Occitanie

Carole Delga et le PDG de P&O lancent un appel aux acteurs économiques du territoire

  Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Jean Claude Gayssot, président de l'EPR Port Sud de France, ont rencontré ce matin M. Sultan Ahmed Bin Sulayem, Président Directeur Général de DP World, 2ème acteur mondial de l'activité d'exploitant de terminaux conteneurs, dont la filiale P&O Ports a été choisie pour assurer la gestion et le développement du terminal à conteneurs du port de Sète.http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2018/03/Capture36.jpg

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, le Port de Sète-Frontignan et P&O ont parlé d'une seule voix pour porter leur ambition commune, positionner Sète-Frontignan en tant que un port méditerranéen de référence :

« Depuis 10 ans, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a investi 154 M € dans le port de Sète-Frontignan pour moderniser les infrastructures et outils portuaires et accompagner les opérateurs privés à s'y installer. Ces efforts portent aujourd'hui leurs fruits avec l'arrivée de ce nouvel acteur de renommée internationale. C'est une très bonne nouvelle pour Sète, la Région et pour tous les acteurs économiques qui vont bénéficier d'une offre logistique élargie », a déclaré la présidente Carole Delga.

Pour M. Sultan Ahmed Bin Sulayem, PDG de DP World, « le Port de Sète a le potentiel de se transformer en un important centre logistique et de négoce pour la région et notre expérience nous a montré l'importance des liaisons multimodales pour réaliser cet objectif. Avec la zone logistique, les liaisons ferroviaires et routières ainsi que notre investissement dans l'infrastructure portuaire, le sud-est de la France devrait devenir un lieu important dans la région et la Méditerranée ».

« En facilitant les échanges commerciaux du pays avec le reste du monde, ce terminal renforcera l'attractivité de notre territoire, qui profitera à tous », a souligné quant-à-lui Jean Claude Gayssot, président de l'EPR Port Sud de France.

En présence de nombreux chargeurs, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga a également souhaité lancer un grand appel aux acteurs économiques du territoire :

« Pour être à la hauteur de nos ambitions maritimes, le jeu collectif sera le seul efficace.C'est la raison pour laquelle je souhaite lancer un grand appel à toutes les forces économiques de notre Région. Des Pyrénées à la Méditerranée, les entreprises de notre territoire doivent s'approprier les infrastructures de nos ports régionaux ! Que ce soit pour l'import ou l'export, l'intermodalité y offre de vraies perspectives d'optimisation et de développement ».

Lutte contre la pollution marine

Les services de l’État ont organisé, mercredi 27 septembre, un exercice de simulation d’une pollution maritime arrivant à terre sur la commune d’Agde, au niveau du port du Cap d’Agde.
Un poste de commandement opérationnel dirigé par Christian Pouget, sous-préfet de Béziers, était installé sur la base nautique du Cap d’Agde.
L’exercice simule le déversement de fioul depuis un navire citerne ayant subi une collision au large d’Agde, avec une pollution qui se dirige vers le port et la plage Richelieu attenante.
Il a pour objectif, d’une part, de tester la chaîne d’alerte ainsi que les modalités opérationnelles de lutte mises en œuvre par les différents services de l’État, les services de police et de secours et la commune d’Agde.
D’autre part, il permet de mettre en place des dispositifs de protection nécessaires (barrages flottants) afin d’empêcher le polluant d’entrer dans le port. De plus, des chantiers de récupération du polluant aux abords de ces barrages sont mis en place.

Aménagement du territoire - « Occitanie 2040 »

 La Région lance la concertation et invite les citoyens à y participer La présidente de Région Carole Delga a lancé, ce lundi 2 octobre à Toulouse, la concertation « Occitanie 2040 » portant sur l'élaboration du Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET).

Chef de file en matière d'aménagement du territoire, la Région a en charge l'élaboration du SRADDET qui intervient en complément et en cohérence avec les différentes politiques sur le développement économique, la formation ou encore le tourisme. Convaincue de la nécessité de bâtir ce projet avec et pour les territoires, la Région a choisi de définir collectivement ses grands principes en matière d'équilibre territorial, d'implantation d'infrastructures, d'habitat, d'intermodalité ou encore de lutte contre le changement climatique.OCCICapture

Plus prescriptif, plus transversal et plus territorialisé, il représente une véritable valeur ajoutée, un outil d'animation et de développement territorial. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a d'ores et déjà affirmé sa volonté de faire du SRADDET un document opérationnel et pragmatique au service d'un nouveau mode de partenariat entre la Région et ses territoires.

Ainsi, jusqu'en 2018, plusieurs temps forts permettront aux acteurs de territoires et collectivités locales de contribuer à la stratégie territoriale à l'horizon 2040 au travers de forums régionaux, ateliers territoriaux et thématiques, réunions techniques... (Programme complet à retrouver sur www.laregion.fr/occitanie-2040). Afin de permettre au plus grand nombre de participer, la Région a également mis en place des outils innovants et participatifs dédiés et adaptés au grand public.

C'est l'objet des cafés citoyens, de la plateforme contributive en ligne ou encore du « MOOC* citoyen » qui permettra à chacun, sous forme de vidéo, d'acquérir les prérequis nécessaires pour se lancer dans la concertation.

« Nous engageons aujourd'hui une nouvelle étape de notre dialogue avec les territoires, en proposant de définir collectivement une vision stratégique pour l'avenir. C'est l'ambition d'Occitanie 2040 : accompagner la construction de notre identité commune, croiser l'ensemble des politiques régionales pour plus de cohérence et d'efficacité, bâtir nos futures politiques contractuelles, territorialiser notre action et surtout renforcer le dialogue avec les territoires. Occitanie 2040 ne sera pas qu'un schéma de plus. C'est une démarche qui nous permettra de définir un cadre stratégique et opérationnel global, partagé et adapté à chacun de vos territoires. Elus locaux, représentants des territoires, citoyens, forces vives de notre région, tous joueront un rôle déterminant dans son élaboration. Nous donnons aujourd'hui le coup d'envoi d'un formidable temps de dialogue et d'échanges, pour construire collectivement la région de demain » a notamment indiqué Carole Delga à l'occasion du lancement d'« Occitanie 2040 ».

Première quinzaine franco-allemande en Occitanie

La Région et l'Ambassade d'Allemagne annoncent pour 2018 la 1ère quinzaine franco-allemande en Occitanie.

 
Crédit photo : Emmanuel Grimault - Région Occitanie

La présidente de Région Carole Delga recevait, ce vendredi 29 septembre, l'ambassadeur d'Allemagne en France, Nikolaus Meyer-Landrut, aux côtés notamment de Guillaume Cros, vice-président en charge des affaires européennes et de la coopération au développement, Marie-France Marchand-Baylet, présidente de la Fondation Groupe Dépêche ainsi que Nicolas Morvilliers, consul honoraire d'Allemagne à Toulouse.
A cette occasion, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la Fondation Groupe Dépêche et l'ambassadeur d'Allemagne ont présenté la vocation et les contours de la 1ère quinzaine franco-allemande en Occitanie qui se tiendra à travers toute la région à la rentrée prochaine. L'évènement sera lancé à Toulouse le 14 septembre 2018 et se clôturera à Montpellier le 3 octobre 2018, date de la fête nationale allemande. L'ambition est de renouveler cette manifestation à vocation populaire, festive et culturelle, chaque année à la même période, de préférence en alternance entre la France et l'Allemagne.
Initié en juin 2017 dans le cadre de la coopération entre la Région et l'Allemagne, ce projet a pour objectifs de faire vivre la construction européenne, de délivrer un message d'ouverture notamment en direction de la jeunesse ou encore de renforcer les liens qui unissent Français et Allemands. Plusieurs partenaires ont déjà rejoint l'aventure parmi lesquels la chambre régionale de commerce et d'industrie, les clubs d'affaires franco-allemands de la région, l'ambassade d'Allemagne, le Groupe La Dépêche, le Goethe Institut, la Maison de Heidelberg ainsi que des entreprises et clusters régionaux.
Cette première édition se traduira concrètement par une programmation d'événements labellisés organisés sur l'ensemble du territoire, mettant à l'honneur les richesses des deux pays dans les domaines culturels, économiques, éducatifs, sportifs... A ce titre, les partenaires ont finalisé ce jour la création d'un logo et d'une phrase forte qui accompagneront l'ensemble des évènements organisés : « Une amitié qui a de l'avenir ».
« L'amitié franco-allemande est un des moteurs de la construction européenne. C'est pourquoi nous souhaitons, avec cette quinzaine, valoriser et renforcer les liens forts qui existent entre l'Occitanie et l'Allemagne. Il est plus que jamais nécessaire de faire vivre et d'incarner l'Europe au quotidien, au plus proche des citoyens et sur tous nos territoires », a notamment déclaré la présidente de Région Carole Delga à cette occasion.
« Avec cet évènement inédit en France, nous voulons montrer que l'Europe est non seulement une réalité mais surtout une opportunité, en particulier pour les jeunes. L'avenir de l'Europe ne repose pas seulement sur l'élaboration de textes à Bruxelles ou Strasbourg, il s'écrit avant tout dans les territoires, avec l'énergie des gens qui vivent, qui y travaillent, qui y investissent », a souligné l'ambassadeur d'Allemagne en France, Nikolaus Meyer-Landrut.
L'appel à projets, qui sera lancé dans les prochains jours, permettra aux collectivités, aux associations ou encore aux professionnels souhaitant participer de proposer un événement au comité de labellisation. La Région et les partenaires de l'opération assureront notamment la communication et la promotion des manifestations.

