Occitanie

La Région Occitanie lance des concertations pour bâtir la nouvelle stratégie Europe et Internationale

abcp491_cesregion.htmlcv2

 

Pour accompagner le développement à l’international et en Europe de l’Occitanie la Région Occitanie lance ce vendredi 17 décembre une large concertation avec les acteurs du territoire et les habitants pour définir les priorités de demain et bâtir ensemble une nouvelle stratégie. Elle intégrera tous les secteurs d’activité du territoire au service de l’emploi et des citoyens, devra valoriser le rayonnement et l’attractivité de la Région hors de ses frontières et mettre à l’honneur la solidarité et la mobilité des étudiants.

 

Entreprises, associations, collectivités territoriales, établissements d’enseignements supérieurs et de recherche, centres de formation professionnelles, organisations professionnelles… ainsi que les habitants d’Occitanie sont sollicités pour co-construire les nouvelles politiques publiques régionales en matière européenne et internationale.

 

Cette concertation a pour objectifs de :

  • Partager une vision des enjeux et bénéfices attendus pour l’Occitanie dans le cadre d’un développement en Europe et à l’international ;
  • Bâtir les fondements d’une nouvelle stratégie internationale et européenne ;
  • Accompagner et affirmer le rôle de leadership de la Région Occitanie en Europe
    et à l’international.

 

Elle se déroulera en deux grandes étapes :

-          une consultation en ligne de décembre 2021 à mars 2022 

(plus d’infos : https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/consultation/concertation-europe-international-occitanie/presentation/presentation) ;

-          des ateliers territoriaux organisés dans chaque département jusqu’en avril 2022.

A l’issue de cette phase de consultation, la stratégie sera finalisée jusqu’en mai 2022 puis présentée en Assemblée plénière en juin prochain avant d’être dévoilée aux acteurs, partenaires et habitants à la rentrée 2022.

 

« Il est indispensable de consulter avant de décider d’une nouvelle politique publique. Notre ambition est de construire ensemble la nouvelle stratégie de la Région Occitanie pour l’Europe et l’international. Cette concertation, déclinée dans l’ensemble des départements, va permettre d'écouter les besoins et les attentes de nos acteurs, des partenaires et des habitants. Nous souhaitons les impliquer afin de pouvoir leur proposer des dispositifs et des actions conformes à la réalité du terrain» a déclaré la présidente de la Région Occitanie Carole Delga à cette occasion.

La diversité culturelle s’expose dans les musées d’Occitanie

Ouvert au public en mai 2021, le musée NarboVia, consacré à la Narbonne antique, est le musée d’Occitanie le plus récent

De Rodez à Céret, plus de 700 musées maillent le territoire. De quoi ravir les férus d’art contemporain et classique ! Parmi eux, des adresses incontournables tels que le musée Soulages de Rodez (Aveyron), ou le musée Narbo Via dans l’Aude, mais aussi des lieux qui explorent des registres moins classiques, tels que le musée de l’école publique à Saint-Clar (Gers). La Région contribue à mettre en valeur ses atouts culturels et artistiques, en soutenant les travaux de restructuration des musées et en participant à la restauration d’œuvres exposées.

La culture pour tous, et partout

Pour Carole Delga, «  la culture joue un rôle primordial dans l’éveil de la pensée et des consciences. Elle forge également notre vision du monde et contribue à bâtir notre identité. » Dès 2017, la Région a adopté en assemblée plénière une politique culturelle ambitieuse pour 2018-2021, autour de quatre axes stratégiques. Au total, 90 actions ont été mises en place afin de renforcer l’égalité d’accès à la culture dans tous les territoires, encourager l’expérimentation et l’innovation, fortifier l’économie de la culture et du patrimoine, et favoriser le rayonnement de la culture et du patrimoine régional à l’international. Parmi les outils développés, le lancement du Prix Occitanie Médicis et la mise en place d’offres tarifaires à bord des trains régionaux liO pour visiter les sites patrimoniaux ont contribué à rendre la culture plus accessible aux habitants d’Occitanie.

Les Maisons de l’Orientation

La Région déploie sa politique d’accueil, d’information et de conseil des publics au plus près des territoires.

Avec l’ouverture des Maisons de l’Orientation et des Maisons de Ma Région, la Région Occitanie développe son réseau de proximité au service des publics.

Vous êtes dans une démarche d’orientation, d’accès à la formation ou d’insertion professionnelle, venez nous rencontrer.

Suite au renforcement des contraintes sanitaires sur l’ensemble du territoire national, l’offre de services des Maisons de l’Orientation évolue pour concilier accueil des publics et renforcement du service à distance.

Les Maisons de l’Orientation restent ouvertes :

  • Toulouse Bellefontaine : le lundi, mardi et mercredi de 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17H00
  • Toulouse Centre : le mercredi et jeudi et vendredi de 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17H00
  • Montpellier Antigone : du lundi au jeudi de 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17H00

En parallèle, notre offre de services à distance est renforcée (cf ci-après)

 

Les Maisons de l’Orientation

Ces lieux d’accueil tout public (scolaires, jeunes, demandeurs d’emploi, salariés, entreprises) permettent :

  • Un accès à un premier niveau d’information sur l’orientation, les métiers, la formation et sur les dispositifs régionaux,
  • Un accès à un fonds documentaire physique et numérique innovant,
  • Des animations, ateliers, conférences, expositions sur toutes les questions liées à l’orientation, la formation et les métiers.

Actualités des Maisons de l’Orientation

Dans le contexte actuel et afin de permettre au plus grand nombre d’avoir accès à ses services, les Maisons de l’Orientation de la Région Occitanie vous proposent également une offre de services à distance qui vous permettra :

  • de bénéficier d’un rdv individuel en visioconférence ou par téléphone sur les questions d’orientation, de formation et d’information sur les métiers,
  • de participer à un atelier orientation à distance,
  • d’accéder à des temps virtuels d’information sur les métiers.

 

Pour prendre un rendez-vous individuel ou participer à un Atelier Orientation à distance : https://www.laregion.fr/maisons-orientation

POUR LA REGION OCCITANIE "LGV : le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest accélère"

LES ARGUMENTS DE LA REGION POUR FAIRE ACCELERER LE PROJET LGV

POUR LA REGION

"Le Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest, ou « GPSO », va désenclaver l’Occitanie ainsi que le sud de la Nouvelle-Aquitaine et s’inscrit dans la décarbonation des mobilités. Après des années de travail, des accélérations décisives se produisent en 2021."

"327 km de lignes ferroviaires nouvelles à grande vitesse, pour décarboner les mobilités et doper l’attractivité de l’Occitanie. Voilà l’objectif du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO). GPSO, c’est la création d’une ligne nouvelle à grande vitesse pour relier Toulouse à Bordeaux, d’une autre ligne entre Bordeaux et Dax, et la réalisation de voies supplémentaires sur la ligne existante, au nord de Toulouse et au sud de Bordeaux. Un projet ambitieux, chiffré à 14 milliards d’euros

 

À quoi servira le GPSO ? Il fera tout d’abord gagner 1h sur le trajet Toulouse-Paris. Ce dernier s’effectuera en 3h10, au lieu de 4h10 aujourd’hui. Le nombre d’allers-retours quotidiens passera de 7 à 16 ! Ce gain de temps sera un atout pour l’économie régionale, encourageant l’implantation de nouvelles entreprises et d’habitants nouveaux.

Mais ce n’est pas tout. Trait d’union entre Atlantique et Méditerranée, desservant 17 millions d’habitants et quelque 800 000 entreprises, le GPSO permettra plus globalement « d’insérer Toulouse et la Région Occitanie dans le réseau européen à grande vitesse », explique Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

À l’inverse, sans ce projet, « l’Occitanie serait exposée au risque de décrochage vis-à-vis d’autres métropoles du sud de la France », déjà connectées au réseau à grande vitesse. Le projet diffusera enfin l’effet grande vitesse sur tout le territoire régional, par une forte interconnexion entre les TGV et les trains régionaux (gare nouvelle Montauban/Bressols). La LGV nous concerne donc toutes et tous.

Un projet mature et financé

Où en est-on ? Le projet a été déclaré d’utilité publique (feu vert administratif pour le déclenchement du chantier) en 2016. Tout s’accélère en 2021. Le plan de financement du GPSO a été bouclé le 26 septembre. L’État participera à hauteur de 40 %, l’Union Européenne à hauteur de 20 % et les collectivités de 40 %. La Région Occitanie prendra à sa charge 41 % du montant dévolu aux collectivités, soit 1,2 milliard d’euros pour le GPSO et 401 millions d’euros pour la ligne Montpellier-Perpignan (lire encadré). Les premiers coups de pelle sont programmés en 2024, pour une première circulation à l’horizon 2030.

Une ligne à grande vitesse, c’est plus de trains régionaux

Certains s’opposent au projet, affirmant qu’il faudrait prioriser les trains régionaux et le fret ferroviaire. Un argument infondé : pour développer les trains régionaux et le fret, des « sillons » ferroviaires supplémentaires sont indispensables. Ce qui est impossible aujourd’hui, avec le seul et unique axe actuellement en service entre Bordeaux et Toulouse. La création d’une seconde ligne, dédiée à la grande vitesse, va, en revanche, libérer de la capacité sur les lignes existantes. L’argument est aussi valable pour la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP).
 

