Mireval

Inauguration du Skate-Park et du Pump-Track


C'est en ce samedi 5 mai, à 11 heures, par un temps printanier, que s'est déroulée l'inauguration du Skate-Park et du Pump-Track (entendez par là la piste de BMX, c'est-à-dire de vélo-cross) de Mireval.
Une réalisation de très grande qualité, dédiée à la jeunesse.

La jeune génération, nombreuse, était venue tôt prendre possession de ses nouveaux lieux de loisirs, devant les familles enchantées.

La représentation politique avait également répondu présent, avec Monsieur le Maire de Mireval, Christophe Durand, ses conseillers, en particulier Monsieur Jean-Pierre Démollière, l'adjoint chargé du dossier et de sa réalisation. Présents aussi, Monsieur le Député, Nicolas Demoulins, Monsieur le président de l'Agglopôle, François Commeinhes, la région était représentée par Monsieur André Lubrano, les conseillers départementaux, Madame Sylvie Pradeilles et Monsieur Jean-Pierre Bouldoire étaient avaient également repondu présent.

Il faut reconnaître qu'il a fière allure ce nouveau Skate-Park (dédié aux Rollers, aux Skate-Boards, aux trottinettes, aux BMX -vélos-cross-).

Il faut dire que les dieux du sports extrêmes se sont penchés sur sa conception, et les fées bienfaisantes ont veillé sur sa naissance.
Un air de FISE (Festival International des Sports Extrêmes) de Montpellier flottait sur l'esplanade Louis Huillet.
Hurricane-Montpellier, l'agence des sports extrêmes de Montpellier a participé à la conception de ces  réalisations, en particulier pour les enrobés de surface, et le bétons spéciaux.
Ont notait la présence de Monsieur BMX-Montpellier, dont vous avez sûrement noté les suspensions cyclistes sur les murs de notre capitale.
Présente aussi, La jeune association mirevalaise "les News-Boarders", constitués de jeunes adultes, fans, et de parents.
Cet ensemble a été conçu au travers d'une participation citoyenne, avec un sondage public et des réunions publiques.


Une piste de Pump-Track (les bosses) de 150 mètres de long, et un Skate-Park de 600 mètres carrés: voilà de quoi rendre jaloux les voisins.
Un coût global de près de 140 000 euros, supporté au tiers par les mirevalais, le reste étant partagé par l'Agglopôle, le Département, la Région, et l'Etat.
Restait, tout de même, à effectuer un important et nécessaire rappel au règlement, en particulier concernant la sécurité et les règles de vie, ce qui fût fait par Monsieur le Maire en personne:

  • accès au Park libre et gratuit.
  • le Park n'est pas surveillé.
  • équipements de sécurité obligatoires (casques, protections des coudes, des mains et des genoux).
  • les enfants de moins de huit ans doivent être accompagnés par un adulte.
  • ouverture de 8 à 18 heures d'octobre à avril et de 8 à 20 heures à la belle saison.
  • interdit au engins à moteur.
  • les BMX doivent être propres (pas de boue).

RR

A2MIMO, éditeur à Mireval: un nouveau titre prévu pour le 26 avril.

A2MIMO est une maison d'édition située à Mireval, créée et dirigée par Annie Pignol.
Dans ses premiers titres déjà parus, A2MIMO s'adresse (aussi) aux enfants.
Cette maison d'édition a deux collections :

  • la collection nature et environnement, avec deux titres déjà parus: "une dent de lion dans le jardin" et "des oreilles d'éléphants dans mon jardin".
  • la collection bien-être et développement personnel avec "quelle mouche t'a piqué?", déjà paru, et bientôt "13 ou comment saisir sa chance"

Des titres qui ne manqueront pas d'évoquer au lecteur attentif que cette maison d'édition a choisi de parler de la nature, de botanique et d'animaux, du questionnement enfantin sur le monde qui les entoure, avec une démarche pédagogique, mais toujours dans un langage détourné, poétique, avec une pointe d'humour.


