Mireval

Le Muscat de Mireval Médaille d'Or

rabLumière de Muscats de la Ville de Mireval, médaillé d'or aux Muscats du Monde organisés FrontignanLes résultats de la 17ème édition du concours international Muscats du Monde ® viennent d’être annoncés à Frontignan.

Pendant deux jours, des experts internationaux ont évalué 214 vins issus des cépages muscats venus du monde entier. Au final, ce sont 38 médailles d'or et 33 d'argent qui ont été décernées.

Félicitations à la Cave Rabelais de la Ville de Mireval qui voit son "Lumière de Muscat" auréolé d'une très belle médaille d'or !

Le 14 juillet à Mireval

Comme chaque année à l'occasion de la Fête Nationale, la Ville de Mireval se pare en Bleu Blanc Rouge pour une journée sous le signe de la convivialité !

Aucun texte alternatif disponible.

Cette année, en plus des traditionnels jeux matinaux pour petits et grands sur la place de la Mairie, la municipalité vous propose un rendez-vous dès 19 h 30 sur l'esplanade Simone Veil en famille et entre amis autour de food trucks et d'animations musicales.

Sans oublier l'incontournable feu d'artifice suivi d'une soirée animée par la Team Cassou ! Venez nombreux.

navette Mireval/Vic-la-Gardiole - Frontignan-plage

Une navette des plages entre Mireval/Vic-la-Gardiole et la plage de Frontignan

Suite à la réorganisation de l’ensemble des parkings depuis le réaménagement du Lido de Frontignan, la Communauté d’agglomération du bassin de Thau met en place cet été une navette des plages entre les communes de Mireval / Vic-la-Gardiole et la plage de Frontignan (parking Saint-Eugène).
Ainsi, à compter du samedi 8 juillet (et jusqu’au 3 septembre inclus), cette ligne N°18 fonctionnera du lundi au dimanche (jours fériés inclus), de 10h à 20h.
Le tarif est de 1,30€ le ticket aller simple et de 2,20€ l’aller-retour.
Afin d'optimiser la fréquence pour les usagers et d’offrir un passage toutes les 30 minutes, cette navette effectuera l’itinéraire suivant : Gare de Mireval, Clos fleuri (présence du parking relais), Petit bois, Saint-Eugène.
Un bilan de cette expérimentation aura lieu à la mi-septembre, et permettra d’en valider, ou pas, la pérennisation.
Pour rappel, c’est la seconde « navette des plages » qui est mise en service par Thau agglo Transport après celle (la Ligne 9) qui relie la ville de Sète (Arrêt passage le Dauphin à Marseillan plage (arrêt office du tourisme).

Une nouvelle navette des plages

Une navette des plages entre Mireval/Vic-la-Gardiole et la plage de Frontignan

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Suite à la réorganisation de l’ensemble des parkings depuis le réaménagement du Lido de Frontignan, la Communauté d’agglomération du bassin de Thau met en place cet été une navette des plages entre les communes de Mireval / Vic-la-Gardiole et la plage de Frontignan (parking Saint-Eugène).

Ainsi, à compter du samedi 8 juillet (et jusqu’au 3 septembre inclus), cette ligne N°18 fonctionnera du lundi au dimanche (jours fériés inclus), de 10h à 20h. Le tarif est de 1,30€ le ticket aller simple et de 2,20€ l’aller-retour. Afin d'optimiser la fréquence pour les usagers et d’offrir un passage toutes les 30 minutes, cette navette effectuera l’itinéraire suivant : Gare de Mireval, Clos fleuri (présence du parking relais), Petit bois, Saint-Eugène.

Un bilan de cette expérimentation aura lieu à la mi-septembre, et permettra d’en valider, ou pas, la pérennisation. Pour rappel, c’est la seconde « navette des plages » qui est mise en service par Thau agglo Transport après celle (la Ligne 9) qui relie la ville de Sète (Arrêt passage le Dauphin à Marseillan plage (arrêt office du tourisme).

