Occitanie

L’enseignement agricole en Occitanie

La Région  mène une politique ambitieuse de soutien au développement de l’agriculture et de l’agro-alimentaire pour répondre aux enjeux forts de la filière en matière de Produire - Former - Transformer - Consommer - Commercialiser autrement.

La Région a démontré depuis plusieurs années son engagement en faveur de l’enseignement agricole et reconnaît son rôle majeur dans l’évolution des pratiques pour une agriculture innovante et durable.

Les missions de l’enseignement agricole

L’enseignement agricole se caractérise par un fort ancrage en territoire rural et s’appuie sur des pratiques pédagogiques innovantes pouvant faire appel à la pluridisciplinarité.

Les unités de production et de transformation

Les exploitations agricoles et les ateliers technologiques sont les éléments les plus visibles de la spécificité des établissements publics de l’enseignement agricole.

Les produits phares

Retrouvez tous les produits issus des exploitations agricoles de nos lycées d’Occitanie ainsi que le label de qualité Sud de France.

Les projets d’expérimentations

L’Exploitation agricole et l’atelier technologique se distinguent comme un lieu de rencontre entre la recherche, le développement, la formation et la pratique.

L’engagement de la Région

Conformément aux orientations issues des Assises Régionales de l’Enseignement Agricole, plusieurs dispositifs ont été déployés depuis 2017 afin de soutenir les établissements agricoles publics dans l’exercice de leurs missions pédagogiques, d’insertion, de production, d’animation territoriale et de développement agricole

Pour contacter la Direction de l’enseignement agricole en Occitanie : https://www.laregion.fr/-Enseignement-agricole-Occitanie-?

OCCITANIE : Budget participatif Citoyenneté mondiale -

« L'Occitanie ouverte sur le monde » : le dépôt des projets est ouvert jusqu'au 15 novembre 

 

Jusqu'au 15 novembre, les citoyens sont invités à déposer leurs projets pour la 3ème édition du budget participatif « l'Occitanie ouverte sur le monde ». L'objectif ?Permettre à chaque citoyen de proposer une initiative pour faire vivre et transmettre la citoyenneté mondiale au niveau local. 

 

Destiné à promouvoir la citoyenneté mondiale dans chaque territoire, le budget participatif « l'Occitanie ouverte sur le monde » est l'occasion d'offrir aux habitants l'opportunité d'œuvrer pour la construction d'une société plus pacifique, tolérante et inclusive. Lors de cette première étape, chaque citoyen est ainsi invité à se rendre sur le site participatif de la Région afin de déposer son projet(ateliers-citoyens, rencontres-débats, manifestations, créations culturelles ou artistiques,évènements-concerts, actions citoyennes, projets d'échanges...).Après étude, l'ensemble des projets éligiblesseront ensuite soumis aux votes des citoyens à partir du mois de février 2022.

 

Avec une enveloppe budgétaire de 60 000 pour l'année 2021, le budget participatif « L'Occitanie ouverte sur le monde » offre à chacun la possibilité de présenter des initiatives locales en faveur d'une citoyenneté partagée.

 

Dans le cadre des deux précédentes éditions de ce budget participatif, la Région a accompagné44 projets citoyens. Parmi eux :

 

-          Les citoyennes de « Saveurs du monde » : déployé par l'association HUDA (Humanité Unité Diversité Albigeoise) à Albi, ce projet porte sur la création d'un restaurant et traiteur associatif avec des femmes éloignées des activités sociales et du marché de l'emploi. Projet soutenu à hauteur de 3 000 par la Région.

-          « Un ballon et roulent les nations à l'unisson » : organisé par la fédération Yeobi, qui regroupe des associations de ressortissants étrangers du Montpelliérain, la coupe du monde locale de foot de Montpellier se déroulera en novembreavec plus de 16 équipes de différentes nationalités. L'objectif de cet événement est de fédérer les ressortissants et les locaux autour du jeu, du partage, de l'échange. Grâce une aide de la Région de plus de 2 700 les joueurs seront tous équipés de maillots et des médailles et trophées seront remis à l'issue de la compétition sportive.

 

« Notre région au cœur de la Méditerranée est depuis toujoursune terre où se côtoient des femmes et des hommes d'origines différentes qui cultivent le « vivre ensemble ».Nous sommes tous des citoyens du monde et avons tous un rôle à jouer dans la construction d'un monde meilleur. Je ne peux qu'encourager les initiatives prônant la solidarité et l'union. Avec ce budget participatif, chaque citoyen peut ainsiproposer des projets mêlant valeurs humaines, mixité sociale et bien vivre ensemble » a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 

 

« L'Occitanie ouverte sur le monde » : comment déposer un projet ?