Après des années de combat, les LGV Toulouse-Bordeaux et Montpellier-Perpignan vont libérer les voies pour développer les trains du quotidien, notamment les "RER" toulousain et du littoral

Carole Delga

Bon à savoir

La Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole et Toulouse Métropole ont voté en faveur du financement du GPSO. Pour Bordeaux Métropole ce vote vient clore la polémique brièvement allumée par le maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, qui jugeait le projet « insensé » et préconisait l’amélioration des lignes existantes.

LNMP : un premier tronçon Montpellier-Béziers prévu pour 2032

On appelle « chaînon manquant » le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan, dite LNMP (coût prévisionnel : 5,5 Md d’euros). La desserte à grande vitesse arrive en effet à Montpellier depuis Lyon, et à Perpignan depuis Barcelone. Entre Montpellier et Perpignan, seule la ligne ferroviaire historique existe. Les TGV peuvent bien sûr y circuler, mais pas à grande vitesse.
Comme pour le projet GPSO, il s’agit de doubler l’axe ferroviaire actuel par une nouvelle ligne dédiée à la grande vitesse. Le projet LNMP est moins avancé que GPSO. Alors que le GPSO est déclaré d’utilité publique, la LNMP va faire l’objet d’une enquête publique dans les prochaines semaines. Le début des travaux est prévu en 2029, pour un premier tronçon Montpellier-Béziers (coût prévisionnel : 2,04 Md d’euros), dont la mise en service est espérée à l’horizon 2032. C’est la partie du projet la plus avancée. La Région et l’ensemble des collectivités locales comptent sur la mise en œuvre du tronçon entre Béziers et Perpignan immédiatement après."

LA REGION

CES de Las Vegas 2022 : 23 entreprises d’Occitanie accompagnées par la Région et son agence Ad’Occ

abcp491_cesregion.htmlcv2

 

Du 5 au 8 janvier 2022, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et son agence Ad’Occaccompagnent23 entreprises régionales du numérique au CES(Consumer Electronics Show) de Las Vegas, le plus grand salon professionnel international dédié à l’innovation technologique.Jalil Benabdillah, vice-président régional en charge de l’économie, l’emploi, l’innovation et la réindustrialisation représentera la présidente de la Région Carole Delga à la tête de cette délégation.

Grâce au programme d’accompagnement de la Région, avec l’appui de son agence Ad’Occ et de la Maison de la Région de New York, les startups régionales bénéficient d’atouts indéniables pour convaincre et séduire les grands comptes, percer sur le marché français et international, et aborder efficacement cet évènement hors norme.

Avec déjà 7 participations à cet événement XXL, un réseau solide et une maîtrise reconnue dans l’accompagnement d’entreprises, l’agence Ad’Occ pour le compte de la Région met son expérience et ses outils au service de l’écosystème régional.Les startups de la délégation bénéficient d’un accompagnement complet : des journées de formation et du coaching de haut niveau en amont du salon, un soutien permanent et des points quotidiens pour une meilleure organisation durant l’évènement, et un vrai suivi post CES pour concrétiser les échanges et signer des contrats professionnels.

Objectif : permettre aux startups d’Occitanie de se démarquer parmi les 1 700 exposants venus du monde entier à cette grande messe annuelle de l'innovation technologique.

Parmi les 23 entreprises régionales présentes au CES 2022, 17 ont été retenues pour exposer sur l'Eureka Park du CES aux côtés des meilleures innovations mondiales.  

« L’écosystème particulièrement riche et innovant que nous avons en Occitanie nous permet d’être actif à l’international et reconnu au CES de Las Vegas, 23 entreprises régionales seront présentes cette année.C’est une formidable vitrine pour nos startups qui leur permet d’accélérer leur développement industriel et commercial. Après deux années de crise, la Région se mobilise plus que jamais pour aider les entreprises régionales à aller de l’avant et à renouer avec la très bonne dynamique d’avant 2020. » a déclaré la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga.

Découvrez les 23entreprises régionales participant au CES 2022 :

Eureka Park:

 

  • Drone GeofencingMobilité, Gard - Logiciel de gestion d'activités de drones professionnels et personnels.

 

  • Ellona– Environnement,Haute-Garonne -Surveillance des nuisances en atmosphère extérieure et intérieure.
     
  • FittingBoxCommerce, Haute-Garonne - Solutions d'essayage virtuel de lunettes pour sites web, magasins et marques.

 

  • KryptulipFintech, Haute-Garonne - Technologie NFT.
     
  • MyOwnVoice Santé, Haute-Garonne - Créez une copie digitale de votre voix avec 50 phrases.
     
  • NaioTechnologyAgritech, Haute-Garonne - Robots agricoles.Lauréat d’un CES Awards 2022.

 

  • Cryosocks IMT environnement Santé, Haute-Garonne - Concept « Click & Freeze»® pour favoriser une récupération musculaire rapide.

 

  • Sharvy - MycarspotMobilité, Hérault - Solution digitale d'espace partagé.
     
  • SpecialistWantedEntreprise, Hérault - Marketplace mettant en relations des entrepreneurs avec des consultants expérimentés.

 

  • VaonisSpatial, Hérault - Télescope connecté.
     
  • Wag DataCommerce, GardWag Data est un SAAS permettant auxprofessionnels du web de comprendre en temps réel l'intention d'achat d'un internaute.
     
  • ATRMobilité, Haute-Garonne Custumer Expérience Show ATR.
     
  • OdaptosCommerce, Hérault -Tests d’utilisabilité plus simples et moins chers.
     
  • 3D aerospaceSpatial, Haute-Garonne – Technologie de pointe de surveillance par satellite au service des industries.

 

  • Nimble One – Mobilité, Haute-Garonne - Présentation du robot ARU, capable de se déplacer et de réaliser des tâches dans un environnement complexe en touteautonomie ou téléopéré.

 

  • Bleujour – Informatique, Haute-Garonne – Kubb : l’ordinateur de demain en forme de cube.

 

Pavillon auto/mobilité:

  • Eye-LightMobilité, Haute-Garonne- Affichage tête haute pour moto et voiture.
     
  • Road-lightMobilité, Haute-Garonne - Dispositif de sécurité lumineux pour cycliste.

 

Visiteurs (inscriptions encore ouvertes):

  • Go2ScaleEntreprise, Hérault - Automatiser les tâches de développement pour simplifier la vie des développeurs.

 

  • Ziwit- Cybersécurité, Hérault – Cybersécurité.

 

  • Karine & Jeff – Agroalimentaire, Haute-Garonne et Etats-Unis – Cuisine nature

 

  • Liberty RiderMobilité, Haute-Garonne - Partage de trajet et détection d’accident pour rassurer ses proches lors d’une sortieà moto.

 

Suivez la délégation Occitanie au CES de Las Vegas 2022 :

A partir du jeudi 6 janvier, retrouvez les dernières informations de la délégation d’Occitanie au CES de Las Vegas sur les réseaux sociaux de la Région Occitanie et d’Ad’Occ :

Twitter : @Occitanie et @ADOCC_

Youtube : Région Occitanie et Agence AD'OCC

Un budget 2022 pour conforter le Pacte vert pour l’économie, l’emploi et la qualité de vie

La Région Occitanie adopte ce jeudi 16 décembre un budget de 3,75 milliards d’euros, axé sur la relance, l’emploi et la qualité de vie. Signes concrets d’un changement de modèle : la « santé du quart d’heure », la poursuite des grands travaux, la transition énergétique et écologique, les lycées, l’économie bleue et la politique sportive. Zoom sur ces mesures emblématiques.

 

Première Région de France à avoir adopté un budget vert, la Région Occitanie accélère dans son budget 2022. Les dépenses très favorables et favorables à l’environnement y représentent 29,1 %, contre 25,9% en 2021. Une démarche en accord avec le Pacte Vert. « Un an après son lancement, les résultats sont là avec 75 % des actions présentes dans le Pacte Vert déjà engagées », déclare Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 
Le budget 2022 s’élève à 3,75 milliards d’euros, dont 2,2 milliards s’inscrivent dans le Pacte vert. Après deux années consacrées à préparer l’avenir tout en faisant face aux crises sanitaire et économique, la Région poursuit son action pour la relance, l’emploi et la qualité de vie de ses six millions d’habitants. Les dépenses d’investissement [1], progressent de 1,8 %, passant à 1,3 Md€.

La gestion responsable de la Région a permis de maîtriser les dépenses de fonctionnement au-dessous du seuil de l’inflation, tout en maintenant ce haut niveau d’investissement. Le contexte n’est pourtant pas favorable, avec une baisse des dotations de l’État de près de 15 % en 2022, soit plus de 63 M€ !

Le cap est clair : je veux que la Région Occitanie apporte des solutions concrètes aux habitants et soit le moteur d’un avenir rassurant, plus juste, plus durable et plus innovant, affirme Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

La santé du quart d’heure : promesse tenue


Pour protéger les habitants d’Occitanie, la Région forme les professionnels de demain et continue sa lutte contre les déserts médicaux

Pour faciliter l’accès aux soins médicaux, où que l’on habite, la Région agit directement, en recrutant des médecins, infirmiers salariés et sages-femmes, dans les déserts médicaux. Des centres de santé permettant d’héberger le personnel médical et paramédical vont être créés. (l’un des premiers centres devrait ouvrir en juillet 2022 en Ariège). C’est ce qu’on appelle « la santé du quart d’heure ».