"Tourisme et handicap" : une première à Mireval

Le Domaine de Belle Dame est le premier et le seul domaine à ce jour dans l'Hérault à obtenir le label « Tourisme et Handicap ».


 
 

Le lundi 12 Juin, à 10 heures, Jean-Luc et Béatrice MAZAS, propriétaires du domaine de « Belle Dame » à Mireval, recevaient le label « Tourisme et Handicap ».

C'est dans le cadre des journées « Innov'Action » conduites par les Chambres d'Agriculture d'Occitanie, en présence de J. DESPÉ, Président de la Chambre d'Agriculture de l'Hérault, de M. FERRIER, Maire de Vic-la-Gardiole, et de nombeux invités que les époux MAZAS ont expliqué à l'assistance comment, avec des moyens financiers réduits, ils ont mis leur caveau de vente aux normes d'accessibilité pour les personnes en situation de handicap.

Jean-Luc MAZAS, producteur vigneron, exploite un domaine d'une vingtaine d'hectares en muscat petits grains à Mireval. Il cultive, récolte, vinifie et commercialise avec son épouse, Béatrice, la totalité de sa production.
En 1996, Ambulancier, il décide de se reconvertir et de reprendre l'activité de son père et de ses grand-parents. Fort de l'expérience qu'il a acquise à leurs côtés, il remet en état les terres familiales et achète les quelques hectares supplémentaires qu'il lui faut pour rendre son exploitation viable. Quelques dix années plus tard, il décide d'acquérir un point de vente de raisins et de muscat appartenant à la famille AYMES dont l'activité vient de s'arrêter.

C'est dans ce point de vente, totalement rénové et désormais mis aux normes « Tourisme et Handicap », installé en bordure de la route départementale n°116, reliant Vic-la-Gardiole à Villeneuve-les-Maguelone, qu'il va créer le caveau de vente du « Domaine de Belle Dame » que l'on connaît aujourd'hui, où il commercialise sa production et celles d'autres agriculteurs bios.

C'est en prenant conscience que les personnes à mobilité réduite sont souvent confrontées à de nombreuses difficultés pour accéder aux commerces de proximité, que va germer l'idée de rendre accessible son Domaine. Le caveau est donc maintenant équipé d'un plan incliné, de portes élargies, de rampes d'accès, de bandes d'éveil de vigilance, de bandes signalitiques sur les baies vitrées, de nez de marche de couleur contrastée aux couleurs adaptées aux malvoyants, d'une banque surbaissée et de sanitaires aménagés pour accueillir les personnes en fauteuil roulant.

Le Domaine de Belle Dame est également labellisé « Vendanges manuelles », « Bienvenue à la Ferme » « Sud de France », « Vignoble et découvertes »,  et maintenant « Tourisme et handicap » pour les quatre déficiences (moteur, mental, auditif et visuel).

Robert ANDRÉ

 

JeanLuc Mazas et son épouse Béatrice

Art et vin, une première édition aux Clos de Miège

Entre le massif de La Gardiole et les étangs de Mireval, le 21 Mai, sous un soleil généreux, de nombreux visiteurs ont répondu à l’appel de Mai de l’art dans ton vin, manifestation dédiée à une culture du vin joyeuse et active, qui a connu une belle affluence tout au long de la journée.

Le parcours artistique a animé les vignes, y insufflant poésie et élan créatif, surprenant les visiteurs dès leur arrivée, interpellant leur curiosité, leur amour de la nature ou d’arts minutieux.

Dans la continuité des grandes installations telles que les créations volatiles de Magali Sablier, les Présences de Joël Bast et les peintures de Georges d'Acunto et d'Evy Grandrie, une seconde partie, plus intimiste, a rassemblé sculptures en grès chamotté de Brigitte Boursereau, dessins de Florence H, collages de Florence Rieu autour de bouteilles et autres contenants du vin, ainsi qu’une création d’Isabelle Piron sur la cuvée L’Originel des Clos de Miège.

