Occitanie

Le Journal de ma Région

Journal de la Région n°14 - Juillet / Août 2018

Le site : http://www.laregion.fr/

https://www.laregion.fr/IMG/pdf/bat-cr14-complet-webok.pdf

C’est un numéro exceptionnel en cette période estivale, un numéro à conserver précieusement entièrement consacré à la présentation des 40 Grands Sites Occitanie/ Sud de France !

L’occasion de découvrir ou de redécouvrir les indéniables atouts touristiques de notre région, une région qui compte plusieurs sites inscrits par l’Unesco au Patrimoine mondial de l’Humanité : Canal du Midi, Pont du Gard, Cité de Carcassonne, Cirque de Gavarnie… mais aussi plusieurs dizaines de sites qui chaque année attirent de nombreux visiteurs tant ils offrent l’occasion de dépaysement et de découvertes.

La présentation de chaque Grand Site est accompagnée d’un zoom sur l’artisanat d’art local.

Bonne lecture et bonnes vacances à tous, en Occitanie bien sûr !

La Région attibue près de 30 M€ pour la préservation et la sécurisation de la ressource en eau

Projet Aqua Domitia :

 La Commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, réunie sous la présidence de Carole Delga, ce vendredi 20 juillet à Montpellier, a adopté le soutien à la 3ème et dernière tranche de travaux du programme Aqua Domitia, entre les maillons Nord Gardiole et Biterrois. OCCICapture

Cette aide s'inscrit dans la continuité du Plan d'intervention régional pour l'eau, voté en juin dernier, afin de mieux considérer les enjeux actuels liés à la gestion de l'eau.

 « Il s'avère aujoud'hui essentiel de mener une politique ambitieuse concernant la gestion de l'eau. Notre plan d'intervention régional nous permet, face aux riques hydrologiques de plus en plus présents, de contribuer à préserver ce bien commun. Il s'agit également de maintenir la qualité du cadre de vie de nos habitants, de leur environnement, et d'assurer à tous un accès durable.

La Région poursuit un double objetif : la sécurisation de nos besoins en eau, notamment au travers du projet Aqua Domitia ainsi que la la rationalisation de nos ressources en eau, au travers d'aides pour des actions exemplaires d'économie d'eau et de préservation de leur qualité. Toutes ces actions sont complémentaires et visent à apporter des réponses concrètes et immédiates », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 Décidé par la Région en 2012, le programme Aqua Domitia est un projet d'extension du réseau hydraulique régional, permettant la sécurisation et l'adaptation au changement climatique des territoires littoraux de l'Occitanie, situés entre Montpellier et Narbonne. La société BRL est chargée de leur gestion, dans le cadre de la politique régionale sur l'eau.

Le financement régional réprésente 45% de l'investissement total. Les départements de l'Hérault et de l'Aude, ainsi que plusieurs intercommunalités - Sète, Agde et Béziers - sont égalements associés.

 Aqua Domitia poursuit un objectif multiple :

- Conjuguer la ressource du Rhône avec les ressources locales pour garantir durablement les besoins en eau de ce territoire ;

- Concilier développement économique avec la préservation de l'environnement, en allégeant la pression sur les milieux aquatiques fragiles.

 Aqua Domitia se compose de 6 maillons fonctionnels et indépendants (voir carte ci-jointe). L'interconnexion des maillons Nord Gardiole et Biterrois permettra de mutualiser la ressource en eau du Rhône avec la ressource issue de l'Orb.

Cette dernière tranche de travaux sera réalisée entre 2018 et 2021. A terme, la longueur totale des maillons sera d'environ 140 km et le projet Aqua Domitia possèdera une capacité maximale de 2,5 m3/s.

 Cette délibération a été adoptée à l'unanimité par les élus de la Commission permanente, excepté le groupe Rassemblement National qui a voté contre.

la Région continue d'investir dans le Port de Sète-Frontignan

La Région continue d'investir dans le Port de Sète-Frontignan pour le rendre incontournable en Méditerranée

 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Jean-Claude Gayssot, président de l'EPR Port Sud de France, ont inauguré cet après-midi plusieurs projets structurants pour le port de Sète-Frontignan, financés par la Région et l'EPR.

 portuyfghCapture

Plusieurs projets bénéficiant de près de 15 M€ de financements de la Région et de l'EPR Port Sud de France ont été inaugurés à Sète : le quai Maillol, le casier Zifmar, de nouveaux équipements du port - hangar à bétail, grue mobile 120 tonnes et portique 20 tonnes -, la nouvelle capitainerie flottante.

 « Avec Jean-Claude Gayssot, président de l'EPR Port Sud de France, nous partageons cette passion pour la mer et le monde maritime et cette même envie d'accompagner les acteurs qui y déploient leurs activités. Entre 2008 et 2020, près de 400 M€ de ressources publiques et privés seront mobilisées pour le développement du port de Sète-Frontignan. Et les chiffres sont bons : en juin 2018, le chiffre d'affaires de Port Sud de France est en progression de 1% par rapport à 2017, c'est un nouveau record d'activité pour la 5ème année consécutive ! Nous ne devons pas lâcher », a déclaré Carole Delga. 

portuiyiyoCapture

 « La Région Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée est résolument tournée vers la mer et particulièrement attentive au développement de ses ports et notamment celui de Sète-Frontignan qui dispose d'un potentiel immense en terme d'attractivité. La mer est un atout majeur pour notre territoire, je me suis engagée à le développer au maximum. Les projets structurants que nous inaugurons aujourd'hui, avec Jean-Claude Gayssot, incarnent cette volonté de faire grandir encore et encore ce port régional de premier plan », a souligné Carole Delga.

 Port de Sète-Frontignan - vendredi 20 juillet 2018

LE PLAN LITTORAL 21, EN QUELQUES MOTS

En Occitanie, le littoral méditerranéen constitue un formidable atout d’attractivité et de déve - loppement du territoire. 50 ans après la mission Racine, le Plan littoral 21, initié par la Région Occitanie, l’Etat et la Caisse des Dépôts , vise à accompagner et soutenir la modernisation et le développement équilibré du littoral méditerranéen.

En 2017, 149 dossiers ont été engagés, en majorité portés par les collectivités, pour un investissement total de 246 M€, dont 55,6 M€ de la Région, 10,5 M€ de l’Etat et 21 M€ de la Caisse des Dépôts. Le Plan littoral 21 joue pleinement son rôle de levier, le complément étant investi par les collectivités et le secteur privé.

EXEMPLES DE PROJETS FINANCÉS À SÈTE DANS LE CADRE DU PLAN LITTORAL 21

Construction d’une plage d’exercice aux manœuvres de pont des navires du lycée de la Mer de Sète Cette plage d’exercice de 10 mètres sur 6 mètres, permettra la formation et l’entraînement des marins de demain à toutes les opérations nécessitant l’utilisation de câbles, de chaînes et d’aussières. Le lycée, avec la construction d’un tel dispositif, se dote d’un outil unique en France. La Région soutient ce projet, d’un coût total de 200 000 €, à hauteur de 117 600 €.

Aménagement et protection du Lido de Sète à Marseillan (tranche 5) Pour prendre en compte l’érosion du littoral et afin de s’adapter au changement climatique, le lido de Sète à Marseillan a été réaménagé : recul de la route départementale, aménagement de stationnements et de pistes cyclables, rechargement de la plage en sable, test de dispositifs de stabilisation du trait de côte. Les travaux ont été réalisés à l’automne 2017. La Région a soutenu cette dernière phase à hauteur de 580 000 €.

Projet CELIMER : centre du Littoral et de la Mer à Sète Le projet CELIMER vise à améliorer et mettre en synergie les plateformes en sciences marines de la région Occitanie (Montpellier, Sète et Palavas), afin de renforcer l’excellence scientifique, d’accroitre la collaboration public-privée et de bénéficier d’une visibilité nationale et internationale. Les financements ont été attribués pour la 1ère tranche des travaux. Cette phase du projet, d’un montant total de 3,9 M€, est soutenue par la Région à hauteur de 2,1 M€.

portuCapture

 Engagement de la Région et bons résultats du port de Sète-Frontignan Le port de Sète-Frontignan, propriété de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, bénéficie depuis plus de 10 ans d’investissements ambitieux. Près de 400 M€ seront ainsi mobilisés entre 2008 et 2020 par des ressources privées et publiques, pour faire de lui un port européen de référence. Grâce notamment à son nouveau quai de 470 mètres, le trafic du port de Sète-Frontignan a atteint 4 millions de tonnes en 2017, soit une augmentation de 22 % du tr afic sur 3 ans. L’intermodalité est également un facteur clé, avec une interconnexion réussie du trafic maritime, fluvial, ferroviaire et routier. La Région s’engage par ailleurs auprès des entreprises et de l’ensemble des filières halieutique, de la pêche, de la conchyliculture, commerciale, et de la plaisance. La Région est aux côtés de l’EPR Port Sud de France, de son Président et de son Conseil d’Administration pour le développement de toutes les activités du port, le commerce, la pêche, la plaisance, dans un souci d’intégration urbaine des infrastructures et d’exemplarité quant à la valorisation et la protection de l’environnement. L’EPR Port Sud de France est certifié Iso 9 001, 14 001 et Port Propre, disposant aujourd’hui d’une eau de qualité, permettant à la grande nacre, espèce protégée, de s’y développer.

Les perspectives 2018 En juin 2018 , le chiffre d’affaires de Port Sud de France est en progression de 1% par rapport à 2017 soit un nouveau record d’activité pour la 5ème année consécutive.

delga7

Sur le port de commerce , malgré une activité vrac liquide à la baisse (SAIPOL), le ton - nage est stable, grâce à un nombre d’escales en hausse de 10 % . La seconde escale heb - domadaire d’EKOL depuis mars 2018 accompagnée par le développement de connexions ferro - viaires avec Zeebrugge et la belle progression de l’import des véhicules neufs (sur la base de 110 000 véhicules contre 85 000 en 2017) expliquent cette belle progression.

Le trafic passager progresse également : +10 % sur le ferry et de 47 000 à 115 000 passagers sur la croisière . Le port de plaisance voit son chiffre d’affaires augmenter (+10 %) en raison de la fin des travaux sur le Môle St Louis.

Sur le port de pêche, après deux années de progression, la diminution des apports de poissons blancs en criée entraîne une baisse du chiffre d’affaires (- 7%).

PLAN LITTORAL 21 : PLUSIEURS PROJETS INAUGURES SUR LE PORT DE SETE-FRONTIGNANportuyertCapture

LE QUAI MAILLOL

Le quai François Maillol est un quai de 418 m situé en cœur de ville de Sète. Dans un état critique, le quai était totalement interdit au stationnement des bateaux et 2 zones étaient closes et interdites d’accès aux piétons. La Région a donc engagé une réhabilitation complète de ce quai, à hauteur de 5,3 M€ .

Les travaux offrent un terre-plein de qualité agrandi de quelques 1 300 m 2 (+50 %). Commencés en avril 2017, ils viennent de s’achever après 20 000 heures de travail. Dès 2019, 60 navires de plaisance de 12 à 20 m de longueur pourront être accueillis , répondant ainsi au projet stratégique de développement de la plaisance de l’EPR Port Sud de France.

- 418 mètres de quai - 185 pieux de 451 mm de diamètre et 13 m de longueur - 550 palplanches de 8m de longueur renforcés par 95 tirants d’ancrage de 21 m de long chacun - 845 tonnes d’acier - 1300 m 3 de béton - 170 ml de pierre calcaire neuve - 17 000 tonnes de matériaux granulaires et 630 tonnes d’enrobés clairs CHIFFRES CLES © EPR

 

CASIER BP / ZIFMAR Le port de Sète-Frontignan est constitué du port historique des canaux de Sète, du port de commerce et du port de pêche de Frontignan, relié par la Zone Industrielle Fluvio Maritime (ZIFMAR).

portuyerthfyguCapture

Cette zone représente environ 80 ha de plans d’eaux destinés à un remblaiement futur pour l’extension du port. Lors de la précédente phase d’extension du port, dans la darse 2, un toc de sable a été conservé à l’est afin de constituer une ressource future pour le remblaiement de la Zifmar. La société BP utilise actuellement un sea line en mer pour effectuer ses opérations de déchargement. Ce poste est ancien et la canalisation qui le relie à son dépôt de Frontignan présente des pertes d’épaisseurs qui ne laissent envisager qu’une courte durée de vie résiduelle. L’EPR Port Sud de France et la Région ont donc étudié avec BP la solution d’un poste de déchargement à l’intérieur des digues de protection, dans la darse 2 du port de Sète-Frontignan.

