Occitanie

L’Occitanie, toujours pionnière pour les énergies renouvelables

Sur le plateau cerdan a été célébré ce lundi les 50 ans du four solaire d’Odeillo. Volontaire pour devenir la première Région d’Europe à énergie positive, la Région Occitanie soutient les chercheurs, entreprises et territoires engagés dans les énergies renouvelables et la transition énergétique.

Le four solaire d'Odeillo fait partie de l'aventure de la recherche française
Le four solaire d’Odeillo fait partie de l’aventure de la recherche française
Crédits : Laurent Boutonnet - Région Occitanie

L’Occitanie peut revendiquer une place « pionnière » des énergies renouvelables en France. Depuis 50 ans, le grand four solaire d’Odeillo imaginé par les chercheurs du laboratoire PROMES (PROcédés, Matériaux et Energie Solaire) près de Font-Romeu - où l’ensoleillement est exceptionnel - positionne le CNRS comme un leader mondial de la recherche sur la conversion de l’énergie solaire concentrée et les matériaux à très haute température. La Cerdagne est le berceau de l’énergie solaire, avec la centrale solaire Thémis à Targasonne, développée à la fin des années 70 et le four solaire de Mont Louis (construit en 1949, ce fut le premier au monde). Un double anniversaire a même été célébré, puisque la présidente de la Région a participé avec le président du CNRS aux 80 ans de cet organisme de recherche de pointe, présent avec deux délégations en Occitanie.
 
 

Au cœur de l’Occitanie, le four solaire d’Odeillo fait partie de l’aventure de la recherche française, dans la grande histoire du Cnrs, souligne Carole Delga. La démarche ‘Région à Energie Positive’ doit s’appuyer sur des innovations de rupture. Soutenir la recherche et l’enseignement supérieur, c’est soutenir notre avenir et les emplois de demain. La trajectoire adopté par la Région Occitanie pour devenir la première Région à Energie Positive d’Europe (REPOS) d’ici à 2050 implique de multiplier par 3 la production d’énergies renouvelables. Pour y contribuer, la Région a lancé l’accélération de la transition énergétique, en appuyant les recherches sur la mobilité du futur, le développement de l’éolien flottant, la formation de nouvelles compétences, en soutenant la recherche et l’innovation. Elle a déployé ses aides et appels à projets pour diffuser les énergies renouvelables sur les territoires et dans les bâtiments.

Elle a par exemple versé près de 99 000 € pour la chaufferie bois du nouvel espace de balnéothérapie et bien-être Angleo, inauguré ce lundi 15 juillet aux Angles, lancé un nouvel appel à projets sur les « Energies renouvelables coopératives et citoyennes » et adopté tout récemment le Plan régional pour le développement de l’hydrogène vert, doté de 150 M€.

La production d’énergies renouvelables en forte croissance en Occitanie
2018 a été une année record : la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables (éolien solaire, hydraulique, biomasse…) a progressé de 35% en Occitanie. Elle couvre désormais près de la moitié de la consommation annuelle d’électricité (47,7%) régionale.
Source : Réseau de Transport Electricité (RTE) bilan publié en avril 2019

En savoir plus

L’Occitanie, première région pour le bio !

Avec plus de 9 400 exploitations engagées en bio fin 2018, et près de 507 000 hectares certifiés bio ou en conversion - soit plus du quart des surfaces bio françaises -, la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1re région française en agriculture biologique. Un mouvement auquel la Région apporte un soutien sans faille.

JPEG - 192.7 ko

Cette année encore, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1ère région française en agriculture biologique et la 4ème région européenne dans le secteur. Elle compte plus de 9 400 exploitations engagées en bio et près de 507 000 hectares certifiées bio ou en conversion sur son territoire. La Région détient ainsi plus du quart des surfaces bio françaises. Sur son territoire, la part des terres agricoles réservées au bio augmente chaque année (34% d’augmentation en 2015 et plus de 23% en 2016).
 

L’accompagnement à la filière bio

Avec une augmentation de 40% de la consommation de produits bio au plan national, la Région a décidé de poursuivre et d’amplifier son soutien à ce mouvement, qui contribue à préserver la santé et les milieux. Pour développer la filière bio et accompagner les producteurs, elle a mis en place le plan BiO. Parmi les actions identifiées : la formation et le partage des savoirs, l’installation et la conversion des terres en bio ou encore ce qu’on appelle « le rayonnement des produits bio » c’est-à-dire la publicité autour de ces produits pour favoriser leur distribution. Les exploitations bio bénéficient d’une majoration de 10 % des aides « classiques » accordées par la Région aux agriculteurs.
La Région a également décidé de pérenniser pour 2019 et 2020, l’aide au maintien (MAB) en agriculture bio que l’État a supprimée ainsi que l’aide à la conversion.
 

Du bio et du local dans les cantines sans surcoût pour les familles

La Région a mis en place un dispositif pour valoriser des produits locaux et bio dans les restaurants scolaires des lycées. Dans ce cadre, elle a lancé un appel à candidature auprès des établissements désireux de s’engager activement dans la démarche. Plus d’un tiers des lycées d’Occitanie Pyrénées-Méditerranée a répondu favorablement. Ces établissements proposent depuis la rentrée dernière davantage de produits de ce type, sans augmentation du prix des repas pour les familles. La Région prend en effet en charge le surcoût éventuel de la mesure. La restauration scolaire représente un formidable potentiel de débouchés pour les producteurs locaux et bio.

VACANCES en Méditerranée La mer en Occitanie

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie. Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.

Voir les ports et stations balnéaires

PLAGES

Criques et sable fin 

Sur la côte vermeille, au contact de l’Espagne, des criques aux eaux turquoise vous attendent : le Porteil, Bernardi, Terrimbo, l’anse de Paulilles,… En toile de fond ? Le cap Béar et les Pyrénées. Ensuite ? Du sable fin : de la plage sauvage du Racou à Argelès-sur-Mer, jusqu’aux dunes de l’Espiguette, en passant par La Franqui, l’une des plus belles plages de France. Ourlée de vignes, la côte d’améthyste vous offre un décor de cinéma, avec en points d’orgue les falaises du cap Leucate, le Mont Saint-Clair et Sète, puis les falaises de lave du Cap d’Agde
 

 

Argelès-sur-Mer
Argelès-sur-Mer

STATIONS BALNÉAIRES

Choisissez votre style

Parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Adge.

 

Infos pratiques

Le label Pavillon Bleu, c’est la garantie d’une bonne qualité de l’eau de baignade. L’Occitanie arrive à la 1ère place pour le nombre de plages labellisées, et à la 2ème place pour les ports de plaisance.

En savoir plus

 

Kitesurf sur les plages de l'Hérault
Kitesurf sur les plages de l'Hérault

LOISIRS NAUTIQUES

Après la plage, encore des plaisirs

Retrouvez en Occitanie les meilleurs spots français de funboard, windsurf et kitesurf. Testez aussi le char à voile sur la plage de La Franqui, le paddle sur l’étang de Sigean, le kayak de mer et le jet ski. Plongez dans le parc naturel marin du Golfe du Lion, au large de Banyuls-sur-Mer. Randonnez sur le sentier du littoral, pédalez dans le Parc naturel régional de la Narbonnaise. Galopez en Camargue, et swinguez sur les golfs de la Grande-Motte et de Saint Cyprien !

 

Vaut le détour

Détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-Mer, La Grande-Motte, Port-Camargue, Saint-Cyprien, Canet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France. 

 

Aigues-Mortes en Camargue
Aigues-Mortes en Camargue

NATURE ET ENVIRONNEMENT

Des sites préservés et authentiques

Protégé, le milieu marin et lagunaire d’Occitanie regorge de biodiversité ! Visitez une manade en Camargue gardoise au milieu des taureaux, chevaux et flamants roses. Contemplez les oiseaux migrateurs dans le Parc naturel régional de la Narbonnaise, ou la réserve naturelle régionale du Scamandre. Admirez le panorama sur le massif du Canigó depuis le site des Dosses (Le Barcarès). Partez en bateau pour observer les dauphins au large de Canet-en- Roussillon. Emotion garantie !

 

Le saviez-vous ?

 Les "baraquettes" : c’est le joli nom local pour désigner les clubs de plage souvent luxueux et les paillottes qui s’égrènent au long du littoral, où l’on va prendre un verre en regardant la mer.

 

Pêcheur d'Argelès-sur-Mer
Pêcheur d'Argelès-sur-Mer

LES PAYSANS DE LA MER

Des traditions et un art de vivre 

Huîtres et moules de Méditerranée :sur le littoral d’Occitanie, les hommes cultivent des perles gastronomiques. Incontournable : la balade en bateau sur l’étang de Thau, avec visite de mas ostréicole. Rencontrez également les pêcheurs au lamparo à Port-Vendres. Visitez le belvédère de la criée du Grau d’Agde, une conserverie d’anchois à Collioure, les salins qui forment des montagnes roses à Aigues-Mortes et sur l’île Saint-Martin (Gruissan). Inoubliables : les spécialités sétoises comme la tielle, la macaronade et les encornets farcis.

PLUS DE SORTIES EN MER

 

Tourisme : cap sur l’Occitanie et sur l'Hérault

L’accueil fait partie de l’ADN de l’Occitanie, terre de convivialité et de partage. Le tourisme est un secteur majeur que la Région entend développer plus encore en préservant l’authenticité du patrimoine régional. Avec à la clé des créations d’emplois sur tous les territoires.

Notre région vous ouvre les bras

https://www.laregion.fr/Tourisme-cap-sur-l-Occitanie

L’Occitanie, ce sont treize départements et autant de chances de trouver le programme ou le lieu parfait pour l’été. Découvrez, ci-dessous, les quelques destinations que nous avons décidé de mettre en avant pour vous. Un seul mot d’ordre : profiter.

Mer, plages, montagne, patrimoine historique et bons produits, voilà qui résume l’Hérault. De Montpellier au pic Saint-Loup et de Sète au parc du Haut-Languedoc, c’est les yeux grands ouverts que l’on apprécie ce surprenant territoire.

Sortie nautique au lac de Salagou

Au fil de l’eau. À la base nautique du Salagou, dans le joli cadre de la baie des Vailhès, accompagnés d’un guide, une sortie de deux heures nous emmène sur les flots à la découverte de l’histoire et de l’environnement du lac. À deux en kayak ou debout sur son paddle (longue planche), on profite de l’étendue des lieux, des beaux paysages à la terre rouge et des 750 hectares du lac, plongés dans une nature préservée.

Tarif : 19 € ; sur réservation.
Plus d’infos : 06-52-71-01-61 et base-nautique-salagou.com


Sur les traces d’"Alice et la fontaine magique" à Béziers

C’est parti ! Le long du canal du Midi, sur le site des 9 écluses de Fonseranes, la chasse au trésor est lancée. En famille, carte à la main, on parcourt le site à la recherche de la fontaine magique dans une ambiance mélangeant l’« Alice au pays des merveilles » de Tim Burton et l’histoire du canal et de son concepteur Pierre-Paul Riquet. Compter 50mn.

