Occitanie

Région : budget 2018


Carole Delga : « Avec 205€ par habitant, nous sommes la Région de France qui investit le plus »

A l'occasion de l'assemblée plénière qui s'est tenue ce jour à Montpellier, les élus régionaux ont adopté, sur proposition de la présidente Carole Delga, le budget régional 2018. Un budget offensif de plus de 3,5 Mds d'euros qui permettra de porter des projets structurants au service de l'emploi, d'un aménagement équilibré, durable et solidaire de tous les territoires et de l'égalité des citoyens.delgaCapture

 

« Si j'ai fait le choix de poursuivre nos efforts en faveur de l'investissement, avec une hausse de 4,9%, et de maîtriser nos dépenses de fonctionnement, c'est parce que nous avons l'obligation d'être au rendez-vous des enjeux des territoires et à l'écoute des attentes de nos concitoyens, notamment en matière d'emploi, de formation, d'éducation, de mobilités, ou encore de culture. Pour que l'Occitanie devienne la Région référence en matière d'innovation, ou encore la 1ère Région à énergie positive d'Europe, nous devons y mettre les moyens », a déclaré Carole Delga à cette occasion.

Carole Delga a également rappelé que la Région Occitanie est la 1ère Région de France à investir autant, à hauteur de 205€ par habitant cette année.

« Pourtant les ressources régionales enregistrent une perte nette de 50M€, soit l'équivalent d'un lycée neuf et équipé, ou de centaine d'aides pour les entreprises ! Malgré cette baisse des dotations de l'Etat pour 2018, réalisée sans concertation, ici en Occitanie nous avançons. Ce budget 2018, un budget de combat, est à la hauteur des besoins exprimés par les habitants et indispensable au développement futur de notre territoire », a ajouté la présidente de Région avant de présenter le budget 2018 structuré autour de 4 priorités :

-une action territoriale au service de l'emploi et de l'égalité des citoyens,
-une transition écologique concrète au quotidien,
-un service public régional de transports favorisant toutes les mobilités
-le « Produit en Occitanie », pour préserver, soutenir et promouvoir les cultures, les innovations et savoir-faire régionaux. 

 DPBUDGET2018MD.pdf

La Région dévoile les 17 premiers « Grands Sites Occitanie »

Attractivité touristique et dynamisme économique : la Région dévoile les 17 premiers « Grands Sites Occitanie »OCCICapture

 

Dans la continuité des mesures concrètes dévoilées en juillet pour mettre le cap sur l'innovation touristique et intégrer le top 10 des destinations européennes à l'horizon 2021, la Commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, réunie sous la présidence de Carole Delga le 15 décembre, a validé la première sélection de « Grands Sites Occitanie ».

 

« Notre atout c'est l'authenticité de notre destination Occitanie / Sud de France ! Notre ambition pour le tourisme est de répondre aux nouvelles préoccupations des voyageurs, à la recherche d'expériences riches, uniques, inédites, qui donnent un sens au voyage, où l'immersion dans la culture locale devient un gage d'authenticité. En labellisant « Grand Site Occitanie » nos paysages remarquables, nos grands espaces naturels et nos sites culturels et historiques exceptionnels, d'envergures nationale et internationale, nous faisons de nos spécificités une chance de développement », a notamment souligné Carole Delga.

 

La démarche « Grands Sites Occitanie » s'appuie sur l'expérience des « Grands Sites Midi-Pyrénées » qui ont fait leur preuve : entre 2008 et 2015, la notoriété des sites labellisés a progressé, passant de 43% à 86%, en s'appuyant sur une stratégie forte alliant plan qualité, animation du réseau et promotion. Ce nouveau dispositif étendu à l'ensemble de l'Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée, est aujourd'hui renforcé en faisant la part belle à l'innovation et en faisant de chaque « Grand Site Occitanie », une destination touristique à part entière, prenant en compte son territoire d'influence, garant d'une attractivité et d'activités durables.

Cette nouvelle approche privilégiée par la Région permet de structurer une offre de qualité et de préserver le bien vivre des habitants. Pour être retenus, les candidats ont dû présenter une stratégie de développement du territoire en formalisant un projet stratégique transversal à 5 ans.

 Les 17 premiers sites retenus au terme de l'appel à projet du 30 septembre 2017 :

 -          Auch

-          Conques

-          Gorges du Tarn, Gorges de la Jontes, Causse & Vallées Cévenoles

-          Marciac

-          Massif du Canigò

-          Le Grand Montauban

-          Rocamadour Vallée de la Dordogne

-          Rodez

-          Vallée du Lot, Cahors, Saint Cirq-Lapopie, Puy-l'Evêque

-          Ariège médiévale : Foix, Mirepoix, Montsegur

-          Ariège préhistorique : Niaux, Tarascon, Mas d'Azil

-          Armagnac, Abbaye et Cités

-          Grand Figeac, vallée du Lot et du Célé

-          Gorges de l'Hérault

-          Collioure en Côte Vermeille

-          Pont du Gard - Gorges du Gardon - Uzès

-          Cirque de Gavarnie - Cauterêts - Pont d'Espagne

 

Une deuxième vague de « Grands Sites Occitanie » sera dévoilée au terme de l'appel à projet du 31 janvier 2018.

 

Téléchargez, en suivant ce lien, une sélection de photo de ces 17 « Grands Sites Occitanie » : https://wetransfer.com/downloads/40b6891d9403d26ed4d2942615e4ca6820171219162550/4cbd984e10dc35d7f11fe734ae52ef4d20171219162550/299904

Lancement du fonds Occitanie-Transmission

 

Le réseau Initiative

Trois grands axes d’intervention :

  • Le prêt d’honneur à 0% et sans garanties personnelles, qui permet le renforcement des fonds propres des futurs entrepreneurs pour faciliter l’accès à un financement bancaire.
  • Une expertise financière du projet : Construire ensemble un plan de financement réaliste et ambitieux en adéquation avec les besoins du projet au démarrage, en évaluant les risques, et identifiant les aides complémentaires potentiellement mobilisables .
  • L’accompagnement des nouveaux entrepreneurs par des pairs, marraines et parrains issus du monde de l’entreprise. Associations loi de 1901, les réseaux régionaux fédèrent des acteurs publics (collectivités locales en tête) et privés (entreprises et banques), des représentants des assemblées consulaires et des réseaux d'experts. Ils s'appuient sur des équipes permanentes et sur des bénévoles qui apportent à la fois leurs compétences et leur engagement.
   

Soutenu par la Région Occitanie, la Caisse des Dépôts et le Crédit Mutuel, le réseau Initiative Occitanie vient de lancer le fonds Occitanie – Transmission, fonds régional de prêts d’honneur destiné à faciliter les reprises d’entreprises à potentiel.

Premier réseau associatif de financement des créateurs, repreneurs, et développeurs d’entreprises, le réseau Initiative Occitanie qui regroupe 21 plateformes en région, initie ainsi sa première mesure depuis la fusion en 2016 des réseaux Initiative Midi-Pyrénées et Initiative Languedoc Roussillon à l’occasion de la réforme territoriale.
L’expérimentation d’un fonds dédié à la reprise d’entreprises ayant été testé avec succès pendant 5 ans par Initiative Languedoc Roussillon, il a été décidé d’étendre le dispositif à la nouvelle grande région et de le faire monter en puissance.

Ensemble pour faciliter la transmission d’entreprises

C’est à l’Hôtel de Région de Toulouse en présence de Madame Nadia Pellefigue pour la Région, Mme David pour la CDC, Mr Bontoux pour le Crédit Mutuel, Mr Worms, Mr Morange et Mr Rouch pour le réseau Initiative, que le fonds Occitanie-Transmission a été officiellement lancé ce 28 novembre. Ce fonds régional de prêts d’honneur a pour vocation de renforcer les fonds propres des repreneurs, facilitant ainsi la transmission d'entreprises "clés" génératrices de richesse, emploi et activité sur l'ensemble de la région Occitanie.

Le Réseau Initiative Occitanie en quelques chiffres clés (2016) :

  • 21 plateformes couvrant 100 % du territoire
  • 57 salariés permanents,1206 bénévoles
  • 1 226 projets financés (dont 35% correspondant à des reprises d’entreprises)
  • Près de 13 millions d’euros de montant de prêts d’honneur
  • 3 561 emplois créés ou sauvegardés

Plan Littoral 21 : la Région et l'Etat poursuivent leur soutien aux projets d'aménagement du littoral

Le littoral méditerranéen de la région constitue un atout formidable d'attractivité et de développement du territoire. Avec 220 kilomètres de rivages, 1,3 millions d'habitants permanents, 20 stations balnéaires, 70 ports de plaisance, 3 ports de commerce, un parc naturel marin de 4 000 km2, la façade méditerranéenne offre de nombreux atouts pour la croissance bleue.

 Dans le cadre du Plan Littoral 21, lancé en mars dernier avec l'Etat et la Caisse des dépôts, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée soutient à hauteur d'1 Md€ des projets structurants sur le littoral, portés par les collectivités et les acteurs des territoires, afin d'accompagner la modernisation et le développement équilibré des stations littorales.occiCapture

 

16 projets ont obtenu plus de 5 M€ de soutien de la Région suite au vote des élus en Commission permanente ce vendredi.

 

Pour un littoral attractif

 

Aménagement de l'avenue de la Méditerranée - Vias (34)

 2e commune française en termes de capacité d'accueil de l'hôtellerie de plein air, Vias cherche à dynamiser et monter en gamme son offre touristique. Le projet d'aménagement de l'avenue de la Méditerranée s'inscrit dans cette démarche de valorisation et de modernisation de l'ensemble de cette station balnéaire. La Région attribue une subvention de plus de 2,6 M€ pour cette requalification.

