Le festival des initiatives de la jeunesse d'Occitanie


La Région donne rendez-vous aux jeunes d'Occitanie lors du « Jour J », le festival des initiatives de la jeunesse d'Occitanie

Jeudi 17 mai, à partir de 10h - Arena de Montpellier

OCCICapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Kamel Chibli, vice-président en charge de l'Education, de la Jeunesse et du Sport, participeront au « Jour J » qui se déroulera pour la 1ère fois cette année à la Sud de France Arena de Montpellier. Avec cet évènement 100% dédié à la jeunesse, la Région Occitanie souhaite encourager la créativité des jeunes de toute la région et leur permettre d'exprimer leurs idées et leurs talents.

Organisé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Jour J est le plus grand rassemblement de la jeunesse d'Occitanie. Il réunira le temps d'une journée 5 000 participants pour plusieurs temps de rencontres, de débats et d'échanges autour d'un kaléidoscope d'activités : arts de la rue, théâtre, danse, musique, photographie, cinéma, multimédias, littérature, sport...

Ce festival unique sera l'occasion de présenter plus de 120 projets réalisés tout au long de l'année scolaire par des jeunes issus de toute la région. Parmi eux des lycéens ayant participé aux projets « Occit'avenir », créés et soutenus par la Région, des apprentis et des jeunes en service civique accompagnés par la Région.

« Parce que la jeunesse est pour moi une priorité, j'ai souhaité lui offrir à travers ce festival un espace d'expression et de liberté. Les projets présentés lors de cette journée témoigneront une fois encore de sa formidable capacité à inventer et penser l'avenir. C'est pour soutenir et encourager cette vitalité que nous avons engagé dès 2016 une nouvelle politique volontariste en direction de notre jeunesse. Car je suis convaincue que la réussite de notre région dépend de sa capacité à écouter, impliquer et faire confiance à ces jeunes qui démontrent chaque jour qu'ils sont des citoyens à part entière », a déclaré Carole Delga à quelques jours de l'évènement.  

Cette nouvelle manifestation proposera plusieurs espaces inédits avec notamment, une bibliothèque éphémère, un espace dédié à des siestes sonores, un centre de conférence et plusieurs villages thématiques mettant en avant des initiatives lycéennes dans tous les domaines. Des ateliers, activités, projections et représentations seront également proposées tout au long de la journée. 

 

A partir 17h30, la soirée de clôture se déroulera sur la grande scène de l'Arena en présence de Carole Delga. Un premier concert réunira plus de 400 lycéens autour d'une création originale intitulée « La Faute aux poètes » et constituée notamment  d'un chœur mixte, d'un orchestre symphonique et d'instruments traditionnels. VSO, un jeune groupe de rap nîmois, et la compagnie de danseurs toulousains Break in' House, partageront ensuite la scène pour le grand concert final du Jour J. 

Programme :

10h-17h : Activités en continu dans les différents espaces

17h30-20h30 : Soirée de clôture

17h30-18h30 : Concert de 400 lycéens avec l'interprétation d'une œuvre originale intitulée « La Faute aux poètes »

19h-20h30 : Concert du groupe nîmois VSO accompagné de la compagnie de danse toulousaine Break in' House.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations