Occitanie

Comprendre et s’engager pour la démarche Région à énergie positive

 

Devenir la première région d’Europe à énergie positive dès 2050 est plus qu’une ambition, c’est un projet
pour la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, afin d’améliorer la qualité de vie, créer de l’activité et de l’emploi, et donner toute sa place à l’initiative citoyenne.

La Région, en sa qualité de chef de file, souhaite accompagner les territoires et les citoyens, pour les rendre acteurs de la transition énergétique.

Devenir une Région à Énergie Positive nécessite de :

  • réduire nos consommations d’énergie au maximum par la sobriété et l’efficacité énergétiques
  • couvrir 100 % de nos consommations par la production d’énergies renouvelables locales.

 
 

Le chemin à parcourir pour être une Région à énergie positive en 2050

Ensemble, divisons par 2 nos consommations d’énergie

Diagramme : Le chemin à parcourir pour être une Région à énergie positive en 2050Qu’est-ce qu’un gigawatt heure ?
1 GWh = 1 gigawatt-heure = 1 million de KWh
1 kWh est une unité de mesure de l’énergie qui correspond à la consommation d’un appareil électrique de mille Watts pendant une heure.
À titre indicatif, un ménage de 3 personnes habitant dans une maison de 70 m², consomme annuellement 1 500 kWh, hors chauffage électrique.

En réduisant les consommations d’énergie liées aux transports

JPEG - 43.3 ko

En réduisant les consommations d’énergie liées aux bâtiments

JPEG - 35.3 ko

En réduisant les consommations d’énergie dans l’industrie et l’agriculture

JPEG - 43.2 ko

Ensemble multiplions par 3 notre production d’énergies renouvelables

JPEG - 85.3 ko

Nos ressources naturelles en Occitanie constituent un atout considérable qui nous permettra de couvrir 100 % de nos consommations par la production d’énergies renouvelables locales

 

 

Le Journal de ma Région - Décembre / Janvier 2019

Éditions Départementalisées

Comment la Région vous aide au quotidien

Se loger, se déplacer, se former, s’épanouir…Dans ce nouveau numéro du journal de la Région, on vous présente tout ce que la Région fait pour augmenter le pouvoir d’achat de chacun d’entre nous au quotidien.

PNG - 1.1 Mo

Ce numéro est aussi celui du vote du budget de l’année prochaine. Encore une fois, la Région parvient à augmenter la part qu’elle consacrera en 2019 à l’investissement : + 5,3%. Depuis la création de la Région en 2016, l’Occitanie est celle qui investit le plus en France : 214 euros par habitant en 2019. Une performance rendue possible grâce à une maîtrise des dépenses de fonctionnement qui n’augmentent que de 1 %, malgré une baisse des dotations de l’Etat qui atteint 270 millions d’euros depuis trois ans.

Le dossier de ce numéro est consacré à l’alimentation. Suite à une concertation inédite en France qui a rassemblé environ 100 000 personnes en 2018, la Région vient tout juste d’adopter son Pacte pour une alimentation durable. Lutter contre les emballages, limiter les pesticides, favoriser les produits locaux et de qualité tout en garantissant un prix juste pour le consommateur et le producteur… La Région s’attaque au problème qui nous concerne tous et propose des actions concrètes.

En vrac dans le reste des pages : comment rester au chaud avec des produits fabriqués dans la Région, l’inauguration du CEA Tech à Toulouse et du pôle chimie Balard à Montpellier, deux nouvelles structures qui mettent l’innovation au cœur du développement économique de la Région.

Bonne lecture

Télécharger l’édition départementalisée du Journal de ma Région

Pour télécharger l’édition départementalisée du Journal de la Région cliquez sur le département de votre choix.

https://www.laregion.fr/Le-Journal-de-ma-Region-Decembre-Janvier-2019-Editions

800 M€ à l'horizon 2025 pour les montagnes d'Occitanie

Réunie sous la présidence de Carole Delga ce jeudi 20 décembre à Montpellier, l'Assemblée plénière de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a adopté le plan régional dédié aux territoires de montagne. Fruit d'une concertation conduite dans le cadre du Parlement de la Montagne par Aurélie Maillols, vice-présidente de la Région, le plan « Montagnes d'Occitanie 2025, Terres de vie », porté conjointement avec l'Etat, formalise l'ambition de la Région pour accompagner et soutenir le développement des territoires de massif.Chien, Montagne, Mombarone, Nuages

 Le plan régional « Montagnes d'Occitanie, Terres de vie » s'articule autour de 4 enjeux identifiés lors de la concertation : une montagne attractive, une montagne multi-usages,  une montagne ouverte et une montagne innovante, en articulation avec la préoccupation transversale de la transition écologique et énergétique. Décliné en 8 axes stratégiques et 40 mesures opérationnelles, il permettra d'accompagner plus de 800 M€ d'investissements spécifiquement dédiés aux territoires de montagne sur la période 2018-2025, financés en partenariat par la Région, l'Etat, la Caisse des dépôts, l'Europe, les Conseils départementaux et l'ensemble des collectivités.

 Revenant sur la concertation et les grands enjeux du développement des zones de montagne, la présidente de Région a détaillé les principaux axes du plan régional :

 « Dès le début de mon mandat j'ai souhaité miser sur les territoires, leurs richesses, leur dynamisme et leur potentiel pour enrichir notre projet régional. La République des Territoires que je défends et que je promeus, ici en Occitanie, se doit d'engager l'ensemble des forces vives de notre région dans une dynamique collective. Le Parlement de la Montagne, et aujourd'hui ce plan régional issu d'une concertation de terrain, s'inscrivent dans cette volonté d'un nouveau dialogue entre la Région et les territoires.

Notre plan d'actions propose une vision du développement basée sur le territoire, sur ses ressources et sur ses habitants. Ce sera un modèle favorisant les initiatives locales, la capacité d'innovation des montagnards par leur connaissance du territoire. Elaboré de manière concertée avec les acteurs de terrain, l'Etat et les collectivités locales, il permettra de révéler et fédérer les énergies pour imaginer collectivement, la montagne de demain » a notamment déclaré Carole Delga.

