Occitanie

PLAN LITTORAL 21 - 5 NOUVEAUX LAUREATS DEL'APPEL À PROJETS « AVENIR LITTORAL » 2021

 Plage, Le Coucher Du Soleil, Panorama

 

A l'occasion du Salon du Littoral ce 23 novembre 2021, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, Didier Codorniou, Président du Parlement de la Mer et 1er vice-président en charge de la Méditerranée à la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, en présence de Jean-Michel Baylet, Président du groupe La Dépêche du Midi, ont présenté les 5 lauréats de l'appel à projet « Avenir littoral 2021 ». L'occasion également de faire un bilan sur ce dispositif qui, à l'aune de sa 3e édition, a permis de financer 23 projets portés par plus de 60 acteurs dans des domaines variés, représentant un montant total de plus de 8 millions et subventionnés à hauteur de 4,17 millions .

 

La troisième édition de l'appel à projets « Avenir Littoral » a été lancée en février dernier, avec le soutien du Pôle Mer Méditerranée et de la Région Occitanie, dans le cadre du Plan Littoral 21,signé entre l'État, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Banque des Territoires en mars 2017.

 

Doté d'une enveloppe de2 millions d'euros, cet appel à projet permet de financer des projets innovants développés par des acteurs du littoral et en lien avec les enjeux de transition écologique. Il s'agit à la fois de favoriser le développement de nouvelles solutions face aux multiples défis auxquels est exposé le littoral (impacts du réchauffement climatique, optimisation et valorisation des ressources, etc.), tout en soutenant l'écosystème régional, la création d'emplois et l'émergence ou la structuration de nouvelles filières.

 

Pour l'édition 2021, 5 projets ont été sélectionnés sur l'une des 3 thématiques (voir présentation détaillée en annexe) :

 

  • Axe 1 :valorisation et recyclage des déchets à la mer ou issus d'activités maritimes : deux projets lauréats autour de la déconstruction et de valorisation des matériaux par des techniques mécaniques et biologiques, notamment pour la filière nautique et l'industrie plasturgique ;
  • Axe 2 : gestion quantitative et qualitative de l'eau en lien avec les activités nautiques et de plaisance dans les ports et dans la conception et la maintenance nautique : un projet récompensé qui propose une gestion innovante des eaux sur la base nautique du Port de Sète Frontignan ;
  • Axe 3 : tourisme résilient littoral (solutions pour des infrastructures, des équipements et des services touristiques plus durables, autonomes et zéro impact sur le bord de mer) : deux projets lauréats en lien avec des activités nautiques, qui visent à expérimenter un centre nautique résilient sur le port de Palavas et une recyclerie dédiée aux sports nautiques.

Ces projets ont vocation à proposer des solutions réplicables, pour booster l'innovation bleue en Occitanie.

  

Un catalogue des projets labellisés « Avenir littoral » a été édité (en pièce jointe de ce communiqué). Il présente les 23 projets soutenus depuis 2019: nouveaux équipements et services numériques pour les activités maritimes et nautiques, valorisation des bioressources (holothuries, macro-algues, micro-algues), gestion et traitement des déchets (plastiques, industriels, conchylicoles, bateaux de plaisance hors d'usage, etc.), valorisation et recyclage des eaux résiduaires, outils d'évaluation et prédiction des risques (contamination des milieux marins, submersion marine, etc.), équipements touristiques « résilients ».

 

La quatrième édition de l'Appel à Projets Avenir Littoral sera lancée en février 2022.

Ces rendez-vous annuels vont bien au-delà d'une remise de prix puisqu'ils permettent d'alimenter le réseau d'acteurs de l'économie bleue de la région Occitanie, via un réseau spécifique « Avenir Littoral », initié depuis la première édition de l'appel à projets en 2019, et qui s'enrichit des cinq lauréats de cette édition 2021. La quatrième édition de l'Appel à Projets « Avenir Littoral » sera lancée en février 2022.

 

**

Pour Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, « L'ambition de l'appel à projets « Avenir littoral », est de soutenir le développement de solutions concrètes et innovantes face aux défis du réchauffement climatique, de la préservation de la biodiversité et de la pression démographique, auxquels notre territoire est particulièrement exposé et qui nécessitent une adaptation permanente ».

Pour Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, « Grâce à l'appel à projet Avenir Littoral, nous concilions développement économique et réponses au changement climatique. C'est en soutenant la création de solutions innovantes que nous arriverons à faire émerger de nouvelles filières et à générer des emplois durables en Occitanie. C'est aussi une belle vitrine pour le savoir-faire des entreprises d'Occitanie. Notre économie bleue peut compter sur un écosystème régional très riche en ingénierie, recherche et développement, et start-up qui imaginent le littoral de demain. »

Des formations gratuites grâce au Plan Régional de Formation

Faites-vous confiance ! Pour se lancer ou se relancer sur la voie professionnelle, formez-vous grâce à la Région.

Dans le cadre de son Plan Régional de Formation (ou Programme Régional de Formation), la Région Occitanie finance 30 000 places de formations professionnelles à saisir avant le 31 décembre 2021. Ces formations sont gratuites, réservées aux demandeurs d’emploi, elles concernent tous les secteurs d’activité et sont réparties sur l’ensemble de la Région.
En savoir plus
Retrouvez le Programme Régional de la Formation sur le site Me former en OccitanieVous êtes intéressé pour faire très prochainement une formation ? Remplissez le formulaire ci-dessous pour être rappelé dans les 48h par l’un de nos conseillers ou contactez le 0800 00 70 70 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Suite à la visite d'Emmanuel Macron sur le site de Genvia à Béziers

 
Carole Delga : « L'Occitanie, laboratoire de la France pour le développement des énergies vertes »

 

Consciente du potentiel de l'hydrogène décarboné qui pourrait, d'ici 2050, répondre à 20% de la demande d'énergie nationale, et réduire les émissions annuelles de CO2 de 55 millions de tonnes, la Région Occitanie est à l'œuvre depuis plusieurs années pour renforcer la souveraineté industrielle du territoireen développant l'industrie verte et en accompagnant les projets novateurs à l'image de celui porté par Genvia à Béziers. L'Occitanie a ainsi été la première Région à se doter d'une stratégie globale et opérationnelle via le lancement dès 2019 d'un Plan Hydrogène Vert doté de 150 M sur la période 2019-2030, qui pourra générer jusqu'à 1 Mds d' d'investissement et la création de milliers d'emplois.

Société de production d'électrolyseurs nouvelle génération située à Béziers dans les locaux du site de Cameron,Genviacombine les savoir-faire et expertises de Schlumberger, du CEA, Vinci etVicat, afin de développer et déployer à un niveau industriel une technologie de rupture de l'électrolyse au rendement nettement supérieur, permettant la production d'hydrogène décarboné à un coût beaucoup plus compétitif, avec l'objectif d'ici 2030 de le faire baisser à 2/kg.

Partenaire via son Agence Régionale Energie Climat(AREC), la Région est actionnaire de la société à hauteur de 6,5%, soit 3,5M, illustrant ainsi la réussite de ce partenariat public / privé. Elle accompagne par ailleurs le projet à toutes les étapes clés :

- Choix et modernisation du site de Cameron :  Grâce à son action volontariste et avant-gardiste dans la structuration de la filière hydrogène vert, la Région Occitanie a largement contribué à la décision d'implantation deGenvia sur le site de Béziers. Elle a par ailleurs participé à la modernisation du site de Cameron via une aide de 328 000 en 2020 ;

- Entrée de la Région en février 2021 au capital de Genvia via l'AREC à hauteur de 6, 5 %, soit 3,5 M ;

-Diversification industrielle de Cameron via l'agence régionale de développement économique Ad'OCC et aide au montage du projet de restructuration du site via l'Agence d'Aménagement et de Construction (ARAC) ;

- Mise à disposition, au travers du syndicat mixte Région-Communauté de communes de la Domitienne, d'une surface de plus de 6 ha pour la mise en place d'une Gigafactory pour la production à grande échelle d'électrolyseurs haute température ;

-Création d'un campus de formation aux métiers de l'hydrogène: la Région s'engage, aux côtés de Genvia et des acteurs du projet, dans la création d'un
« campus » dédié à l'hydrogène pour adapter les compétences des salariés, former les demandeurs d'emploi aux métiers de demain,mais aussi s'adresser aux sous-traitants et contribuer ainsi à structurer une filière de formation sur l'ensemble du territoire régional.1500 emplois pourraient être ainsi créés, dont 500 directs.  

