Mireval

Gilets Jaunes : expression d'un ras-le-bol massif et citoyen de la France qui travaille sans pouvoir vivre décemment.

       
Dimanche 1er décembre, sur la 612, communes de Mireval et de Vic la Gardiole, une quarantaine d'habitants et d'habitantes du coin ont revêtu le fameux Gilet Jaune, et ont filtré la circulation.
Les automobilistes leur manifestaient massivement leur soutien, malgré la gêne engendrée sur la circulation routière. Nombre d'entre eux ont été déroutés de l'autoroute. Ils semblent  un peu perdus sur ces départementales. Mais ils affirment leur enthousiasme :klaxons, applaudissements, gilets jaunes agités en drapeau dans le vent.
Les manifestants, eux, ne se sont pas concertés autrement que sur les réseaux sociaux. Pas de "responsables", ni de chef, ni d'organisations politiques, syndicales ou citoyennes. Le mouvement est spontané.
Certains d'entre eux ont suivi le mouvement depuis le début. Ils expriment leur colère, leur sentiment "d'être pris pour ces c...", par un Président qui s'affiche à l'étranger, avec les grands de ce monde. Ils se sentent méprisés.
Ils connaissent de fins de mois de plus en plus difficiles, et s'inquiètent pour leur parents, ou leurs grands-parents, et encore plus pour leurs enfants.
Ils constatent que le mouvement s'est exprimé calmement au début et ils trouvent qu'au cours de ce troisième week-end, le gouvernement a décidé de jouer le durcissement. Ils dénoncent la répression, tout comme ils dénoncent les casseurs.
Ils affichent une volonté que le mouvement soit pacifique, républicain.
Ils n'ont pas de ressentiments contre les gardiens de la paix, ni contre les médias, mais contre le gouvernement, qui, selon eux les instrumentalise, et instrumentalise les médias, pour les isoler et les décrédibiliser.
La gendarmerie et les CRS sont là. Et tout se passe bien du côté des forces de l'ordre.
A suivre...les Gilets Jaunes sont déterminés et se savent soutenus par leurs concitoyens: leur mouvement est populaire.

             

RR

deux soirées cette semaine à léo Malet

Ce jeudi 8 novembre, la scène nationale de l'archipel de Thau propose à Mireval Gula Ben, théâtre de marionnette présenté par la compagnie Pupella- Nogues.

Dans ce spectacle, les artistes interrogent les métamorphoses du passage de l'enfance à l'adolescence. Ils choisissent pour cela la forêt comme lieu scénographique, qui, allié à un dispositif sonore original, évoque les inquiétudes des adolescents.

Dès 14 ans, à voir en famille.

20H30 au CCLM ce jeudi 8 novembre

 

Et puis ce samedi 10 novembre à 20H 30, vous pourrez retrouver la Compagnie du capitaine pour la première Soirée Impro de la saison. Détente assurée avec ce spectacle devenu incontournable à Mireval.

S.V.R.

Un caveau labellisé pour son accès à tous les handicaps

handicap_caves_belle_dame_mireval.jpg

 
Béatrice et Jean-Luc Mazas, au domaine de Belle Dame sont lauréats 2018 du concours Vincoeurs et Saveurs, dans la catégorie Marketing. Ils ont aménagé leur caveau à Mireval pour en faciliter l’accès à toutes personnes atteintes d’un handicap.

Ils ne manquent ni d’imagination, ni de savoir-faire. Béatrice et Jean-Luc Mazas ont toujours cherché à trouver les meilleures astuces  à faire soi-même, pour adapter l’accueil de leur caveau à une clientèle qui n’est pas habituelle. « Nous avons  axé notre vie vers le respect des autres. J’étais ambulancier avant de me reconvertir dans la viticulture, et suis resté sensible aux situations où les personnes sont limitées par un handicap. » explique Jean-luc. C’est donc tout naturellement que ce producteur vigneron installé à Mireval a dès le départ étudié et aménagé les accès et circulations dans son caveau en prenant en compte tous les types de handicaps.