Le « vernissage » à ciel ouvert a pris soin de bathintroniser le Claude de Miège, personnage qui « taille la vigne, travaille dur » et vient épauler au moment de la taille, selon son créateur, Joël Bast.


Le Claude de Miège créé par Joël Bast et presque vivant

Des échanges autour des nectars gouleyants

Le dialogue ainsi établi entre arts et vins, les dégustations de breuvages biologiques régionaux se sont succédé, suscitant affluence et intérêt pour des pratiques saines. Questions et éclairages sur les conduites à la vigne et en cave ont balayé le spectre des différents choix des vignerons, et de caves coopératives, de la certification en vins biologiques jusqu’aux méthodes alternatives en biodynamie, très poussées dans leur exigence avec les méthodes sans soufre ajouté, vegan ou Bee friendly, amical avec les abeilles. L’accord avec les mets bio du food truck d'Elsa venue de Mèze, présent malgré un accident peu avant son arrivée, a sublimé vins blancs, rosés et rouges proposés, illustrant par l’exemple toutes les saveurs et les arômes révélés par des conduites en mode biologique.
La cuvée Prima Ora des Clos de Miège récemment médaillée s’est mariée dans de belles harmonies avec des desserts qui ont rallié tous les suffrages. Une note d’émotion pour Florence Monferran, notre hôtesse, que de voir ses vins dégustés tout à côté des grappes à peine formées, promesse d’une nouvelle récolte du précieux nectar.

Les grailhes de Thau dans les vignes des Clos de Miège
Des lectures d’écrits prestigieux sur les vins et témoignages sur les muscats de lieux, une balade dans le patrimoine en fin de journée, à l’ombre des pins du Moulinas, ont complété connaissance et savoirs autour des vins, dans une même ambiance joyeuse et conviviale. Les musiciens Jean Alingrin et Jean-Louis ont complété ce pan patrimonial par un répertoire joué et chanté, repris par les convives au cours du repas, par les artistes et visiteurs dans les vignes où ils promenaient hautbois et tambour.

Une édition 2018 annoncée

S’il avait été décidé avant la manifestation que ce galop d’essai serait reconduit, le vif succès qu’elle a rencontré, l’intérêt pour son originalité, permettent d’ores et déjà d’annoncer une édition étoffée en 2018 selon le même précepte de mixer différentes cultures et connaissances autour de vins sains en pleine nature. La vigne du Four, quant à elle, a retrouvé sa paisible solitude, troublée seulement des soins apportés à la végétation en prévention des maladies. Mais elle conserve l’empreinte de cette formidable journée qui l’a faite vivre et vibrer.

Réhabilitation et rénovation de l'habitat privé

La Communauté d’agglomération du Bassin de Thau poursuit son action en faveur de la réhabilitation des parcs anciens dégradés. Depuis 2015, en sa qualité de délégataire des aides à la pierre, elle décide de l’attribution des aides publiques en faveur de la réhabilitation et de la rénovation de l’habitat privé.

Résultat de recherche d'images pour "images libres habitat logement"

Les priorités d’intervention définies par l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) sont les suivantes : le traitement de l'habitat dégradé, l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et au handicap, la rénovation énergétique, les copropriétés en difficulté (secteur OPAH Ru) ou fragiles.

Une aide financière peut être accordée sur la base d’un projet présenté par le demandeur et qui respecte les conditions d’éligibilité précisées dans le Règlement de l’ANAH. Un bureau d’études peut accompagner gratuitement les propriétaires dans leurs démarches (conseils sur la faisabilité de leur projet, aide au montage du dossier, assistance, visite de conformité…..).

En complément des aides de l’ANAH, une subvention sur fonds propres de la Communauté d’agglomération du Bassin de Thau peut être attribuée sous conditions. A cet effet, vous pouvez rencontrer gratuitement les opérateurs suivants : -

Pour Mireval : Le bureau d’études URBANIS vous recevra tous les lundis de 9 h 30 à 11h 30 à la Maison de l’Habitat 17, rue Pierre Sémard à Sète.

En dehors de ces permanences, le Bureau d’Etudes URBANIS assure des permanences téléphoniques, tous les mardis, mercredis et jeudis de 09 h 30 à 11 h 30.

Téléphone : 04.99.52.97.92., mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 Le service Habitat de la CABT reste à votre disposition pour plus d’informations sur ces dispositifs : 04.67.46.47.82

Elections Législatives.

Samedi 13 Mai 2017 de 9 heures 30 à 10 heures 30, Arnaud JULIEN, candidat"Les Républicains" aux élections législatives sur la 8ème circonscription de l'Hérault, viendra à la rencontre des Mirevalaises et des Mirevalais qui souhaitent le rencontrer et échanger avec lui au sein du village.

Pour suivre les législatives, voir notre rubrique spéciale en page Echos/Hérault/Législatives 2017

Quand la création se met au vert

A 2 semaines de la Fête des mères ….. 9émes Journées Artisanales à MIREVAL

L’association Maniceram et Mosaïcartiste organise ses 9émes Journées Artisanales les 13 et 14 mai 2017 à la ferme DES PRES, route de Villeneuve …
Le thème cette année est "découverte de créations originales" : Marianik et ses poteries, Murielle et ses pochettes en tissu, Cathy et ses bijoux, Sandrine et ses peintures, Régine et ses mosaïques, Bernie et ses romans …..

A l’approche de le Fête des Mères, voilà une occasion de (se) faire plaisir ou tout simplement d’admirer le travail des artistes. L’entrée est libre, l’accès fléché et le parking assuré. Comme les autres années, le public sera accueilli dans le cadre champêtre d’un petit mas où poules, canards, chèvres, âne, poneys et cheval coulent des jours heureux.  

Le vin bio de la cave Rabelais plébiscité au Japon

Le vin bio de la Cave Rabelais de la Ville de Mireval, située à deux pas de Sète, a été cité au Japon parmi "les 50 meilleurs vins au monde" Une reconnnaissance de ce vin de qualité saluée aussi pat la visite de deux journalistes japonais qui ont fait le déplacement pour déguster les vins, découvrir les coulisses de la coopérative et visiter ses vignes, ce matin.

Présidentielle 2017 à Mireval : résultats du premier tour

   
Nombre

% Inscrits % Votants
  Inscrits 2713      
  Abstentions 488 17,99    
  Votants 2225 82,01    
  Blancs ou nuls 67 2,47 3,01  
  Exprimés 2158 79,57 96,99  

 

 
Candidats

  Nombre de Voix % Exprimés
 
           
  Arthaud   8 0,37  
  Asselineau   13 0,60  
  Cheminade   4 0,19  
  Dupont-Aignan   103 4,77  
  Fillon   338 15,66  
  Hamon   84 3,89  
  Lassalle   32 1,48  
  Lepen   717 33,23  
  Macron   425 19,69  
  Mélenchon   419 19,42  
  Poutou   15 0,7  

La cocotte-minute va-t-elle bientôt siffler ?

Depuis des siècles, partout en Europe, les causes profondes des révoltes sont toujours les mêmes : un État avec des caisses vides, un endettement abyssal, une fiscalité écrasante, des inégalités et une insécurité croissantes. Dans un tel contexte c’est le plus souvent la jeunesse, sans perspective d’avenir, qui déclenche le processus insurrectionnel.
Selon l’INSEE, la France compte près de 9 millions de personnes vivant en deçà du seuil de pauvreté. La moitié d’entre elles sont des jeunes de moins de 30 ans, chômeurs, stagiaires, précaires allant de petits boulots en petits boulots. La situation dans le Midi est plus dégradée encore que dans le reste du pays et dans certaines villes de l’Hérault le chômage des jeunes dépasse même les 50%. .Dans ce contexte, un sondage indique que les deux tiers des 18-34 ans sont prêts à un mouvement de révolte de grande ampleur...

» suite de l'édito