La Région s’implique aussi dans la protection de sa population, en permettant aux 230 000 bénéficiaires de la Carte Jeune Région de se former aux premiers secours. Autre action forte : la création, à la rentrée 2022, de plus de 1 600 places supplémentaires de formations paramédicales et sociales. Au total, la Région mobilisera plus de 116 M€ pour offrir les meilleures conditions d’études à près de 16 000 élèves et étudiants en formations sanitaires et sociales.

Des moyens supplémentaires pour la transition énergétique et écologique

En 2022, la Région Occitanie consacrera 95,5 M€ à l’urgence climatique. Deux grandes composantes de la politique Repos (région à énergie positive à horizon 2050) - sont concrétisées.


Grâce au projet européen Corridor H2, l’hydrogène sera utilisé pour le transport routier

Tout d’abord, le lancement des premières opérations du projet européen Corridor H2 [2], doté d’une enveloppe de près de 29 M€, pour faire de l’Occitanie un des leaders de la mobilité européenne décarbonée. Deuxième pilier, avec le service public intégré de rénovation énergétique Rénov’Occitanie. Après le déploiement de 31 guichets uniques en 2021, la Région y allouera l’an prochain 4,3 M€.

Autres rendez-vous importants, l’élaboration du Plan Habitat Durable, qui aura pour ambition d’entraîner une évolution de l’habitat sur le volet énergétique, à la fois au niveau des matériaux et des usages. À noter, en octobre, l’organisation des premières Assises régionales de la Biodiversité, en vue de la construction d’un plan nature pour l’Occitanie. Baptisée Plan Nature, la démarche vise « à impliquer le plus grand nombre dans la protection de la nature », souligne Carole Delga.

Cap sur les grands travaux : l’agenda 2022

Le ferroviaire, axe central de la stratégie de mobilité régionale

Les deux grands projets de lignes ferroviaires à grande vitesse, GPSO (Toulouse-Bordeaux, coût estimatif : 14 Md€) et premier tronçon de LNMP (Montpellier-Béziers, environ 2 Md€), avancent : bouclage du financement pour le premier, enquête publique en cours pour le second. 2022 va voir la création par la Région Occitanie des établissements publics locaux qui porteront ces projets [3].


Les travaux sur la ligne Montréjeau-Luchon vont démarrer en 2022, pour une réouverture prévue à l’été 2023

Autre actualité ferroviaire, la sauvegarde et la pérennisation des lignes du quotidien, priorité du Plan Rail, mobilisant 800 M€ entre 2020 et 2030. Fermée depuis 2014, la ligne Montréjeau-Luchon, va entrer en phase de travaux pour rouvrir à l’été 2023. La Région mobilisera au total pour sa réhabilitation 63,5 M€. Cette ligne sera la première à tester l’hydrogène. La rénovation de la ligne Alès-Bessèges, dans le Gard, va aussi entrer dans sa phase opérationnelle. 66 M€ seront mobilisés pour un démarrage des travaux en 2024. Par ailleurs, plusieurs lignes de desserte fine du territoire feront l’objet de nouvelles conventions de financement en 2022 : Carcassonne-Limoux, Foix-Latour-de-Carol, Béziers-Saint-Chély-d’Apcher…

Un effort sur les lignes ferroviaires donc, mais aussi dans le matériel roulant, pour le confort de ses usagers. La Région investit aussi sur la modernisation des 83 rames de série AGC pour augmenter leur capacité. Cet effort se poursuivra jusqu’en 2030, pour un investissement total de 300 M€.

Lycées : depuis 2016, 200 M€ investis chaque année


La forte pression démographique qui s’exerce dans certains territoires d’Occitanie nécessite la construction de nouveaux établissements pour accueillir les élèves. Le nouveau lycée de Gragnague (31) ouvrira en septembre prochain. La Région prévoit également la construction, sur les 6 prochaines années, de cinq autres lycées : Auterive (31), Cournonterral (34), 2 lycées supplémentaires sur l’aire toulousaine et un à l’Est de Montpellier. Par ailleurs, Une cinquantaine de chantiers de rénovation seront poursuivis et lancés en 2022 : travaux d’économie d’énergie, modernisation et agrandissement des internats et services de restauration…

Économie bleue : les ports régionaux renforcent leur attractivité


129 M€ d’investissements seront réalisés par la Région en 2022 pour moderniser ses ports régionaux. Sur le port de Sète-Frontignan (34), des études seront notamment conduites pour la construction du quai 1 I, l’aménagement du quai Richelieu et la réparation de la digue Zyfmar. À Port-la-Nouvelle (11), 2022 sera marquée par la poursuite de la construction, par la Région, des digues qui délimiteront le nouveau bassin portuaire, pour une livraison en 2023. Au Grau-du-Roi (30), trois pontons seront rénovés. Enfin, la Région poursuit ses travaux pour développer le fret ferroviaire sur les ports de Port-la-Nouvelle et Sète-Frontignan.