De la largeur des portes, à la hauteur de la caisse, en passant par la place de parking réservée, les plans inclinés des rampes d’accès, et bandes de vigilance pour les malvoyants, tout a été pensé minutieusement. «Nous n’y connaissions rien et j’ai tout trouvé sur internet !  confie Béatrice. Par exemple pour la rampe d’accès et le plan incliné cela nous a coûté à peine 150 €. Nous avons fabriqué la rampe avec du tuyau de chauffagiste !

L’investissement le plus important a été celui des sanitaires pour lesquels les règles d’aménagement des espaces pour les personnes en fauteuil roulant sont plus complexes. Mais dans l’ensemble, nous faisons simple et pratique, sans nous prendre la tête ! » Le résultat est fonctionnel et élégant. Leur dernière réalisation ? L’impression des étiquettes en braille permettant de communiquer le nom du domaine et de la commune ainsi que les cépages.

Ce couple de vignerons indépendants produisant une récolte de vin bio vendangée à la main pour en préserver la qualité, s’est vu décerné le label national des Trophées Accessibilité 2018 au Salon Autonomic à Paris ainsi que le prix de l’innov’action 2017. Caveau étape de l'œnotour de l'Hérault, il a été labellisé Tourisme et Handicap pour les quatre déficiences moteur, mental, auditif et visuel. De belles reconnaissances pour le travail assidu de ces heraultais tout aussi passionnés par leur production d’un vin de grande qualité que par la volonté d’accueillir chez eux dans les meilleures conditions, tous les publics en situation de handicap. 

piste cyclable via rhôna: les citoyens s'en mêlent

 

Il manque toujours le petit morceau de piste cyclable -Via Rhôna ou Euro vélo 8- qui permettrait de relier Villeneuve les Maguelone à Vic la Gardiole. Depuis des années, on nous dit que le passage du pont de la voie ferrée est compliqué, ceci expliquant que le dossier traîne. Pourtant des solutions ont été trouvées ailleurs dans des cas similaires. Le passage des ponts de la voie ferrée à Vic reste un endroit très dangereux pour les cyclistes mais aussi les piétons.

Le collectif pour le développement des pistes cyclables, des voies piétonnes et des transport en commun fait circuler une pétition sur Vic La Gardiole et Mireval en demandant qu'une solution soit trouvée rapidement, par exemple la mise en place d'une passerelle métallique indépendante de la chaussée, afin de sécuriser cet endroit avant d'avoir à déplorer un grave accident.

Cette pétition est déposée dans les commerces et les campings. N'hésitez pas à vous emparer ce cette initiative citoyenne.

 

S.V.R.

Rentrée associative à Mireval

 

Ce dimanche 9 septembre avait lieu la fête des associations mirevalaises. Elle s'est déroulée sous un soleil radieux dans une ambiance chaleureuse et musicale. Les diverses associations de danse ont effectivement animé la place de la mairie. Las flamencas et sévillanas de la Gardiole ont présenté un mini spectacle de rumba espagnole et de sévillanes : de quoi susciter le désir d'aller faire les cours d'essai les 19 et 26 septembre au foyer des campagnes à 17h15 pour les enfants, 18h pour les ados et 18h45 pour la rumba suivie du cours de sévillane à 19h45.


Las flamencas et sévillanas de la gardiole

Tout en Harmony nous a offert un super duo de danse interprété par un jeune couple prometteur ; puis les mirevalais ont été invités à découvrir quelques pas de danse Country.

 On a noté la présence de nombreuses associations sportives mais aussi celles proposant des activités plus manuelles.

Le Centre Culturel Léo Malet était présent en la personne d'Elodie Saos, responsable de la programmation accompagnée d'une représentante du TMS Théâtre Molière Sète. Le programme, à retrouver sur le site de la mairie ou au CCLM,  est en effet un mixte entre les choix mirevalais et les spectacles proposés par leTMS, scène nationale de Thau dont plusieurs sont destinés à la jeunesse.

