13 premiers communiants à Montbazin

 Ce dimanche 13 jeunes croyants de la Paroisse du Bon Pasteur faisaient leur première communion en l’église de Montbazin qui pour l’occasion était très bien remplie.

Pour les catholiques, la première communion, c’est recevoir pour la première fois le corps du Christ sous forme d’hostie consacrée par le prêtre. La communion crée une relation personnelle au Christ en nourrissant de sa Parole et de sa vie.

En général, les enfants communient pour la première fois entre 8 et 10 ans mais l’on peut réaliser cette première communion à tout âge.

commP1040696

Arthur Cros, Lorys Debard-Canavate, Tom Ganuchaud, Emmélia Giraud, Lucie Marques, Stéphanie Morata, Steacy Morillas, Manon Pasqualini, Clothilde Proriol, Emilie Ruis, Ethan Santucci, Titouan Tabary et  Allan Willieme ont donc reçu l’hostie pour la première fois durant une belle messe concélébrée par le Père Bogdan Lesko et un prêtre, lié à un des premiers communiants. La ferveur et la joie animaient les enfants et leurs parents souvent entourés par leur famille « élargie ».

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/05/commP10407942.jpg

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations