Occitanie

Assemblée plénière de la Région Occitanie

Assemblée plénière de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée
Vendredi 16 novembre, Parc des Expositions de Montpellier

 OCCICapture

 

Les 158 conseillers régionaux de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée se réuniront en assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga, vendredi 16 novembre à partir de 9h30 au Parc des expositions de Montpellier, à Pérols.

  

Parmi les dossiers à l'ordre du jour de cette assemblée plénière :

  • Finances : Décision modificative du budget 2018 n°2 ; Orientations budgétaires 2019 ...  
  • Formation : Approbation du Pacte régional d'investissement dans les compétences 2019-2022
  •       Culture : Plan régional pour le développement des métiers d'art 2018-2021 
  • Economie : Présentation du Plan ESS 2018-2021
  • International : Contribution de la Région au débat sur l'avenir des politiques européennes après 2020

Pour co-construire la future Cité de l’économie et des métiers de demain

Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale, représentant Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, ouvrira lundi 5 novembre à 14h à l’espace Capdeville (417 rue Samuel Morse à Montpellier), un forum ouvert dédié aux acteurs économiques de la région, visant à co-construire de manière efficace et adaptée la future Cité de l’économie et des métiers de demain. Seront notamment présents : Pierre Deniset, président du Groupe Kaliop et du cluster numérique FrenchSouth.digital ; Luc Martin, président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie ; Xavier Vasques, directeur de la technologie IBM.OCCICapture

 Plus de 120 entreprises régionales ont déjà confirmé leur présence à cet événement collaboratif, aux côtés des membres du comité de pilotage de la Cité, d’acteurs du monde de la recherche, de clusters et incubateurs régionaux, etc.

 L’objectif : réunir l’écosystème pour créer ensemble une dynamique d’accompagnement des mutations économiques, anticiper et implanter en Occitanie les emplois de demain.

 « Basée à Montpellier, cette Cité deviendra un lieu d'anticipation et d'expérimentation de référence au service des entreprises, des laboratoires et des citoyens, avec l'ambition d'attirer en Occitanie de nouveaux talents et générer des emplois », souligne Carole Delga.

La vaccination contre la grippe avant l'hiver

la vaccination contre la grippe saisonnière a été et reste un progrès incontestable de santé publique",  n'a eu de cesse de marteler Monique Cavalier, Directrice générale de l'Agence Régionale de Santé Occitanie en 2017.

La grippe reste une vraie maladie

La grippe aggrave les pathologies surtout à partir de 65 ans, "elle a sauvé et sauvera des millions de vies", rappelle Monique Cavalier. Malgré les réticences des populations, il faut garder à l'esprit que la vaccination réduit les risques, les impacts de la maladie et les complications. En 2016, 14 400 décès ont été attribués à la grippe saisonnière et à ses complications.

Certes, "la vaccination contre la grippe n'est pas obligatoire auprès du personnel médical - hôpitaux et cliniques -, ajoute le professeur Vincent le Moing, infectiologue au CHU de Montpellier, mais elle reste le premier geste pour se protéger et protéger les patients de la grippe. "Chaque cadre de santé de chaque service incite le personnel à se faire vacciner au CHU".

 

La grippe en Occitanie

En 2016, plus d'un million de personnes fragilisées ont été invitées à se faire vacciner par les Caisses d’assurance maladie de l’Occitanie, soit une augmentation de plus de 4% d’invitations envoyées par rapport à 2015. En 2017, 1 044 188 personnes ont reçu un courrier de leur caisse d'assurance maladie les invitant à se faire vacciner. Au cours de l’hiver dernier, près de 3400 personnes sont passées aux urgences pour une grippe ou un syndrome grippal dont plus de 130 cas graves de grippe qui ont été pris en charge par les services de réanimation dans les hôpitaux de la région. 60% d'entre eux touchaient des personnes âgées. 

Sur les 17 régions françaises, l'Occitanie se place à la 9ème place avec un taux de 47.2% de vaccination contre la grippe saisonnière - chiffres issus des travaux publics santé France 2016 -  alors que l’OMS estime que 75% de la population concernée devrait être vaccinée pour assurer une couverture individuelle et collective suffisante. "Les taux les plus favorables se trouvent en Haute garonne et le top est atteint en Ariège", annonce Claude Humbert, directeur de la CPAM de l'Hérault et Directeur Régional Coordinateur de la gestion du Risque Occitanie. "A Montpellier, il faudrait densifier ce taux qui se tient à la moyenne", estime M. Humbert.L’épidémie de grippe en France métropolitaine survient chaque année au cours de l’automne et de l’hiver et touche entre 2 et 6 millions de personnes. Plus de 90% des décès liés à la grippe (9 000 en moyenne en France) surviennent chez des personnes de plus de 65 ans.

 

 

Les plus fragiles invités à se faire vacciner gratuitement

La grippe représente un risque de complications parfois graves : il s’agit notamment des personnes de 65 ans et plus, celles atteintes de certaines maladies chroniques - diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple - les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide. La grippe est une infection respiratoire qui peut entraîner chez les personnes à risque des complications graves, telles qu’une pneumonie ou l’aggravation d’une maladie chronique déjà existante - diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire ...

La campagne de vaccination antigrippale a pour objectif de protéger des populations pour lesquelles la grippe représente un risque pour leur santé. Le vaccin grippal est recommandé, par le Haut conseil de la santé publique, pour toutes les personnes de 65 ans et plus et pour certaines catégories de personnes considérées comme fragiles. C’est le cas des patients souffrant de certaines pathologies chroniques (affections respiratoires, cardiovasculaires, diabète,...), des femmes enceintes pour qu’elles se protègent elles-mêmes et pour protéger leurs nourrissons, et des personnes en situation d’obésité morbide ainsi que l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque graves.

 

Région : focus sur les principales aides votées en faveur de l'Hérault

Commission permanente : 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a réuni le 12 octobre à Montpellier les élus de la Commission permanente, afin de voter un ensemble d'aides pour les 13 départements du territoire.
 
Zoom sur les principaux projets (liste non exhaustive) du territoire héraultais, bénéficiant du soutien de la Région.OCCICapture

 

ECONOMIE

 Le dispositif « Contrat Export » accompagne sur 24 mois un programme de développement export mis en œuvre par les TPE/PME du territoire. Exemples de projets soutenus par la Région :

-          100 000€ pour Steam France (Montpellier), 

-          100 000€ pour Visio@Ctivites Sportives Interactives (St Mathieu de Tréviers),

-          100 000€ pour ZIWIT (Montpellier),

-          75 000€ pour BIONATICS (Montpellier),

-          plus de 56 000€ pour CLARELIA (Montpellier).

 Dans le cadre du dispositif « Contrat Croissance Entreprise », la Région attribue plus de 163 000€ à OMICRON pour la mise en place d'une unité de production et d'assemblage dédiée au médical et plus de 16 500€ à RR INVEST pour la réalisation d'un programme de développement. Par ailleurs, dans le cadre du « Contrat Croissance Proximité », 52 800€ permettront à VENDARGUES USINAGE SARL d'investir et 68 000€ permettront à la MARBRERIE ARNAUD (Colombiers) d'acquérir du matériel.

 Dans le cadre du dispositif « Contrat Innovation », la Région attribue une aide de :

-          près de 98 000€ à SEQONE pour la réalisation du projet PROXYGENE,

-          84 500€ à ZEPHYR EXALTO pour la réalisation d'un programme de développement,

-          près de 80 000€ à IOCEAN pour la réalisation du projet l'hyperloop du logiciel,

-          plus de 66 000€ à NUMALIS pour la réalisation d'un projet SCOPAN,

-          49 000€ à SAS SPOTYRIDE pour le développement de la première Market Place communautaire des sports de glisse,

-          plus de 42 500€ à SARL ECOGAM pour la réalisation du projet Bigbanche.

 

Le dispositif « START'OC PROcess » a pour objectif de soutenir les startups dans la phase d'amorçage, ainsi 50 000€ ont été attribués respectivement à BSWEB,  BUDD'IT, JAYACODE, PN VINS BIO, REVERSO PROJECT, SEQONE, C-CLICK et WASTE IS MORE pour leur lancement commercial.

 Dans le cadre de son « Contrat innovation collaborative », la Région attribue par ailleurs 180 800€ pour le développement du projet NATURALEHPADIAG, un outil d'aide au diagnostic des troubles de la posture dans les EHPAD.

 Enfin, dans le cadre du « Contrat de développement et d'innovation touristique », 47 000€ sont consacrés à la rénovation d'une demeure traditionnelle en hébergement touristique à Saint Jean de Fos ; plus 17 000€ pour le développement du Village Castigno à Assignan et plus de 16 000€ pour le développement du camping concept écolodge Les Cigales à Pézenas. Près de 101 000€ sont aussi mobilisés pour la rénovation du Campotel à Saint Bauzille de Putois (Contrat tourisme social et solidaire).

 ENERGIE

 Dans le cadre de la démarche « 1ère Région à énergie positive d'Europe », la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée soutient notamment l'installation de deux chaudières à granulés bois pour le lycée professionnel agricole privé des techniques agricoles, horticoles et paysagères, à hauteur de plus de 90 000€, ainsi que l'installation d'une chaufferie dans une école élémentaire à Saint-Chinian, à hauteur de plus de 14 600€. Par ailleurs, 33 000€ sont mobilisés pour l'amélioration thermique de la salle des fêtes de Caux.

 VITALITE ET ATTRACTIVITE DES TERRITOIRES & PLAN DE SOUTIEN AU BTP

 

La Région soutient la mise en accessibilité des bâtiments publics et attribue ainsi par exemple 50 000€ pour le Palais des Congrès de la Grande-Motte ; 25 800€ pour la mairie de Cessenon-sur-Orb ; plus de 10 000€ pour le Théâtre de Verdure à Azillanet. La Région soutient également la création d'espaces associatifs et/ou mutualisés, attribuant par exemple 100 000€ pour la création d'un espace pro-working à Thézan-les-Béziers ou encore 48 000€ pour la création d'un tiers-lieu d'entreprises sur le site de Puisserguier.

Concernant l'aménagement des espaces publics, la Région attribue :

-          103 500€ pour l'aménagement du parking de la gare de Clermont-L'Hérault,

-          100 000€ pour l'aménagement du centre du village de Viols-le-Fort,

-          100 000€ pour la création de cheminements doux et d'espaces paysagers avenue de la gare à Laurens,

-          près de 95 000€ pour l'aménagement d'une coulée verte et la réalisation d'une piste cyclable à Vailhauques,

-          plus de 86 500€ pour l'aménagement de la place du Général de Gaulle et de l'avenue Victor Hugo à Abeilhan,

-          48 500€ pour la mise en valeur du centre ancien de Cesseras,

-          plus de 30 000€ pour le chemin piétonnier de Fontes,

-          30 000€ pour l'aménagement de la place de la République à Lieuran-les-Béziers,

-          23 700€ pour l'aménagement cœur de village paysagé de Margon.

 

Par ailleurs, la Région attribue une aide de 130 000€ pour la création d'une maison de santé pluri-professionnelle à Saint-Gervais-sur-Mare.

La Région a également voté d'importantes aides pour la création de logements sociaux, dont :

-          97 500€ pour 45 logements à Montpellier,

-          79 000€ pour 38 logements à Maraussan,

-          83 000€ pour 38 logements à Cournonterral,

-          68 000€ pour 34 logements à Vendargues,

-          50 500€ pour 53 logements à Clermont-L'Hérault,

-          39 000€ pour 39 logements à Agde.

D'autre part, 4 projets de l'Hérault ont été désignés lauréats de l'Appel à Manifestation d'Intérêt « Reconquête des friches en Occitanie » :

-          Réhabilitation d'une friche urbaine à Agde : création d'un nouveau quartier de logements, d'activités tertiaires et d'aménagements autour de l'économie touristique et culturelle. Projet soutenu par la Communauté d'Agglomération Hérault Méditerranée,

-          Requalification d'une friche industrielle à Frontignan : repositionnement de la gare ferroviaire et pôle d'échanges multimodal. Projet soutenu par la Commune de Frontignan,

-          Requalification d'une friche urbaine entre le pôle d'échange multimodal et le port à Sète : logements, tertiaire, bords à quai. Projet soutenu par Sète Agglopôle Méditerranée,

-          Requalification d'une cave coopérative en pôle oenotouristique à St Jean de la Blaquière. Projet soutenu par la Communauté de Communes Lodévois et Larzac.

Enfin, dans le cadre du Plan Littoral 21, la Région mobilise 170 000€ pour financer les études relatives au projet d'aménagement du port mixte départemental de Bouzigues, ainsi que 50 000€ pour la restauration des berges du canal du Rhône à Sète.

 

SPORT

 

Dans le cadre du plan de soutien au BTP et à l'emploi, la Région mobilise des aides pour la construction et la rénovation d'équipements sportifs. Exemples :

-          726 000€ pour la création de la piscine du Sud (Sauvian),

-          120 000€ pour la construction d'une salle de sports à Villeveyrac,

-          100 000€ pour la réalisation d'un gymnase à la ZAC du Renard (Beaulieu),

-          80 000€ pour la création d'un club house et la rénovation de l'éclairage du terrain de sports de Lespignan,

-          50 000€ pour la réfection d'un terrain de football au stade Esprit-Granier (Frontignan).

 

La Région soutient également l'organisation de manifestations sportives sur le territoire. Exemple : 20 000€ attribués à l'organisation du match de l'équipe de France masculine de basket-ball France/Finlande qualificatif pour la coupe du monde 2019, qui a eu lieu le 16 septembre 2018 à Montpellier.

 

« Le + » : Avec le nouveau contrat territorial du Pays Haut Languedoc et Vignobles, la Région et ses partenaires s'engagent pour le développement du territoire

Cheffe de file en matière d'aménagement du territoire, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a engagé le déploiement d'une nouvelle génération de politiques contractuelles pour la période 2018-2021. Cette stratégie territoriale propose un nouveau mode de dialogue avec les territoires, basé sur la construction d'une feuille de route partenariale orientée autour des priorités régionales que sont le développement économique et la formation professionnelle, la qualité de vie et l'attractivité, et le développement durable. Elaboré en étroite collaboration avec les acteurs du territoire, ce nouveau contrat permettra de renforcer la cohérence et la complémentarité des politiques publiques conduites sur le territoire.

Ce Contrat Territorial fixe les grands enjeux ainsi que les actions et opérations prioritaires à engager sur le territoire pour accompagner son développement. Il traduit trois objectifs : agir pour l'attractivité, la cohésion sociale, la croissance et l'emploi sur le territoire ; encourager les dynamiques innovantes, accompagner les projets prioritaires et consolider les atouts du territoire pour préparer l'avenir et participer pleinement aux dynamiques de développement régional ; accompagner et fortifier l'offre de services et l'attractivité du territoire.

Exemples de projets envisagés :

- Embellissement du cœur de village d'Aigues-Vives,

- Restauration de la cathédrale de St Pons de Thomières,

- Réalisation d'un city stade à Roujan,

- Aménagements touristiques à Assignan,

- Création d'un parc photovoltaïque aux Avant-Monts.

Inondations dans l'Aude : la région et le département solidaires

Inondations dans l'Aude : la région et le département de l'Aude solidaires à hauteur de 62 millions d'euros.

Selon FR3 :Suites aux inondations qui ont touché 126 communes de l'Aude, le département a décidé de débloquer 37 millions d'euros pour faire face aux besoins des collectivités. La région Occitanie, quant à elle, propose un plan d'investissement de 25 millions d'euros.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/carcassonne/

L'on apprend aussi que Kleber Mesquida, Président du Département de l'Hérault, va demander le vote d’une subvention de 1 M€ pour soutenir l’Aude.

Il faut savoir que pour l'Etat, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a chiffré  les besoins à environ 200 millions d'euros.

Christophe Castaner a annoncé des aides d'urgence en faveur des sinistrés les plus touchés par les inondations meurtrières dans l'Aude. 300 euros par adulte et 100 euros par enfant. Un fonds exceptionnel sera également mobilisé pour la reconstruction. Ila également promis qu'"un fonds exceptionnel" serait "mobilisé" pour aider les communes à la reconstruction et Edouard Philippe avait annoncé lundi que le gouvernement allait mettre en oeuvre la "procédure de catastrophe naturelle accélérée".

Mouvements préfectoraux

Carole Delga salue le travail de Pascal Mailhos, « ce grand défenseur des valeurs de la République, proche du terrain »

Suite à la nomination ce jour en Conseil des ministres d'Etienne Guyot comme nouveau préfet de la Région Occitanie, Carole Delga, présidente de la Région, a tenu à rendre hommage à Pascal Mailhos qui quitte ses fonctions pour rejoindre la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

« Pascal Mailhos a marqué notre territoire et restera celui qui a participé à nos côtés à la construction de la grande Région Occitanie qui est à l'œuvre aujourd'hui.

Je salue le travail de ce défenseur des valeurs de la République avec qui je partage le goût du terrain. Il a su pendant 4 ans être à l'écoute des collectivités et notamment des grands dossiers régionaux que nous portons ensemble en Occitanie, notamment sur les enjeux de transports et de mobilité ou encore l'emploi avec la signature du Programme d'Investissement dans les Compétences (PIC).

Je souhaite poursuivre avec son successeur, Etienne Guyot, le travail engagé et le rencontrerai très prochainement ».

Mardi 23 octobre, inauguration de la première école IA- Microsoft en Région

greCapture

 

De droite à gauche, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez, Laurent Schlosser, directeur Secteur Public et membre du Comité Exécutif de Microsoft, Gérard Sigaud, adjoint au maire de Castelnau-le-Lez délégué au numérique  aux cotés des apprenants de cette première promotion de l’École d’Intelligence Artificielle Microsoft en région.

 

SIAL : 37 entreprises d’Occitanie / Pyrénées – Méditerranée

Du 16 au 20 octobre 2016, au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte – hall régions de France –  37 entreprises d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée exposent leur savoir-faire sous la bannière Sud de France au SIAL – Salon International de l’Alimentation. Une première qui rassemble les fleurons des anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

A l’occasion de l’anniversaire des 10 ans de la marque Sud de France, le 13 juin dernier, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et présidente de Sud de France Développement, avait proposé l’ouverture de la marque à l’ensemble du territoire régional.

Le SIAL est la première manifestation d’envergure illustrant cette synergie. « Entreprises d’ex-Midi-Pyrénées et entreprises d’ex-Languedoc-Roussillon sont parfaitement complémentaires, les premières étant davantage viandes et fromages, les secondes, vins, fruits de mer et plats cuisinés », indique Carole Delga. « Nous avons des produits agroalimentaires qui ont fait le tour du monde. Nous sommes la Région qui compte le plus de productions labellisées : 250 ! » rappelle Carole Delga.

« C’est la première fois que nous faisons un salon en commun. Nous avons engagé une dynamique commune, explique Chantal Passat, responsable du département agroalimentaire de Sud de France Développement. Avec un même concept de stand, une même signature, cela nous donne une force de frappe sans équivalent ». Résultat : un stand exceptionnel de 430 m2 sous l’unique bannière Sud de France.

Le meilleur de l’innovation alimentaire Sud de France au SIAL

azais_polito-3

Le SIAL permet de découvrir en avant première les produits alimentaires les plus innovants de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Rillettes de poisson aux fruits, trempettes, SudCola, émietté de canard cuisiné, les terrines courgettes-Roquefort, le Marshmallow bio et les biscuits qui décoiffent de  la gamme Tramontane. Les autres produits innovants exceptionnels Sud de France sont mis en avant lors de la remise des prix du concours Sud’Innov, le 17 octobre à 11 heures, sur le stand Sud de France.

L’Occitanie est leader dans l’agriculture biologique, pour la production de « grandes cultures » (blé dur, maïs), de melons, de fruits à noyaux. Elle est la deuxième région agricole de France en  surface, en nombre d’exploitations et en emplois. Le panier garni régional regorge de vins, viandes, légumes, fruits et fromages labellisés : il comporte 250 signes de qualité et d’origine (Label Rouge, indication géographique protégée et appellation d’origine protégée).

Ce sont ces atouts et ces richesses que la Région et la marque Sud de France entendent mettre en valeur au SIAL. Le chef Pascal Berriau a été invité pour animer l’espace de la marque Sud de France durant tout le salon et mettra en valeur l’ensemble des produits de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

« Nous organisons un apéritif Sud de France, dès le dimanche 16, afin que les entreprises d’Occitanie / Pyrénées – Méditerranée puissent échanger entre elles. Il faut jouer collectif, créer le maximum de lien et bien accueillir les entreprises d’ex-Midi-Pyrénées dans la marque Sud de France », précise Chantal Passat qui souhaite ouvrir tous les outils de la marque aux nouvelles entreprises régionales.

Le Food Hub Sud de France, par exemple, plateforme virtuelle permanente et gratuite de mise en relation entre tous les producteurs et les acheteurs régionaux, nationaux et internationaux, lancée lors du SIAL 2014 s’ouvre dès 2017 aux entreprises de toute la région.

EN SAVOIR +

Le dossier de Sud de France au SIAL

Santé et travail en Occitanie. État des lieux

L’ORSMIP et le CREAI-ORS LR la réalisation d’un « état des lieux santé travail dans la région Occitanie.

Bâtiment, Joy, Planification, Plans

Ce dossier rassemble et analyse les principales données et indicateurs qui permettent de dégager :


– les caractéristiques socio-économiques régionales vues sous l’angle santé travail,
– le poids et la nature des pathologies liées au travail,
– les caractéristiques des conditions de travail potentiellement à risque à l’échelle régionale et dans les zones d’emploi.

Un dossier complémentaire présente les profils santé travail des 33 zones d’emploi d’Occitanie.

Télécharger le rapport

Télécharger le dossier complémentaire

Inauguration de la première Ecole IA Microsoft en région

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Frédéric Lafforgue, maire de Castelnau-le-Lez, Laurent Schlosser, directeur Secteur Public et membre du Comité Exécutif de Microsoft, et Jean-François Kappes, directeur régional Occitanie Simplon, aux côtés de Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault, et des élèves de la première promotion, inaugureront mardi 23 octobre la première Ecole IA Microsoft en région.OCCICapture

 Portée conjointement par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la commune de Castelnau-le-Lez, et Microsoft, cette école d'Intelligence Artificielle, cofinancée à parité par la Région et Microsoft, dispensera dès le 22 octobre prochain une formation « Développeur / Développeuse Data IA » aux 24 élèves sélectionnés parmi plus de 120 candidatures.

 Cette formation adressée aux personnes éloignées de l'emploi, propose en collaboration avec l'entreprise sociale et solidaire de formation au numérique Simplon, un cursus de 7 mois en centre, complétée par 12 mois en alternance au sein d'entreprises partenaires.

 

L'Occitanie, la Région de l'innovation

 Avec la création de cette école unique, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée fait le choix de l'innovation et de l'avenir pour relever le défi de la transformation des compétences et de l'emploi. Face aux défis posés par le numérique, elle s'est engagée dès 2016 dans le développement de solutions nouvelles pour offrir une offre de formation adaptée et porteuse. Cette démarche fondée sur l'expérimentation a notamment permis le déploiement des Ecoles régionales du numérique sur l'ensemble des 13 départements du territoire. Elle est également à l'origine du récent lancement de la Cité de l'économie et des métiers de demain, véritable écosystème qui permettra, aux côtés des professionnels et citoyens du territoire, de penser les métiers de demain et de faciliter leur accès.

 

Le numérique est une des clefs du développement économique du territoire et de Castelnau. Nous souhaitons que, au-delà de ces enjeux économiques, ce projet soit également un outil de cohésion sociale et que le numérique devienne un vecteur d'inclusion qui favorise les liens entre habitants de la commune, entreprises et apprenants du campus. 

L'ouverture de l'école de l'Intelligence Artificielle Microsoft est une première pierre qui a permis de placer Castelnau au cœur d'un nouvel écosystème du numérique qui prend sens dans la volonté de créer, d'ici 2025, un Campus numérique, baptisé Station d'Oc, autour de l'IA, de la cyber-sécurité et de l'éducation. Tout ceci en étroite collaboration avec la Cité de l'économie et des métiers de demain que porte la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée et dont l'ouverture est prévue en 2019.

lors que 85% des emplois qui seront exercés en 2030 n'existent pas encore aujourd'hui, le numérique et en particulier l'Intelligence Artificielle, changent profondément les contours de ces futurs métiers. Dans le domaine de l'IA, le besoin en compétences est majeur et ce, dès aujourd'hui.

Engagée en matière d'égalité des chances et convaincue que ces opportunités d'emplois ne doivent pas être réservées à une élite, Microsoft a créé en 2018 une école unique et alternative : l'Ecole IA Microsoft, en partenariat avec Simplon, entreprise sociale et solidaire de formation au numérique.

Cette école s'adresse aux personnes éloignées de l'emploi ayant des connaissances en langage algorithmique et leur propose de bénéficier d'une spécialisation en Intelligence Artificielle, pour devenir des « Développeur Data IA », capables de collaborer avec des Data Scientistes pour créer, de manière concrète, des Intelligences Artificielles.

Installée sur son Campus d'Issy-les-Moulineaux, la première promotion de 24 apprenants âgés de 19 à 39 ans, en reconversion professionnelle, éloignés de l'emploi ou décrocheurs scolaires, s'est conclue par 100% de sorties positives au sein de l'écosystème de partenaires Microsoft.

A travers cette école orientée vers l'emploi et fondée sur l'inclusion, Microsoft réaffirme son ambition de contribuer à la transformation numérique de la France, source de croissance, aux côtés de son écosystème de partenaires.

Pour Carlo Purassanta, Président de Microsoft France : « La France a tous les atouts pour être une championne mondiale de l'intelligence artificielle. La qualité de ses formations, de ses ingénieurs et de ses chercheurs n'est plus à démontrer. Mais si nous voulons désormais accélérer le développement de projets concrets dans les entreprises, nous devons former des artisans de l'IA. C'est toute la vocation de l'Ecole IA Microsoft, qui permet à des personnes éloignées de l'emploi de bénéficier d'une formation opérationnelle leur garantissant un avenir dans un secteur dynamique ».

 

Simplon, formations numériques et inclusives

La mise en œuvre de la formation Développeur.se Data/IA par les équipes de Simplon Occitanie est le résultat du partenariat entre Microsoft et Simplon.co, dont ce programme de spécialisation est issu, et de la forte contribution de Simplon avec ses partenaires, dans le déploiement des actions de formation au Développement Web des écoles régionales du numérique dans 9 départements, porté par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée depuis 2015. Un ensemble élargi d'actions de formations inclusives au numérique allant de l'acculturation à la spécialisation, permet d'ores et déjà de répondre aux enjeux des entreprises du territoire tout en renforçant l'action sociale au cœur de notre ADN : l'impact direct et indirect ; l'innovation.

Labellisée French Tech, La France s'Engage, Ashoka, EPIC et constituant le plus grand et le plus inclusif des réseaux de la « Grande École du Numérique », Simplon.co propose des formations gratuites et intensives aux métiers en tension du numérique pour des personnes talentueuses mais éloignées de l'emploi ou situées dans des territoires fragiles. En 5 ans, plus de 2500 personnes ont été formées - dont 30% de femmes, avec un taux de retour à l'emploi de 77%. Présente dans plus de 40 villes en France et implantée dans 10 pays fin 2018, Simplon.co poursuit le développement de son impact social.

La Région Occitanie obtient la prolongation des Trains d'Equilibre du Territoire

La  Région Occitanie obtient la prolongation des Trains d'Equilibre du Territoire (TET) Aubrac et Cévenol et le maintien du Cerbère

 « Notre mobilisation a payé », c'est par ces mots que la présidente de Région Carole Delga a annoncé, aux élus régionaux réunis en commission permanente vendredi, avoir obtenu de l'Etat la prolongation des trains de l'Aubrac et du Cévenol ainsi que le Toulouse-Cerbère-Portbou.OCCICapture

 Un protocole d'accord entre l'Etat et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sur les Trains d'Equilibre du Territoire (TET) Aubrac et Cerbère fixait les conditions d'exploitation de ces deux lignes. Sous la pression de la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga, l'Etat, qui avait supprimé le TET de nuit Paris-Cerbère en décembre 2015 a accepté de rétablir cette circulation à l'été 2017 pour une durée expérimentale de 2 ans. Par ailleurs, l'Etat et la Région s'étaient engagés à gérer en commun la ligne de l'Aubrac (Clermont-Ferrand - Béziers) à titre expérimental à compter du 1er janvier 2017 pour une durée de 2 ans, en finançant à parité le déficit de cette ligne durant cette période.

 La Région Occitanie se voit aujourd'hui confirmer par l'Etat la prolongation de l'accord sur le train de nuit Paris - Cerbère jusqu'à fin 2020 (au lieu de juin 2019), c'est-à-dire à l'échéance de la convention TET Etat/SNCF, ainsi que la prolongation d'un an (jusqu'à fin 2019) de l'expérimentation sur la ligne Aubrac. Pour le Cévenol, l'Etat reversa par ailleurs une quote-part à la Région qui représente 80% du financement réel et prendra en charge le renouvellement des rames en juillet 2019.

 Au cours de cette commission permanente, les élus régionaux ont adopté à l'unanimité l'engagement financier de la Région pour le maintien de ces lignes, le portant au total à 6,1 M€ pour l'exploitation de l'Aubrac, 5,15 M€ pour la branche de nuit Toulouse-Cerbère-Port Bou, et plus de 375 000 € pour une étude préliminaire aux opérations de maintien de l'exploitation du Cévenol.

 «Je me bats, depuis le début de mon mandat, pour le maintien des Trains d'Equilibre du Territoire de jour et de nuit. Ce sont des liaisons indispensables à l'égalité et à l'accessibilité de nos 13 départements. Leur devenir concerne la mobilité et la vie de nos concitoyens habitant dans ces territoires. C'est pourquoi je salue la prolongation jusqu'à fin 2020 de l'accord sur le train de nuit Paris-Cerbère, qui vient récompenser la très bonne fréquentation de cette ligne et prouve sa véritable utilité publique pour nos concitoyens. Quant à l'Aubrac, cette nouvelle année d'expérimentation doit être mise à profit pour définir un véritable projet de territoire pour cette liaison emblématique, dans lequel chacun devra prendre sa part. Pour le Cévenol, nous finançons une étude mais engagerons également dans le même temps les travaux nécessaires au maintien de l'exploitation. Nous avons eu raison de nous battre pour nos territoires et nos concitoyens. Notre mobilisation auprès de l'Etat continue pour sauvegarder les lignes  ferroviaires en difficulté qui maillent l'Occitanie » a déclaré la présidente Carole Delga.