La Région a assuré son soutien au projet, fiabilisant les opérations de déchargement et réduisant ainsi tout risque de pollution du milieu marin. Pour permettre l’accessibilité nautique à ce poste intra-portuaire, un important volume de dragage (800 000m3) doit être prélevé sur ce toc conservé pour des remblaiements ultérieurs. Ces sables constituent une ressource importante devant être conservés pour un usage portuaire.

En réalisant un casier (digue d’enclôture), ces 800 000 m 3 vont pouvoir être valorisés pour constituer une plateforme de 18 ha, que l’EPR pourra exploiter en terre-plein dès avril 2019 et ainsi accueillir de nouveaux trafics portuaires. Cet espace de stockage est nécessaire au développement du port. Un appel à projet a été lancé pour attribuer ce futur terre-plein, pour le trafic de véhicules neufs en transit. La Région a décidé, dès 2017, d’attribuer 4 M€ pour la réalisation de ce casier. Après études et enquête publique, les premiers camions déversaient les matériaux destinés au noyau de la digue, dès mars 2018. Après 8 000 heures de travail, le casier est prêt à recevoir les sables dragués par BP dès septembre 2018.

 portusdfCapture

NOUVEL HANGAR À BÉTAIL

Ce nouvel hangar à bétail de 4 400 m² (contre 3 300 m² pour l’ancien) permet d’augmenter la capacité de réception, confortant ainsi la filière bétail sur le port de Sète.

Mis en service en septembre 2018, cet entrepôt sera équipé prochainement d’une couverture photovoltaïque . L’EPR Port Sud de France a financé ce hangar à hauteur de 2,3 M€.

ACQUISITION D’UNE SECONDE GRUE MOBILE LIEBHERR 550

Cet engin polyvalent et fiable, installé sur le quai H et mis en service en juin 2018 , permet de développer et pérenniser les trafics sur le port, en traitant aussi bien du conteneur, que du vrac ou des colis lourds .

Il répond à la demande des manutentionnaires portuaires et leur donne aujourd’hui la possibilité de travailler simultanément avec les 2 grues mobiles (capacité de 120 tonnes à 21 mètres). L’EPR Port Sud de France a financé en intégralité cette grue à hauteur de 3,7 M€.

delga5ACQUISITION D’UN PORTIQUE 20 TONNES

Ce portique assure le levage et la mise à terre de navires inférieurs à 20 tonnes, dont les voiliers sans démâtage. Il permet, depuis le mois de mai 2018, de répondre à la demande des petits métiers de la pêche et de la filière plaisance.

Ainsi, 95 % de la flotte de plaisance sétoise peut être mise à terre au carénage du port de Sète (seulement 10% avant cette acquisition).

Cet investissement de l’EPR Port Sud de France de plus de 265 000 €, s’accompagne d’un aménagement du terre-plein de stockage des navires (12 places équipées en fluide).

 

RÉNOVATION DU PLAN D’EAU DU MÔLE SAINT-LOUIS ET NOUVELLE CAPITAINERIE FLOTTANTE DU PORT DE PLAISANCE

portujgyidtfugiugujlCaptureDans le cadre de l’amélioration de ses installations et de ses services, le port de plaisance de Sète a rénové la totalité des installations nautiques du Môle Saint- Louis et investi dans une nouvelle capitainerie. Ces nouveaux aménagements performants pour le personnel du port de plaisance, permettent un accueil de qualité des plaisanciers (usagers à l’année ou en escale) : sécurité d’amarrage, accès au navire facilité, sécurisation des pontons, brise-clapot, amélioration des services (sanitaires, points propres, WIFI). Depuis la reprise du port de plaisance par la Région en 2011, un programme d’amélioration des installations et des services a été lancé (15 M€). L’EPR Port Sud de France a investi 2 M€ pour la rénovation complète du plan d’eau du Môle St Louis et la création d’une nouvelle offre pour des navires allant jusqu’à 18 mètres.

35 nouveaux postes d’amarrage ont été créés sur ce plan d’eau historique.

Afin de s’adapter à la configuration singulière du port de plaisance de Sète, une capitainerie flottante innovante a été réalisée, mise en service le 18 juillet 2018, et financée à hauteur de 900 000 € par l’EPR Port Sud de France.

delga3

Un char aux couleurs de la Région

La Marche des Fiertés de Montpellier partira de la place du Peyrou, ce samedi 21 juillet, à partir de 16h30. Représentant la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga, Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale, participera à cette grande marche en faveur de l'égalité des droits, soutenue par la Région.OCCICapture

Comme cela a été fait lors de la Marche des Fiertés de Toulouse, un char aux couleurs de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée défilera dans le cortège.

 « La Région est pleinement engagée pour faire avancer, chaque jour un peu plus, l'égalité des droits et lutter contre les discriminations sexuelles et de genre aux côtés des associations. Nous sommes la 1ère Région de France à avoir reçu, il y a quelques semaines, le label « Région Friendly » qui valorise les collectivités territoriales et établissements adoptant une politique volontariste en faveur du soutien à la communauté LGBTQI. Plus qu'une reconnaissance du travail déjà mené, ce label doit être et sera l'occasion d'impulser des actions nouvelles, en particulier autour du développement d'une offre touristique portée sur la qualité de l'accueil, le respect et la tolérance. La Région poursuivra également les initiatives innovantes de sensibilisation, portées dans nos lycées et CFA, autour de l'égalité et de la sexualité. Car c'est en sensibilisant nos jeunes que nous pourrons lutter efficacement contre tous les stéréotypes et les discriminations. Face à l'augmentation des actes homophobes dans notre pays et sur notre territoire, nous devons, collectivement, redoubler de détermination et poser des actes forts pour faire reconnaître la diversité comme une source de richesse » a rappelé la présidente Carole Delga à la veille de l'événement.

 

39 jeunes de l’Hérault membres du nouveau conseil Régional des Jeunes d’Occitanie

Le 9 juin dernier Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Kamel Chibli, vice-président de la Région en charge de l’Education et de la Jeunesse, ont installé les 158 membres du nouveau Conseil Régional des Jeunes d’Occitanie à l’Hôtel de Région de Toulouse.

iccoCapture

Parmi ces 158 jeunes venus de toute la région, 39 jeunes de l’Hérault ont été désignés pour un mandat de 2 ans par la Région (Liste ci-dessous). Ils pourront ainsi représenter leur territoire et faire entendre leur voix pour la construction d’un projet régional collectif.

Dès 2016, la présidente de Région s’était engagée à créer un nouveau Conseil Régional des Jeunes ayant vocation à être un espace et un outil d’expression citoyenne, de concertation et de proposition, dédié aux jeunes d’Occitanie. Agés de 15 à 29 ans, les membres du CRJ ont été désignés par tirage au sort, parmi près de 1 200 candidatures, en respectant des principes de parité femmes-hommes, de représentativité des territoires et de diversité des parcours.

 Son fonctionnement est basé sur une dimension présentielle, avec des réunions plénières, mais aussi sur une dimension numérique à travers le « site jeune » et en interaction avec la plate-forme citoyenne dont la Région souhaite se doter en 2018.

 La séance d’installation du 9 juin aura permis aux jeunes conseillers de se rencontrer, d’échanger et de travailler sur les cadres d’intervention et d’animation du CRJ qu’ils souhaitent mettre en place. A cette occasion, ils ont également réfléchi aux sujets sur lesquels ils souhaitent travailler (alimentation, orientation, logement, transport,…) et faire des propositions qui seront ensuite soumises aux conseillers régionaux de la Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée. Ils se retrouveront le 10 novembre 2018 à Montpellier pour formaliser ces propositions, et poursuivre leur travail de réflexion sur les sujets qu’ils auront préalablement choisis.

