Mobilités durables, ça bouge en Occitanie !

JPEG - 654.5 ko

Nos modes de vie nous conduisent à nous déplacer de plus en plus. Les conséquences sont lourdes puisqu’en Occitanie le secteur du transport est responsable de 40% des émissions globales de gaz à effet de serre [1].

Pour accompagner les habitants d’Occitanie vers une évolution de leurs modes de déplacements et devenir la première région à énergie positive, plusieurs actions ont ainsi été mises en place depuis 2018. L’éco-chèque mobilité en fait partie. Et c’est un succès, puisque cette aide a permis d’accompagner près de 300 bénéficiaires dans l’acquisition d’une voiture électrique ou hybride et plus de 1 600 pour un vélo à assistance électrique.

En 2020, l’éco-chèque mobilité est donc reconduit et même étendu aux collectivités qui souhaitent convertir leur parc de véhicules. Pour les encourager dans cette transition, elles pourront bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 20 000 € pour une collectivité et 40 000 € pour un Parc Naturel Régional.
   Sortir de la routine auto, boulot, dodo

Bon à savoir

1 voiture c’est 10 à 12% du budget des ménages mais 95% de son temps en stationnement.

75% des déplacements automobiles réalisés en semaine se font sans passager.

1 trajet sur 2 en voiture fait moins de 3 km. [2]

Nous passons beaucoup de temps dans les transports et 70% des trajets domicile-travail se font en voiture et seul [3]. Pour y remédier, quatre expérimentations de covoiturage vont être menées en 2020.

Et pour promouvoir les déplacements en vélo, un Bonus Forfait Mobilité Durable va être lancé [4]. De ce fait, les salariés d’Occitanie bénéficieront d’une aide allant jusqu’à 240 € pour l’achat d’un vélo et 400 € pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Cette aide peut s’ajouter aux 400 € remboursés par l’employeur prévus par la Loi d’Orientation des Mobilités. Ainsi, un vélo à assistance électrique de 1 000 € coûtera 200 € à un salarié non imposable ! Et pour simplifier l’utilisation du vélo avec des aménagements dédiés et de qualité, la Région met en place un Schéma régional d’infrastructures cyclables.

Cap sur les énergies alternatives

Limiter les émissions de gaz à effet de serre et le réchauffement climatique. Voilà le bénéfice des énergies propres comme l’hydrogène et le bioGNV dont la Région soutient le développement. Avec le plan hydrogène vert, elle accompagne les collectivités et les entreprises dans l’acquisition de plus de 900 véhicules roulant à l’hydrogène.  Par ailleurs, la Région favorise la conversion au bio GNV dans les transports en commun. Ainsi, plusieurs lignes ont été ciblées dans l’Aveyron et sur l’axe Castres-Toulouse. Et plusieurs stations de distribution ouvriront prochainement, une à Millau en septembre 2020 et deux dans le Tarn en septembre 2021. Avec près de 700 autocars de lignes régulières, l’objectif est d’atteindre d’ici fin 2021 un taux de conversion aux énergies alternatives de 10%.

La Région soutient aussi vos idées !

JPEG - 1.3 MoAutoriser l’accès aux lignes de transport scolaire à d’autres usagers. C’est l’idée d’une citoyenne lozérienne, déposée sur laregioncitoyenne.fr, qui souhaite ainsi limiter le recours à la voiture et créer du lien intergénérationnel. À partir de février 2020, vous serez appelé à soutenir cette proposition. Si elle retient 10 000 soutiens, une votation d’initiative citoyenne sera organisée de mai à juillet 2020.
 

La fidélité des usagers du TER indemnisée !

En Occitanie, ce sont deux mois d’abonnement qui seront remboursés aux usagers fidèles du TER, déclare Carole Delga

Suite aux mouvements sociaux, la Région a obtenu de la SNCF le remboursement de tous les abonnements du mois de décembre. Et en Occitanie nous allons plus loin ! Cette année encore les pénalités prévues dans la convention liant la Région et la SNCF vont être reversées aux usagers fidèles.
 

En savoir plus sur les modalités de remboursement.

En savoir plus