 

Axes d'intervention et exemples d'actions du plan régional « Montagnes d'Occitanie, terres de vie » :

-          Une montagne fière de sa culture, accueillante et inclusive :

Exemple d'actions : bonification des aides régionales en zone de montagne en matière de création ou de réhabilitation de logements communaux à vocation sociale ou encore de création de maisons et centres de santé ; expérimentations d'équipements de médecine préventive itinérants...

-          Une montagne qui éduque, forme et emploie :

Exemple d'actions : soutien aux sites d'équilibre pour l'accès aux filières d'enseignement supérieur dans les territoires, ouverture de formations, projets pédagogiques innovants ; approche intégrée de l'emploi et de la formation professionnelle avec la prise en compte de l'ensemble des composantes de l'emploi saisonnier et de la pluri-activité.

-          Une montagne qui produit :

Exemple d'actions : bonification du contrat « Transmission-Reprise » en zone de massif ; structuration et redynamisation des filières pierre, bois...

-          Une montagne qui protège et valorise les ressources :

Exemple d'actions : en lien avec la stratégie « Région à énergie positive », renforcement de l'intégration des projets d'énergies renouvelables dans les projets de territoires, véritables leviers de développement.

-          Une montagne qui encourage la mobilité et ses connexions :

Exemple d'actions : maintenir et renouveler les infrastructures ferroviaires ; expérimentation de nouvelles énergies dans le ferroviaire (train hydrogène) ; développement de plateformes de covoiturage et autopartage locales ; soutien aux initiatives et expérimentations publiques et privées favorisant l'itinérance pour l'amélioration de l'accès à la téléphonie mobile.

-          Une montagne qui conforte son potentiel et son attractivité touristiques :

Exemple d'actions : développement de l'ingénierie technique et financière en s'appuyant sur le fonds régional dédié à l'investissement touristique ; création de produits et circuits saisonniers permettant de favoriser le maillage entre les sites touristiques sur toutes les saisons.

-          Une montagne qui rayonne, ouverte au monde :

Exemple d'actions : organisation d'une fête de la montagne ; développement de filières sportives autour de nouvelles disciplines (VTT descente, ski freestyle, snow-kite, airboard...).

-          Une montagne qui s'appuie sur ses territoires pour l'innovation :

Exemple d'actions : Encourager et soutenir les expérimentations pour imaginer des solutions innovantes dans les territoires.

 Un plan stratégique inédit et concerté

 

Instance de concertation unique en France, le Parlement de la Montagne, installé par la Région en janvier 2018, rassemble et fédère les forces vives des territoires de massif. Avec plus de 50% du territoire situé en zone de montagne, représentant 20% de la population, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a décidé d'engager avec les élus et acteurs locaux, les citoyens, les représentants associatifs et professionnels, une dynamique collective visant à imaginer la montagne de demain. A la fois instance force de proposition, catalyseur de projets et caisse de résonance, le Parlement de la Montagne compte à ce jour plus de 620 membres, réunis sous forme de sessions plénières ou d'ateliers thématiques.

 Cette première année était notamment consacrée à la consultation portant sur la définition du plan Montagne. Ainsi, la Région a pu s'appuyer sur les contributions et propositions formulées par les participants lors des réunions des groupes projets ou via la plateforme numérique dédiée.

 Elaboré conjointement par la Région et l'Etat, ce plan a également fait l'objet d'une concertation approfondie avec les partenaires institutionnels, Départements, collectivités, Caisse des Dépôts et Ceser.

Il a par ailleurs été enrichi des travaux d'une équipe de recherche pluridisciplinaire coordonnée par l'Université Toulouse - Jean Jaurès en réseau avec l'ensemble des universités compétentes en la matière.

 Cette dynamique de concertation et de construction collective sera pérennisée tout au long de la mise en œuvre du plan.

 

La région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, une terre de métiers d’art

La région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée redessine les contours de deux anciens territoires pour devenir la région la plus attractive. Elle se compose de 13 départements, d’un patrimoine exceptionnel et d’atouts touristiques et culturels indéniables.

La région Occitanie /Pyrénées-Méditerranée est le creuset de savoir-faire rares, et d’excellence profondément ancrés sur leurs territoires et tournés vers l’avenir.

Avec plus de 4000 professionnels des métiers d’art, la région offre une palette de savoir-faire liés au travail du cuir, du textile, du bois et de l’ameublement, de la coutellerie, de la faïence et la céramique, du verre, la tradition du grenat, de la bijouterie, de la lutherie, …

Verre, Peinture, Art, Dessin, Rosa

Près de 90 entreprises du territoire régional sont labélisées EPV (Entreprises du Patrimoine Vivant).  

Particuliers, amateurs d’art ou professionnels, ce site vous invite à découvrir les métiers d’art de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Ce site a été créé par la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat Occitanie/Pyrénées-Méditerranée dans l’optique de valoriser les métiers d’art régionaux.

Les métiers d'art fondent l’un des socles essentiels du patrimoine immatériel culturel français. Ils représentent plus de 38 000 entreprises, employant près de 100 000 personnes avec un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros en 2006 et un chiffre d’affaires total à l’export de 637 000 000 euros. A ce titre, ils constituent un pôle important de l'économie française, (Source INMA).
 

Les Métiers d'Art sont l'héritage de savoir-faire précieusement élaborés au fil des siècles. Ils offrent une palette de plus de 281 métiers répartis en 16 domaines. Un métier d’art peut être défini par l’association de trois critères :
 

- Il met en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière.
- Il produit des objets uniques ou des petites séries qui présentent un caractère artistique.
- Le professionnel maîtrise son métier dans sa globalité.
 

Les professionnels des métiers d’art sont d’abord des hommes et des femmes de passion. Ils peuvent travailler pour la conservation et la restauration du patrimoine. Ils peuvent aussi œuvrer dans le domaine de la création en lien avec les particuliers, les décorateurs ou les designers ou dans le domaine de la tradition. Métiers d’hier et d’aujourd’hui, les métiers d’art sont surtout des métiers d'avenir. Ils éveillent sans cesse de nouvelles passions et vocations. (Source : INMA)
 


En savoir plus sur les métiers d'art :

Métiers d'art en occitanie / Pyrénées-Méditérannée : http://www.metiersdart-occitanie.com/artjobs.php?dom=14

Institut National des Métiers d'Art

Assemblée plénière de la Région Occitanie

Assemblée plénière : la Région Occitanie adopte un plan d'actions en faveur de la mobilité, de l'environnement et du pouvoir d'achat

La Commission permanente de la Région réunit 51 élus sous la houlette de la présidente Carole Delga.


La mobilité individuelle et collective constitue un véritable défi que la Région Occitanie avait anticipé dès l'arrivée de Carole Delga, présidente de la Région en 2016, en lançant les Etats Généraux du Rail et de l'Intermodalité. 86% des Français jugent aujourd'hui que les difficultés à se déplacer constituent un frein à l'emploi.

Dans le même temps, la transition énergétique nécessaire ne peut s'effectuer que grâce à des mesures d'accompagnement pour préserver le pouvoir d'achat, notamment des foyers les plus modestes.

 

« J'ai souhaité, très rapidement, que la Région Occitanie propose une offre de transports complète, s'engage dans une transition énergétique concrète, et  développe des mesures en faveur du pouvoir d'achat pour permettre à toutes et tous d'intégrer cette dynamique de Région à énergie positive », rappelle Carole Delga.

 

En 2018, la Région Occitanie a adopté une nouvelle gamme tarifaire pour encourager les habitants à utiliser les trains régionaux, leur permettant ainsi de bénéficier :

-          d'une prise en charge de 75% du prix du billet par la Région,

-          d'une baisse d'un tiers du prix de l'abonnement pour les moins de 26 ans,

-          de l'extension de la gratuité pour les publics en difficulté,

-          de la généralisation des billets à 1€ sur l'ensemble du territoire,

-          de 2,5 millions de billets petits prix,

-          de 11% de trains supplémentaires d'ici 2020 et 37 000 places supplémentaires par jour.

 

Par ailleurs, la Région, dorénavant compétente en matière de transports scolaires, a également choisi de plafonner à 90€ dès 2018, la participation des familles, tout en se fixant comme objectif d'arriver à la gratuité sur tout le territoire.

 

En 2019, Carole Delga souhaite intensifier l'effort régional par la mise en œuvre de mesures nouvelles :

-          Création d'un éco-chèque mobilité (basé sur la même grille de revenus que l'éco-chèque logement déjà existant) qui concernera 1,3 millions de foyers les plus modestes de la Région, avec :

  • une aide minimum de 1 000€ pour l'acquisition de véhicules d'occasion électriques ou hybrides, complétant l'exonération de frais de carte grise déjà mise en place et s'ajoutant à la prime de l'Etat. A noter, 1 200 bornes publiques de recharge existent déjà sur le territoire,
  • une aide minimum de 100€ pour l'achat d'un vélo à assistance électrique, s'ajoutant à celle prévue par l'Etat,
  • une étude en vue de créer une aide à la conversion des véhicules essence au GNV, afin d'apporter des solutions aux déplacements les plus longs,

-          Prime de fidélité au train : la Région reversera aux abonnés annuels du train régional, une partie des pénalités dues par la SNCF (environ 400 000€) lorsqu'elle ne respecte pas ses engagements (ponctualité, qualité),

-          Incitation au covoiturage pour les voyages domicile-travail : aide à la création d'aires et incitation financière en faveur des dispositifs de mise en relation des usagers. La Région mobilise 2 M€ sur ce dispositif, 25 M€ étant déjà fléchés dans le Plan PEM (pôles d'échanges multimodaux) depuis 2018,

-          Accompagnement des plans de mobilité en entreprises et dans les collectivités, destinés à réduire les déplacements liés au travail : études, chartes de déplacements, télétravail, horaires décalés, etc., autant d'actions qui bénéficieront d'une aide de 500 000€ de la Région,

-          Création d'un Plan Vélo : développement d'aménagements cyclables, stationnements sécurisés dans les gares, projets de vélo routes, voies vertes et pistes cyclables,

-          Maintien de l'exonération des frais de carte grise pour les véhicules propres et de la taxe sur les permis de conduire.

Le développement des tiers-lieux grâce aux certificats d'économies d'énergie

La Région Occitanie, EDF et Relais d'entreprises, s'engagent pour le développement des tiers-lieux grâce aux certificats d'économies d'énergie

 

À l'occasion du forum des énergies renouvelables EnerGaïa, organisé les 11 et 12 décembre au Parc des expositions de Montpellier, la Région Occitanie via son Agence régionale Energie Climat Occitanie (AREC), annonce son soutien au dispositif des certificats d'économies d'énergie. Portée conjointement avec EDF et Relais d'Entreprises, cette démarche encourage la pratique du télétravail en récompensant les économies de kilomètres de transport réalisées, et favorise un développement économique des territoires moins énergivore.

 EDFCapture

EDF délivre des certificats d'économies d'énergie grâce au télétravail

En France, le télétravail connaît un fort développement et répond à une attente croissante de salariés souhaitant dissocier vie personnelle et vie professionnelle. De nouveaux lieux dédiés au télétravail, comme les espaces de co-working, font leur apparition : ce sont les « tiers-lieux ».

 En juin dernier, EDF et Relais d'Entreprises ont signé un partenariat qui encourage le télétravail grâce aux certificats d'économie d'énergie et récompense les kilomètres économisés par les télétravailleurs utilisateurs de tiers-lieux. Dans le cadre de son engagement en faveur d'une plus grande efficacité énergétique et du dispositif des certificats d'économies d'énergie « CEE », EDF recommande à ses clients de s'orienter vers des solutions permettant de réaliser des économies d'énergie.

« Dans notre région Occitanie, aussi grande que l'Irlande, ce partenariat entre EDF, Relais d'entreprises et la Région coche tout à la fois : les objectifs d'économies d'énergie, de réduction de CO2, et l'équilibre urbain/rural », explique Gilles Capy, Délégué Régional EDF en Occitanie.

 L'Agence Régionale Energie Climat Occitanie (AREC), créée pour accélérer la transition énergétique en Occitanie, notamment via la mise en œuvre du scénario REPOS (Région à Energie Positive), a souhaité apporter son soutien financier à ce dispositif qui favorise la réduction d'émissions de gaz à effet de serre via la réduction des temps de transport.

 Ces trois partenaires ont décidé d'inscrire leur démarche dans le cadre d'une convention permettant la promotion et la réalisation d'opérations spécifiques de Maitrise de la Demande d'Energie (« MDE ») dans le cadre du dispositif national des Certificats d'Economies d'Energie (CEE). Ils s'engagent ainsi à valoriser 1 millions de kms non parcourus en Occitanie par les télétravailleurs utilisateurs de tiers-lieux.

 « L'économie d'énergie passe par la création de dispositifs novateurs mais également par une prise de conscience collective. Le développement des tiers-lieux répond à ces deux enjeux à la fois. C'est pour relever ce défi environnemental, mais également de mobilité et d'attractivité économique et d'aménagement du territoire, que la Région Occitanie s'engage aujourd'hui à travers ce partenariat. C'est également dans cet esprit que la Région a lancé un appel à projet intitulé « labellisation tiers lieux Occitanie », qui favorise le développement d'espaces de travail novateurs en Occitanie », a déclaré Carole Delga.

 Les « tiers-lieux », ces nouveaux espaces de télétravail qui font économiser de l'énergie

Relais d'Entreprises est le premier réseau national français d'immobilier de travail situé en milieu périurbain et rural. Le concept développé par Relais d'Entreprises réside dans une offre de bureaux individuels meublés, connectés à internet haut débit et localisés au plus près de l'habitat de télétravailleurs. Cette offre permet à des salariés, entreprises, ou collectivités territoriales, de pratiquer le télétravail en dissociant vie privée et vie professionnelle. Ainsi, ces nouveaux espaces de travail permettent à la fois de gagner en qualité de vie, en pouvoir d'achat, en efficacité, en gain de temps, et contribuent à la réalisation d'économies de carburant en réduisant les distances parcourues.

 Le partenariat entre EDF et Relais d'Entreprises vise à accélérer la promotion et le développement de ces espaces de télétravail en rémunérant les bénéficiaires - entreprises ou collectivités employeurs - à hauteur des économies d'énergie réalisées. Les mesures seront réalisées par EDF qui s'engage à valoriser à la fin de l'année l'ensemble de ces économies en kWh cumac avec l'objectif d'atteindre 20 GWh cumac chaque année.

 

1 Les Chiffres du télétravail, Etude du cabinet de conseil RH Kronos 2017

2 Les certificats d'économie d'énergie (CEE) sont délivrés sur la base d'une mesure exprimée en Kilowattheures cumac, pour kWh cumulés et actualisés.

 Une rencontre lors du forum des énergies renouvelables, EnerGaïa

 Soutenu par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Forum des énergies EnerGaïa accompagne depuis plus de 10 ans la filière des énergies renouvelables. Organisé les 11 et 12 décembre au Parc des Expositions de Montpellier, le forum est cette année placée sous le Haut Patronage du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire ainsi que de la Commission Européenne. Il a également bénéficié de la labélisation COP21, COP22, COP23  et COP24.

 Intégrant un cycle de conférences et de tables rondes abordant les nouveaux enjeux du marché, des conventions d'affaires, avec l'organisation de plus de 150 rendez-vous B to B ciblés, le Forum EnerGaïa conforte son positionnement de rendez-vous majeur des professionnels de la filière des énergies renouvelables.

 L'Agence régionale Energie Climat Occitanie (AREC), l'accélérateur de la Transition énergétique en Occitanie

Levier incontournable de la trajectoire Région à énergie positive de la Région Occitanie, l'AREC propose à l'ensemble des acteurs des territoires une offre complète et intégrée pour accélérer et concrétiser les projets de Transition énergétique. Tiers de confiance pour les Territoires : neutre, objective et indépendante, l'Agence vise à favoriser l'appropriation des projets de transition énergétique en Occitanie.

Elle accompagne les territoires dans leurs projets de transition énergétique, elle soutient les porteurs de projets  et les innovations en investissant à leurs côtés pour accélérer leurs développements. L'Agence proposera prochainement un service public intégré de la Rénovation Énergétique.

Elle a comme principe de fonctionnement et d'intervention la subsidiarité. Et en tant qu'investisseur d'intérêt général, son objectif est de créer de la valeur pour les territoires.

 A propos de la Région Occitanie

La Région Occitanie s'est fixée comme objectif de devenir à l'horizon 2050 la première Région à Energie Positive d'Europe. Plus de 100 experts ont été mobilisés afin d'établir une trajectoire ambitieuse et réaliste qui prévoit à terme une réduction de 40 % de la consommation d'énergie et la multiplication par 3 de la production d'énergies renouvelables (scénario REPOS). En tant que chef de file dans les domaines de l'énergie, de l'air et du climat, la Région accompagne les territoires et les citoyens, pour les rendre acteurs de la transition énergétique et se tient également aux côtés des particuliers et des entreprises dans leurs projets énergétiques. En 2018, plus 31 M€ ont ainsi été mobilisés pour la transition énergétique.

 A propos d'EDF

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l'ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d'énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l'hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d'énergies et de services à environ 35,1 millions de clients, dont 26.5 millions en France. Il a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires consolidé de 70 milliards d'euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

 A propos d'EDF en Occitanie

En Occitanie, où plus de 9 200 collaborateurs vivent et travaillent, EDF produit une énergie décarbonée à plus de 97% grâce à la production Nucléaire de la Centrale de Golfech, grâce à EDF Hydraulique Sud-Ouest, qui détient l'un des 1er parcs hydrauliques de France, grâce au savoir-faire des filiales EDF Energies Nouvelles en termes d'éolien, de solaire ou encore de solutions d'autoconsommation, grâce aux compétences de TIRU et DALKIA BIOGAZ dans le domaine des déchets, de la biomasse et de de l'économie circulaire, grâce aussi aux services portés par les filiales DALKIA et CITELUM en matière de services énergétiques aux industriels, collectivités territoriales et aux clients.

