Montbazin

Pamela BOUTHILLIER propose des cours de danse pour tous types de handicaps

adanse,kkkkimagesadansed-20131212-32ZP3MDanseuse et maman de petites filles en situation de handicap, Pamela BOUTHILLIER propose des cours de danse pour tous types de handicaps, cours pour adultes et enfants. 

 
Jeudi et dimanche, tous handicaps confondus, avec pour musicien Laurent, le violoncelle et les percussions africaines entraînent dans la danse tous ces corps qui ne demandent qu'à s'accepter et à être acceptés pour mieux s'épanouir....
 
 « Née dans un rêve d'enfant, celui de devenir danseuse professionnelle pour danser sur le toit du monde, je suis entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine. J'y grandis et j'y apprends la danse. ‘Corps parfaits’, discipline et rigueur rythment un quotidien empreint de joie artistique » se souvient Pamela Bouthillier. « Et puis un jour, c'est la confrontation de ce ‘corps parfait’ aux 'corps imparfaits' de mes 2 filles de par une maladie génétique rare qui rend malentendant et peut être aveugle».
 
adanseimagesg
 
 
Et Pamela Bouthillier a dû s’adapter, apprenant avec ses filles la langue des signes. Aussi, la danse, elle, a appris à sa fille aînée polyhandicapée puisqu'aussi hémiparésique, du fait d'une anoxie néonatale, à connaître ses bienfaits pour le corps, à savoir une meilleure coordination et un renforcement musculaire, entre autres. 
 
 

« Je partage notre histoire pour adapter des cours de danse aux familles concernées. L'occasion de libérer des émotions souvent violentes et d'adoucir la perception de cette différence. La rencontre entre personnes concernées permet la résilience, entre autres. La mairie de Montbazin a donné un sourire à 'Oublie pas de sourire' en faisant place au handicap en nous accordant le droit de ne plus être gauche avec nos corps dans la salle de danse de la maison des sports. » conclut Pamela Bouthillier.

Une cérémonie à Montbazin ce 5 décembre pour rendre hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie

       

amontbCapture

 

Le 5 décembre est une journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. C’est ainsi que cette journée donne lieu chaque année, à des cérémonies à Paris et sur l’ensemble du territoire.

Elle a été instaurée par le décret n° 2003-925 du 26 septembre 2003. Elle a donné lieu à une cérémonie d’hommage à Paris, le 5 décembre 2013, en présence du ministre délégué auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants, quai Branly, devant le Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

  A Montbazin, pour commémorer ce 5 décembre, une cérémonie avait lieu ce DIMANCHE face au monument aux morts dans le respect des règles sanitaires.amontbhjhjhj

En présence de plusieurs représentants des anciens-combattants dont ceux de l'UNC, avec Josian Ribes, Maire de Montbazin et de représentants de la Mairie, il fut fait lecture du discours de Monsieur le Président de l’UNC,  et du message de Geneviève Darrieussecq.

Entre mémoire et fraternité les messages  expriment le souhait que l’on n’oublie pas ceux qui sont morts pour défendre certaines valeurs qui font le ciment de la cohésion de notre pays, celles de la république? mais aussi : « 

Que nous n’oublions ni les souffrances des civils, ni les familles qui ont abandonné un pays qu’elles aimaient tant. Autant de drames familiaux, personnels et même intimes, notamment pour les rapatriés d’Algérie.

Ils sont le million de Français d’Algérie d’origine européenne, ce peuple mosaïque fait d’artisans, de commerçants, d’agriculteurs, d’enseignants, de militaires, de fonctionnaires et d’entrepreneurs, souvent de conditions modestes. Ils ont été arrachés à leurs racines après le 19 mars 1962. Certains ont été tués par des balles françaises le 26 mars rue d’Isly, d’autres ont été massacrés à Oran le 5 juillet 1962. Nombre d’entre eux ont été accueillis dans des conditions très précaires, rejetés ou stigmatisés, connaissant parfois le désarroi psychologique ou la misère sociale. Ces vérités doivent être énoncées, simplement, clairement. Sans les polémiques, les préjugés ou les non-dits qui enkystent les consciences et participent à l’affrontement des mémoires.amontbkoihihihijCapture

Ensemble, nous contribuons à transmettre, à expliquer ce passé douloureux, à reconnaitre les fautes qui ont été commises. Nous le faisons en partageant les mémoires individuelles, familiales et associatives, en développant le travail de recueil des témoignages, en incitant les témoignages croisés au sein des établissements scolaires. Ainsi, le 60ème anniversaire de l’année 1962 sera celui du dialogue et de l’apaisement entre les différentes mémoires de la guerre d’Algérie ».