 

Politique sportive : accompagner le sport pour tous

Le sport pour tous et l’accompagnement des sportifs comme boussole pour 2022. La Région va injecter 10,35 M€ pour poursuivre ses investissements dans les CREPS de Toulouse et Monpellier-Font-Romeu. Elle soutiendra également en 2022 la construction du Centre de Préparation à la Haute Performance (9 200 m²), à Font-Romeu. Avec le programme « Occitanie Ambition 2024 », la Région veut en effet fédérer et accompagner le mouvement sportif en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Emploi et formation : un premier semestre d’actions


Au premier trimestre 2022, la Région lancera avec ses partenaires [4] un « Pacte pour l’embauche », pour que la reprise économique profite à toutes et à tous. Ce dispositif s’appuiera notamment sur une offre de formations orientée vers les métiers verts, et s’adressera aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Des aides individuelles seront mises en place pour lever les freins à l’embauche.
Adopté par les élus en octobre dernier, le Revenu écologique jeunes sera déployé en 2022. Un coup de pouce financier pour inciter les moins de 25 ans à s’orienter vers les emplois de la transition écologique.
Au printemps, la Région proposera une nouvelle solution pour ouvrir les portes des entreprises à tous les jeunes en recherche de stages, comme elle le fait pour les élèves de 3e.
En juin, sera adoptée une nouvelle Stratégie régionale pour l’Emploi et la Croissance pour 2022-2028. Ce document permettra d’adapter les politiques publiques, tout en répondant aux priorités du Pacte Vert.

Par ailleurs, pour faire rayonner les savoir-faire et soutenir l’emploi local, la Région a lancé le 6 décembre la signature « Fabriqué en Occitanie », complémentaire de Sud de France, avec la campagne de promotion « Prenez le Parti des Produits d’Occitanie/ #JeVotePPO ». Une façon de rappeler, avant les fêtes de fin d’année, l’importance pour les consommateurs de privilégier les produits et l’artisanat d’Occitanie dans leurs achats.

Face à l’urgence climatique, les dépenses vertes augmentent

Comment évaluer, concrètement, le caractère environnemental d’un investissement ? Pionnière en la matière, la Région Occitanie a mené un travail, avec l’Institute for Climate Economics, la Banque des Territoires, et l’AFD (Agence Française de Développement), pour classer l’ensemble de ses dépenses en quatre catégories : très favorables à l’environnement (18,6 % du budget 2022) , favorables (10,5 %), défavorables (5,2 %) et neutres (58,7 %). Les dépenses très favorables sont celles qui réduisent directement la consommation d’énergies fossiles et de gaz à effet de serre. Par exemple, la rénovation énergétique des bâtiments, et le développement des modes de transport décarbonés, où la Région est en pointe.

[1hors fonds européens (Feader)

[2Hydrogène

[3La Région mobilisera 41 % de la part revenant aux collectivités locales, soit 1,3 Md€ pour le projet de ligne à grande vitesse GPSO et 401 M€ pour Montpellier-Béziers.

[4Aux côtés de ses partenaires (collectivités, chambres consulaires et acteurs économiques), la Région lancera dès le premier trimestre 2022 un Pacte pour l’embauche afin de développer l’emploi et de mieux répondre aux besoins en compétences de l’économie régionale

L'agenda des Fêtes traditionnelles en Ocitanie

Immergez-vous dans la vie du pays ! Au bord de la mer ou dans les montagnes d’Occitanie, dans les cités médiévales et les villages, consultez notre calendrier des fêtes traditionnelles et de terroir. Elles conjuguent avec authenticité coutumes et ambiances typiques. Et cela, tout au long de l’année.
En raison de la crise sanitaire, nous vous invitons à vérifier auprès des organisateurs le maintien ou le report des événements.

Église, Décoration, Noël, Lumières

Aller sur : https://www.tourisme-occitanie.com/agenda/par-theme/fetes-traditionnelles/?fbclid

Réunis en Assemblée plénière, les élus régionaux voteront le budget 2022

 

Jeudi 16 décembre, à 13h30

Jeudi 16 décembre à partir de 13h30, les élus régionaux seront réunis pour la dernière Assemblée plénièrede l’année, sous la présidence de Carole Delga, dans un format restreint et en visioconférence depuis les hôtels de Région de Toulouse et de Montpellier.

A l’ordre du jour : l’adoption du budget primitif 2022, la ligne grande vitesse Toulouse-Bordeaux, les stratégies régionales pour l’emploi et la croissance, culture, et agriculture durable, le plan stratégique national pour l’agriculture 2023/2027, et les orientations pour une nouvelle génération de politique contractuelle territoriale (2022-2028).