 Aménagements du cœur de la station du Cap d'Agde (34)

 Dans la continuité des grands travaux menés par la station pour renouveler son image et son offre, la commune reconfigure l'entrée de la station et réaménage son cœur touristique avec la modernisation du Palais des congrès, du Casino, mais aussi des espaces publics (reconfiguration des espaces piétons par exemple). La Région attribue plus de 750 000 € pour la réalisation de ces travaux, aux côtés de l'Etat (près de 600 000 €) et du FEDER (3 M€).

 Aménagement du front de mer - Banyuls-sur-Mer (66)

 La commune réalise un programme de requalification et de valorisation des espaces publics sur le front de mer visant à développer l'activité économique et touristique en renforçant l'attractivité du front de mer : promenade et espace connecté au centre-ville et à ses commerces, réorganisation des terrasses commerciales au profit de circulations douces. La Région et l'Etat financent ce projet, respectivement à hauteur de 500 000€ et 570 000 €.

 Etudes pré-opérationnelles du projet « Ville-Port » - La Grande-Motte (34)

 La Grande-Motte conduit un projet d'envergure « Ville-Port » comprenant la création de 400 anneaux, la requalification des espaces publics, le déplacement et la modernisation de la zone technique nautique et l'aménagement de cheminements doux. La Région attribue une subvention de plus de 400 000 € pour la réalisation des études pré-opérationnelles, également financées par l'Etat à hauteur de 100 000 €.

 Restructuration du camping Les Ayguades - Gruissan (11)

 Le camping Les Ayguades, géré par l'association Loisirs Vacances Languedoc depuis 1974, est classé 4 étoiles et emploie 25 ETP. Afin d'améliorer la qualité de service et les performances écologiques des installations et permettre ainsi une montée en gamme, un projet de restructuration du camping est prévu : extension des bâtiments existants, création d'une salle de sport, d'une éco-gare. La Région attribue 185 000 € pour ce projet.

 Réalisation d'un espace d'accueil individualisé pour les travailleurs saisonniers - Argelès-sur-Mer (66)

 L'emploi saisonnier est important sur le littoral mais compte-tenu du prix des locations estivales, il est difficile pour les employeurs de pourvoir leurs offres d'emplois. La commune d'Argelès-sur-Mer crée un espace d'accueil individualisé pour les travailleurs saisonniers afin qu'ils aient accès à des locations à un coût adapté et sans concurrence sur le marché de la location touristique saisonnière. La Région soutient ce projet à hauteur de 100 000 €. L'Etat (150 000 €), le FEDER (50 000 €) et le Département des Pyrénées-Orientales (100 000 €) participent également au financement.

 Requalification de la station de Gruissan (11)

 La Commune de Gruissan porte un projet de requalification d'ensemble de la station avec pour ambition de recréer une dynamique pour animer le centre du port et le relier aux autres quartiers de la ville : le vieux village, le port rive droite, Mateille. La Région participe à la 1ere tranche du projet relatif à l'aménagement de liaisons douces, pour plus de
70 000 €.

 

Pour un littoral respectueux de l'environnement

 Récif'Lab - Agde (34)

 La commune d'Adge met en œuvre un projet innovant et ambitieux « Récif'Lab », projet de récifs artificiels permettant la restauration de différents milieux naturels ainsi que des ressources halieutiques associées. Les récifs immergés vont notamment permettre d'attirer de nombreux plongeurs afin de délester certains sites naturels fragiles et aujourd'hui sur-fréquentés. La Région accompagne ce projet à hauteur de plus de 130 000 €. Il est lauréat du PIA « Biodiversité » et bénéficie d'un soutien de 700 000 € de l'Etat.

 Aménagements environnementaux des ports de plaisance - Leucate (11), Sainte-Marie-la-Mer (66), Agde (34)

 La Région souhaite accompagner les ports de plaisance dans une démarche ambitieuse d'aménagement en faveur de la préservation de l'environnement, de la lutte contre les pollutions, de la restauration de la qualité des eaux et de la biodiversité. Ainsi, elle accompagne les aménagements des communes de :

-         Leucate (11) : déchèterie portuaire, zone de pompage des eaux noires et grises et barrage flottant pour lutter contre les pollutions aux hydrocarbures,

-         Sainte-Marie-la-Mer (66) : aménagement d'une aire de carénage,

-         Agde (34) : suppression de l'ancienne station de carburant pour en faire une zone de pompage des eaux noires et grises.

 La Région accompagne ces aménagements et attribue aux communes concernées une subvention globale de près de 118 000 €.

 Stratégie de gestion des effluents de la plaisance sur le canal du Rhône à Sète

 Le canal du Rhône à Sète est interconnecté avec les étangs palavasiens et de Thau. L'amélioration de la qualité des eaux du canal est indispensable du point de vue environnemental et socio-économique, pour les activités de pêche et la conchyliculture. Les équipements des ports d'Aigues-Mortes, de Beaucaire et de Bellegarde vont être aménagés pour la récupération et le traitement des eaux grises et des eaux noires. La Région attribue plus de 23 000 € pour ces projets, aux côtés de l'Agence de l'Eau (plus 23 000 €) et de l'Etat (plus de 15 000 €).

 Pour un littoral innovant

 Création d'une base permanente dédiée à la pratique des bateaux à foils - Centre d'entrainement méditerranéen de la Grande-Motte (34)

 La Fédération française de Voile vient d'intégrer les pratiques de Kitesurf et s'investit dans l'innovation et les pratiques du futur avec les foils (« bateaux volants »). L'objectif de cette base permanente au Centre d'entrainement méditerranéen est à la fois de développer une filière sportive de haut niveau et de promouvoir une image moderne, en organisant cette pratique innovante et en formant les acteurs. La Région accompagne ce projet à hauteur de 110 000 €.

 Construction d'une plage d'exercices aux manœuvres de pont de navires - Lycée de la Mer de Sète (34)

 Le Lycée de la Mer de Sète consolide sa position de référent en matière de formation maritime en Méditerranée et plus largement au niveau national, avec la construction d'une plage d'exercices aux manœuvres de pont de navires, unique en France. La Région attribue une subvention de plus de 117 000 € pour la réalisation de ce projet.

Assemblée plénière de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée

Mercredi 20 et jeudi 21 décembre, Parc des Expositions de MontpellierOCCICapture

 Les 158 conseillers régionaux de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée se réuniront en assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga, mercredi 20 décembre à partir de 14 h au Parc des expositions de Montpellier, à Pérols.

 Parmi les dossiers à l'ordre du jour de cette assemblée plénière :

  • Budget : adoption du budget 2018 ;
  • Culture : nouvelle politique régionale pour la culture et le patrimoine ;
  • Transition énergétique : 10 grands chantiers pour accompagner la trajectoire « Région à énergie positive » ;
  • Développement économique : création de l'agence de développement économique et d'innovation ;
  • Emploi : déploiement d'une offre de services à destination des entreprises pour faciliter les recrutements et l'emploi ;
  • Convention TER : protocole d'accord entre la Région et SNCF Mobilités ;
  • Egalité : 1er plan d'actions régional en faveur de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes ;
  • Montagne : création du Parlement de la Montagne ;
  • ...

 La séance se poursuivra jeudi 21 décembre à partir de 9 h 30.

 

Premier Campus de l'innovation touristique

Occitanie, la Région de l'innovation : 1 000 professionnels au rendez-vous du premier Campus de l'innovation touristique

Ce 14 décembre, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée organisait le premier Campus de l'innovation touristique, réunissant plus de 1 000 professionnels. Grâce à plusieurs formats de rencontres entre acteurs de l'écosystème, ils ont pu échanger des idées, des bonnes pratiques, trouver des solutions innovantes. La Région compte près de 6% des entreprises innovant dans le tourisme en France, soit près de 2 500 entreprises.

http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/_ANT86112.JPG

  "Ce rendez-vous de grande qualité est le fruit d'un travail ambitieux, porté par la Région, qui répond aux attentes et aux besoins des professionnels du secteur du tourisme et de l'innovation. Cet événement annuel doit devenir incontournable en France et au-delà de nos frontières. Je veux que sur la carte de l'innovation touristique, les acteurs concernés mettent le doigt sur l'Occitanie et Montpellier. La Région est dans l'action, sur tous les fronts et sur tout le territoire. J'ai un objectif concret pour développer notre économie touristique et nos emplois : faire entrer l'Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée, dans le top 10 des destinations européennes, à l'horizon 2021. C'est un pari à la mesure de l'enjeu que constitue le tourisme dans notre région, mais c'est un pari exigeant ", a rappelé Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en cette fin de journée.

Occitanie est la 1ère région de séjour de la clientèle française et la 4e région touristique de France avec 30 millions de touristes par an. Le secteur représente 10 % du PIB régional, 14Mds € de chiffres d'affaires et 108 000 emplois.

« Pour pouvoir maintenir nos avantages et renforcer nos atouts, nous devons innover. Nous pouvons faire encore mieux ! C'est vital et c'était l'enjeu même de ce premier Campus. Les échanges nombreux et riches entre professionnels durant cette journée ont permis, j'en suis convaincu, de lancer une dynamique nouvelle », a souligné Jean-Louis Guilhaumon, vice-président de la Région en charge du tourisme.

« Cette idée de Campus est un bel exemple de la mobilisation des énergies au service du territoire. Compte tenu de l'engagement perceptible dans les allées, cette première édition du Campus a bien rempli ses promesses ! A un moment où les régions se renforcent afin de mutualiser leurs ressources au service de l'attractivité, l'Occitanie a tellement à offrir aux voyageurs de France et d'ailleurs, que ce soient les paysages, la gastronomie ou la gentillesse de ses habitants », a déclaré Vanguelis Panayotis, Président de MKG Consulting.

« L'échange avec des professionnels nous a permis de trouver des synergies sur ce salon à taille humaine. La densité d'innovations au m2 est très importante, avec des entreprises qui portent des innovations de ruptures qui concernent directement le tourisme. Ce Campus est efficace ! », ont souligné Thomas Honiger, Xavier Moureau, Sylviane Pibrac, Simona D'Attanasio et Laurent Marchadier, porteurs du projet Comptoir intelligent social et connecté (CISC).

« Les professionnels réunis ici sont vraiment qualifiés, ce qui n'est pas le cas sur tous les salons professionnels. Je suis candidat pour participer à la deuxième édition ! », a déclaré Jean-Claude Escriva, Président de Sofrinnov.

« Cette 1ère édition pose les bases de l'innovation touristique en essayant de trouver des recettes, des stratégies et une organisation collectives sur de nombreux aspects : commercialisation en ligne, déploiement d'outils que la Région pourrait accompagner pour faire gagner l'Occitanie », a déclaré Yves Buisson, Directeur général de l'Office du tourisme Vallée de la Dordogne.

Avec REGAL

Carole Delga : « Avec REGAL, nous donnons à voir et à goûter au meilleur du Produit en Occitanie »

La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, a donné ce jeudi 14 décembre le coup d'envoi des REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques (RÉGAL). C'est parti pour 4 jours de dégustations, d'animations et de rencontres autour du meilleur du « Produit en Occitanie ».regaCapture

« Dans notre région nous cultivons le partage, le plaisir de manger en famille ou entre amis, le goût des bons produits et de l'authenticité...Autant de valeurs que RÉGAL met à l'honneur pendant 4 jours. Avec ce salon, totalement réinventé cette année, nous invitons tous les habitants de notre région, et en particulier les plus jeunes, à découvrir le meilleur du
« Produit en Occitanie », dans un esprit ludique et convivial. RÉGAL, c'est le reflet de l'Occitanie, LA région du bien vivre et du bien manger et de l'alimentation de qualité », a déclaré à cette occasion Carole Delga.

Avec près de 200 exposants-producteurs venus de toute la région, 550 produits emblématiques de terroirs régionaux et une centaine d'animaux, RÉGAL est le plus grand marché couvert d'Occitanie, organisé par la Région du 14 au 17 décembre, au Parc des expos de Toulouse.

«RÉGAL, c'est aussi un temps privilégié pour mettre à l'honneur les producteurs, agriculteurs, viticulteurs, qui cultivent dans nos terroirs des produits d'exception et d'excellence. L'agriculture et l'agroalimentaire sont le 1er secteur économique de notre région.  Et parce que nos emplettes ce sont aussi nos emplois, notre santé, notre rapport à la terre, nous allons faire de l'alimentation une grande cause régionale avec le lancement en 2018, d'une concertation citoyenne sans précédent en France. Je souhaite que les habitants de région soient les 1ers consommateurs du Produit en Occitanie », a ajouté la présidente de Région.

RÉGAL propose jusqu'à dimanche des ateliers culinaires, des activités à La Ferme, des Expériences sensorielles inédites...Au total, plus d'une centaine d'animations pour les petits et les grands.

Convention entre Sud de France Développement et les quatre interprofessions viticoles de la région

Carole Delga signe la convention entre Sud de France Développement et les interprofessions viticoles de la région

Vendredi 15 décembre 2017 - 14h30
Hôtel de Région de Montpellier (Salon du 12ème étage)

OCCICapture

Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Présidente de Sud de France Développement signera vendredi une convention entre Sud de France Développement et les quatre interprofessions viticoles de la région :

le Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL), le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon (CIVR), l'Interprofession des Vins Pays d'Oc (InterOc) et l'Interprofession des Vins du Sud-Ouest (IVSO).

 "Première région productrice de vin en France, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est aussi la première région viticole mondiale en vins d'appellation.  Ses 273 000 hectares, sur trois Bassins viticoles (Sud-Ouest, Languedoc-Roussillon et Rhône) produisent environ 15 millions d'hectolitres par an."

"Un tiers de la production viticole régionale est désormais exporté, faisant de la région la première exportatrice de vin français.Ce succès, la Région le doit notamment au travail effectué depuis plusieurs années par Sud de France Développement et par les interprofessions régionales, qui partagent les mêmes objectifs : le développement de l'économie viticole régionale, la promotion de la région et de sa production viticole en France et à l'international, la valorisation des vins régionaux en France et à l'export et le soutien aux entreprises et aux producteurs rég ionaux dans le cadre des programmes d'actions coordonnés et collectifs."

Afin de consolider et développer la force des entreprises viti-vinicoles d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Sud de France Développement et les Interprofessions régionales signeront vendredi une convention ayant pour vocation de renforcer les partenariats et la coordination du travail, dans une optique d'optimisation et de mutualisation des moyens financiers et humains en s'appuyant sur la complémentarité des programmes d'action et sur le savoir-faire de l'Agence de développement économique de la région.

 A quelques jours de l'événement, Carole Delga s'est félicité de cette signature qui « doit permettre de partager les grands objectifs stratégiques de développement et de promotion de la filière viticole et de fixer un cadre d'action commun dans l'intérêt général de la filière et de ses entreprises. Au-delà de cette convention cadre, nous allons continuer de travailler avec l'ensemble des acteurs pour aboutir à la consolidation d'une stratégie régionale de promotion de la viticulture »

 

Réforme de l'apprentissage

En Occitanie, front commun pour réaffirmer le rôle pilote de la Région

La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, le président de la chambre régionale des métiers et de l'artisanat, Serge Crabié, le président de la chambre régionale de commerce et d'industrie, Alain Di Crescenzo, et le président de la chambre régionale d'agriculture Denis Carretier, réaffirment collectivement le rôle pilote de la Région en matière d'apprentissage.

Le gouvernement vient d'engager une vaste concertation pour la réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Partageant la nécessité d'une évolution profonde dans le domaine de la formation et plus précisément de l'apprentissage - le système actuel étant complexe et peu lisible pour les citoyens - Carole Delga et les trois présidents des chambres régionales consulaires d'Occitanie souhaitent toutefois affirmer d'une même voix leur position.CCCCCCCI

« En l'état, ce projet de réforme soulève d'importantes questions : qui serait garant de la répartition homogène et complémentaire de l'offre de formation sur les territoires ? Qui déciderait des ouvertures de sections d'apprentissage et comment ? La Région, qui dispose de compétences majeures en matière de formation professionnelle, d'apprentissage et de développement économique, doit rester le pilote ! Nous ne voulons pas voir apparaître un système à deux vitesses, où des secteurs, des territoires, des jeunes, seraient laissés pour compte.
En Occitanie, nous n'avons pas attendu pour faire de la formation des apprentis une priorité. La Région a déjà fait la preuve de sa réactivité et de sa capacité d'innovation en lançant, début 2017, un ambitieux plan régional de développement de l'apprentissage élaboré en concertation avec l'ensemble des acteurs de l'apprentissage. Ce plan vise des objectifs clairs et réalistes : renforcer l'apprentissage comme une voie de formation d'excellence pour nos jeunes et porter le nombre d'apprentis à 40 000 en Occitanie d'ici 2020. Nous avons aussi avancé fort et vite pour étoffer notre offre de formation en l'adaptant aux besoins des entreprises et aux spécificités de nos 18 bassins d'emplois », a déclaré Carole Delga.

« En tant que président de la CRMA et avec le réseau des CMA d'Occitanie, nous nous sommes d'ailleurs clairement prononcés pour être aux côtés des Régions de France dans le cadre des négociations sur le projet gouvernemental de réforme de l'apprentissage. Nous le disons haut et fort, la compétence apprentissage -  est - et doit -, rester aux Régions. De nouvelles dispositions doivent être prises pour confier aux Régions la gestion de la collecte et de l'affectation de la taxe d'apprentissage, bien au-delà de la seule gestion des fonds libres. La compétence de la Région en matière d'apprentissage est une garantie d'égalité dans l'affectation des moyens financiers ; plus que jamais l'égalité et l'équité sont essentielles aux territoires, aux entreprises et aux jeunes », a indiqué Serge Crabié, président de la Chambre régionale des métiers et de l'artisanat d'Occitanie.

« Nous travaillons depuis de nombreuses années en concertation avec la Région afin d'adapter l'offre d'apprentissage aux besoins des entreprises de nos territoires. Grâce à ce partenariat et au pilotage assuré par la Région, une répartition équilibrée des moyens consacrés à l'apprentissage entre les secteurs d'activités et les territoires est possible. Pour l'agriculture d'Occitanie, premier secteur d'emploi de notre région, cela contribue à relever le défi majeur de la formation des futurs agriculteurs et salariés », a souligné Denis Carretier, président de la Chambre régionale d'agriculture d'Occitanie.

« En Occitanie, nous avons fait de l'Apprentissage une cause régionale, nos objectifs sont de +15% d'apprentis d'ici 2020. La réussite de notre plan pour l'apprentissage repose sur un principe fort : la fédération de tous les acteurs au sein d'une équipe pilotée par la Région dans le cadre du Plan Régional de Développement de l'Apprentissage (PRDA). C'est ce que nous permettra de relever le double challenge de l'emploi de nos jeunes et de la croissance avec une entreprise au cœur des territoires ainsi dotée d'un personnel mieux qualifié et mieux préparé à la vie dans l'entreprise », a conclu Alain Di Crescenzo, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de région Occitanie.     

Soucieuses de participer de manière constructive aux débats sur la réforme de l'apprentissage, la Région, la CRMA, la CRCI et la CRA portent des propositions communes pour rendre plus efficaces et plus lisibles les politiques en matière d'apprentissage dont :

-la simplification des critères pour ouvrir de nouvelles sections d'apprentissage ;
-l'organisation de la gouvernance sous le pilotage de la Région et en lien avec les acteurs économiques.

Carole Delga et la transition énergétique

Carole Delga « Je veux que la transition énergétique soit l'un des moteurs de la croissance économique régionale »

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a visité ce matin le Salon EnerGaïa 2017, rendez-vous professionnel sur les énergies renouvelables qui se déroule à Montpellier les 13 et 14 décembre. La Région, en sa qualité de chef de file dans les domaines de l'énergie, de l'air et du climat, accompagne les territoires et les citoyens, pour les rendre acteurs de la transition énergétique.

 « L'Accord de Paris, que tente d'affaiblir le présidente américain, a bien favorisé l'émergence en France d'une prise de conscience de l'urgence climatique et de la nécessité d'une action collective pour endiguer ce phénomène planétaire, en engageant résolument notre société sur la voie de la transition énergétique. Devenir Région à Energie positive ne doit pas être un slogan, c'est une réalité qui doit s'incarner, au quotidien, et s'enrichir des multiples initiatives mises en œuvre par chacun. Cette ambition relève de notre responsabilité à agir pour lutter contre le changement climatique », a déclaré Carole Delga.http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2984/LB4_2608.jpg

 L'ambition régionale de faire d'Occitanie la 1ère Région à Energie Positive d'Europe, engage le territoire, d'ici 2050, à diviser par deux la consommation d'énergie par habitant (soit une baisse de 40% de la consommation énergétique régionale) et à multiplier par trois la production d'énergie renouvelable.

 Plusieurs grands défis ont été identifiés pour réaliser cette trajectoire : massifier la rénovation énergétique des logements, structurer et développer des filières d'énergies renouvelables en lien avec les dynamiques de territoires, mobiliser notre capacité à innover au service de la transition énergétique, etc.

 « Nos objectifs ambitieux en matière de transition énergétique ouvrent de nouvelles perspectives en termes de création d'emplois durables, de qualité de vie et de bien-être social, par la diminution de la précarité énergétique, l'engagement citoyen, la limitation du prélèvement des ressources et la diminution des émissions de gaz à effet de serre et des polluants atmosphériques », a souligné Carole Delga.

 Lors de cette visite, la Présidente de la Région a signé, en présence de Bertrand Piccard, une Convention de partenariat avec l'Alliance mondiale pour des solutions efficientes. Cette Alliance a pour objectif de fédérer les initiatives porteuses de solutions pour rendre la transition énergétique effective. Elle met en relation les acteurs avec des investisseurs (banques, fonds d'investissement, etc.) et des institutions autour du soutien aux filières émergentes, du développement du biogaz, de l'hydrogène et la mobilité et des bâtiments économes et performants. Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1ere Région à signer cette convention. Elle a également assisté à une signature importante avec Midi-Pyrénées Energies Investissements (MPEI) et Quadran Energies Marines pour le projet EOlMed, lauréat de l'appel d'offre de l'Ademe en juillet 2016 pour la réalisation d'une ferme pilote de 4 éoliennes flottantes au large de Gruissan, représentant une puissance de 24 MW (production d'électricité équivalente à la consommation de la ville de Narbonne). Par cet accord, MPEI devient le 2ième actionnaire d'EOLMED, aux côtés de QUADRAN.

 Les 2e Assises régionales de l'énergie, organisées par la Région et ouvertes cet après-midi par Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge de la transition énergétique et écologique, constituent un des temps fort de la concertation pour une Région à Energie Positive. « Nous avons voulu une concertation innovante, avec la possibilité de déposer des contributions sur le site internet de la Région, de labelliser des évènements sur le territoire régional, et d'organiser des ateliers territoriaux au printemps afin d'être au plus proche des acteurs des territoires », a précisé Agnès Langevine.

 Elle a annoncé les lauréats de deux appels à projets lancés par la Région, afin de soutenir des projets exemplaires et innovants :

-          pour des énergies renouvelables coopératives et citoyennes, dans une perspective de développement local : les 8 lauréats pourront bénéficier d'une aide aux études de faisabilité (jusqu'à 35 000€), d'une avance remboursable (jusqu'à 50 000€), d'une aide à l'investissement (1€ Région pour 1€ citoyen, jusqu'à 100 000€),

-          pour l'auto-consommation d'électricité photovoltaïque : 32 candidatures ont été retenues, bénéficiant d'une aide globale de la Région de 866 000€. Pour 4€ investis, la Région apporte 1€ de subvention.

Lors de l'Assemblée plénière du 21 décembre 2017, 10 chantiers seront proposés au vote, afin d'accélérer la transition énergétique en Occitanie. Ils porteront sur le bâtiment, la mobilité du futur, le développement du solaire photovoltaïque et de l'éolien flottant, le développement des énergies renouvelables dans les exploitations agricoles, l'innovation, la formation, le financement de la transition énergétique, l'accompagnement des territoires pour une transition citoyenne, et l'implication de la Région Occitanie dans le cadre des négociations internationales sur le climat.

 L'Agence régionale de l'Energie et du Climat, qui sera créé début 2018, pourra accompagner les territoires pour la mise en œuvre de leur Plan Climat, la rénovation énergétique des bâtiments publics, ou encore la rénovation énergétique des logements privés avec la mise en place à terme d'une offre de financement. Elle constituera également un outil d'investissement, dans les projets d'énergies renouvelables, mais aussi dans les projets citoyens et les projets démonstrateurs sur des filières émergentes.

 Chiffres clés :

-          En 2017, la Région mobilise 27,3 M€ pour l'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables en Occitanie

-          2e région française en production d'énergies renouvelables : 14 984 GWh d'électricité d'origine renouvelable produite,              soit  40 % de la consommation régionale d'électricité,              soit la consommation électrique de 4,5 millions de foyers (hors chauffage électrique)

-          2e région en production photovoltaïque et en production hydro-électrique

-          3e région en production éolienne

-          5e région en production électrique issue de la biomasse

-          1ere région française en potentiel de développement de l'éolien flottant en mer

-          1ere région française en nombre de « territoires à énergie positive pour la croissance verte »

-          21 347 éco-chèques ont été émis par la Région, pour accompagner les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique. Le chiffre d'affaires généré est de 320M€

-          L'efficacité énergétique et les énergies renouvelables génèrent 15 000 emplois dans la Région

-          1 plateforme technologique et d'innovation dédiée à l'énergie solaire concentrée : Themis Solaire Innovation, située à Targassonne dans les Pyrénées-Orientales

-          1 pôle de compétitivité pour le développement des énergies renouvelables dans le bâtiment et l'industrie : derbi (140 adhérents)

-          1 cluster d'entreprises sur l'éco-construction et les énergies renouvelables : cluster CEMATER (40 adhérents)

-          1 centre de ressources pour la construction et l'aménagement durables : Centre de ressources pour le Bâtiment en Occitanie

-          Des formations en pointe dans des établissements d'enseignement supérieur : Écoles des Mines d'Albi-Carmaux et d'Alès, Universités de Montpellier et de Toulouse, INSA de Toulouse, Sup'EnR à Perpignan, etc.

-          De nombreuses formations de professionnalisation dans les métiers de la transition énergétique s'appuyant, pour certaines, sur des plateformes pédagogiques reconnues PRAXIBAT (7 plates-formes sur l'étanchéité à l'air) ou Qualit'EnR (6 plates-formes sur le solaire thermique, 6 sur le bois-énergie et 4 sur le photovoltaïque)

-          24 Espaces-Info Énergie fournissant un service gratuit d'information sur l'énergie aux particuliers

-          13 Missions Bois-Énergie pour accompagner les collectivités et les entreprises

Journal de la Région n°10

Journal de la Région n°10 Décembre / Janvier 2018

Téléchargez le Journal de la Région n°10 Décembre / Janvier 2018

Le meilleur de l’agriculture régionale

Le dernier numéro de l’année du journal de ma Région est placé sous le signe de la rencontre. La rencontre avec 13 agriculteurs de la région comme un avant-goût de ce qui attend les visiteurs du salon REGAL, (REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques) qui se déroulera du 14 au 17 décembre à Toulouse avec plus de 200 producteurs et exposants d’Occitanie présents. Plus largement c’est le « Produit en Occitanie » qui est à l’honneur dans ce numéro avec des idées-cadeaux proposées par des entreprises locales, un portrait et même la recette du plat-signature de notre Top Chef régional, Michel Sarran.

Ce nouveau numéro du journal revient également sur les nouvelles aides aux entreprises, dont le Pass Occitanie, plus simple, plus rapide et plus adapté aux petites entreprises.

A lire aussi dans les pages actu : le point sur la mobilisation en faveur de la LGV, le développement du Très Haut Débit, mais aussi la construction d’un nouveau gymnase dans le Gers ou encore celle d’une nouvelle maison d’assistantes maternelles à dans les Hautes-Pyrénées…

Téléchargez le Journal de la Région n°10 Décembre / Janvier 2018 :

http://fr.calameo.com/read/002961338e6053c49b0b2

Avec l'APAVH, le beau Domino, est à l'adoption

domino44

"Je m'appelle Domino, on m'a récupéré dans la rue. Depuis j'ai été castré et je suis aux petits soins dans ma famille d'accueil, j'ai une très belle frimousse avec un petit grain de beauté près du museau. Je suis certainement le plus gentil des minous, d'ailleurs ma douceur se lit dans mes beaux yeux clairs . J'ai environ 2 ans, je suis une vraie crème de chat et je cherche une famille pour la vie plutôt dans une maison avec un jardin, je suis très sociable et je m'entends avec d'autres chats sans problème.

Même si je suis un peu craintif, je n'ai aucune agressivité. Je suis gourmand, propre, je réponds à mon nom, je ronronne facilement et je dors avec ma famille d'accueil toutes les nuits pour son plus grand plaisir.Bref, je suis un bon gros patapouf plein d'amour.

Pour mon adoption, on vous demandera une participation pour mes frais d'identification et de stérilisation...

» Echos/associations