 

Listes des jeunes de l’Hérault membres du CRJ :

ARMAC Mel, 24 ans apprenti.e (Montpellier)

BARANEC Mélanie, 19 ans étudiant.e (Montpellier)

BELTRA Laurie, 20 ans étudiant.e (Montpellier)

BOSSO Laetitia, 18 ans étudiant.e (Béziers)

BOULOGNE Sandra, 28 ans apprenti.e (Le Triadou)

CASALS Elena, 18 ans lycéen.ne (Montpellier)

CAYRON Yoann, 27 ans en situation d'emploi (Montpellier)

CLAVAUD Thalia, 15 ans lycéen.ne (Montpellier)

DESROZIER Pascal, 17 ans lycéen.ne (Magalas)

DIN MBEDI Lenny, 19 ans étudiant.e (Lunel)

GILLET Camille, 16 ans lycéen.ne (Lodève)

GUILLOT Léa, 18 ans en service civique (Montpellier)

HERTZ Camille, 18 ans lycéen.ne (Saint-Georges-d’Orques)

HUILLERY ANTERRIEU Ange, 17 ans lycéen.ne (Lacoste)

KARAGUS Kylian, 15 ans lycéen.ne (Castries)

KERRIOU Taina, 18 ans étudiant.e (Montpellier)

LALLEMENT Quentin, 18 ans lycéen.ne (Servian)

LAUR Lina, 16 ans lycéen.ne (Montpellier)

LOPEZ Océane, 18 ans étudiant.e (Saint-Thibéry)

MALFRAY Thomas, 18 ans étudiant.e (Montpellier)

MARTINEZ Cédric, 18 ans lycéen.ne (Sète)

MURAT Ondine, 20 ans étudiant.e (Montpellier)

NOEL Benjamin, 17 ans lycéen.ne (Saint-Bauzille-de-Putois)

OLIVE Arthur, 18 ans étudiant.e (Montpellier)

OUISS Driss, 26 ans étudiant.e (Montpellier)

PELISSOU Arianna, 15 ans lycéen.ne (Béziers)

PLOUVIEZ Sara, 16 ans lycéen.ne (Béziers)

REYMOND Sophie, 22 ans étudiant.e (Lodève)

ROBERT Clément, 16 ans lycéen.ne (Rosis)

RODRIGUEZ Chavéta, 16 ans lycéen.ne (Le Bousquet d’Orb)

SANCHEZ RADOUANE Elias, 18 ans étudiant.e (Montpellier)

SORIANO Nathan, 15 ans lycéen.ne (Bessan)

SRIHA Inès, 19 ans étudiant.e (Olonzac)

TEBIB Priscillia, 21 ans autre (La grande-Motte)

TEFENKGI Angela, 17 ans lycéen.ne (Juvignac)

TOMAS Inès, 15 ans lycéen.ne (Montpellier)

VIGO Jean, 29 ans en situation d'emploi (Montpellier)

VILLEPOU Florian, 23 ans en service civique (Montpellier)

ZANCHIELLO Nathan, 17 ans lycéen.ne (Montpellier)

 

La démarche Occitanie Olympique 2024

Carole Delga, la présidente de la Région, a annoncé la création d'une communauté Occitanie Olympique 2024 , réunissant monde sportif et territoires d'excellence , afin de partager, échanger, fédérer et faire des propositions concrètes qui permettront à l'Occitanie d'attirer des délégations et de rayonner au niveau national et international.

« J'en suis convaincue, notre démarche se doit d'être collective, de partir des besoins et du dynamisme des territoires et des acteurs du monde sportif. Avec le dispositif Occitanie Olympique 2024 , nous mettons dès aujourd'hui toutes les chances de notre côté pour que la Région soit non seulement identifiée comme pilote pour l'accueil de stages d'entraînement et de grandes manifestations sportives d'envergure nationale et internationale, mais aussi qu'elle construise cette dynamique au plus près des territoires avec les clubs sportifs de tous niveaux. L'Occitanie est prête à rayonner ! » , a déclaré Carole Delga .

Occitanie Olympique 2024 sera accompagnée de mesures fortes afin de mettre la politique sportive régionale s ous la bannière olympique : renforcer les aides aux athlètes et aux clubs, encourager la formation aux métiers du sport et intensifier les aides à l'investissement, en prévoyant de rénover et construire des équipements sportifs innovants et durables, adaptés aux disciplines et aux attentes du mouvement sportif.

Selon Filieresport.com : "

 

En célébrant le 50ème anniversaire de la cité préolympique de Font-Romeu, la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée a lancé officiellement son programme d’actions en vue des Jeux de 2024.

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a engagé cette année une grande démarche régionale visant à fédérer et accompagner le mouvement sportif en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Dans la cadre de cette démarche « Occitanie Ambition 2024 », la Région a souhaité rassembler le 12 juillet le 12 juillet prochain, au Centre national d’entrainement en altitude (CNEA) de Font-Romeu, les grands acteurs du mouvement sportif régional et national, pour le lancement officiel de son programme d’actions en vue des Jeux de 2024.

En savoir plus : https://www.filieresport.com/la-region-occitanie-se-place-dans-le-sillage-de-paris-2024/

PLAN LITTORAL 21

 Carole Delga inaugure la 1ère phase des travaux de requalification de l'avenue de la Méditerranée à Vias.

OCCICapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée inaugurera mercredi les travaux de requalification de l'avenue de la Méditerranée à Vias, ayant bénéficié d'un soutien régional de 2,65 M€, dans le cadre du Plan Littoral 21.  

Vias, 2e ville en France en termes de capacité d'accueil d'hôtellerie de plein air, porte un projet de réaménagement durable, pour maintenir et développer la dynamique touristique du territoire. Le réaménagement et la requalification de l'avenue de la Méditerranée, reliant le giratoire sud de Vias au littoral, s'inscrit dans ce projet global.

 

Les travaux concernent : l'avenue de la Méditerranée, les voies de circulation douce, l'aménagement de parkings, la requalification de la façade de l'office du tourisme et de ses abords au début de l'avenue, la terminaison de l'avenue avec l'aménagement d'une arrivée sur la mer et l'intégration d'une promenade en front de mer.

 « Grâce au Plan Littoral 21, la Région peut financer des travaux d'ampleur de valorisation et de modernisation de stations balnéaires du littoral, afin d'accompagner le développement, durable, de ces territoires. Ce que je voulais en créant le Plan Littoral 21, c'était assurer aux acteurs du littoral d'Occitanie des ressources suffisantes pour répondre à leurs attentes et à leurs besoins. C'est une réussite : à ce jour, 149 projets sont engagés, pour un investissement total de 246 M€, dont 55,6 M€ de la Région », souligne Carole Delga.

Carole Delga à la Grande-Motte à l'occasion du 50e anniversaire de la station

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, se rendra à la Grande-Motte jeudi 12 juillet à l'occasion du 50ème anniversaire de la cité. Elle participera au premier Comité des financeurs du projet Ville-Port de la Grande-Motte et présentera le « Grand Site Occitanie / Sud de France La Grande Motte » avec Stéphan Rossignol, maire de la Grande-Motte.OCCICapture

Elle assistera enfin au concert de la Garde républicaine dans le cadre du Festival Radio France Occitanie Montpellier.

 « Il y a 50 ans, l'architecte français Jean Balladur créait la ville-station de la Grande-Motte, dans le cadre de la mission Racine. Aujourd'hui, cette station balnéaire, son port de plaisance et ses entreprises emblématiques du secteur nautique, sont un véritable atout pour l'Occitanie. Désormais « Grand Site Occitanie / Sud de France », le label régional reconnait La Grande-Motte comme destination touristique à part entière, les valeurs patrimoniales et culturelles uniques de cette station balnéaire incontournable de la Méditerranée. La Grande Motte s'investit et investit pour le futur, notamment à travers son projet de Ville-Port particulièrement ambitieux, que la Région soutient fortement, via le Plan Littoral 21. La Grande-Motte va devenir un site de référence internationale en matière de plaisance et de nautisme durable», souligne Carole Delga.