 

« Avec notre Plan Hydrogène vert de 150 M, le premier à l'échelle d'une Région, nous sommes des pionniers en France. Ce temps d'avance nous permet de concrétiser l'objectif que nous nous sommes fixés : devenir la 1ère région à énergie positive d'Europe. Nous sommes présents sur l'ensemble de la chaîne hydrogène, de la production aux usages en passant par la distribution. La Région investit dans chaque domaine pour développer et faire grandir cette filière en Occitanie. Car nous le savons, la transition énergétique est génératrice d'emplois. Elle constitue l'avenir de notre souveraineté industrielle. C'est pourquoi je souhaite aller plus loin encore avec, dès 2022, la création d'un fonds souverain spécialement dédié au développement des énergies renouvelables en Occitanie. Il permettra de créer des passerelles entre investisseurs publics et privés, essentielles pour atteindre nos objectifs et faire émerger les projets innovants sur notre territoire. C'est ce modèle qui a permis la concrétisation de ce projet majeur qu'est Genvia, tout comme l'émergence de la filière de l'éolien flottant en Occitanie. Ce sont ces synergies que nous devons aujourd'hui développer pour construire le mix énergétique dont notre pays a besoin." a déclaré la présidente de la Région
Occitanie / Pyrénées - Méditerranée Carole Delga.

 

Création d'un fonds souverain: un nouvel outil au service de la transition énergétique en Occitanie

 

Pionnière dans le développement des énergies renouvelables, la Région est devenue, grâce notamment à l'accompagnement de projets majeurs comme celui de Genvia, le berceau de la transition énergétique en France. C'est pour renforcer ce rôle et développer encore d'avantage la dynamique à l'œuvre en Occitanie, que la Région se dotera dès 2022 d'un fonds souverain écologique. Doté de 10 M par la Région, ce fonds a pour ambition de générer à court terme un effet levier de 200 M, puis à terme de 2 Mds . Il permettra de booster les investissements dans les filières des énergies renouvelables en Occitanie, en donnant la possibilité à des investisseurs nationaux ou internationaux de prendre part au développement de l'hydrogène renouvelable, l'éolien flottant en mer, la gestion intelligente de l'énergie (smart grids) et les projets EnR structurants, portés sur le territoire.

 

 

L'action de la Région pour le développement de l'Hydrogène vert :  DP-431-Hydrogene.pdf

Les acteurs de la Validation des acquis de l’expérience (VAE) se mobilisent pour vous informer sur la VAE pendant la semaine de la VAE

Les acteurs de la  Validation des acquis de l’expérience (VAE) se mobilisent pour vous informer sur la VAE pendant la semaine de la VAE du 15 au 19 novembre 2021 !aaaabaeCapture

Cette semaine a pour objectif de guider et de conseiller les personnes qui souhaitent s’engager dans une démarche de VAE. Plusieurs évènements sont proposés en région Occitanie, offrant une grande variété de modalités : journées portes ouvertes, informations collectives ou rendez-vous individuels, à distance ou en présentiel.

Deux matinales sont organisées le 17 novembre à Montpellier et le 19 novembre à Toulouse. Elles seront animées par des entreprises, des Opco, Transitions pro Occitanie. Des lauréats témoigneront sur leur parcours de VAE.

Retrouvez la liste de tous les évènements avec les informations détaillées sur les modalités d’accueil pour chacun d’entre eux dans ce document.

N’hésitez plus, la VAE est une voie qui permet de valoriser votre parcours professionnel et vous aide à réaliser votre projet d’évolution professionnelle.

Retrouvez ici la liste des évènements

Le Département présente des dispositifs inédits à la conférence régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Photographie du Département

Jeudi 28 octobre à Albi, l’Etat et les collectivités se sont réunis pour faire le bilan sur la stratégie régionale de prévention et de lutte contre la pauvreté.

Cet évènement a été l’occasion de présenter lors d’ateliers et de tables rondes, les actions réalisées par les partenaires publics et associatifs, de partager les expériences, de débattre de leurs résultats et de dresser des perspectives. En créant des dispositifs inédits, le Département de l’Hérault a été l’un des plus innovants en la matière.

Zoom sur 7 avancées qui seront présentées à l’occasion de cet événement

Aider les familles monoparentales à bien se loger

Le Département expérimente deux actions, en collaboration avec la CAF de l’Hérault et la DDTES, afin de soutenir les familles monoparentales dans l’accès ou le maintien dans le logement.