Notez bien que le 26 avril paraît le dernier arrivé dans cette maison: "13 ou comment saisir sa (mal)chance".
Ce livre est signé d'Alexandra Mory-Béjar, pour le texte et d'Izumi Mattéi-Cazalis pour le graphisme.
L'ingrédient botanique est bien sûr l'incontournable trèfle à quatre feuille, mais bien sûr, aussi,  l'incontournable chat noir qui se mêlera à la fête.
Et lorsque ces ingrédients là se trouvent sur la route des deux copains, la mouche et le monstre, alors on est emmené à la rencontre de nos peurs et des superstitions populaires, des épreuves qu'il nous faudra surmonter en saisissant notre chance: le livre contient un dispositif ludique "magique" qui permet de trouver des porte-bonheur et offre une vision heureuse de cette aventure qu'est la vie.

Alexandra Mory-Béjar a choisi l'écriture pour s'exprimer, après une solide formation et une solide expérience en arts plastiques ( Ecole d'Arts Appliqués Olivier de Serres, puis designer créant des objets photographiques, des scénographies, des vidéos).
Izumi Mattéi-Cazalis diplomée des écoles supérieures d'arts appliqués Duperré, puis Estienne, elle est ensuite designer dans le graphisme, enseignante. Elle a illustré "les secrets du docteur Coolzen", de Raphaelle Giordano, aux éditions Dangles et "quelle mouche t'a piquée?" chez A2MIMO.

Les Editions A2MIMO seront présentes :

RR

Danse à Léo Malet

Ce samedi 7 avril, le centre Léo Malet a encore fait salle comble, le public n'a pas regretté d'avoir répondu présent ce soir là!
L'équipe du CCLM, particulièrement Elodie Saos (programmation-communication), avait dégoté, pour la seconde année consécutive une perle dans la création artistique de notre région en invitant EPSE Danse, école supérieure de danse ancrée à Montpellier.
Cette école, crée en 1980 et dirigée par Anne-Marie Porras est en lien direct avec la création chorégraphique internationale contemporaine. Elle forme de futurs danseurs professionnels, des pédagogues de la danse. Elle intervient à plusieurs niveaux:

  • dès le collège, en horaires aménagés
  • préparation au diplôme d'état de professeur de danse ( avec un taux de réussite supérieur à 80%)
  • individualisation des parcours de chaque élève
  • une collaboration avec les plus grands chorégraphes et les plus grands centres chorégraphiques dans le monde.

On a pu apprécier un spectacle composé de huit tableaux, s'enchaînant, du show en solo à couper le souffle (Squama chorégraphié et interprété par Zao Bastoi-Guichard, Exchanges, par Marguerite Bouvier, et William Cardoso-Gomes dans Awasch) à des tableaux avec des dizaines de danseurs. Des moments classiques, avec Casse-Noisette, dans une construction contemporaine, à des moments plus rocks, plus grunge, intégrant l'esthétique du Hip-Hop, tout en passant par une histoire bien européenne, avec des musiques yiddish. Des chorégraphies signées de Natacha Crouzet, Diane Peltier, Anne-Laure Giroud, Marie Christophe.
Anne-Marie Porras revendique être une chorégraphe du mouvement, et c'est bien ce qu'on a pu ressentir. Un mouvement qui façonne des structures spatiales sur scène, les organise, désorganise, les synchronise, ou les désarticule, avec une énergie époustouflante. Convergences puis chaos, reconstructions.
Le spectacle d'une jeunesse dansante qui saisit l'art de la chorégraphie pour exprimer les codes de son époque, pour submerger les anciens codes: l'art est toujours subversif. Loin des principes esthétisants, sclérosants, du business et de la distraction, la danse est un lieu privilégié du renouvellement des valeurs. La danse est bien plus que la danse: c'est une expression culturelle qui dit le monde, ses joies, ses contradictions, ses espoirs. Un art qui fait jaillir les passions, libre des combines et de la lassitude. La vie brûlante.
Qui a dit que la jeunesse est perdue, désoeuvrée? Qui a peur de la jeunesse?

RR



soutien à la navette des plages mireval-vic- frontignan plage

 

L'an passé, à la demande des élus vicois et mirevalais, une navette des plages avait été mise en circulation par le service transport de l'agglomération du bassin de Thau. La société Carpostal, délégataire du service transport de Sète Agglopôle Méditerranée avait toutefois posé les conditions suivantes pour que celle -ci soit reconduite: les recettes devront couvrir à minima 20% des dépenses évaluées à 33 000 euros.
La fréquentation de cette navette n'a probablement pas répondu à ces conditions puisque sur juillet-août 876 passagers ont été dénombrés. Mais il faut savoir que l'an passé, ce service avait été mis en place tardivement avec peu de communication. En outre le circuit  ne desservait pas les centres -villages ni le camping Altéa et le quartier de la roubine, obligeant les personnes éloignées du parking relais à sortir leur voiture pour rejoindre celui-ci....

Le tarif a été également un frein à l'utilisation de ce bus des plages, notamment pour les familles. Le tarif est le même que les autres services de bus de l'agglo, soit 2,20 euros aller/retour en tarif plein, coût supplémentaire non négligeable dans le budget vacances pour une famille. L'utilisation de la carte 10 trajets permet de réduire le coût, encore faut-il connaître son existence et mettre en place des points de vente appropriés (campings, offices de tourismes). Même si nous avons toujours tendance à minimiser le coût de la voiture pourtant non négligeable, pour que l'utilisation d'une navette des plages soit optimisée, il faut que son prix soit attractif.
Malgré les défaillances de l'an passé, bon nombre d'usagers ont utilisé cette navette avec satisfaction, notamment ceux qui se trouvaient près du parking relais (camping clos fleuri) et les jeunes.

Que fera le service transports de l'agglo cette année pour cette navette? Le bilan d'un tel service ne doit-il être que financier ?

Nous devons prendre en compte le bénéfice en matière environnementale quand le nombre de voitures diminue au profit d'un bus sur le site protégé des Aresquiers ainsi que le bien-être procuré par un transport collectif pour se rendre à la plage sans stress. (Demandons aux anciens qui se souviennent de l'ambiance chaleureuse du petit train de Palavas!)
Plusieurs cités touristiques l'ont compris , mettant en place des navettes estivales gratuites (entre autres île d'Oléron, la Baule, Pornichet). Tout est question de volonté politique: à titre d'exemple, pour la ville de Sète,  les moyens ont été trouvés pour proposer un service gratuit de bateaux bus desservant le marché et le théâtre de la mer.

Face à ces interrogations concernant ce service de navette des plages Mireval-Vic la Gardiole-Frontignan plage, des citoyens, au titre de collectif de soutien à cette navette, ont pris l'initiative de faire circuler une pétition sur les communes de Mireval et Vic la Gardiole pour demander, non seulement le maintien mais aussi l'amélioration de ce service pour l'été 2018. Les signataires revendiquent un  tarif  revu à la baisse ou la gratuité ainsi qu'une modification du trajet permettant de desservir le centre village et le camping Altéa.

 Affaire à suivre........

 

                                                                                                                                                                   Propos recueillis par S.Vimont Rispoli

 

 

Démocratie locale: réunions par quartier.

Vendredi 30 mars, à Mireval, s'est tenue la réunion du quartier " les jardins de Mireval".
C'est la quatrième réunion, sur les cinq prévues. 
Ces réunions sont planifiées par l'équipe municipale, afin d'être à l'écoute des administrés: problèmes, revendications, projets. 
Une vingtaine de personnes avaient répondu présent, sur ce quartier.
Le Maire, en ouverture de réunion, a insisté sur le fait que cette concertation doit faire force de proposition, pour la gestion municipale, et a invité chacun à des prises d'initiatives nombreuses.
A l'ouverture de la discussion, de nombreux problèmes d'incivilités sont évoqués: vitesse des voitures, stationnements gênants, voiries, taillage des haies de clôture, enduits de clôture, dépôts intempestifs de déchets, crottes de chien...
Des problèmes d'éclairages publics sont notés: la mairie apporte des solutions en conformité avec la transition énergétique (ampoules à LED).
Certains problèmes, comme les décharges sauvages près de la Gare ne peuvent se résoudre qu'en concertation avec la mairie de Vic, et avec RFF.
Quand aux décharges sauvages sur la Gardiole, là c'est plus du ressort de l'Agglo, en concertation avec les autres communes et le service des forêts.
Une liste précise des points posant problème est dressée et des solutions sont mises en face.
Dans certains cas, la prise d'initiative collective peut être intéressante: gestion "collective"des îlots d'espaces verts.
D'autres, comme le stationnement intempestif des voitures doit être réglé par une prise de conscience de chacun: le parc automobile ne cessant d'augmenter, et il faut parfois savoir se garer "un peu plus loin" que devant sa porte, devant la boulangerie ou le marchand de tabac.
Des pistes sont envisagées pour progresser collectivement dans le respect du 30 km/h : signalisation, radars pédagogiques, passages piétons, pénalisation.
Sont évoqués également les problèmes liés à la desserte par les bus de l'Agglo (ligne 17) et est posée la question de la navette des plages.
On parle également de la "fête des voisins" et des repas partagés.

RR


Mireval, solidaire des naufragés des routes enneigées.

Ce mercredi 7 mars, à Mireval le Maire, Christophe Durand, a tenu à rassembler les acteurs de la solidarité spontanée qui s'est exprimée lors des épisodes neigeux de la semaine précédente.
Le dernier jour de février, dès 8 heures du matin, la neige a commencé a tomber.
Avant dix heures tous les bus étaient arrêtés.
Les routes étaient devenues impraticables.
L'épisode d'enneigement a duré deux jours, avant le retour à la normale.
C'est au cours de cet épisode que le préfet de l'Hérault a demandé à Monsieur le Maire de Mireval d'accueillir des naufragés de la route.
Ceux-ci, ayant abandonné leur véhicule autour de Montpellier, ont été acheminés par les pompiers, jusqu'à Mireval.
Là ils ont été pris en charge: accueil, repas, hébergement. Ils ont ainsi passé deux nuits dans notre commune.
Ils étaient onze, dont une famille avec deux jeunes enfants.
L'équipe municipale, les élus et les employés, les pompiers, les gendarmes et des bénévoles, ont été rudement sollicités ces deux jours.
En plus de cet accueil, il fallait aussi gérer les problèmes de Mireval enneigée: dégager certains accès, notamment le pont au dessus de la voie ferrée, en direction de Villeneuve lès Maguelone.
Tout cela avec le peu de moyen de déneigement dont dispose une petite structure comme notre commune.
Le Plan Communal de Sauvegarde a pu être activé (aide aux personnes âgées...)
A la fin, c'est beaucoup d'huile de coude et de bonne volonté qui ont été nécessaires.
Voilà pourquoi le Maire a voulu remercier solennellement tous les acteurs de cet élan de solidarité.
Cette solidarité qui à la fin crée de la solidarité par les liens qu'elle a permis de souder.
Notons que la maison Kouril, boucher-traiteur, a offert gracieusement les repas.

RR

regard sur le coran au cclm

 

Ce mardi 6 mars avait lieu au Centre Culturel Léo Malet une soirée hors programmation proposée par la Scène Nationale de Sète. Cette création de Michel André, directeur du théâtre de la cité à Marseille, et de Selman Reda comédien, aborde un sujet d'actualité: l'interprétation du Coran.
Des élèves du lycée Saint Joseph de Sète étaient largement présents dans la grande salle de Léo Malet, ce spectacle étant conçu pour être joué dans des établissements scolaires avec une visée pédagogique.

"Ne laisse personne te voler tes mots", joli titre pour ce spectacle qui invite chacun à faire son propre chemin pour comprendre le Coran datant du 7ième siècle, d'abord transmis par l'oralité, puis ensuite écrit.

Selman Reda, fort de son talent de conteur, nous raconte sa propre histoire ainsi que son cheminement intellectuel pour comprendre sa religion.
Il est né au Maroc, il arrive en France à l'âge de 4 ans avec sa famille. Il vit une enfance heureuse mais à l'adolescence, son père lui inculque les règles de la religion musulmane dont certaines présentent un caractère violent pour le petit franco-marocain qui ne comprend pas, entre autre, pourquoi il doit couper ses liens avec son copain non musulman. Fracture avec le père qui le rejette. Selman ne comprend pas qu'un Dieu puisse amener un père à mettre son fils dehors. Il trouvera des appuis pour s'en sortir, passera son bac, renouera ensuite avec sa famille. Mais surtout il voudra comprendre...il part dans une recherche à travers études et récits sur le Coran et l'histoire de la religion musulmane. Sa collaboration avec Rachid Benzine, islamologue réputé et enseignant à l'institut d'études politiques d'Aix en Provence, sera importante dans la création de ce spectacle.

Son spectacle, one-man- show chaleureux et captivant est une invitation au voyage dans l'Arabie du 7ième siècle. Les mirevalais se sont retrouvés dans la peau des bédouins luttant pour la survie de leurs tribus dans des conditions climatiques difficiles, ayant pour seuls biens leurs dromadaires, à une époque bien différente de la nôtre...
Le message est donc celui-ci : un texte quel qu''il soit, en l'occurrence le Coran, doit être replacé dans son contexte historique pour être compris, analysé, interprété. Comme le dit Rachid Benzine:

" Faute D'Histoire, on se raconte des histoires et ça finit par faire des histoires."

 

Jeunes et adultes présents pour débattre de ce sujet captivant

 

Ce voyage a donné lieu à un débat fructueux auquel les jeunes lycéens  présents ont largement participé. Ils ont montré leur désir de connaissance car le Coran est avant tout un objet de savoir, ils ont manifesté leur intérêt pour un sujet d'actualité: quels liens entre les dérives actuelles sous couvert de religion et ce texte produit il y a 14 siècles?
Le débat a également motivé les adultes, Selman Reda et Michel André ont apporté des réponses pertinentes aux nombreuses questions suscitées par ce spectacle.

"Ne laisse personne te voler tes mots" met chacun face à son intelligence et sa propre responsabilité. Un texte quel qu'il soit, est toujours réinterprété par les humains que nous sommes, chacun y projetant ce qu'il a en lui : ses propres désirs, sa sérénité ou sa violence...

Ce spectacle nous invite à ne pas stigmatiser un texte plutôt qu'un autre, une religion plutôt qu'une autre mais nous propose de toujours essayer de comprendre en re-contextualisant ; au delà du message culturel et du talent des artistes, c'est un appel à la tolérance.

Cette soirée mirevalaise était un peu une avant première. Ce spectacle a toutes les chances de se retrouver dans une future programmation de la Scène Nationale. A voir ou à revoir donc !

 

Sylvie Vimont Rispoli

 

 

Perturbations à la SNCF

La Mairie de Vic la Gardiole nous fait part de la communication de presse de la direction de la SNCF sur les perturbations liés au conflit en cours:

  • Début des mouvements de grève des le lundi 2 avril à 19 heures
  • fortes perturbations attendues le mardi 3 avril
  • une information continue sera disponible en ligne sur sncf.com et aussi sur l'appli SNCF, dès dimanche 1er à 17 heures

RR

Création d'entreprise: L'agglo Séte-Agglopole-méditerranée accueille une conférence sur la création d'entreprise à Vic la Gardiole, le 29 mars. (2)

Séte-Agglopole-Méditerranée accueille l'association locale Initiative-Thau, pour une conférence sur la création d'entreprise:

ce jeudi 29 mars à 9 heures, à l'hôtel de ville de Vic la Gardiole.


Initiative-Thau est la représentante locale d'Initiative-France.
C'est une association de bénévoles, avec de nombreux partenaires:

  • L'ADIE: micro-crédit pour créer sa boîte.
  • L'AIRDIE: représentant local de France-Active est expert en financement des entreprises.
  • La CCI de l'Hérault: la Chambre de Commerce et de l'Industrie.
  • La CMA de l'Hérault: la Chambre des Métiers et de l'Artisanat.
  • Le CREALEAD: coopérative d'entrepreneurs.
  • La BGE: écosystème de partenaires institutionnels, privés ou publics, dédiés  à l'entreprise, l'initiative, la création et la reprise.

La création d'entreprise est un gisement important d'emploi.
Initiative France a contribué à créer 28 000 emplois et en consolider 26 000, avec un taux de pérennité à 91% à trois ans.
En particulier elle s'attache à aider aussi ceux pour qui il est plus dur de créer sa propre entreprise: les femmes, les personnes âgées de moins de 30 ans ou de plus de 45.
Elle souhaite par son action contribuer à la création, à la reprise, à l'innovation, à l'initiative, à construire l'économie de demain, par la création d'emplois.

Une pré-inscription par mail est requise: voir le site d'Intitiative-Thau.

RR

antigone aujourd'hui ou le mythe revisité

 

 

Ce vendredi 9 mars, le lendemain de la journée du droit des femmes, la compagnie "Mr Jean et Mme Jeanne"  a présenté au public mirevalais une Antigone actuelle et surprenante.

Les deux acteurs metteurs en scène ont fait le choix du burlesque  pour interpréter la tragédie grecque ré-actualisée. C'est sur l'autoroute A68 que les deux frères Polynice et Etéocle s'entretuent, l'un dans un semi remorque, l'autre sur un skooter. Hassan Tess et Amélie Vignaux jouent tous les personnages avec un talent clownesque exceptionnel, ils se suffisent à eux-mêmes, pas de décor ni de jeu de lumière. Du spectacle vivant, intégrant tout ce qui se passe dans le public.

La tragédie de Sophocle ainsi revue, c'est à la fois déroutant et merveilleusement délirant. Néanmoins, la comédie et le jeu burlesque absolument époustouflant sont au service de la tragédie grecque, la portée universelle du mythe est sauvegardée. La ré-écriture à la sauce actuelle nous fait prendre conscience que, bien souvent aujourd'hui même la tragédie est banalisée ou déniée. Pour faire face à l'abus de pouvoir ou simplement exercer un contre pouvoir toujours nécessaire nous avons bien besoin de résistance, en somme de figures d'Antigone.

Le roi de Thèbes est le nouveau Président qui ne veut pas revenir sur la loi qu'il a lui seul édicté malgré les remous que suscite dans le peuple l'interdiction d'enterrer Polynice. Antigone, jeune femme rebelle, presque adolescente tient tête à son oncle Créon. Antigone sait qu'il existe une Loi qui dépasse la raison d'état invoquée par Créon: Loi divine ou éthique humaine. Opposition toujours d'actualité entre la figure du chef incarnant les petites lois humaines toujours à revoir et les autres. Opposition entre éthique et politique aussi. Créon ne résoudra pas cette tension dialectique et restera campé sur sa position malgré l'avertissement du devin Tirésias. Alors tout se terminera dans la pire tragédie, seule Ismène, la soeur bien aimée d'Antigone survivra. Le personnage d'Ismène est souvent oublié dans les diverses versions de la pièce. Ici , " Mr Jean et Mme  Jeanne" lui donne une place.
Ismène ne suivra pas sa soeur Antigone ; pour elle il faut respecter la loi du président, fut-elle injuste. Ismène aspire simplement à vivre tranquille, elle veut faire des gâteux au chocolat et avoir des enfants. Elle se retrouve seule, sans personne avec qui partager le gâteau au chocolat.

Peut-on se contenter de suivre son désir personnel sans voir et sans combattre les injustices parfois imposées par des lois humaines? Redonner une place à Ismène, n'est-ce pas montrer que le singulier s'articule toujours au collectif?

 

Des jeunes et des moins jeunes réunis pour échanger dans la convivialité

 

Le parti pris burlesque fait de" Antigone Couic Kapout" un spectacle drôle et chaleureux à la portée de tous sans nous faire oublier la portée du mythe aujourd'hui.  Ce spectacle conçu pour être joué dans des lieux divers, cafés, scènes ou en extérieur est à voir ou à revoir sans modération.

 

Sylvie Vimont Rispoli