Carole Delga : « L'Etat n'a plus de parole ? »

Congrès des Régions de France

Retour à la page d'accueil

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, participait ce jeudi 28 avril, au Congrès des Régions de France à Orléans.

Suite à l'intervention du Premier ministre Edouard Philippe en ouverture du congrès, Carole Delga a tenu à dénoncer, aux côtés de l'ensemble des président.es de Régions, les promesses non tenues du Gouvernement à l'égard des Régions.

"L'ouverture par le Premier ministre devait rétablir la confiance entre l'Etat et les Régions après la rupture univoque des engagements financiers annoncés mercredi dernier dans le Projet de loi de finances 2018."

"A l'inverse, son discours n'a fait qu'aggraver le fossé entre les Régions et le gouvernement : la confiance avec le gouvernement est aujourd'hui rompue", a notamment déclaré Carole Delga à cette occasion.

Le gouvernement a dévoilé mercredi en Conseil des ministres, le contenu du projet de loi de finances pour 2018 qui prévoit notamment la suppression du fonds de soutien au développement économique de 450 M€ dans la part de TVA qui sera allouée aux Régions.

« Cette décision, si elle est maintenue, est injuste et ferait des Régions le seul niveau de collectivité en France dont les ressources diminueraient entre 2017 et 2018. Nous ne pouvons plus être l'échelon territorial le plus puissant et celui qui dispose le moins de recettes propres et dynamiques. La Région ne peut plus être dépendante des baisses de dotation systématiques de l'Etat », a ajouté Carole Delga.

« Au-delà du revirement sur les finances, ce désengagement de l'Etat concerne de nombreux sujets concrets pour le quotidien de nos concitoyens, je pense en particulier aux aides aux petites entreprises et aussi pour le développement à l'export et à l'innovation. Dans une période de mutation, nous devons aider les entreprises à s'adapter. Si le gouvernement ne se ressaisit pas, la mobilisation de nos collectivités sera ferme pour que l'Etat respecte sa parole », a conclu Carole Delga.

Déviation de Castries: les travaux démarrent

Ce lundi 25 septembre, Jean-Luc Bergeon, conseiller régional et représentant de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a lancé les travaux de déviation de Castries, aux côtés de Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l'Hérault, Gilbert Pastor, Maire de Castries et vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de la Ville de Montpellier.
Avec un trafic de 17 500 véhicules par jour, la RD610 qui traverse actuellement la commune de Castries est engorgée aux heures de pointe. Ce trafic « de transit » n'est pas adapté à une voie qui présente des carrefours à feux tricolores et des passages piétons. La densité du trafic génère également des nuisances pour les habitants de Castries et pour les clients des commerces situés en bordure de voie.
Cette déviation, dont les travaux vont pouvoir commencer, permettra de délester l'actuelle RD610 et la traversée de Castries en septembre 2018. La RD610 assure les liaisons routières entre l'Hérault et le Gard et relie plus particulièrement la métropole de Montpellier aux agglomérations d'Alès et de Nîmes en passant par Sommières.
Les travaux de terrassements, d'assainissement, de chaussée et d'aménagements paysagers à hauteur de 5,5 M€, seront financés à 30% par la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée participe à la réalisation de la déviation de Castries

Les travaux démarrent ce lundi 25 septembre.

Retour à la page d'accueil

Jean-Luc Bergeon, conseiller régional et représentant de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a lancé les travaux de déviation de Castries, aux côtés de Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l'Hérault, Gilbert Pastor, Maire de Castries et vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Philippe Saurel, Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de la Ville de Montpellier. Avec un trafic de 17 500 véhicules par jour, la RD610 qui traverse actuellement la commune de Castries est engorgée aux heures de pointe. Ce trafic « de transit » n'est pas adapté à une voie qui présente des carrefours à feux tricolores et des passages piétons. La densité du trafic génère également des nuisances pour les habitants de Castries et pour les clients des commerces situés en bordure de voie.

Cette déviation, dont les travaux vont pouvoir commencer, permettra de délester l'actuelle RD610 et la traversée de Castries en septembre 2018. La RD610 assure les liaisons routières entre l'Hérault et le Gard et relie plus particulièrement la métropole de Montpellier aux agglomérations d'Alès et de Nîmes en passant par Sommières. Les travaux de terrassements, d'assainissement, de chaussée et d'aménagements paysagers à hauteur de 5,5 M€, seront financés à 30% par la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée.

LGV : Le point sur la mobilisation de la Région Occitanie

Premier financeur des collectivités locales concernant les infrastructures ferroviaires, la Région entend profiter des Assises de la Mobilité lancées par le Gouvernement pour faire entendre fortement la voix de son territoire concernant notamment la création des deux lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan, actées à plusieurs reprises par les différents Gouvernements successifs.

Screen Shot 04-26-15 at 05.01 PM

Au cours de sa campagne électorale, le président de la République Emmanuel Macron n'a jamais remis en cause l'utilité de ces deux lignes LGV, ni pour notre territoire et son attractivité, ni pour le pays. Elle l'est d'autant moins en Occitanie que chacun sait que la création de lignes nouvelles permettra un accroissement réel et un meilleur service pour les trains du quotidien : ce fut d'ailleurs l'un des grands enseignements des Etats Généraux du Rail initiés par la Région en 2016.

Aujourd'hui, puisque le financement de nouvelles infrastructures au niveau national est mis en cause par l'actuel Gouvernement, la Région tient, justement, à apporter des pistes concrètes en matière de financements innovants. Suite à deux rendez-vous en août et en septembre avec Elisabeth Borne, ministre des transports, la Présidente de Région Carole Delga a obtenu qu'un groupe de travail commun soit mis en place afin de réfléchir à ces financements innovants pour les deux lignes LGV.

Ce travail s'appuiera notamment sur une étude menée par un cabinet d'experts à la demande de la Région.

Par ailleurs, Carole Delga a obtenu un rendez-vous le 10 octobre prochain avec Philippe Duron qui va présider le Comité d'Orientation des infrastructures dans le cadre des Assises de la Mobilité. Elle demande dans le même temps à l'Etat de réunir, dans les meilleurs délais, le Comité de Pilotage de la Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan qui réunit notamment les collectivités territoriales qui vont la financer.

Pour rappel, la Présidente de Région a obtenu début 2017 du précédent gouvernement un accord de l'Etat pour mettre en place un premier tronçon Montpellier-Béziers, avec une enquête publique dès 2018. Deux temps forts pour les transports collectifs et la mobilité de nos concitoyens, rassemblant les élus et la société civile, ont été annoncés par la Région : le mercredi 4 octobre à Toulouse et le mercredi 29 novembre à Perpignan.

Carole Delga appelle à une mobilisation collective de toutes les forces vives du territoire afin d'exprimer des propositions, des solutions concrètes et réalisables pour le développement des transports collectifs dans la région, indispensables au développement de son économie.

Deux prix pour un téléfilm tourné en Occitanie

Deux prix pour un téléfilm tourné en Occitanie, au Festival de la Fiction TV de La Rochelle

Retour à la page d'accueil

Le téléfilm Mention Particulière, tourné à Toulouse avec le soutien de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a été doublement primé à l'occasion du Festival de la fiction TV de La Rochelle qui s'est achevé le 17 septembre dernier.

Réalisé par Christophe Campos et produit par Caminando Productions pour TF1, ce téléfilm a reçu le prix du « Meilleur scénario » et le prix du « Jeune espoir féminin Adami » pour la comédienne Marie Dal Zotto.

Bruno Salomone, Hélène de Fougerolles et Maïra Schmitt, jeune comédienne montpelliéraine, figurent également au casting de cette production. Mention Particulière a été tourné à Toulouse du 23 mai au 22 juin 2017, avec la participation de nombreux techniciens, comédiens et figurants de la région

. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a accompagné le projet à hauteur de 90 000€ dont 1/3 du CNC au titre de la convention Région - CNC. Le tournage a également été soutenu par la Commission du film d'Occitanie (Ciné 32 / Gindou Cinéma / Languedoc-Roussillon Cinéma).

Pour Carole Delga, présidente de Région : « La région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est une terre de cinéma. Au-delà de leur valeur culturelle et artistique, les tournages favorisent l'emploi de techniciens et comédiens locaux, génèrent d'importantes retombées économiques et contribuent ainsi au développement et à l'attractivité de nos territoires. En 2017, nous consacrons plus de 3,7 M€ à l'aide à la création audiovisuelle. »

Mention Particulière sera prochainement diffusé par TF1 soit dans son intégralité (90') soit en deux parties (2 X 45').

Ce téléfilm raconte l'histoire de Laura, 21 ans, qui a décidé de passer son bac comme n'importe quelle jeune fille de son âge. Sauf que Laura n'est pas tout à fait comme les autres. Trisomique, elle doit braver les difficultés, les doutes de son entourage et le regard parfois cruel des autres. Epreuve après épreuve, Laura se bat pied à pied pour arracher une chance qu'on voudrait lui refuser et vivre la vie qu'elle s'est choisie.

Inauguration de la nouvelle Faculté de Médecine

Carole Delga inaugurera la nouvelle Faculté de Médecine Jeudi 12 octobre, Avenue du Doyen Gaston Giraud à Montpellier.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, inaugurera la nouvelle Faculté de Médecine de Montpellier, jeudi 12 octobre, aux côtés notamment de Armande Le Pellec-Muller, Recteur de l'Académie de Montpellier, Pascal Mailhos, Préfet de la région Occitanie, Philippe Augé, président de l'Université de Montpellier, Michel Mondain, doyen de la Faculté de Médecine, François Fontès, architecte de la nouvelle faculté, et en présence de Frédérique Vidal, Ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

  La construction de la nouvelle Faculté de Médecine de Montpellier est une des opérations majeures du Plan Campus Université Sud de France et du Contrat de projets Etat-Région (CPER) 2007 - 2013.

La Région qui en a assuré la maîtrise d'ouvrage a financé cette infrastructure à 98 %, soit un investissement de plus de 45 M€. Conçue par l'équipe d'architecte montpelliérain François Fontès, la nouvelle Faculté de Médecine est l'une des plus modernes d'Europe, mettant à disposition des étudiants des locaux fonctionnels et des technologies d'information, de communication et d'apprentissage de haute technologie.

« Booster l'excellence de nos sites d'enseignement supérieur et de recherche pour les rendre plus attractifs au plan national et international est une de nos priorités. Cette nouvelle Faculté de Médecine est un formidable outil au service de l'enseignement de la médecine du 3ème millénaire. En construisant des espaces de travail accessibles aux étudiants, aux praticiens mais aussi aux chercheurs, elle est un atout de poids pour l'innovation dans le domaine de la santé et le transfert de connaissance essentiel au développement de l'ensemble du territoire, en faisant la part belle au numérique et aux pédagogies innovantes. Elle va aussi contribuer également à réduire les inégalités, à favoriser la réussite et l'accès à l'emploi des étudiants », souligne la présidente de Région Carole Delga à quelques jours de l'inauguration de la nouvelle Faculté.

Pluies méditerranéennes

 

Les pluies méditerranéennes
Trois à six fois par an en moyenne de violentes précipitations s'abattent sur les régions méditerranéennes du Roussillon à la Provence. Ce sont alors 200 litres ou plus par m2 qui peuvent tomber en quelques heures. Il faut savoir que 1 litre par m2 équivaut à 1mm d'eau et que 200 litres par m2 c'est environ l'équivalent de ce qui tombe à Paris en une année...c'est dire l'importance et la densité d'eau recue en à peine quelques heures. Ces pluies sont abusivement appelées pluies cévenoles. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l'intensité de tels épisodes; néanmoins ces situations météorologiques affectent tout l'arc méditerranéen. Cela entraîne la plupart du temps une désorganisation totale de la vie courante et devant des phénomènes d'une telle ampleur des règles essentielles et salvatrices sont à respecter.
Le gouvernement a mis en place un tableau rappelant les 8 bons comportements à avoir dans un tel cas de figure; il est utile de les connaître et de les respecter.

affiche sensibilisation

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations