contribuer à la réparation des dommages qu'elle cause à l'environnement, dans les conditions définies par la loi.

Article 5.

Lorsque la réalisation d'un dommage, bien qu'incertaine en l'état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l'environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d'attributions, à la mise en œuvre de procédures d'évaluation des risques et à l'adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage.

Article 6.

Les politiques publiques doivent promouvoir un développement durable. A cet effet, elles concilient la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement économique et le progrès social.

Article 7.

Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement.

Article 8.

L'éducation et la formation à l'environnement doivent contribuer à l'exercice des droits et devoirs définis par la présente Charte.

Article 9.

La recherche et l'innovation doivent apporter leur concours à la préservation et à la mise en valeur de l'environnement.

Article 10.

La présente Charte inspire l'action européenne et internationale de la France.


Plus récent, le code environnemental du 1er janvier 2019 - À télécharger ICI

Oh, mon climat !

Antoine, Olivier, même combat…

La météo tenait à signaler sa présence. Elle l'a fait à l'aide de grandes rafales de vent du côté de l'aire de carénage du quai Descournut. Toutefois sachant qu'on allait parler d'elle, pas de pluie… Olivier, le maître des lieux pour la circonstance, exhibait son tuba et ses lunettes de plongée. Un peu de musique, quelques tracts pour renseigner les passants, quelques bonnes paroles… et voilà un attroupement d'une cinquantaine de personnes pour "la marche du climat". L'évènement international a fait escale à Mèze, pas tout à fait comme prévu, mais il a eu lieu et de manière conséquente. Après l'accueil d'Olivier et d'un groupe de marcheurs, c'est Stéphane, membre d'Alternatiba Thau, qui a pris la parole :

 "Chers ami.e.s du climat, du vent et de la pluie,

Merci à toutes et à tous d'être venu.e.s en nombre pour exprimer votre détermination face à l'urgence climatique et sociale. Vous le savez, le climat est déréglé par les émissions à effet de serre dues au mode de vie de notre société… Nous devons collectivement réagir dès maintenant ! Nous le devons pour nos enfants, nos petits-enfants et les générations futures ; nous le devons pour les habitants de notre planète les plus fragiles et les plus touchés qui sont amenés à quitter leur maison pour survivre ; nous le devons pour tous les êtres vivants de notre Terre, plantes et animaux, qui sont notre assurance vie.

Réagir demande de revoir collectivement et individuellement notre manière d'habiter la Terre, notre mode de vie, la structure de notre société : consommation à outrance d'énergie fossile, industrie polluante, obsolescence programmée, mode, publicité, gaspillages et montagnes de déchets, alimentation transformée, agriculture chimique, déplacements lointains, croissance économique infinie… Rien de tout cela ne peut continuer. Nous devons tout revoir !

Comment ?

… Les pouvoirs publics ont le devoir de prendre le problème à bras le corps. Ce sont les élus d'aujourd'hui qui peuvent changer les choses. Pour cela, ils ont besoin du soutien (ou de la pression) des citoyens. Les élections municipales qui arrivent détermineront l'équipe qui devra engager le changement radical nécessaire à l'échelle de chaque commune et de l'agglomération, pour préserver l'étang de Thau, développer l'autonomie énergétique et alimentaire, préserver la ressource en eau douce, pour protéger le littoral contre l'élévation du niveau de la mer. Il ne faut plus attendre. C'est maintenant qu'il faut agir…"

Longuement applaudi le militant cédait le micro à Pierre Chastan, le marin du fameux "Message", le voilier né à Mèze, capable de se redresser tout seul en cas de chavirage… Dans la tête de l'écoloup de mer (qui va côtoyer le commandant Cousteau) naît la fameuse pétition internationale aux 9 millions de signatures. Soutenu par l'homme "au bonnet rouge", le 17 octobre 2001, Pierre est reçu par Kofi Annan, secrétaire général des Nations Unies et futur Prix Nobel de la Paix (le 10 décembre de la même année)… En 2006, il est reçu à l'Élysée afin d’ajouter sa pierre au projet français de créer une Organisation des nations Unies pour l’Environnement…

Très humblement, Pierre corrobore les propos de Stéphane et d'Olivier. Il est également heureux de voir du monde mobilisé mais précise que l'alerte climat remonte aux années 60 et qu'à l'heure actuelle 15 000 scientifiques de 184 pays tirent la sonnette d'alarme quant à l'analyse de 9 indicateurs de dégradation (8 dans le rouge) de la planète… détails ICI

Si l'heure est grave, il reste cependant des signes encourageants. Beaucoup d'initiatives de transition, notamment sur le bassin de Thau ont vu le jour dans les domaines de :

Agriculture et alimentation, Énergie, Éducation et sensibilisation, Climat et écologie (Alternatiba Thau…), Mobilité et modes de déplacements, Finance éthique et échanges, recyclage et déchets, Lieux d'échanges, Culture, médias et lien social (Jazzamèze avec le Festival de Thau…) - Détails ICI

Le pot de l'amitié sur le quai Descournut : réveillons-nous !

Martelières posées

Voilà qui est fait et de quoi rassurer les habitants de Mèze quant aux risques de pollution du port en cas de déversements accidentels dans le réseau pluvial. La S.A.R.L. Farre (La Peyrade) chargée des travaux, avec une solide expérience de plus de 20 ans, nous a confié que le dispositif bien qu'efficace mérite de la complémentarité et une surveillance du réseau quant à la prolifération de coquillages en amont du mécanisme…

Le coût de la prestation pris en charge par Agglopôle Méditerrannée est de l'ordre de 50 000 euros. La préservation du milieu marin est un souci de tous les instants : il y va de notre environnement et de notre économie locale.

Les travaux sont terminés.

Word Cleanup Day 2019 : des concerné.e.s

Ils étaient une bonne centaine de participant.e.s ce samedi 21 septembre malgré la météo "orange".

Élu.e.s, familles, ARDAM, l'Espace Jeunes, le conseil municipal des jeunes… concerné.e.s par la préservation de notre littoral sauvage ont récolté à nouveau bien des déchets du côté du terrain du jeu de Tambourin (nouvellement aménagé) et de la Conque. Faire l'inventaire des trouvailles serait fastidieux et pour le moins étonnant…

En conclusion : si l'effet citoyen est bien une réalité, le "jemenfoutisme" fait encore partie de notre culture dite "civilisée" malheureusement sujette au : "Faîtes ce que je dis et non ce que je fais !".

Pour sortir de la grisaille, "la récolte" fut bonne et le pot de l'amitié servi dans le vestiaire du président Tarin apprécié. Merci à la ville pour sa participation !

En groupe ou individuellement, à la Conque ou du côté du camping, la bonne action a été de mise…

Municipales 2020 à Mèze

Thau Infos Mèze est à la disposition de toutes les candidatures à la Mairie de Mèze (mars 2020). Ces dernières, si elles le désirent, seront traitées à égalité en terme d'information (textes, interviews, photos).

Contacter le correspondant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Merci.

L'écologie face aux nuisibles

Information de la ville :

"La Ville lutte de façon écologique face aux nuisibles.

Le service municipal des espaces verts continue la lutte écologique contre la chenille processionnaire du pin. Les agents construisent et installent des nichoirs à mésanges dans toute la Ville. Ces oiseaux affectionnent particulièrement les chenilles et peuvent en consommer jusqu’à 800 par jour lors de leur nichée.

Concernant les moustiques, une autre solution respectueuse de l’environnement est mise en place à Mèze : l’installation de nichoirs à chauve-souris. Ce petit mammifère peut avaler jusqu’à 2 000 moustiques par nuit. Le service espaces verts crée une véritable médiation pour que la population puisse elle aussi lutter face à ces nuisibles. Ils interviennent dans les écoles, auprès des ados de l’espace jeunes, participent aux évènements environnementaux organisés par la Ville et rencontrent les Mézois dans le cadre du concours fleuri.

Les oiseaux  et les chauves-souris ne sont plus les seuls hôtes du jardin à bénéficier de nichoirs : désormais, les insectes auxiliaires ont eux aussi droit à des hôtels, c’est-à-dire des abris destinés à les attirer, les retenir et leur offrir un gîte leur permettant de se reproduire. Ils sont très utiles pour lutter contre les parasites du jardin. Le service espaces verts est intervenu dans les écoles pour créer des abris avec les enfants.

Depuis 2017, 81 nichoirs à mésanges, 46 nichoirs à chauve-souris et 2 hôtels à insectes ont été installés à Mèze.

Chacun peut participer à cette lutte écologique en fabricant et en installant un nichoir près de chez lui. Des plans très simples à réaliser sont disponibles sur Internet."

Utile et agréable

Un gymnase RIGAL flambant neuf.

La société ST Groupe (siège social à Boisseron, Hérault), forte de plus de 20 ans d'expérience, a entrepris la rénovation du sol du dit gymnase. Ce projet initié par la ville de Mèze et ses services concernés va rendre plus agréable et plus sécurisée l'utilisation d'une aire couverte de quelques 990 m2. Le lieu d'évolution concerne les clubs sportifs et tous les scolaires Mézois. Coût de l'opération : 100 000 euros.

Une borne électrique sur la place des Tonneliers.

Cette installation vient à la suite de celle du parking du château de Girard. Elle est alimentée par une électricité 100% renouvelable et coopérative, un projet porté par le Festival de Thau. Depuis 2012, "Enercoop" fait appel aux producteurs d'énergie locaux, membres de la coopérative régionale.

Dernière minute (ou presque) : du super éthanol E85 est en vente dans une grande surface Mézoise… intéressant, non ?

Françoise MOULIN expose au Village Club Thalassa

 

 

Au pays des couleurs…

Françoise Moulin, peintre Mézoise, a choisi le village du Thalassa pour proposer au public ses œuvres. Pascal Iffernet, directeur de l'établissement, a parfaitement joué le jeu. Pour ce dernier, une animation supplémentaire est toujours la bienvenue.

Dans le hall d'accueil, depuis août 2019, sont exposées essentiellement des marines, thème de prédilection de l'artiste. Françoise a comme source d'inspiration ses photos, les paysages qu'elle côtoie… elle puise également dans les œuvres de peintres célèbres. Portraits agrémentent aussi l'éventail de ses tableaux.

Ce large panel d'activités est quand même sous l'emprise de la couleur. Françoise hait la grisaille et exposer au Thalassa n'est pas anodin…

Elle nous a confié :

"Lorsque le temps est maussade, je peins… je mets de la couleur autour de moi, j'ai ainsi l'impression de vivre tout le temps avec !"

Lumière et couleur, voilà le binôme cher à l'artiste. Le village du Thalassa ne peut être qu'un bon choix !

Ouvrages sur Mèze

Alain Cambon
Depuis un demi-siècle, Alain Cambon collectionne avec passion des clichés de sa terre natale. Après une sélection rigoureuse parmi ses très nombreuses photographies et cartes postales anciennes, précieux témoignages historiques, l'auteur révèle dans ce troisième volume la remarquable métamorphose de Mèze durant le XXe siècle. C'est l'occasion pour Alain Cambon d'aborder notamment l'après-seconde guerre mondiale, période pendant laquelle les Mézois, débordant de courage et d'opiniâtreté, valorisèrent les nombreux atouts terrestres et maritimes que la nature avait bien voulu leur donner. Et dans ces pages, le développement de la conchyliculture dès 1960, l'arrivée des rapatriés d'Algérie et la reprise de l'exploitation des mines de bauxite par la compagnie Péchiney, qui relancèrent l'activité économique de la cité, ne sont pas oubliés. Cette rétrospective devrait raviver les mémoires et faire resurgir, peut-être avec un brin de nostalgie, de nombreux souvenirs.