En raison de la situation sanitaire, l’Assemblée ne sera pas ouverte au public mais pourra être suivie en streaming : www.laregion.fr/les-assemblees-plenieres#direct.

Elle sera ouverte à la presse en présentiel à Toulouse et Montpellier, avec un nombre de places limité.

La Région Occitanie organise de nouvelles distributions de produits régionaux pour les étudiants de Montpellier

 

 

Alors que les jeunes, particulièrement impactés par la crise sanitaire et économique, subissent aujourd’hui l’augmentation du prix des produits de première nécessité, la Région Occitanie a décidé d’organiser une nouvelle série de distributions de produits alimentaires, frais et locaux, dans le cadre de son opération « Bien manger pour tous ». Le mercredi 15 décembre prochain, une distribution sera organisée pour les étudiants montpelliérains, en présence de Maria Alice Pelé, vice-présidente en charge de la politique de la ville, des élus régionaux Jean-Marc Biau et Françoise Matheron, ainsi que de Pierre Richter, directeur du Crous Montpellier.

 

Lancée pendant le premier confinement, l’opération « Bien manger pour tous » visait à permettre aux personnes les plus en difficulté laccès à des produits frais et de qualité. Au regard des besoins relayés par les associations daide alimentaire, la gion Occitanie avait décidé, fin2020, de prolonger l’opération et dorganiser des distributions spécifiques pour les étudiants, particulièrement touchés par la crise et les mesures de confinement.Au total, 13 500 paniers ont été distribués à des étudiants entre décembre 2020 et mai 2021.

 

La Région poursuit aujourd’hui son soutien aux étudiants en organisant, avec ses partenaires, une nouvelle distribution de plus de 5 000 paniers au total, entre le 7 et le 16 décembre 2021. Ces paniers, d’une valeur de 15 €, seront composés de produits d’Occitanie, dont des produits bio (fruits et légumes frais locaux, lentilles vertes, conserves de viande et de poisson, pâtes, yaourts, riz de Camargue, etc.).

 

A Montpellier, cette distribution est organisée en partenariat avec le Crous de Montpellier. Elle se déroulera le mercredi 15 décembre(sur inscription préalable)dans les trois restaurants universitaires suivants : Boutonnet (2 rue Emile Duployé - 34000 Montpellier), Triolet (1061 rue du Professeur Anglada - 34090 Montpellier) et Vert-Bois(205 rue de la Chênaie - 34000 Montpellier).

 

 

 

« La situation sanitaire et économique nécessite que nous restions présents aux côtés des étudiants les plus fragiles. C’est pourquoi, comme je m’y étais engagée à la rentrée, nous renouvelons nos distributions de produits frais, de qualité et achetés à des producteurs régionaux. Aux côtés des Crous, nous nous engageons ainsi à garantir à nos jeunes l’accès au bien manger, à une alimentation de qualité essentielle à leur santé, tout en soutenant leur pouvoir d’achat. Après la mise à disposition d’ordinateurs portables et clés 4G, l’ouverture de jobs étudiants dans nos services, la Région reste mobilisée pour protéger les jeunes d’Occitanie. », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

 

«Accompagner les étudiants est unfi qui mobilise chaque jour les équipes des Crous de Montpellier et Toulouse. De nombreuses actions et dispositifs daides sont mis en place en ce sens : logement, bourses, action sociale, culture, vie de campus, jobs... En matière de restauration, la formule sociale du Crous à 3,30 € (1 pour les boursiers) permet aux étudiants de se restaurer avec un repas complet et équilibré midi et soir. En cetteriode de fin d’année, cette nouvelle distribution « Bien manger pour tous » permettra aux étudiants de bénéficier de produits locaux de qualité. Nous remercions la gion Occitanie pour son soutien. », ont conjointement déclaré Pierre Richter, directeur général du Crous de Montpellier-Occitanie et Dominique Froment, directrice générale du Crous de Toulouse-Occitanie.

 

Commission permanente du 10 décembre : un train de décisions pour faire avancer l’Occitanie

Aider les jeunes actifs et les étudiants, étoffer le maillage ferroviaire, mais aussi soutenir la création d’emplois et le mieux-vivre ensemble. Voilà autant de priorités que la Région a continué à soutenir lors de sa commission permanente du 10 décembre.

Soutenir la réussite des étudiants en Occitanie

Afin de favoriser l’accès des jeunes à l’enseignement universitaire et réduire les inégalités entre territoires, la Région Occitanie a voté, lors de sa commission permanente du 10 décembre, l’ouverture de neuf nouvelles formations pour un montant total de 1 085 510 €. Pour exemple, le « Master 1 Théâtre appliqué » sera créé à Foix, il est le premier de ce type en France à pratiquer le théâtre avec une dimension sociale.

Pour renforcer l’insertion professionnelle des étudiants, la Région facilite le déploiement des technologies numériques au sein des IUT, désormais incontournables dans le monde du travail. Elle a acté son appui à onze projets, pour un montant total de 1 168 872 €, dont l’acquisition d’équipements à Perpignan afin de former les étudiants au domaine des objets connectés.

Enfin, l’accès au logement pour les jeunes actifs et les étudiants est une condition essentielle de leur réussite. La Région apporte son soutien à la création de deux foyers de jeunes travailleurs, l’un à Sète (22 logements), l’autre à Blagnac (60 logements). Elle octroie également une aide à la création de 150 logements étudiants à la résidence universitaire Boutonnet et de 290 logements à la résidence universitaire La Domitienne, toutes deux à Montpellier.

Par ces actions, la Région offre ainsi aux étudiants l’opportunité de suivre une formation supérieure de qualité sur l’ensemble du territoire conformément à la feuille de route de son Pacte Vert.

COVID-19 : poursuite des aides aux entreprises avec le Prêt Relance Occitanie

La Région Occitanie poursuit sa mobilisation aux côtés des entreprises touchées par la crise sanitaire. Elle lance un dispositif de soutien à leur reprise d’activité, en relais du prêt Rebond Occitanie qui a remporté un franc succès (95% de l’enveloppe prévisionnelle consommée et 1 087 prêts accordés au 15 novembre). Le nouveau prêt, mis en place lui aussi avec Bpi France, vise à financer les investissements immatériels : formation et recrutements ainsi que les dépenses commerciales. Peuvent en bénéficier les TPE-PME d’Occitanie, de tous secteurs d’activité, âgées de plus de trois ans. La Région abonde ce dispositif à hauteur de 15M€. Plus de 500 TPE-PME devraient en bénéficier.

En complément, la Région prolonge jusqu’au 30 juin 2022, le Contrat Entreprises en crise de trésorerie COVID-19, qui a été mis en place en avril 2020. Cette aide régionale temporaire s’adresse aux entreprises en difficulté de plus de 10 salariés.

Depuis le début de la crise, près de 70 000 entreprises ont été soutenues par la Région.

Thérapies biologiques innovantes : la filière se structure

Afin d’anticiper les besoins sanitaires de demain et de mieux soigner les habitants, la Région souhaite figurer parmi les régions leaders au niveau européen des biothérapies et de la bioproduction. Pour atteindre cet objectif, elle soutient la création de l’usine de production de biomédicaments du groupe allemand Evotec à Toulouse. Ce projet est créateur de 135 emplois et de 255 supplémentaires en 2024.
 
 Train, Tgv, Rame 746, Lgv
 

Projets de lignes à grande vitesse : la Région prend les devants

 

La Région confirme son soutien aux projets de lignes à grande vitesse en Occitanie

Les lignes nouvelles Montpellier Perpignan (LNMP) et Bordeaux-Toulouse (GPSO) sont des priorités pour la Région Occitanie. Concernant la LNMP, la Région Occitanie concrétise son total soutien en adoptant un avis favorable dans le cadre de l’enquête d’utilité publique lancée pour la première phase du projet (Montpellier-Béziers). Afin de sécuriser le calendrier prévisionnel, elle poursuit également les acquisitions foncières sur le périmètre de la LNMP pour un montant de 2,5 M€.

Concernant le GPSO, la création de la ligne étant une priorité pour la Région Occitanie, elle réaffirme son implication, avec la Région Nouvelle-Aquitaine, en validant la poursuite des études nécessaires à son financement.

Toujours engagée en faveur des petites lignes ferroviaires

 

Concernant la réouverture à la circulation de voyageurs de la ligne Montréjeau-Luchon, la Région Occitanie approuve le financement de démarches foncières et de travaux de renouvellement, pour un montant de 3 850 839 €. Sur la ligne des Cévennes qui sera régénérée, la Région Occitanie a décidé de financer près de 46% du montant des travaux à engager en 2023, soit 12 100 875 €, aux côtés de l’État (même montant) et de SNCF Réseau.

La relance du transport ferroviaire et des petites lignes fait partie des engagements pris dès 2016 suite aux Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité (EGRIM). Le Pacte Vert, voté en novembre 2020 renforce la mobilisation de la Région en faveur du train.

Un festival pour célébrer la citoyenneté

La Région Occitanie organisera, au printemps 2022, la première édition d’un festival dédié à la citoyenneté. Baptisé « Printemps citoyen en Occitanie », il se déroulera sur l’ensemble du territoire régional en associant les acteurs locaux. En cohérence avec notre Pacte Vert, il sensibilisera à l’engagement citoyen et au mieux-vivre ensemble, tout en renforçant le lien entre les habitants d’Occitanie, le tissu associatif et les élus.