 A propos de Relais d'Entreprises

Relais d'Entreprises est le premier réseau national français d'immobilier de travail situé en milieu périurbain et rural. Il développe et anime un réseau de gestionnaires de tiers-lieux de télétravail pour les salariés d'entreprises et de collectivités territoriales. Relais d'Entreprises permet de réduire les distances parcourues entre le domicile des salariés / agents publics et leurs lieux de travail, engendrant des économies d'énergie sur le carburant consommé par ces derniers.

 

Carole Delga à Emmanuel Macron pour une République agile et efficace au service des citoyens

Carole Delga à Emmanuel Macron : « j'ai des propositions concrètes à vous faire pour une République agile et efficace au service des citoyens »

 portuiyiyoCapture

Un an après avoir tiré la sonnette d'alarme sur les relations entre l'Etat et les collectivités, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, revient sur l'allocution présidentielle de lundi dernier et sollicite dans un courrier adressé ce jour une audience auprès d'Emmanuel Macron.

Elle y écrit notamment : « j'ai noté avec attention que vous aviez largement évoqué la nécessité de « revoir l'organisation de l'Etat trop centralisée depuis des décennies ». Comme vous, je partage cette idée « que les bonnes solutions émergeront aussi du terrain ». C'est à ce titre que je sollicite une audience pour évoquer ensemble cette République agile et efficace, capable de répondre aux attentes quotidiennes des Français et de préparer l'avenir.  

J'ai en effet des propositions concrètes sur la croissance et l'emploi, la transition énergétique et la construction d'infrastructures indispensables pour résorber la fracture territoriale, qui seront profitables, je le crois et les acteurs économiques également, non seulement à notre région, mais à notre pays. Je veux évoquer avec vous, dans le cadre d'un échange franc et constructif, la question du ferroviaire et celle de l'éolien flottant. 

Sur le premier sujet, vous le savez, la Région Occitanie en a fait une de ses priorités avec la volonté de régénérer six lignes de trains du quotidien et la création de deux lignes LGV, Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan. J'ai acté pour ce faire un financement conséquent de ces opérations. Des blocages existent, tant du côté de SNCF Réseau que du ministère de l'Economie et des Finances, autour de ces projets, pourtant indispensables pour la croissance et le devenir de l'Occitanie. 

Le second sujet nécessite de poser les bases du développement de cette filière d'avenir que constitue l'éolien flottant pour notre pays. Afin d'accueillir deux fermes pilotes, la Région Occitanie a décidé d'investir 250 millions d'euros à Port-la-Nouvelle, mais les récentes annonces autour de la PPE inquiètent grandement les entreprises du secteur et les collectivités locales en Méditerranée. 

Avant de conclure : « A partir de ces deux exemples concrets, il y a là matière, j'en suis persuadée, à imaginer une collaboration positive entre l'Etat et la Région pour avancer et poser des actes forts qui seront appréhendés à leur juste valeur par nos concitoyens »

 

Région : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault

Commission permanente :

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a réuni vendredi 7 décembre à Montpellier, les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire.

La Commission permanente de la Région réunit 51 élus sous la houlette de la présidente Carole Delga.

 

Zoom sur les principaux projets (liste non exhaustive) du territoire héraultais, bénéficiant du soutien de la Région.

 

ECONOMIE ET RECHERCHE

 

Le dispositif « Contrat Export » accompagne sur 24 mois un programme de développement export mis en œuvre par les TPE/PME du territoire. Exemples de projets soutenus par la Région :

-          100 000€ pour BEAR SAS (Montpellier),

-          100 000€ pour Capteur Technologique Electronique et Systèmes Société Captels (Saint-Mathieu-de-Tréviers),

-          100 000€ pour DUO INDUSTRIE (Lansargues),

-          100 000€ pour ECOMNEWS (Montpellier),

-          100 000€ pour SIM&CURE (Grabels),

-          100 000€ pour YELLOWSCAN (Montferrier-sur-Lez),

-          94 200€ pour INNERSHIP (Montpellier).

 

Dans le cadre du dispositif « Contrat Innovation », la Région attribue une aide de près de 97 000€ à l'AVION JAUNE (MONTFERRIER-SUR-LEZ) pour le développement d'un système polyvalent d'acquisition et de traitement d'image et 70 000€ à SERVICESYOU (Montpellier) pour l'analyse et cartographie des échanges plain-text de la plateforme ChallengeMe. Grâce au « Contrat Occitanie Attractive », la Région débloque 1 M€ pour la  création et l'implantation du centre d'appel OWNR à Montpellier.

 

Le dispositif « START'OC PROcess » a pour objectif de soutenir les startups dans la phase d'amorçage, ainsi 50 000€ ont été attribués respectivement à BIMER SERVICES (Montpellier), LKSPATIALIST (Montpellier), MASMARTHOME (Montpellier), PICKEOS (Montpellier), PRIZLE (Beaulieu), REVINAX (Montpellier), CIRSEA (Castelnau-le-Lez), IOTEROP (Montpellier), PANJEE (Montpellier), VIRTUALIS (Pérols), WELIOT (Montpellier) pour leur lancement commercial, ainsi que 45 000€ à MOONYCAT ENTERTAINMENT (Montpellier) et 31 000€ à FLEXIFRET (Montpellier). 

 

La Région soutient les entreprises de l'ESS et attribue ainsi 80 000€ à l'association Re'N'Art, pour la création d'un lieu coopératif et culturel, en circuit court, autour d'une ressourcerie, d'un bistrot-potager, et d'ateliers pédagogiques. 48 000€ sont également mobilisés pour EcoMatelas, afin de réaliser une étude de faisabilité pour la création d'une unité de réemploi de matelas.

 Le « Contrat Transmission-Reprise » (83 000€ votés pour l'Hérault) permet par ailleurs la reprise d'un commerce multi-services et restauration à Ceilhes-et-Rocozels, ainsi que Jean-Luc Nautisme à Sète.

 Le « Contrat de développement et d'innovation touristiques » permet de flécher 65 000€ pour la modernisation de l'Hôtel de la Paix à Lodève. Par ailleurs, 470 000€ sont également votés pour la rénovation de l'espace aquatique du Grand Bleu à la Grande-Motte.

 Dans le cadre de l'Appel à projets « READYNOV », plusieurs projets issus du département de l'Hérault ont été retenus, à savoir :

-          Pera-Pellenc SA (Florensac) pour le projet STARWINE : subvention de 180 000€,

-          Les Serres du Lodevois (Lodève) pour le projet IPOMEE D'OC : subvention de 177 200€,

-          AGV DISCOVERY (Montpellier) pour un projet lié aux cancers colorectaux : subvention de 176 000€,

-          PHOST'IN (Montpellier) et SAS RD NEPHROLOGIE (Montpellier) pour un projet autour de la glycolysation et la fibrose rénale : subvention respectivement de 149 000€ et 144 500€,

-          SAS INEOSURF (Grabels) pour le projet Magnesia : subvention de 124 300€,

-          Predict Services SAS (Castelnau-le-Lez) pour le projet Viségéo : subvention de 98 500€.

 Enfin, une subvention de 15 000€ a été votée en faveur de CREALEAD (Montpellier), et Sydel Pays Cœur d'Hérault (Saint-André-de-Sangonis), labellisés Tiers Lieux Occitanie.

 En matière de Recherche, le dispositif « PRIME » (prime aux recherches innovantes menées avec les entreprises), permet d'attribuer 1,76 M€ à l'Université de Montpellier pour le projet « PRIME@MUSE II » et 123 500€ au CIRAD pour le projet « Suds Occitanie Monde 2 ».

 Par ailleurs, le projet « SUN FAIR » - installation d'un accélérateur linéaire avec IRM embarqué à l'Institut du Cancer de Montpellier - bénéficie d'une aide de 1,05 M€.

 AGRICULTURE

 Le « PASS Elevage » accompagne les petits projets essentiels au développement des exploitations d'élevage. Dans ce cadre, 9 000€ ont été votés pour l'Hérault. Exemples d'investissements soutenus :

-          atelier volailles maigres à Saint-André-de-Bueges,

-          atelier bovins viande à Lattes.

 

Par ailleurs, dans le cadre du Plan Bi'O, Sudvinbio (Lattes) reçoit 11 300€ pour la réalisation d'actions d'expérimentation en Agriculture Biologique.

 Dans la filière élevage, la Région attribue une aide de 158 000€ à la SAS Domaine de Portes pour son projet d'investissement dans du matériel et de l'équipement de conditionnement. Dans la filière viticulture, elle soutient à hauteur de 303 200€ la SCA Les Vignerons du Pays d'Ensérune pour la centralisation et la rationalisation de leur outil de production. Dans la filière fruits et légumes, la Région accompagne la SCA COFRUID'OC à hauteur de 94 200€ pour la modernisation de la station fruitière et la structuration de l'encadrement, ainsi que la SAS Il ETAIT UN FRUIT, à hauteur de 245 200€ pour leur plan d'investissement matériel et 2 recrutements.

 La Région a par ailleurs souhaité soutenir à hauteur de 288 500€ le projet de pôle agro-écologique sur le Domaine de Mirabeau (Fabrègues), qui s'organise autour de différentes productions agricoles : viticulture, oléiculture et chênes truffiers, maraichage, élevage agro-pastoral, ainsi qu'une brasserie artisanale.

 ATTRACTIVITE ET VITALITE DES TERRITOIRES / PLAN DE SOUTIEN AU BTP

 Le Fonds régional d'intervention permet de soutenir des investissements (travaux et acquisitions) pour les communes et regroupements de moins de 1500 habitants. Dans ce cadre, près de 41 000€ ont été fléchés pour l'Hérault, dont :

-          21 000€ pour la création d'un plateau sportif multisports, tennis et tambourin à Saint-Pons-de-Mauchiens,

-          10 000€ pour des travaux de réhabilitation de l'ancienne cave coopérative de Ceyras  afin de pouvoir y créer un espace bibliothèque,

-          9 000€ pour des travaux de rénovation de la mairie et de l'école de Saint-Etienne-de-Gourgas.

 La Région accompagne la production de logements sociaux sur le territoire, 203 500€ viennent d'être attribués à l'Hérault, notamment pour la création de :

-          30 logements sociaux à Montpellier,

-          29 logements sociaux à Sète,

-          16 logements sociaux à Autignac.

 La Région a également voté l'attribution de 298 000€ pour la création d'une résidence sociale Foyer de Jeunes Travailleurs de 136 logements à Béziers.

 Dans le cadre de la démarche « 1ère Région à énergie positive d'Europe », la Région Occitanie soutient notamment l'installation d'une boucle d'eau tempérée et de pompes à chaleur pour la production de chaleur et de froid sur la ZAC d'EUREKA à Montpellier, portée par l'entreprise ENERGIE DU SUD, à hauteur d'1,545 M€, ainsi qu'une chaufferie bois pour une école élémentaire à Capestang à hauteur de 17 800€. 50 000€ sont également prévus pour des travaux d'isolation de l'école maternelle Prémerlet à Lodève et 28 000€ pour la rénovation thermique de l'Hôtel de Ville de Marsillargues. La Région attribue également 120 700€ pour l'éco-construction d'un living lab pédagogique à Montpellier, portée par l'Ecole Polytechnique Féminine, et 304 800€ pour l'éco-construction d'une résidence de 21 logements en habitat participatif à Montpellier, portée par SA PROMOLOGIS.

 La Région accompagne la mise en accessibilité des bâtiments communaux et vote ainsi plus de 119 000€ pour l'Hérault, notamment pour l'Hôtel de Ville d'Autignac et les bâtiments publics (tranche 1) de Mauguio.

 Elle soutient également l'aménagement des espaces publics, en attribuant par exemple 112 000€ pour l'aménagement des espaces extérieurs du Musée de Lodève ou 100 000€ pour l'aménagement de la place Pierre Thieule à Pinet.

 De même, pour la création d'espaces associatifs et/ou mutualisés, 54 500€ sont dédiés à la création d'une Maison des services au public à Cessenon sur Orb, et pour la valorisation des bourgs-centres, 125 400€ ont été attribués à la commune de Gignac et 12 000€ à Clermont-L'Hérault.

 Par ailleurs, 103 800€ ont été mobilisés pour la restauration et le réaménagement du site et des abords du seuil de Roquebrun, une digue sur l'Orb de 220 mètres servant à diriger les écoulements naturels et alimentant un canal d'irrigation.