L’intégralité du discours sur :http://lhistoireenrafale.lunion.fr/2021/12/05/journee-du-5-decembre-2021-le-message-de-la-ministre-deleguee-genevieve-darrieussecq/

Une minute de silence permettait le recueillement nécessaire. Après ces instants dédiés au souvenir et après avoir chanté la Marseillaise, les participants à la cérémonie ont déposé deux gerbes pour honorer toutes les victimes directes ou indirectes de cette guerre.amontb,nbjknkjCapture

Les travaux du moulin de Juffet se poursuivent.


 

Les travaux du moulin se poursuivent.
  Après le décroutage du parement extérieur et son colmatage, l'entreprise a procédé en novembre à la démolition de la dalle béton qui a longtemps servi de couverture à l'ouvrage.
     De belles surprises ont été au rendez-vous puisque, pour ceux qui en doutaient encore, la preuve que l'édifice était bien un moulin est apparue clairement.
  En effet, l'assise de rotation du mécanisme à été mise au jour et sa fonction ne laisse plus de doute. On peut maintenant admirer la qualité de l'ouvrage de couronnement que l'on retrouve après toutes ces années dans un état remarquable.

 

Et début décembre, après un gros travail de décroutage, purge et colmatage, la façade du moulin à reçu le corps de son nouvel enduit. On peut observer sur la corniche séparant la partie cylindrique de la partie tronconique, la mise en place des parefeuilles qui couvriront cet ouvrage périphérique.

DNB : très belle cérémonie au Collège Via Domitia ce 26 novembre

Ce vendredi 26 novembre  au collège Via Domitia, les collégiens ayant obtenu le DNB ou diplôme National du Brevet, en fin d’année scolaire 2020/2021 étaient conviés ainsi que leurs familles à une cérémonie de remise des diplômes du DNB. Ils étaient vraiment très nombreux. Ils étaient …une centaine d’élèves à pouvoir être présents sur les 165 admis aux épreuves du CFG (8) et du DNB (157) sur les 180 élèves de 3ème qui s’y sont présentés l’année dernière. Notons que deux élèves parmi eux (Léo BESSAUD et Axel BRUN) ont réussi aux deux examens

aaaadeco brevet IMG-20211129-WA0000

Comme le précisait  Stéphane Russo, Principal du collège et Amandine ROY, Principale Adjointe, ils peuvent être fiers car ils sont en plus la fierté de leurs parents mais aussi de tous les personnels de l’établissement parce que le taux de réussite DNB de la promotion 2021 s’élève à 89,7 % (soit le 3ème meilleur taux, sur les 8 dernières années, juste après les promos de l’année 2017 et 2019 respectivement à 93% et 90%). Ils ont aussi réussi dans un contexte sanitaire difficile et anxiogène.

[Taux de réussite DNB : Département (87,8 %) / Académie (87,2 %) / France + 5 DOM (88 %)]

Autre magnifique surprise, c’est le taux de mentions au DNB inégalé depuis 8 ans, s’élevant à 84,1 % (contre 75%), soit 132 élèves sur les 157 lauréats. Sur les 132 élèves ayant obtenu une mention, 37% (49 élèves) ont eu la mention TRES BIEN, 27% (36 élèves) la mention BIEN et 36% (47 élèves) la mention ASSEZ BIEN.

Stéphane Russo, aidé par la Principale-Adjointe avec des membres de l’équipe d’encadrement et des professeurs autour de lui ainsi que des membres du Conseil d’administration, accueillait les anciens collégiens, très heureux de se retrouver pour un événement bien structuré tout en restant simple mais bien sympathique, chacun des jeunes récipiendaires étant applaudi pour ses efforts. Car le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège.

 Il est équilibré entre évaluation du socle (contrôle continu) et épreuves finales.

Délivré par un jury, le brevet est un diplôme qui atteste les connaissances et compétences acquises en fin de collège. L’attribution du brevet ne conditionne pas l’accès à une classe supérieure en fin de troisième.

Deux éléments sont pris en compte pour l’attribution du brevet : la maîtrise de 8 compétences qui composent le socle commun, et les notes obtenues aux épreuves finales.

Tout d’abord, le contrôle continu a pour but d’évaluer ton niveau dans chacune des compétences suivantes :

  • Maîtrise de la langue française : compréhension et capacité à s’exprimer à l’écrit et à l’oral ;
  • Comprendre et utiliser une langue étrangère ou régionale pour s’exprimer ;
  • Comprendre les langages mathématiques, scientifiques et informatiques et savoir les utiliser ;
  • Maîtriser les langages artistiques et corporels ;
  • Savoir utiliser des outils et méthodes d’apprentissage ;
  • Formation de la personne et du citoyen ;
  • Les représentations du monde et l’activité humaine ;
  • Les systèmes techniques et les systèmes naturels.

Les évaluations réalisées durant l’année de 3e permettront à tes professeurs de déterminer les connaissances que tu auras acquises.

Pour cela, ils utiliseront un barème à points :

  • 50 points : très bonne maîtrise ;
  • 40 points : maîtrise satisfaisante ;
  • 25 points : maîtrise fragile ;
  • 10 points : maîtrise insuffisante.

Au total, le contrôle continu est notée sur 400 points.

Le brevet étant noté sur 800 points, il semble également important de souligner que le contrôle continu compte pour 50% de ta note finale ! Inutile de dire qu’il ne faut pas négliger cette partie : étudier régulièrement au cours de l’année peut t’apporter un avantage énorme pour le DNB.

Certains élèves réussissent même à obtenir leur brevet seulement avec leurs notes de contrôle continu !

Les épreuves finales du brevet

Tous les candidats, qu’ils soient scolaires ou individuels, devront passer des épreuves pour obtenir le brevet.

Les candidats scolaires

En fin d’année scolaire, ils doivent en effet passer 5 épreuves, dont une orale :

  • Français (100 points) : d’une durée de 3 heures, elle est composée de 3 parties ; une analyse de documents, une dictée et un exercice de rédaction ou réécriture ;
  • Maths (100 points) : l’épreuve dure 2 heures et se divise en plusieurs exercices, dont l’un basé sur le programme d’informatique ;
  • Sciences (50 points) : l’épreuve d’une heure est composée de 2 parties portant sur deux matières choisies entre la technologie, les SVT et la physique-chimie ;
  • Histoire-géographie et EMC (50 points) : elle dure 2 heures et comporte 3 exercices d’analyse de documents liés à chacune des disciplines ;
  • Épreuve orale de soutenance (100 points) :  il s’agit de présenter un projet en lien avec un thème étudié en histoire des arts, en enseignements pratiques inter-disciplinaires ou issu d’un parcours éducatif.
 Les candidats individuels doivent passer 5 épreuves écrites. 4 sont communes à tous les candidats (scolaires ou non) : français, mathématiques, sciences, histoire-géo et EMC). La durée et le barème de notation sont les mêmes.

La dernière épreuve, propre aux candidats individuels donc, est celle de langue vivante, elle est notée sur 100 points.

 L’attribution du brevet des collèges

Afin d’obtenir le DNB, les candidats scolaires doivent avoir un minimum de 400 points au total. En outre, pour ceux qui le passent en candidat libre, l’objectif à atteindre est de 200 points.

Pour viser une mention grâce aux épreuves finales :

  • Assez bien : à partir de 480 points ;
  • Bien : dès que tu obtiens un minimum de 560 points ;
  • Très bien : avec 640 points et plus.

Concernant les candidats libres, les scores sont respectivement de 240, 280 et 320.

 Mais ce vendredi la cérémonie se voulait donc Républicaine, comme le précisait Monsieur Russo, car elle marquait de la part de la Nation, la reconnaissance des efforts fournis par les collégiens pour obtenir le DNB qui marque aussi l’acquisition d’un certain niveau dans les apprentissages.

Monsieur le Principal précisait : « C’est un honneur de présider cette cérémonie, entourés d’élu.e.s de La République et de toute la communauté éducative du collège. Il y a dans la vie des jours heureux qui comptent, qu’il faut savourer et célébrer à leurs justes valeurs, comme ce jour de fierté, de bonheur qu’est la remise des diplômes.

Un jour particulier pour les élèves en premier lieu, pour leurs familles ensuite, pour les personnels du collège et ceux des écoles (enseignants, AED, CPE, AESH, ATC, personnel médico-sociaux )également, et enfin, pour tous celles et ceux qui ont contribué dans l’ombre à ce succès : les collectivités locales (le département, la commune) et les associations : FCPE et PNE-PNE, la coopérative du collège, l’Association Sportive) par l’accompagnement financier des projets développés qui ont été supports de vos oraux du brevet des collèges pour un grand nombre d’entre vous.

Toutes ces personnes, chacune de leur place, vous ont entourés, souvent ensemble et ont fait en sorte que vous soyez « bien dans vos baskets afin d’être bien dans vos têtes » pour aborder sereinement votre premier examen scolaire, d’autant plus que vous êtes la 1ère génération d’élèves à avoir présenté l’examen après deux années perturbées par des confinements, et par voie de conséquence, des cours en distanciel. »

En effet, cette cérémonie de remise de diplôme représente pour tous un moment infiniment joyeux car il marque la fin d’une période de la vie et également le début d’un nouveau parcours qui  transforme le jeune adolescent  jusqu’à devenir un jeune majeur.e.

Et Monsieur Russo rajoutait :

« Vous vous rendrez compte tout au long de votre vie personnelle et professionnelle que le collège où vous avez fait vos classes demeure une référence qui vous accompagne et d’où vous puiserez vos forces :

  • Ces forces se trouvent dans le souvenir de tel ou tel enseignement, de tel ou tel travail, qui vous auront demandé beaucoup d’engagement et dont vous réaliserez assez vite l’importance quand vous serez habiles et sereins dans l’exécution d’un travail qui vous sera demandé pour lequel vous avez été formé.

  • Ces forces vous les puiserez aussi, dans le souvenir de tous ceux qui ont accompagnés votre réussite : vos parents, les équipes enseignantes, d’éducation, d’orientation, administratifs et techniques, médico-sociaux et de la direction ; mais aussi vos camarades, ceux qui ont planché à vos côtés et qui vous entourent aujourd’hui.

La vie ne sera pas toujours facile car nous vivons dans un monde complexe et incertain. Le monde et notre pays traversent des crises qu’il nous faut surmonter collectivement.

Vous rencontrerez parfois des difficultés, des moments de doute, vous sentirez la fatigue et serez peut-être tentés par une certaine résignation. Dans ces moments-là, pensez à ce qui représente une force pour vous, pourquoi pas à ce moment actuel de fierté et de bonheur pour retrouver la confiance et relever tous les défis qui se présenteront à vous. »

« Vous pouvez toutes et tous vous applaudir car cela est le fruit de votre travail et de votre persévérance, de votre résilience. »

Le diplôme qui symbolise des atouts importants, en termes de connaissances et de compétences, pour la vie à venir, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, était remis aux récipiendaires.

Un premier diplôme et une cérémonie symbolique pour marquer la fin des années « Collège » et ouvrir la porte à d’autres acquisitions et apprentissages. Les représentants du Collège Via Domitia et les Elus présents des Mairies de Poussan, Montbazin, Gigean,  félicitaient les heureux diplômés qui étaient bien contents d’avoir ce DNB et, pour certains, peu importait si l’on avait obtenu une mention ou pas, le principal étant de tenir le diplôme dans ses mains.

 La distribution de ceux-ci avec des applaudissements à la clef permettait aux adolescents de vivre des moments intenses Une belle réussite soulignée encore par Monsieur le Principal qui rajoutait : « Encore toutes nos félicitations !!! »

 

bdnP1300577

 

samedi 11 décembre, conte du solstice d'hiver - goûter - atelier en famille, à Montbazin

aaaabbxxCapture

 

­

­

Réserver votre place !

Samedi 11 Décembre 2021 à 16h00

­

Salle des Colonnades, impasse des Colonnades, 34560 Montbazin

­

Venez partager un après-midi en famille :

  • conte du solstice d'hiver (dès 4 ans)
  • goûter de noël
  • atelier créatif en famille


Evénement organisé par l'association Les Zarzélés dans le cadre des “Montbazenscènes”, action soutenue par la mairie de Montbazin et la CAF de l'Hérault.

 

La jauge est limitée, merci de réserver votre place en nous contactant par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou téléphone 06.21.38.89.49.

­
­

Gratuit sur simple adhésion à l'association 5 euros par personne ou 10 euros pour toute une famille (valable toute l'année scolaire 2021/2022).

­
­

Soyez les bienvenus.

­
 
­

"Au cœur de l’hiver dans une cabane isolée, il y a Petite fille et sa mère. La Petite au désir obstiné, butte sur de rudes réalités : la nuit intense et les « non » répétés de sa maman. Il lui faudra se risquer dans la forêt pour faire revenir la clarté."…

 
­  
­
­
­
­
 
 
­
­

Conte du Solstice d'hiver par Anolis

 

Un Noël de rêve pour les enfants entre friandises et cadeaux

aaaabmoIMG_2541Les assistantes et assistants maternels de Montbazin ont offert aux enfants et leurs parents un très beau goûter de Noël à la salle Marcelin Albert.

Ce vendredi 26 novembre, la salle polyvalente de Montbazin recevait près de trente petits enfants émerveillés dans un décor particulièrement travaillé par les assistants maternels. Avec un spectacle de marionnettes créé par Katia Rougier, une des assistantes maternelles les étoiles ont scintillé dans les yeux des petits et des grands, d'autant qu'il était joué par Katia et son fils, Kylianaaaabmoreceived_1229629730881518

L’arrivée du Père Noël avec une hotte bien garnie a été pour les enfants un autre moment fort car il appelait chacun d'eux l'un après l'autre : et ce fut un joli livre pour chacun !

Un moment magique plein de tendresse avec des enfants heureux, tandis que la Mairie qui avait mis à disposition la salle, ainsi que les parents présents, étaient remerciés...aaaabmoreceived_636972210822400

Annonces paroissiales jusqu’au dimanche 12 décembre 2021

 

culteDSC_0051-2-1024x501ANNONCES du 30 novembre aù  12 décembre  2021

Tous les lundis

16 h 30 : Prière des mères à l’oratoire de POUSSAN

 

Durant l’Avent, la paroisse organise une collecte pour aider la Halte-Solidarité de MONTPELLIER :                                                                                                                                         Sous-vêtements, chaussettes, vestes et pulls pour Hommes ainsi que de pantalons (Pas en flanelle.) jeans et survêtements.

Duvets (pas des couvertures)

(un carton sera au fond de chaque église pour collecter vos dons)

 
Vendredi 3 décembre : 8h : messe chez les PSrs de MONTBAZIN

16 h : conférence d’Avent donnée par Jacques GLEYZES en l’église de VILLEVEYRAC : « Isaïe, prophète de l’AVENT

17 h : répétition de chants de Noël à l’oratoire de POUSSAN

18 h répétition de chants du dimanche au presbytère de POUSSAN

Samedi 4 décembre : 18 h : messe à MONTBAZIN ( Int : Juliette DAVID)

18 h : Concert de Noël en l’église de GIGEAN par l’Ensemble Vocal de MONTPELLIER (entrée libre)

Dimanche 5 décembre : 2ème dimanche de l’Avent

10 h 30 : messe à POUSSAN (int : Gisèle NATTA)

Mardi 7 décembre : 18 h Messe en l’église de GIGEAN (int : Roger et Henriette DARDEVET) suivie de l’Adoration du Saint Sacrement et possibilité du sacrement de réconciliation

Mercredi 8 décembre : Fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie                                               17 h 30 : messe à l’oratoire de POUSSAN suivie de l’Adoration du St Sacrement et possibilité du sacrement de réconciliation

Vendredi 10 décembre : 17 h : rencontre de l’Equipe d’Animation Pastorale chez Eliane P

17 h : chorale de chants de Noël avec Alain à l’oratoire de POUSSAN

20 h 30 : conférence d’Avent donnée par Jacques GLEYZE en l’église de MEZE :  » Isaïe prophète de l’Avent »

Samedi 11 décembre : 18 h : messe à MONTBAZIN(int : Pierre GOMINET

Dimanche 12 décembre : 9 h 45 catéchèse à GIGEAN pour les enfants du caté de MONTBAZIN-GIGEAN suivie à  10 h 30 : messe à GIGEAN (int : Joseph DESGFORGES)

EVOLUTION DE PROTOCOLE SANITAIRE :

LE MASQUE RESTE OBLIGATOIRE EN LIEU FERME

DISTANCIATION 1 mètre ENTRE CHAQUE PERSONNE

PAROISSE DU BON PASTEUR : ACCUEIL-SECRETARIAT : 5, rue de l’église POUSSAN Tel : 04.67.78.20.31 Permanences : MARDI- JEUDI de 9h30 à 11h30

Père Bogdan LESKO  email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

en cas d’obsèques ou d’urgence : 07.61.89.87.48 Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Site : www.paroisse-dubonpasteur.com

Magie de Noël à Montbazin

 Ce dimanche sur notre marché, déposez votre lettre au père Noël ! 
Les fées Montbazinoises ont fabriqué une boîte spéciale pour nos enfants. Expédition express garantie.
 
 
Aucune description de photo disponible.