La première permet de développer une offre de logement dans le parc social sous l’angle du logement « choisi » : le logement est recherché en fonction de la demande de la personne ; le travail d’accompagnement de l’opérateur démarre en amont de l’entrée dans les lieux, l’accompagnement est ajusté à chaque situation, les référents sociaux du territoire restent identiques. Les moyens consacrés permettent de proposer un bail glissant à des ménages fragiles qui auraient dû être orientés vers d’autres dispositifs.

La seconde action vient renforcer la prévention des expulsions en tout début de procédure dans le parc privé ou public. Il s’agit de mesures destinées à de familles non connues du service social confrontées à un impayé de loyer en tout début de procédure d’expulsion. L‘accompagnement social se conduit sous forme d ‘ « aller vers » afin d’entrer en contact avec le ménage, recueillir son adhésion, déterminer les orientations à mobiliser en informant sur les dispositifs et orienter le cas échéant vers les services sociaux pour la poursuite du suivi.

Améliorer l’accès aux droits aux usagers

Le Département mène un projet visant à harmoniser l’accueil social dans tout l’Hérault. Les CCAS, les Missions locales, les maisons France Services, les associations qui mènent des actions en faveur des publics en difficulté, les organismes de sécurité sociale (CAF, MSA, CPAM, CARSAT…), Pôle emploi et bien sûr les Maisons départementales des solidarités et les services territoriaux des solidarités constituent des réseaux professionnels dont la mission est de développer dans chaque organisme une qualité d’écoute et une orientation vers le bon interlocuteur qui proposera l’accompagnement adéquat en fonction des difficultés rencontrées. Un Comité de pilotage départemental de l’action sociale coordonne ces objectifs.

Des formations seront proposées à l’ensemble des travailleurs sociaux et agents d’accueil pour garantir un socle commun de connaissances sur les aides mobilisables. Ces formations prennent en compte les singularités de 21 bassins de vie, pour répondre de la façon la plus efficace aux Héraultais...

Vous pouvez poursuivre la lecture sur : https://herault.fr/actualite/126058/2-le-departement-presente-des-dispositifs-inedits-a-la-conference-regionale-de-prevention-et-de-lutte-contre-la-pauvrete

 

Carole Delga lance la concertation pour le Revenu écologique jeunes

http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2022/12/aaaacarCapture.jpg 

Ce mercredi 10 après-midi, à l'issue d'une conférence de presse annonçant la création d'un Fonds souverain écologique ainsi que la construction d'un Plan nature, Carole Delga a lancé la concertation pour la création du Revenu écologique jeunes. Afin de définir les contours de ce nouveau dispositif destiné à lutter contre la précarité des jeunes tout en les formant aux métiers verts, la présidente de Région a rencontré avec une vingtaine de jeunes en formation.

 

« Ces échanges concrets permettent d'écouter, sans filtre, les besoins et les attentes de nos jeunes car nous leur faisons confiance pour construire l'avenir. Ces rencontres vont être déclinées sur l'ensemble du territoire afin de construire un revenu écologique sur-mesure, avec et pour nos jeunes. Nous devons les aider et proposer un accompagnement tout au long de leur parcours allant de l'orientation à la formation jusqu'à la réalisation de leur projet. Ce revenu écologique jeunes doit être une brique complémentaire pour faire de la transition écologique et énergique une opportunité d'insertion professionnelle dans les métiers de demain. Avec un objectif d'un revenu de 1 000 toutes aides confondues, c'est aussi leur offrir un pouvoir d'achat et une autonomie suffisante pour qu'ils puissent s'accomplir dans leur orientation professionnelle»a déclaré Carole Delga, à l'issue du lancement de la concertation.

 

Rappel du calendrier :

De novembre 2021 à janvier 2022 : concertation et réalisation d'une étude juridique sur les compléments de revenus d'activité existants, avec analyse des dispositifs, notamment le contrat d'engagement ;

Début février 2022 : adoption des modalités d'expérimentation du dispositif Revenu écologique jeunes dans les filières BTP et Agriculture, et d'une délibération déterminant les montants et les conditions d'attribution du revenu écologique ;

Mi-février 2022 : lancement d'un l'appel à candidatures auprès des jeunes en vue du démarrage de l'expérimentation ;

Septembre 2022 : évaluation et généralisation du dispositif.

 

Vous trouverez  le dossie :

Lien du téléchargement : https://we.tl/t-Emlhh53hxA

Fabriqué en Occitanie, une marque pour soutenir les savoir-faire et l’emploi local

Créée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la marque « Fabriqué en Occitanie » a pour objectif de mettre en valeur les savoir-faire de la région, hors secteurs alimentaires et vins. Explications et témoignages.

Avec la marque Fabriqué en Occitanie, la Région soutient l’emploi local, tout en favorisant les circuits courts pour les consommateurs.

 

Illustration

Faire rayonner les savoir-faire et les talents, mais pas seulement. En lançant Fabriqué en Occitanie, une nouvelle marque créée en concertation avec les acteurs économiques de son territoire, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a également l’ambition de soutenir l’emploi local, renforcer l’attractivité de son territoire et lutter contre le dérèglement climatique en favorisant les circuits courts.

L’impact économique, social et écologique d’un produit dépend, plus que jamais, de la distance qu’il parcourt avant d’être acheté. Voilà pourquoi près de neuf Français sur dix définissent une marque responsable par son choix de privilégier le Made in France. Mais, si ces valeurs déterminent leur acte d’achat, ces consom’acteurs peinent encore souvent à repérer ces marques responsables : seul un tiers d’entre eux y parviennent.

Garantir l’origine régionale des produits

C’est donc tout l’intérêt de la marque Fabriqué en Occitanie : elle permet d’identifier au premier coup d’œil l’origine des produits exclusivement fabriqués dans la région. La nouvelle marque permet ainsi d’orienter vers eux l’acte d’achat de ces nouveaux consommateurs. Ce d’autant plus aisément que la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée mettra en place des campagnes de communication autour de sa nouvelle marque.

Fabriquer localement est un choix. En le faisant, vous rejoignez des centaines de distributeurs et des milliers de consommateurs qui le font aussi, insiste Carole Delga, la présidente de la Région.

Quatre grands secteurs d’activités

Réservée aux arts, métiers et industries de la fabrication, la nouvelle marque s’adresse à quatre grands secteurs bien représentés en Occitanie et ainsi rassemblés : santé, beauté et bien-être ; mode et accessoires ; maison, déco et bricolage, ainsi qu’artisanat d’art.

Pour être éligibles, les entreprises de ces secteurs d’activité doivent cependant satisfaire un ensemble de critères : avoir leur siège dans la région et être fabricante de leurs produits. En outre, elles doivent disposer d’une reconnaissance de savoir-faire et présenter un caractère régional, lié à leur histoire, leurs racines…

Chaque demande d’adhésion est analysée au crible de ces critères par un comité d’agrément composé d’élus référents et de professionnels engagés dans la démarche. Des visites de vérification peuvent être conduites dans toutes entreprises autorisées à utiliser la marque.

 

À peine mise en place, Fabriqué en Occitanie est mise en avant sur le MIF Expo, le grand salon du Made in France qui se tient du 11 à 14 novembre Portes de Versailles à Paris. 85 entreprises y présentent leur produits mis en valeur par la nouvelle marque que toutes saluent. Six d’entre elles témoignent.

 

MontCapel

La Haute vallée de l’Aude fut un haut lieu de la chapellerie française et mondiale. À Montazels, la dernière chapellerie en France capable de fabriquer son feutre s’est éteinte en 2018. Depuis 2019, la coopérative MontCapel construit la renaissance de cette activité patrimoniale. Depuis le début de cette année, elle fabrique de nouveau du feutre à base de laine française et propose des chapeaux d’une grande qualité aux marques, aux designers et au grand public. Pour sa première participation au MIF Expo, elle a décidé de présenter une douzaine de modèles, dont une casquette en feutre bicolore.

Témoignage

La marque Fabriqué en Occitanie nous donnera une vraie visibilité en France. C’est formidable.

Sonia Mielke, présidente de la SCIC MontCapel

La Région Occitanie en pointe sur le développement de l'hydrogène vert

 

Pixabay

Moins de deux ans après l'adoption du Plan régional pour le développement de l'hydrogène vert doté de 150 M€, plus de 93 millions d'euros ont déjà été engagés par la Région Occitanie. Une mobilisation unique en France, illustrée notamment par la mise en œuvre du projet de Corridor H2, qui démontre la volonté de la Région de réussir le pari de l'hydrogène vert, pour une économie régionale, innovante, compétitive, décarbonée et créatrice d'emplois.

Face à l'urgence climatique, l'hydrogène vert, produit à partir d'énergies renouvelables, ouvre denouvelles perspectives pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre, tout en contribuant à développer une nouvelle filière industrielle, compétitive et créatrice d'emplois sur le territoire.

 La dynamique impulsée par la Région Occitanie via l'adoption de son ambitieux plan hydrogène vert de 150 M€ en 2019 porte aujourd'hui ses fruits avec de nombreux projets et initiatives soutenus. L'installation du Conseil National de l'Hydrogène à Albi le 25 février dernier est par ailleurs venu témoigner de la reconnaissance par l'Etat et les industriels, du dynamisme et de l'engagement de l'Occitanie sur le développement de cette énergie d'avenir.

 L'avenir de l'hydrogène se dessine déjà en Occitanie

 Déjà plusieurs projets emblématiques sont ainsi en train de voir le jour sur le territoire régional : grâce au projet HyPort(dont l'AREC est actionnaire à hauteur de 49%), l'aéroport de Toulouse Blagnac inaugurera dès fin 2021 sa première unité de production d'hydrogène qui alimentera 180 véhicules légers et 7 bus. Une opération identique devrait être menée à l'aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées. Les études pour équiper les ports de Sète d'une pile à quai hydrogèneet de Port-la-Nouvellepar une drague aspiratrice hybride à hydrogène,ont par ailleurs été lancées.

 La Région est également pilote sur les commandes de nouveaux trains aux moteurs mixtes électricité / hydrogène. Elle a validé une première commande de 52 millions € pour trois rames qui seront expérimentées sur la ligne Toulouse-Montréjeau-Luchon. Le groupe Alstom, constructeur de ces nouveaux trains, les développe et les teste à Tarbes.

 6 M€ sont par ailleurs mobilisés pour le développement du techno-campus Hydrogène de Francazal qui verra le jour en 2024. Plus grand centre européen de recherche, il accueillera les chercheurs des plus grands centres de recherches publics et privés parmi lesquels le CNRS, l'Université de Toulouse, l'ONERA et les groupes Airbus, Safran, Liebherr et Vitesco Technologies. Leurs travaux seront dédiés aux différentes technologies appliquées de l'hydrogène: piles à combustible, électrolyse de l'eau, combustion de l'hydrogène. La première application concrète portera sur « l'avion vert » et le développement des moteurs à hydrogène des avions du futur.

 

Focus sur : le projet Corridor H2, lauréat de l'appel à projets européen MIE Transport

 

Corridor H2 est un projet européen qui vise à décarboner le transport de marchandises et de passagers sur un axe Nord/Sud allant de la Mer du Nord à la Méditerranée.

L'Occitanie est la première Région à lancer concrètement ce projet sur son territoire. Pour cela, elle met en œuvre les moyens pour accompagner les porteurs de projets dans le développement de capacités de production et de distribution d'hydrogène, ainsi que dans le déploiement de nombreux véhicules lourds utilisant l'hydrogène.

Corridor H2 en Occitanie a pour objectif de déployer d'ici fin 2023 : 2 unités de production d'hydrogène à partir d'énergie renouvelable, 8 stations de distribution d'hydrogène ainsi que 40 camions à propulsion hydrogène, 62 remorques/unités frigorifiques pour camions et 15 autocars H2interurbains régionaux (rétrofit).

 

Le 15 avril dernier, l'Union européenne a informé la Région que le projet était retenu dans le cadre de l'appel à projets MIE(Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe) transport et allait bénéficier à ce titre d'une subvention de 14,5 M, venant s'ajouter à un prêt octroyé par la Banque Européenne d'Investissement de 40 M.

 

A l'occasion de la Commission Permanente du 16 avril dernier, la Région a voté la mise en place de deux dispositifs destinés à sélectionner les entreprises qui seront les acteurs du projet :

  1. Un appel à projet concernant les fournisseurs d'hydrogène qui vise à sélectionner et soutenir les acteurs qui s'engageront dans le déploiement d'infrastructures pour produire, conditionner, transporter et distribuer de l'hydrogène aux futurs usagers, en utilisant des technologies à faible émission de gaz à effet de serre.
  2. Un appel à manifestation d'intérêt à destination des acteurs du transport de marchandises et de produits frais souhaitant réduire leur impact carbone, bénéficier d'un accompagnement dans la sélection de solutions de transport à l'hydrogène (camions, remorques, unités frigorifique fonctionnant à l'hydrogène) ainsi que d'un soutien financier pour en acquérir.

Les dossiers de candidatures sont à retrouver en ligne sur le site de la Région :

-Appel à projets : « De la production à la distribution d'hydrogène vert »

-Appel à manifestation d'intérêt : « Utilisation d'hydrogène vert pour la???mobilité lourde »

 

Un webinaire d'information sera par ailleurs organisé par l'agence régionale AD'OCC le 4 mai prochain à 16h00 pour préciser l'ensemble du projet et expliquer comment se porter candidat : Webinaire d'information Corridor H2 et ses dispositifs le 4 mai à 16h00

 

Face à l’urgence climatique, la Région toujours en action(s)

Alors que la COP26 de Glasgow s’est ouverte sur l’urgence à agir face au réchauffement climatique, la Région Occitanie poursuit sa mobilisation. Moins d’un an après avoir voté son Pacte vert, elle annonce de nouvelles actions pour une transition écologique partagée et source d’emplois.

 

Cette « COP doit agir pour sauver l’humanité. Soit nous stoppons le réchauffement climatique, soit c’est lui qui nous stoppe ». Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a donné le ton alors que s’est ouverte, le 31 octobre dernier, la 26e « Conférence des parties » ou COP26, à Glasgow (Écosse). [1] L’urgence est désormais à l’action, à tous les niveaux de prise de décision. En Occitanie, il y a moins d’un an, la Région votait son Pacte vert, portant la volonté d’accélérer la transition écologique tout en construisant un modèle plus juste et plus solidaire. Aujourd’hui, plus de la moitié des actions prévues dans ce pacte sont engagées et de nouvelles mesures voient déjà le jour.Mains, Globe, Terre, Protection, Planète

L’Occitanie pionnière contre le réchauffement climatique

En novembre dernier, l’Occitanie était la première Région d’Europe à adopter son Pacte vert. Cette feuille de route, qui vise à transformer notre modèle économique tout en protégeant les habitants et en accompagnant les changements de mode de vie, est le fruit d’un travail collectif, impliquant les citoyens via la Convention citoyenne pour l’Occitanie. Dix plans d’actions ont ainsi été identifiés pour les mobilités, l’alimentation, la santé, la formation et l’emploi ou encore l’innovation, intégrant plus de 200 propositions issues de la convention.

 

À ce jour, 70 % des actions prévues ont été engagées ou sont en cours d’élaboration. Parmi les mesures fortes, le Plan Rail doté de 800 millions d’euros pour sauvegarder et redévelopper le réseau ferroviaire, les contrats « Agriculture durable » afin d’accompagner la transition agricole tout en améliorant le revenu des agriculteurs, la lutte contre les déchets plastiques non recyclés ou valorisés avec le Plan d’action régional zéro déchet plastique ultime en 2030 ou encore la santé avec plus de 1 500 places de formation paramédicales et sociales ouvertes dès la rentrée 2021. D’autres mesures, en cours d’élaboration, viendront renforcer ces actions, comme le recrutement de 200 médecins et infirmiers salariés dans les déserts médicaux, le développement du fret ferroviaire, le renforcement des formations « vertes » pour les jeunes et les demandeurs d’emploi…

La Région à l’avant-garde pour les énergie d’avenir

L’hydrogène décarboné pourrait, d’ici 2050, répondre à 20 % de la demande d’énergie nationale. La Région Occitanie a ainsi été la première à se doter d’une stratégie globale via son Plan hydrogène vert, doté de 150 millions d’euros. Dans ce cadre, elle a également lancé le projet Corridor H2 pour favoriser l’usage de l’hydrogène comme carburant pour les transports de marchandises et voyageurs, à l’échelle européenne. L’Occitanie est également dans la course pour développer l’éolien flottant en mer. Deux fermes pilotes, composées de trois éoliennes, seront installées en 2022 au large de Gruissan et Leucate / Le Barcarès. La Région investit également dans l’extension du port de Port-la-Nouvelle pour en faire une plateforme de la transition énergétique.

Des actions qui préparent déjà demain


L’Occitanie est la première région en matière de biodiversité.

Pour aller plus loin et accélérer la mutation écologique de l’Occitanie, la Région déploie de nouvelles actions. La Région souhaite tout d’abord faire de la nature l’affaire de chacun et, en premier lieu, des citoyens. Elle lancera ainsi, à la suite de sa Stratégie régionale pour la biodiversité, un Plan Nature, démarche inédite à l’échelle régionale. Objectif : proposer dès mi-2022 des actions concrètes de sensibilisation et d’accompagnement de projets sur tout le territoire. La concertation sur ce plan démarrera dès le mois de décembre.

Avec l’expérimentation d’un Revenu écologique jeunes, elle entend aussi lutter contre la précarité des jeunes tout en préparant les emplois verts de demain. Après une phase d’étude et de concertation, la phase expérimentale concernera 1 500 jeunes de moins de 25 ans, souhaitant s’engager dans un parcours de formation ou un projet de création d’entreprise concernant les métiers « verts », dans les secteurs du BTP et de l’agriculture.

Pour amplifier, enfin, l’accompagnement au développement de projets innovants et structurants en matière d’énergies renouvelables, la Région mettra en place, dès 2022, un fonds souverain écologique de 200 millions d’euros. Il permettra d’attirer de nouveaux investisseurs dans les secteurs de l’hydrogène vert, de l’éolien en mer, de la gestion intelligente de l’énergie (« smart grids ») etc.

[1La Conférence de Glasgow de 2021 sur les changements climatiques ou COP26 est une conférence internationale organisée par les Nations unies. Elle réunit les pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Du « Fabriqué en Occitanie » au salon du Made In France : 85 entreprises d'Occitanie à Paris

 

Du 11 au 14 novembre, à Paris, la Région Occitanie et l'agence AD'OCC, en partenariat avec la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Région Occitanie, accompagnent 85 entreprises artisanales régionales des filières santé, bien-être, art de vivre avec l'objectif de leur favoriser l'accès aux marchés et aux consommateurs. Toutes ces entreprises revendiquent le Made in France.

MIF Expo est le grand rendez-vous annuel des professionnels et des consommateurs qui souhaitent acheter des produits fabriqués en France. En 2019, plus de 80 000 visiteurs étaient sur le salon.

L'agence AD'OCC et la CMAR Occitanie ont fédéré les entreprises régionales et les marques départementales existantes autour d'un pavillon Occitanie de 400m2. A l'occasion du salon, la Région Occitanie, la CMAR Occitanie vont lancer la signature régionale « Fabriqué en Occitanie ». Ce regroupement rassemble des professionnels des filières artisanat d'art, santé/beauté et bien-être, mode et accessoires, maison/déco et bricolage, et vise à faire rayonner les savoir-faire et les talents présents sur le territoire, soutenir l'emploi local et renforcer l'attractivité économique.

Plus d'infos sur : www.fabrique-en-occitanie.fr

 

En amont de ce regroupement du collectif sous l'identité du Fabriqué en Occitanie, AD'OCC et la CMAR Occitanie ont déployé un programme d'accompagnement des entreprises et artisans pour maximiser leur réussite avec notamment : des ateliers comme l'atelier Made in France avec le Pôle économique des Douanes régionales, des actions marketing pour renforcer la visibilité du territoire et l'ensemble du savoir-faire de ces entreprises et artisans.

« Depuis plusieurs années, la Région Occitanie a fait du local et du produit en Occitanie une de ses priorités. Nous agissons pour soutenir nos commerçants, artisans et fabricants et valoriser les savoir-faire présents sur notre territoire. Que ce soit à travers l'initiative "Dans Ma Zone", le lancement de l'ARIS pour(re)localiser d'activités ou la plateforme Epargne Occitanie, nous faisons vivre notre économie locale. Le lancement de la signature régionale « Fabriqué en Occitanie » est une nouvelle étape de franchie, qui sera enrichie dans les semaines à venir. La crise sanitaire et économique demande de faire preuve de patriotisme régional envers nos commerces de proximité. J'encourage les citoyens d'Occitanie à acheter des produits locaux, à privilégier les commerces de proximité et à soutenir des projets locaux, notamment en cette période de fêtes de fin d'année » a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.