 Dans le cadre de son dispositif de soutien à la construction/rénovation d'équipements sportifs, la Région attribue une aide de :

-          1 M€ pour l'extension et la réhabilitation du palais des sports (Castelnau-le-Lez),

-          74 000€ pour la construction d'un boulodrome couvert (Ganges),

-          70 000€ pour la création d'un stade de football éclairé (Valergues),

-          30 000€ pour la réfection du sol du gymnase Patrice Rebichon (Clermont-l'Hérault).

 Enfin, dans le cadre du Plan Littoral 21, la Région attribue 876 700€ à la Communauté d'Agglomération de Béziers Méditerranée pour l'aménagement d'un quai de liaison et 105 500€ à la Commune de Mauguio-Carnon pour la reconstruction de la capitainerie (études opérationnelles).

 FORMATION ET CULTURE

 La CCI Sud Formation Montpellier et la CCI de l'Hérault ont pour projet de se relocaliser dans le sud de l'agglomération montpelliéraine, en créant un nouveau campus au sein du futur quartier Cambaceres, qui regroupera l'ensemble des services de la CCI de l'Hérault, de la CCI Sud Formation Montpellier et de Montpellier Business School. La Région soutient ce projet de Campus à hauteur de 10,1 M€.

 Par ailleurs, 2,4 M€ ont été votés pour la réhabilitation et l'extension de l'IFSI/IFAS/IFAP de Béziers et 30 700€ attribués à l'IFSI/IFAS des Hôpitaux du Bassin de Thau (Sète) pour l'acquisition d'équipements.

 La Région finance par ailleurs de nouvelles formations d'enseignement supérieur dans les villes universitaires d'équilibre : près de 315 000€ sont ainsi dédiés à la création d'un parcours de Licence Professionnelle sur l'Internet des Objets à l'IUT de Béziers ; près de 243 000€ à la création d'un parcours de Licence Professionnelle sur la Conception et production de contenus numériques à destination du Web à l'IUT de Béziers ; 350 000€ pour l'ouverture du DUT 1 carrières sociales options service à la personne et gestion urbaine, au Centre universitaire Du Guesclin de Béziers ; près de 250 000€ pour l'ouverture du DUT 2 carrières sociales option service à la personne au Centre Du Guesclin de Béziers.

 Enfin, la Région soutient la création d'œuvres audiovisuelles ou cinématographiques, attribuant ainsi 100 000€ d'aide pour la production de la série fiction TV Tandem (saison 3), de Christophe Douchand. Elle accompagne également les équipements culturels structurants, notamment la construction d'un cinéma multiplexe à Bédarieux à hauteur de 960 000€ ou l'extension et la restructuration du musée Fleury de Lodève, à hauteur de 588 500€.

 

« Les + » : La Région accompagne le projet d'Eco-Cité « De Montpellier à la Mer » porté par Montpellier Méditerranée Métropole, à hauteur d'1,25 M€.

La démarche Cité intelligente dans laquelle ce projet s'inscrit, est un moyen au service du projet de territoire aux finalités économiques. L'objectif est bien de fixer des entreprises sur le territoire, par des collaborations industrielles, sur de nouvelles activités créatrices de valeur ajoutée et d'emplois, et favoriser le développement de start-up via la mise à disposition des données urbaines en temps réel et prédictives.

La Région vote 1 M€ d'aide d'urgence en faveur des conchyliculteurs de Thau, suite à la Malaïgue 2018.

La Région attribue 15 000€ à l'association Gammes pour son action d'aide d'urgence en faveur de l'accueil de migrants sur le territoire régional.

Un plein d’énergies, de formations, d’innovation et de mobilité pour la commission permanente

La commission permanente du vendredi 7 décembre appuie les grandes politiques de Région à énergie positive, d’investissement pour la jeunesse et l’éducation, l’apprentissage, l’innovation… Elle met l’accent sur la mobilité et les trains du quotidien, en décidant de consacrer plus de 92,5 M€ à l’achat de 13 rames Regiolis.

La Commission permanente de la Région réunit 51 élus sous la houlette de la présidente Carole Delga.
La Commission permanente de la Région réunit 51 élus sous la houlette de la présidente Carole Delga.

Les élus régionaux ont examiné et approuvé ce 7 décembre plus de 310 dossiers. L’apprentissage et la formation étaient particulièrement d’actualité, tout comme la transition énergétique et la mobilité, le littoral et la préservation de l’environnement.

Des énergies renouvelables pour la Région à énergie positive

Biomasse issue du bois utilisée en chaufferie.

La Région met le paquet sur la transition énergétique : elle soutient 28 études de faisabilité et d’installation de chaufferies biomasse et bois-énergie, de réseaux de chaleur, d’unités de méthanisation… De son côté, l’appel à projets NoWatt attribue 3,39 M€ à six constructions ou rénovations sobres en énergie, comme l’éco-rénovation du groupe scolaire Chênes Ecureuils de Beauzelle. La Région verse aussi une prime à la participation citoyenne de 52 300 € pour la centrale hydroélectrique de Nant de la SAS Saint Martin du Durzon, lauréate de l’appel à projets Energies coopératives et citoyennes. Enfin, elle apporte près de 370 000 € à 20 actions d’éducation à la transition écologique et énergétique.

Préserver la biodiversité des territoires

L’agro-pastoralisme entretient les milieux naturels.

La Région verse 766 775 € à six actions territoriales autour de la préservation de la biodiversité. Elle soutient les plantations des associations Haies Ariégeoises, Arbres, Haies, Paysages 46, Arbres et Paysages 11, ou la restauration des milieux ouverts agropastoraux dans le Gers.

Un gros effort pour l’apprentissage

Renouvellement de la section apprentissage du Lycée de la mer à Sète.