Découvrez le programmes du CCLM avec le sourire de ces dames !

 

S.V.R.

Présentation de la saison 2018-19 à Léo Malet (Mireval) le vendredi 7 septembre à 19heures

Envie de rugir de plaisir ?

Alors n'hésitez pas à vite réserver vos places pour la soirée d'ouverture de saison culturelle
au Centre Culturel Léo Malet vendredi 7 septembre à 19h !!

Cette soirée est organisée pour vous faire découvrir ce qui vous attend
tout au long de l'année: (spectacles, concerts, lecture, impro ... !!!

N'hésitez plus, c'est dans moins de 10 jours !!!!!

Réservation à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (indiquer le nombre de personnes)

Où en est-on de la piste cyclable ViaRhôna à Vic la Gardiole?

Où en est le franchissement piéton et cyclable de la voie de chemin de fer, à Vic la Gardiole?
Une contribution de Lionel Couty de Vic la Gardiole.

Selon la plaquette de présentation officielle, "la ViaRhôna est un itinéraire (cyclable) qui serpente le long de la vallée du Rhône, en reliant le Lac Léman à la Méditerranée, sur plus de 800 kilomètres....inscrite dans les enjeux actuels de développement durable, d'accessibilité et de mobilité douce des politiques régionales, la  ViaRhôna offre de multiple perspectives...Le 31 décembre 2020 l'aménagement sera complet et définitif"

Où en sommes-nous dans notre secteur?

La piste en site propre, en provenace de Villeneuve-Lès-Maguelone réalisée par le Conseil Départemental s'arrête à mi-chemin, au "Mas d'Andos" (site accrobranche des Rochers de Maguelone). La fin de parcours vers Mireval se faisant en "itinéraire partagé", c'est à dire sur la route, avec quelques panneaux portant le pictogramme d'un cycliste.
Et pourtant le Conseil Départemental s'était engagé, il y a une dizaine d'années, envers les collégiens et leurs parents, à relier en piste cyclable toute commune de l'Hérault à son collège le plus proche....

Un itinéraire reliant Villeneuve, Mireval et Vic, en site propre, entre la voie ferrée et la D116, prolongeant cette piste, serait-il à l'étude???...

Reste le problème majeur pour les cyclistes et les piétons: le franchissement très dangereux de la voie ferrée.
La pose récente d'une canalisation d'eau réduit la largeur de la chaussée, sur le pont.
Aussi seule la mise en place d'une passerelle métallique permettrait d'assurer la continuité de la piste.
La piste accèderait à la passerelle en passant sous le pont, le long de la voie ferrée, ce qui assurerait le franchissement de la D114, et puis elle monterait par le remblai sur l'ouvrage.
Il est à noter que ce franchissement d'ouvrage par ViaRhôna concerne aussi en premier lieu les circulations des piétons et cyclistes des résidences "les Jardins de la Roubine" et "les Fontaines" vers le centre de Vic.
La même solution pourrait être adoptée sur la route de Vic à Frontignan qui conduit au Camping de l'Europe, très fréquentée par cyclistes et piétons.

Depuis des années, on nous dit que les études sont faites pour franchir ces ponts en sécurité.
Mais en réalité rien n'est fait.
Est-ce un problème de moyens? Est-ce un manque de volonté politique?

La municipalité de Vic fait porter la responsabilité du retard sur le Conseil Départemental.
De son côté, celui-ci a fait une grande déclaration pour affirmer sa volonté de "régler le problème de Vic". 
Cela s'est traduit par la peinture sur routes de pictogrammes "cyclistes", plus spectaculaires qu'efficaces.

Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour qu'enfin la sécurité des piétons et des cyclistes soit assurée au franchissement des routes et des voies ferrées?
Attend-on un accident?

Lionel Couty