 

Programme prévisionnel - Jeudi 12 juillet

 17h : Installation du premier Comité des Financeurs du projet Ville-Port (Plan Littoral 21)
Mairie de la Grande Motte
Non ouvert à la presse
 
18h30 : Présentation du « Grand Site Occitanie / Sud de France La Grande Motte »
Office du tourisme de la Grande Motte - 55 Rue du Port

 
21h30 : Discours de Stéphan Rossignol, maire de la Grande-Motte, de Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l'Hérault, de Carole Delga et de Pascal Mailhos, Préfet de région
Place de la mairie
Ouvert à la presse
 
22h : Concert de la Garde républicaine - Festival Radio France Occitanie Montpellier
Ouvert à la presse
 

 

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et VINCI Autoroutes signent un partenariat

 La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et VINCI Autoroutes signent un partenariat pour la promotion de la destination Occitanie / Sud de France et le déploiement de la marque Sud de France

Mercredi 11 juillet 2018 à 14h15
Autoroute A9 - Aire de service Montpellier-Fabrègues (côté sud, sens Narbonne / Montpellier)

CIVINCapture

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Sébastien Morant, directeur général de VINCI Autoroutes signeront demain un partenariat visant à développer la notoriété de la destination Occitanie / Sud de France et lanceront le déploiement de la marque Sud de France, via la mise en place de panneaux d'information et l'implantation d'espaces commerciaux sur le réseau VINCI Autoroutes.

 Le premier volet de ce partenariat porte sur la mise en place de totems d'informations touristiques - mettant à l'honneur la collection Grands Sites Occitanie / Sud de France - et de valorisation de la marque Sud de France, sur les aires de repos et de services du réseau VINCI Autoroutes.

 Composé de 40 sites d'exception, le dispositif régional Grands Sites Occitanie / Sud de France a pour objectif de promouvoir les sites patrimoniaux, culturels, naturels et historiques de la région et de renforcer leur attractivité touristique, en faisant de chaque Grand Site une destination touristique à part entière.

 Ces totems seront visibles sur 24 aires de repos et de service du réseau VINCI Autoroutes. Le premier totem, installé sur l'aire de service de Montpellier-Fabrègues, sera dévoilé à cette occasion.

 Ce partenariat portera également sur l'implantation d'espaces commerciaux dédiés aux produits de la marque Sud de France dans les aires de services du réseau VINCI Autoroutes de la Région. Le premier espace Sud de France au sein de l'aire de service de Montpellier-Fabrègues (A9) sera également inauguré lors de cette journée.

 Créée en 2006, la marque ombrelle Sud de France regroupe sous une même bannière près de 1405 entreprises et 9000 vins et produits agroalimentaires authentiques, issus de la région. Cette marque est née de la volonté de la Région de soutenir les secteurs agricole, viticole et agroalimentaire en pariant sur une stratégie commerciale de promotion collective.

A la veille de la signature de ce partenariat, la présidente Carole Delga a déclaré : « En Occitanie, nous avons depuis longtemps fait le choix de faire de nos spécificités une chance de développement économique. C'est le sens de la signature de cette convention avec VINCI Autoroutes, qui va permettre de renforcer la visibilité des produits de la marque Sud de France et développer la notoriété de la destination Occitanie / Sud de France, en s'appuyant sur le réseau VINCI Autoroutes pour en faire des références tant pour les habitants de notre région que pour les clientèles françaises et internationales »

 Pour Sébastien Morant, Directeur Général de VINCI Autoroutes« les aires d'autoroutes, sont pour de nombreux voyageurs des fenêtres ouvertes sur les territoires. A travers ce partenariat, VINCI Autoroutes va ainsi contribuer à mieux faire connaître les grands sites touristiques et la culture gastronomique de la Région Occitanie. En tant qu'opérateur autoroutier, VINCI Autoroutes est ancré durablement dans les territoires, et est un des acteurs de leur vie économique et sociale : notre volonté est de participer pleinement à la mise en valeur de leurs ressources. »

 

 

Mobilités du « porte-à-porte » : pour une croissance partagée

DELGCaptureTribune de Carole Delga

 

 Dans une tribune adressée ce jour aux acteurs institutionnels, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, appelle à ce que la future loi des mobilités inscrive, dans son article premier, l'intermodalité comme un droit et fasse ainsi de la mobilité du « porte-à-porte » une orientation profonde et durable du XXIè siècle.

 

Retrouvez sa tribune « Mobilités du « porte-à-porte » : pour une croissance partagée » en suivant le lien.