De nombreux dossiers marquent l’engagement de la Région pour l’apprentissage. Elle mise 10,105 M€ pour créer un campus de 20 M€ regroupant la CCI de l’Hérault, la CCI Sud Formation Montpellier et Montpellier Business School dans le quartier Cambacérès à Montpellier. Elle flèche 3,5 M€ supplémentaires en 2019 pour aider une trentaine de CFA en difficultés financières. Elle renouvelle le programme d’actions qualité : 42 CFA bénéficient de 1,809 M€ pour mener 104 actions en 2019. Egalement renouvelé, le réseau des « développeurs de l’apprentissage » sera l’objet d’un appel à projets pour 2019. La carte des formations 2018 s’ajuste en intégrant 333 places de plus dans 18 CFA, en renouvelant la section d’apprentissage du Lycée de la mer à Sète, et en validant la création au 1er janvier 2019 du CFA Sport Occitanie (plus de 250 apprentis). Enfin, pour favoriser l’accès des personnes en situation de handicap à la formation, la Région verse 100 000 € à la plateforme Synergie Handicap Inclusion Sup.

Modernisation des Instituts de formation sanitaire et sociale

La Région assure le financement des formations sanitaires et sociales

La Région investit pour les formations sanitaires et sociales : elle participe pour 2,4 M€ aux travaux d’extension-réhabilitation de l’IFSI-IFAS-IFAP de Béziers et pour plus de 515 000 € à ceux l’Institut Limayrac de Toulouse. La reconstruction de l’Institut de Formation aux Métiers de la Santé de Nîmes (500 élèves), qui a reçu une contribution régionale de 4 M€, démarrera en avril 2019. Celle de l’IFSI-IFAS de Montauban, qui bénéficie de 300 000 € supplémentaires, débutera en mai 2019. La Région finance aussi des équipements, comme à l’IFSI-IFAS des hôpitaux du Bassin de Thau à Sète.

L’innovation collaborative boostée par Readynov

L’appel à projets régional Readynov 2018 mise sur des projets d’innovation collaborative dans les 7 thématiques de la Stratégie Régionale d’Innovation, le tourisme et l’industrie du futur. Près de 4,3 M€ financent 22 projets, comme le nouvel électrolyseur à hydrogène ECO-H2 impliquant MIC Ingéneries de Castanet-Tolosan et le laboratoire de génie chimique de l’INPT de Toulouse. Avec Ballooneos, la SAS Mecamont Hydro, Start Engineering et Savasem veulent créer un parcours aérien (ballon et nacelle) sur le station Ax 3 Domaines. Ce projet ariégeois reçoit 471 277 €.

Le ferroviaire, priorité régionale

Avec 13 rames supplémentaires, l’Occitanie bénéficiera d’un parc de 46 rames TER Régiolis.

La convention TER 2018-2025 programme 11 % d’augmentation des dessertes ferroviaires d’ici 2020 et l’amélioration de la qualité de service. La Région commande 13 rames Régiolis (8 électriques et 5 bi-modes) et pose une option pour 3 rames dans le cadre du train à hydrogène.
Par ailleurs, de nouveaux travaux de 4,550 M€ seront menés pour le Train Jaune des Pyrénées-Orientales entre 2019 et 2021 pour remplacer 4 kilomètres de rails et des traverses en bois de voie et d’aiguillage entre Villefranche Vernet-les-Bains et Serdinya.

Plus de formations pour les villes universitaires d’équilibre

L’Institut national universitaire d’Albi.

La Région accompagne de 2,477 M€ la création de formations dans les villes universitaires d’équilibre. 13 ouvertures auront lieu dans 5 villes : Albi (trois formations dont un Master Droit Public), Béziers (4 formations dont une Licence Professionnelle sur l’Internet des Objets), Carcassonne, Nîmes (Licence professionnelle Assemblage et intégration des tests de systèmes spatiaux) et Perpignan (4e année d’ingénieur de Sup ENR).

Solidarité avec les conchyliculteurs

Le Bassin de Thau (Hérault).

Présente aux côtés des producteurs d’Occitanie, la Région mobilise 1 M€ pour indemniser les conchyliculteurs du Bassin de Thau. Le premier bassin de production de Méditerranée a été touché à l’été par la malaïgue (mauvaise eau en occitan), qui a causé des pertes estimées à 5,9 M€.

Déploiement du Plan Littoral 21

50 ans après la Mission Racine, le Plan Littoral 21 veut façonner le littoral du 21e siècle. La commission permanente valide 6 opérations, dont les études pour reconstruire la capitainerie de Mauguio-Carnon, l’aménagement du quai de liaison entre les ports de Valras-Plage et Sérignan le long de l’Orb, le réaménagement du boulevard du Pech Maynaud à Gruissan, le développement des infrastructures portuaires de Leucate… Deux études vont être menées : sur la stratégie de développement des ports en Occitanie et sur la gestion des sédiments pour lutter contre l’érosion du trait de côte.

Inondations : prévention et solidarité

Lastours, un des villages touchés par les inondations dans l’Aude en octobre dernier.

Pour tout savoir sur les céréales en Occitanie

Les céréales en Occitanie :

L’Occitanie est la deuxième région agricole française par les surfaces et les emplois dédiés à ce secteur. La filière céréalière y contribue de manière significative à travers 37 000 emplois directs et une grande diversité d’activités qui irriguent le tissu économique et favorisent les équilibres régionaux.

 

Terre de contrastes et de caractère, la région Occitanie bénéficie d’une filière céréalière dynamique et parmi les plus diversifiées de France. Si le blé tendre et le maïs arrivent en tête de la production avec chacun 1,6 million de tonnes par an, on y récolte également du blé dur (692 000 t), de l’orge (488 000 t), du sorgho (129 000 t) et du riz (1 350 t).

 

Le réseau de collecte, de stockage et de négoce de la région Occitanie est un des plus denses du territoire français. Il est articulé autour de 136 opérateurs, principalement issus du système coopératif. Le maillage territorial assuré par les coopératives et entreprises privées de négoce garantit la proximité et la fluidité des échanges entre les producteurs de céréales et les activités de la transformation implantées dans la région.

 

Les céréales produites en Occitanie approvisionnent les nombreux sites de première et seconde transformation présents dans la région. On y recense pas moins de 67 moulins dédiés à la production de farine, 24 fabricants d’aliments pour le bétail, plusieurs unités de boulangerie, pâtisserie et biscuiterie industrielle ainsi que des fabricants de pop-corn…

En savoir plus