Tarif : Accès libre. 3€ le kit d’enquête à retirer à la Maison du Site. À partir de 5 ans.
Plus d’infos : 04-99-41-36-36 et beziers-in-mediterranee.com


A la rencontre des tortues à la Grande-Motte

Lâcher prise. Depuis 2014, La Grande-Motte possède un centre dédié à la réacclimatation des tortues blessées de Méditerranée. Cet espace en milieu naturel les suit et prend soin d’elles avant de les relâcher en pleine mer. Tous les vendredis et dimanches, le site se visite accompagné de spécialistes ou le temps d’un atelier afin de mieux comprendre cet animal et son rôle. Compter 1h30

Tarif : 7 € ; à partir de 6 ans. Sur réservation.
Plus d’infos : 04-67-56-42-00 et lagrandemotte.com


Atelier Maxime de Simone : l’art de l’orfèvrerie

Maxime de Simone s’inspire des voyages, de la Préhistoire et de l’Antiquité pour créer ses bijoux uniques. Il sculpte le bronze, fond l’argent et marie ces métaux avec précision pour concevoir de légères boucles d’oreilles, des bagues et bracelets esthétiques et modernes. Artiste dans l’âme, son talent s’exprime également par la sculpture et la conception d’émaux d’art.

En savoir plus

Incontournables Grands Sites Occitanie / Sud de France

  • Agde-Pézenas
  • Canal du Midi – Béziers
  • Cirque de Navacelles - Lodève - Pays Viganais
  • Gorges de l’Hérault
  • La Grande Motte
  • Sète

Le positionnement de l’Occitanie. L’Occitalité

Pour faire de l’Occitanie une marque de destination, un nouveau concept a été déterminé : l’Occitalité.

Découvrez les valeurs clés de ce positionnement qui doit  lui permettre de devenir une destination touristique de référence au niveau européen.

 

L’Occitalité, concept unique inspiré du territoire, c’est l’hospitalité à la mode Occitanie. Une hospitalité enrichissante tant pour l’accueilli que pour l’accueillant. Une hospitalité née d’un tourisme porteur de sens et d’équilibre. Un concept qui entraîne, fédère et se décline dans tous les territoires de la région, et dans tous les lieux qui reçoivent visiteurs et vacanciers.

Pour vous permettre de vous référer à l'Occitalité dans votre communication, le CRT met à votre disposition le code de marque de la destination Occitanie Sud de France :

Téléchargez le guide "Occitalité mode d'emploi"

Un concept unique et différenciateur

Fondement de la marque de destination, le positionnement se doit d’être le plus près possible des attentes de nos clientèles prioritaires et le plus loin possible par rapport à nos concurrents. A la fois singulier et en phase avec les consommateurs, l’occitalité positionne l’Occitanie comme la marque de destination qui incarne le mieux :

  • L’hospitalité, le sourire.
  • La rencontre avec les autres, l’échange, le partage.
  • Le temps qui passe plus lentement et permet de se ressourcer.
  • Le tourisme du sens, et des sens également.
  • Le Sud qui fait du bien et permet de se retrouver soi-même.

Ces valeurs clés s’appuient sur des faits intrinsèques à l’Occitanie, des atouts concurrentiels qu’elle est seule à pouvoir offrir. Par exemple :

  • La chaleur, la convivialité et le sens de la fête de ses habitants ; avec leur caractère entier et vrai, leur art de vivre unique.
  • Ses 250 produits sous labels de qualité, ses innombrables festivals, ses événements, son art vivant, ses artisans et ses artistes.
  • Ses parcs naturels et ses montagnes, ses plages et ses lacs, sa biodiversité remarquable, des habitants qui aiment et respectent leur environnement, …
Parce qu’on ne trouvera pas un positionnement géo-touristique partagé, nous proposons un positionnement qui traduise notre ambition collective : l’occitalité

Des digues sûres et durables pour protéger les riverains des crues du Rhône

Inaugurée ce jeudi 4 juillet, la nouvelle digue sécurisée du Rhône entre Beaucaire et Fourques, dans le Gard, a été cofinancée par la Région Occitanie. Mené par le Symadrem, ce chantier s’inscrit dans le vaste « Plan Rhône » de prévention et protection contre les inondations, sur lequel la Région se mobilise fortement.

Digue entre Beaucaire et Fourques (30)
Digue entre Beaucaire et Fourques (30)

Deux ans. C’est le temps qui aura été nécessaire pour renforcer 13 kilomètres de digues entre Beaucaire et Fourques dans le Gard. Situé sur la rive droite du Rhône, ce chantier, inauguré le jeudi 4 juillet, est une opération emblématique du « Plan Rhône », vaste programme engagé par l’État et plusieurs Régions à partir de 2007.

Ces travaux sur les digues du Rhône sont essentiels pour préserver des crues les 45 000 riverains, 65 000 en été rappelle la présidente de Région Carole Delga.

En décembre 2003, une crue centennale avait en effet ouvert plusieurs brèches dans les digues historiques jalonnant le Rhône. Résultat : plus de 700 M€ de dommages dans le delta du Rhône, 350 M€ dans la plaine de Beaucaire et la Camargue gardoise. Élaboré pour protéger la population contre les inondations sans entraver le développement des territoires, le « Plan Rhône » est mené par l’opérateur de gestion des digues du Rhône Symadrem [1]. « Des opérations qui constituent aussi une référence mondiale du savoir-faire en matière de construction d’ouvrage de protection contre les crues », souligne encore Carole Delga.Entièrement démontée, la digue entre Beaucaire et Fourques a été reconstruite avec des fondations ancrées en profondeur. Un câble informatique et des palpeurs enterrés, reliés au siège du Symadrem, permettront de la surveiller en permanence. Elle permet de contenir une crue centennale. Au-delà, un tronçon de 5 km recouvert d’enrochement bétonné permet l’évacuation de l’eau en cas de surverse (débordement). L’eau se déversera en faible quantité de part et d’autre de la digue pour éviter une rupture, même en cas d’inondation millénale. Enfin, la zone impactée sera uniquement agricole et des mesures vont réduire la vulnérabilité des entreprises agricoles.

Globalement, le Symadrem porte un programme de sécurisation de 400 M€, dont la moitié sera réalisée à la fin 2020. Côté Occitanie, il reste à renforcer les digues du Petit Rhône à l’aval de Fourques, sur 34 km. Lancés au plus tard au printemps 2022 selon le Symadrem, ces travaux permettront de protéger la Petite Camargue, zone touristique et économique majeure, contre une crue d’occurrence. La Région Occitanie financera cette nouvelle phase de travaux, de 65 M€ pour la rive droite, à hauteur de 20 M€.
En savoir plus

En Occitanie, on fête la Saint Pierre et les pêcheurs

 
Cette tradition honore la mémoire de tous les disparus en mer
Dans une ambiance festive, participez à des animations, des sérénades et des commémorations 

Plusieurs rendez-vous prévus :
Gruissan (11) : le 28 et 29 juin
Valras (34) : le 28/30 juin
Port Vendres (66) : le 29 et 30 juin
Mèze (34) : le 30 juin
Sète (34) : le 4/8 juillet


_
Le programme à ville-gruissan.fr/fete-des-pecheurs-a-gruissan-la-saint-pie…
Le programme à beziers-in-mediterranee.com/…/fete-de-la-saint-pierre-25325…
Le programme de PortVendres  le-journal-catalan.com/fete-de-la-saint-pierre-port-vend…/…/
Le programme à Mèze  ville-meze.fr/la-saint-pierre-fete-des-pecheurs-2019/
Le programme à Sète  tourisme-sete.com/fete-de-la-saint-pierre-a-sete-sete.html

Une feuille de route commune pour le développement des Cévennes

Ville d'Alès dans le Gard © Laurent Boutonnet - Région Occitanie
Ville d’Alès dans le Gard © Laurent Boutonnet - Région Occitanie

À l’office de tourisme d’Alès, porte d’entrée du Grand Site Occitanie/Sud de France - Cévennes, un totem a été dévoilé ce mercredi 3 juillet par la présidente de Région. Les Cévennes, réputées « belles et rebelles » pour leurs paysages somptueux et leurs traditions, font partie de la collection de 40 Grands Sites touristiques mise en place par la Région. Dans la foulée, Carole Delga a signé à l’Atome d’Alès le Contrat territorial qui engage la Région et ses partenaires - Alès Agglomération, Département du Gard, syndicat mixte du Pays des Cévennes et communauté de communes de Cèze Cévennes - de 2018 à 2021 sur une « feuille de route » commune. Celle-ci se focalise sur les sujets prioritaires : l’emploi, l’activité économique, la croissance verte, la qualité de vie et les services de proximité.

Signature du contrat territorial Pays Cévennes-Département du Gard-Région Occitanie
L’action territoriale est une priorité de la Région, qui a un vrai projet collectif, partagé par les territoires, relève Carole Delga. Une région forte, c’est avant tout une région de territoires connectés, aménagés et équipés, proposant des services publics accessibles et de proximité.

Depuis 2018, le Contrat territorial alésien a déjà ciblé 12 opérations pour 14,5 M€ d’investissements en Cévennes, comme la requalification de la station thermale des Fumades, le soutien au Pôle National Cirque Occitanie ou l’aménagement du centre de Branoux-les-Taillades. La Région noue ce type de contrats avec les métropoles, agglomérations, Pays, parcs naturels régionaux et Pôles d’équilibre rural et territorial. En Occitanie, 53 Contrats territoriaux - sur 56 possibles - ont déjà été approuvés, tel celui de la métropole toulousaine mardi 2 juillet. En parallèle, la politique régionale Bourgs-Centres dynamise les petites villes : 3 communes cévenoles (Saint-Ambroix, Barjac et Molières-sur-Cèze) sont déjà engagées et 5 autres sont volontaires.

La Région se mobilise fortement pour les projets du Gard : elle a investi plus de 750 M€ entre 2016 et 2018 dans ce département, dont 95 M€ sur le bassin alésien. Elle engage en particulier 45 M€ pour le futur lycée de Sommières et 20 M€ pour le déploiement du Très Haut Débit par le conseil départemental. Par ailleurs, 30 M€ d’aides directes ont été votées pour 261 entreprises gardoises sur la même période.
En savoir plus

Un partenariat pour doper la dynamique de la métropole toulousaine

La Région et Toulouse Métropole ont signé ce mardi 2 juillet un contrat-cadre pour booster la qualité de vie, l’attractivité et le développement du territoire, parmi les plus dynamiques de France. A l’échelle de l’Occitanie, 53 « Contrats territoriaux » ont été approuvés par la Région avec les métropoles, les agglomérations et les territoires ruraux et de montagne.

JPEG - 1.5 Mo

C’est à l’Hôtel de Région à Toulouse qu’a été signé ce 2 juillet le contrat territorial engageant jusqu’en 2021 la Région et Toulouse Métropole (730 000 habitants) sur des sujets majeurs d’aménagement du territoire, d’économie et d’emploi. De quoi accélérer la dynamique toulousaine, qui détient le record national de création d’emplois et de croissance de la population (elle reçoit 10 000 habitants de plus par an). Objectifs communs : conforter le pôle universitaire, renforcer l’excellence scientifique et l’innovation, agir pour une métropole solidaire et son rayonnement international. Le contrat favorisera la mobilité durable et la transition écologique et énergétique, tout comme la formation et l’emploi, le « produire et consommer local ». La politique de la ville, le tourisme, la culture et le sport en bénéficieront aussi…

Ce contrat-cadre se décline en programmes annuels, listant des projets et leurs financements : les 78 déjà identifiés impliquent 527 M€ d’investissements, dont 101 M€ apportés par la Région et 189 M€ par Toulouse Métropole. La Région pilote en particulier la reconstruction de l’École d’Architecture, le grand projet de recherche, de soins et innovation en santé « Inspire » sur l’Oncopole, la Cité des start-up, les Maisons de l’Orientation ou l’École Régionale du Numérique.