 

Qui ?

Ce budget participatif s'adresse aux citoyens d'Occitanie porteurs de projets qu'ils soient individuels ou collectifs, publics ou privés (associations, entreprises, collectivités, collectifs d'habitants, coopératives, centres de formation...).

 

Quand ?

Du 13 septembre au 15 novembre 2021

 

 ?

Les citoyens sont appelés à déposer leurs projets sur la plateforme :https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/project/citoyennete-mondiale-2021-occitanie/collect/depot

La Région Occitanie acquiert trois photos historiques de l'Agence France Presse

 

L'Agence France Presse (AFP) a organisé ce week-end la première vente aux enchères de ses photographies. Instantanés de l'histoire politique, culturelle ou sociétale, elles recensent les faits marquants en France mais également à l'international.

 

La Région Occitanie a fait l'acquisition de trois clichés, pour la force de leur message qui soutiendra le travail de mémoire. Le premier représente le président François Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl, main dans la main, à l'occasion d'une cérémonie de commémoration des victimes des guerres mondiales, le 22 septembre 1984, à Verdun. La deuxième photo montre Nelson Mandela entouré de jeunes partisans de l'ANC, suite à son discours au Phola Park en mai1992. La dernière photo a été prise à Sarajevo en 1996, représentant un enfant jouant sur un char de guerre dans un paysage de ruines.

 

« L'Agence France Presse, organe de presse emblématique, a été témoin de nombreux événements qui ont marqué notre histoire et nos sociétés, comme la construction de la relation franco-allemande, les conflits politiques, les grands événements culturels et sportifs.... L'achat de ces trois photographies, c'est soutenir tout d'abord le travail indispensable réalisé par les journalistes, la numérisation d'un patrimoine aujourd'hui fragile, qui nous permet de nous informer et de mieux comprendre notre monde.

Ces images fortes sont un témoignage de notre passé commun, c'est pourquoi il est essentiel les conserver et surtout de les transmettre.Elles seront mises à disposition des établissements scolaires et des associations d'éducation populaire. Ce regard sur le passé nous oblige à ne pas oublier et à sensibiliser toutes les générations, notamment les plus jeunes. Ces photosforment une part essentielle de notre patrimoine culturel commun. »

 

La photo de François Mitterrand et d'Helmut Kohl sera présentée et exposée en clôture de la quinzaine franco-allemande, le 22 octobre prochain à l'Hôtel de Région de Toulouse.

 

 télécharger les visuels des 3 photos :

https://bit.ly/3iyx55i

La Région organise la 4ème édition des portes ouvertes des ateliers d'artistes

Afin de promouvoir les artistes du territoire, la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée organise la 4ème édition de la journée régionale des portes ouvertes des ateliers d'artistes. Elle se déroulera le dimanche 10 octobre dans les 13 départements du territoire.

Lors de cette 4ème édition de la journée régionale des portes ouvertes, 558 artistesouvriront leurs ateliers contre 392 en 2020.

« L'égal accès de tous à la culture et au savoir, c'est avant tout donner à chacun, enfant comme adulte, la possibilité de grandir par la connaissance, de s'ouvrir au monde et de comprendre notre société. Cette journée de portes ouvertes y contribue indéniablement car chacun pourra pousser la porte d'un atelier pour y vivre une expérience ô combien enrichissante. Cet évènement est l'occasion de promouvoir les talents de nos territoires auprès du public,mais aussi des galeristes et professionnels susceptibles de leur proposer des expositions.Il représente également la possibilité de découvrir le métier d'artiste-auteur parfois méconnu du grand public. Cette mise en lumièreparticipe au dynamisme culturel régional en faisant de l'Occitanie une terre de création contemporaine riche, diverse et accessible à tous partout » a déclaré Carole Delga.

Découvrir la liste des artistes participants à l'événement par département : https://www.laregion.fr/JAA

La Région Occitanie soutientl'art contemporain

La Région Occitanie se mobilise chaque annéeen faveur de la culture et du patrimoine. Elle accompagne tous les secteurs artistiques et culturels : spectacle vivant, arts visuels, industries créatives et culturelles, patrimoine, langues et cultures régionales. Elle soutient la créationartistique notamment par ces journées portes ouvertes des ateliers, mais également avec le Prix Occitanie-Médicis ayant pour objectif de découvrir, promouvoir et soutenir les talents émergents d'Occitanie sur la scène internationale. Le lauréat du concours bénéficie d'une résidence de trois mois à la Villa Médicis, d'un prix de la Région Occitanie de 6 000 et de la prise en charge par la Région Occitanie de son hébergement à l'Académie de France à Rome - Villa Médicis. La Région est également partenaire de SOL ! au MO.CO., première biennale consacrée à la scène artistique du territoire.

Présentation de la 5e édition du SportupSummit

Lundi 4 octobre à 16h30

Hôtel de Région de Montpellieret visio-conférence

 

Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en charge de l'éducation, l'orientation, la jeunesse et les sports, Jalil Benabdillah, vice-président en charge de l'économie, l'emploi, l'innovation et la réindustrialisation et Nicolas Schaeffer, directeur général de l'agence Ad'OCC présenteront lundi à la pressela 5e édition du SportupSummit, qui revient du 7 au 9 octobre prochains à Font-Romeu, aux côtés de startups et coaches participants à l'évènement.

 

Organisé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec Ad'Occ Sport, le SportupSummit est un rendez-vous incontournable et particulièrement attendu par les acteurs de l'écosystème sportif français. L'événementréunit pendant 48h au Centre National d'Entraînement en Altitude (CNEA) de Font Romeudes startups, des entreprises et grands groupes, des professionnels du secteur, des sportifs de haut niveau ainsi que des membres du mouvement sportif français et des clubs professionnels.

 

Réunis en équipes, 30 jeunes pépites qui feront la filière de l'économie du sport de demain participent, en immersion totale dans l'univers du sport et de l'entreprise,à ce challenge complet pour accélérer leur aventure entrepreneuriale.

 

Grâce à son format unique, le SportupSummit s'est imposé depuissa création comme un événement national majeur par la qualité de l'accompagnement et de la mise en réseau proposés aux startups souhaitant concrétiser leurs idées innovantes dans le sport.

Les sciences en Occitanie, des savoirs pour tous les publics

Pôle d’excellence en matière de recherche, la Région place le partage des savoirs au cœur de sa feuille de route. Elle s’appuie sur son réseau d’acteurs scientifiques pour accélérer l’innovation dans les entreprises et soutient les initiatives qui permettent aux citoyens de développer leur esprit critique.

Entre 2017 et 2021, la Région a mobilisé près de 500 M€ pour soutenir l’enseignement supérieur et la recherche

L’Occitanie est riche par la diversité et la qualité de ses établissements, ses laboratoires de recherche et ses acteurs de la culture scientifique. Afin de placer les sciences au cœur de la société, la Région soutient et coordonne les initiatives territoriales qui font le lien entre la recherche et les entreprises, et permettent à tous les publics d’accéder aux savoirs. Un lien d’autant plus essentiel en période de crise sanitaire pour restaurer la confiance entre la communauté scientifique et les différents publics, face à la profusion d’informations et de « fake news ». Dans tous les départements, en plus de la Fête de la Science qui a lieu chaque année, de nombreuses animations sont proposées aux habitants d’Occitanie pour développer leur esprit critique.

Les sciences accessibles à tous


Musées, associations, universités, organismes de recherche… De nombreux acteurs de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) organisent des ateliers tout au long de l’année et se font le relais d’événements comme la Nuit européenne des chercheurs pour mettre les sciences à portée de tous [1]. Parmi les thématiques abordées : le développement durable, l’innovation, et le fonctionnement des institutions. La plupart des animations mettent l’accent sur l’égalité femmes/ hommes et diffusent une information sur les métiers.


Expériences insolites, visites de laboratoires, débats… la fête de la science est l’occasion de découvrir le métier des chercheurs

La Fête de la Science accueille à elle seule une moyenne de 70 000 personnes, dont 23 000 scolaires. Pour son trentième anniversaire, le festival propose aux petits et grands des animations, rencontres et ateliers ludiques, sous le signe de « l’émotion de la découverte ». Du 1er au 11 octobre, des Villages des sciences seront déployés dans 110 villes de la région et plus de 2 000 scientifiques seront au rendez-vous. Pour cette année anniversaire, une troupe de scientifiques comédiens interviendra dans 30 lycées d’Occitanie pour démêler le vrai du faux dans les séries, films et jeux vidéos préférés des jeunes avec le spectacle « Science, pop culture et idées reçues » [2]. Retrouvez le programme des animations près de chez vous

La Fête de la science s’inscrit pleinement dans l’action menée par la Région pour renforcer l’égalité d’accès aux savoirs scientifiques, que ce soit en soutenant les projets portés par les associations ou les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, déclare Carole Delga. Au total, nous mobilisons en 2021 près de 80 M€ pour soutenir ce secteur.


La production de savoirs est au cœur de la connaissance qui fonde l’attractivité du territoire, sa compétitivité, et son développement économique. La Région accompagne les 14 500 chercheurs d’Occitanie, pour accélérer le déploiement de l’innovation sous toutes ses formes. Elle soutient les projets des doctorants pour stimuler la recherche, tant à Montpellier et Toulouse que dans les villes universitaires d’équilibre [3]. Avec les « Défis clés », la Région aide également les chercheurs d’Occitanie dans des domaines stratégiques, choisis pour leur fort potentiel d’innovation, la densité de chercheurs (plusieurs centaines) et la qualité des travaux menés. Hors dispositifs, la Région appuie divers projets de recherche, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle (ANITI - porté par l’Université de Toulouse), ou l’agroécologie numérique (Occitanum - porté par l’Institut national de la recherche agronomique)…

 


Depuis 2017, 390 projets ont été déposés dans le cadre de l’appel à projets « prématuration »

Enfin, pour encourager les transferts technologiques vers l’industrie, la Région crée des passerelles pour favoriser les collaborations publiques-privées. Elle utilise les savoirs et compétences des chercheurs pour répondre aux problématiques des acteurs économiques. Chaque année, un appel à projet vers les établissements d’enseignement supérieur et de recherche est par exemple lancé pour accélérer la maturation de projets susceptibles d’intéresser les entreprises.

La Région en pointe sur l’enseignement supérieur et la recherche

Chef de file de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, la Région intervient sur divers axes de développement : recherche industrielle, recherche appliquée, transfert technologique, recherche collaborative… Depuis 2017, 18 dispositifs régionaux ont été déployés pour mettre en œuvre ses orientations stratégiques. La Région favorise ainsi les rencontres entre les chercheurs et acteurs économiques, mais aussi avec les publics les plus éloignés de la science. Elle encourage également les initiatives visant à impliquer les citoyens au cœur des démarches scientifiques (sciences participatives), et accompagne les projets portés par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche pour favoriser la réussite et l’accès à l’emploi.

[1La Région a mis en place le réseau Science(s) en Occitanie pour favoriser les partenariats et accompagner les projets d’animation qui irrigue toute l’Occitanie.

[2L’opération « 30 ans, 30 lycées » sera organisée par Science Animation, qui coordonne l’évènement en Occitanie avec le soutien de la Région, et le Science Comedy Show. Le coup d’envoi sera donné le 1er octobre au lycée Gallieni de Toulouse

[3Afin de permettre aux jeunes d’étudier hors métropoles, les étudiants peuvent se former dans des villes universitaires dites d’équilibre. En Occitanie, elles sont au nombre de 18 : Sète (Hérault), Alès (Gard), Nîmes, Mende (Lozère), Perpignan, Béziers (Hérault), Carcassonne, Tarbes, Albi, Castres, Figeac, Rodez, Millau, Auch, Montauban, Foix, St-Gaudens, Cahors.

Le train gagne encore du terrain en Occitanie

Réouverture de lignes, offres attrayantes, lignes à grande vitesse… L’Occitanie continue de développer l’offre de train sur son territoire. Objectifs : améliorer le quotidien des habitants et préserver l’environnement.

Les transports représentent 38% de la consommation énergétique régionale [1]. Pour limiter les émissions de CO² et alléger le budget des habitants, la Région fait du train une alternative crédible à la voiture. Que ce soit à travers la sauvegarde de son réseau ferroviaire, la création de nouvelles lignes à grand vitesse ou la mise en place d’offres attractives, elle instaure le réflexe train en Occitanie.

Moyen de transport le moins polluant, le plus sûr et le plus économique, le train est un formidable outil de la préservation de notre planète et du pouvoir d’achat des habitants. En Occitanie, notre ambition est simple : atteindre un objectif de 100 000 voyageurs par jour en train dans les 10 prochaines années, déclare Carole Delga.

Le train, l’allié du quotidien

Convaincue de l’importance de sécuriser l’avenir des lignes dites « secondaires », la Région a lancé en 2020 un « Plan Rail » de 800 millions d’euros. Aujourd’hui, elle signe un protocole d’accord cadre avec SNCF Réseau pour assurer concrètement son déploiement. Pour plus d’efficacité, une agence Plan Rail est créée. Elle regroupe les métiers du ferroviaire autour d’une équipe dédiée mobilisant près de 300 personnes chaque année [2].

Ça avance pour les lignes prioritaires ! La demande de la Région de gérer directement les lignes Montréjeau-Luchon et Alès-Bessèges a été validée par l’Etat. Ce transfert permettra de déployer les moyens humains et techniques nécessaires à leur réouverture.

Côté trains de nuits, le travail de longue haleine mené par la Région est enfin récompensé. La ligne Paris-Tarbes rouvrira d’ici la fin de l’année. Cette solution écologique, économique et pratique est une bonne option face à l’avion. La Région appuiera donc la réouverture d’autres lignes fermées comme Nîmes-Clermont-Paris, Millau-Paris ou encore Cerbère-Strasbourg.


L’offre +=0 incite les jeunes à prendre régulièrement le train

Enfin, pour inscrire durablement l’utilisation du train dans les habitudes de nos jeunes, la Région et SNCF Voyageurs généralisent l’offre « +=0 » expérimentée depuis le printemps dernier. Grâce à cette démarche inédite en France, les 18-26 ans bénéficient d’un tarif dégressif et de la gratuité à partir du 11e trajet dans le mois. Depuis le 1er avril, 5 000 jeunes ont déjà profité de cette offre, effectuant 31 000 trajets. Vincent Dulong (21 ans) a expérimenté le dispositif d’avril à août, il témoigne : «  Les avantages de +=0 ? La simplicité d’utilisation et les économies réalisées ! L’application est facile à prendre en main.  »
D’autres tarifs avantageux sont proposés pour inciter à prendre les trains liO. Cet été, pour encourager le tourisme de proximité et l’écomobilité, les « petits prix » à 1€ ont été reconduits. Avec 1,2 million de billets vendus, ils ont une nouvelle fois rencontré un grand succès.

Ponctualité et sécurité, des conditions de voyage améliorées

Grâce aux efforts constants de la Région et de la SNCF, la qualité de service en gare et dans les trains continuent de progresser. Désormais, 91,7% des trains sont à l’heure (vs. 91,3% en 2020). Et avec près de 95% d’utilisateurs satisfaits (vs. 93.7% en 2020), l’Occitanie se place en 2e position des régions françaises.

Pour renforcer la sécurité dans les transports, la Région a créé un « plan de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis des violences ». A ce jour, 77% des places de trains liO sont couvertes par la vidéoprotection (objectif : 100% en 2023). L’Occitanie est également la 1ère région en nombre de personnels de sureté ferroviaire [3].

 

Les grands projets se concrétisent !

Les lignes à grande vitesse prennent de l’allure en Occitanie. Sous l’impulsion de la Région, le plan de financement des lignes Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan est définitivement validé : 40% par l’Etat, 20% par l’Union Européenne et 40% par les collectivités locales concernées. La Région prendra à sa charge 41% du montant engagé par les collectivités. Les travaux s’élèvent 10,3 milliards d’euros pour Bordeaux-Toulouse [4] (mise en circulation prévue en 2030) et 2,5 milliards d’euros pour le tronçon Montpellier-Béziers (mise en circulation du premier TGV entre Montpellier et Béziers en 2033).
 

L’Occitanie prend également un train d’avance sur le fret ferroviaire avec la réouverture du train des primeurs Perpignan-Rungis dès le mois d’octobre prochain. La mobilisation pour sa sauvegarde a porté ses fruits !

La reprise du train des primeurs est évidemment une bonne nouvelle, pour l’économie, l’environnement et l’emploi. Cette décision doit mettre fin à la circulation de milliers de camions par an sur nos routes et nos autoroutes, déclare Carole Delga

Véritable atout pour la transition écologique, le fret ferroviaire permet de diminuer les émissions de CO² et de créer des emplois en Occitanie. Pour redonner sa place au rail dans le transport de marchandises, la Région met les moyens pour rouvrir d’autres lignes. Elle souhaite reprendre la gestion de la ligne Auch-Agen (en association avec la Nouvelle-Aquitaine). Un Syndicat Mixte de gestion a d’ailleurs déjà été créé dans cet objectif. Elle travaille également à la réouverture de la ligne Tarbes-Bagnères-de-Bigorre pour permettre, entre autres, à l’usine CAF d’acheminer les rames qu’elle construit ou rénove.À L'Intérieur, Chaise, Hyundai, Voyage

En savoir plus

[2Agents SNCF et partenaires

[3132 SUGE pour 60 000 voyageurs par jour

[4incluant les aménagements de la ligne classique au sud de Bordeaux et au nord de Toulouse

Lancement de la Fête de la science 2021 : « 30 ans, 30 lycées »


Vendredi 1er octobre 2021, 13h45- Lycée Joseph Gallieni à Toulouse

 

La Fête de la science célèbre cette année ses 30 ans et ira à la rencontre du grand public et des scolaires, du 1er au 11 octobre prochains. Pour cette édition anniversaire, une opération spéciale « 30 ans, 30 lycées » sera organisée par Science Animation, qui coordonne l'évènementen Occitanie avec le soutien de la Région, du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, etde la région académique Occitanie. Le Science Comedy Show, une troupe de scientifiques comédiens,présentera son spectacle humoristique « Science, pop culture et idées reçues » dans 30 lycées d'Occitanie. Le coup d'envoi sera donné le 1er octobre prochain au lycée Gallieni, à Toulouse.

 

De nombreuses animations gratuites seront proposées dans tous les départements d'Occitanie, du 1er au 11 octobre prochains, pour fêter la science autour du thème « L'émotion de la découverte ». Expériences insolites, visites de laboratoires, débats, spectacles...Cette programmation éclectique permettra aux petits et grands de découvrir la science et le travail des chercheurs de manière ludique et accessible. Partenaire majeur et historique de l'évènement, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée soutient la 30ème Fête de la science dont la programmation irriguera l'ensemble des territoires avec :

 

-          La mobilisation de plus de 2000 scientifiques à travers la région ;

-          Plus de 600 animations proposées dans 110 villes d'Occitanie ;

-          Le village des sciences de l'Université de Nîmes, opération phare de cette édition, avec des rencontres et animations pour tous les publics (escape games, ateliers de design social, atelier arts et sciences...) ;

-          Des villages des sciences dans les 13 départements d'Occitanie : Montgailhard (09), Carcassonne (11), Rodez (12), Nîmes (30), Toulouse (31) Mirande (32), Montpellier (34), Luzech (46), Tarbes (65), Perpignan (66) Beaumont-de-Lomagne (82), et deux villages itinérants dans le Tarn et la Lozère ;

-          Et l'opération spécial « 30 ans, 30 lycées » : avec un spectacle mêlant sketchs et discussions, le Science Comedy Show sera en tournée dans 30 lycées de la région Occitanie afin d'aider les jeunes à démêler le vrai du faux dans les films, séries et jeux vidéo.

 

« Nous avons pu le constater au cours des derniers mois avec les nombreux débats liés à la crise sanitaire, l'éducation à la culture scientifique est un véritable enjeu de société, en particulier pour nos jeunes. La Fête de la science s'inscrit pleinement dans l'action menée par la Région pour renforcer l'égalité d'accès aux savoirs scientifiques partout et pour tous, que ce soit en soutenant les projets portés par les établissements d'enseignement supérieur et de recherche ou les associations de la région. Nous avons la chance, en Occitanie, de rassembler sur nos territoires des chercheurs et établissements d'excellence, de disposer d'une densité unique de laboratoires scientifiques et d'entreprises de pointe. Cette richesse doit non seulement être renforcée mais aussi, et plus que jamais, partagée avec le grand public. C'est tout le sens de la Fête de la science dont la Région est un partenaire majeur.  Au total nous mobilisons en 2021 près de 80 M pour soutenir l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation. », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.

 

« Le riche programme de la Fête de la science témoigne du dynamisme de l'Enseignement supérieur et de la recherche en Occitanie et de l'engagement de ses acteurs. La loi de programmation de la recherche planifie une augmentation progressive du budget de la recherche publique sur 10 ans. 25 milliards d'euros supplémentaires seront ainsi investis pour soutenir la Recherche. Cette loi vise notamment à renouveler profondément la relation entre science et société en l'inscrivant sous le signe de la proximité, de l'engagement et de l'ambition : trois millions d'euros sont consacrés au développement des interactions entre sciences, recherche et société. Les moyens engagés par le ministère dans cette édition anniversaire de la Fête de la science illustrent cette volonté.Cette 30èmeédition s'inscrit enfin dans une démarche collaborative et associe de nombreux partenaires, dont le Conseil régional, engagés pour mettre à l'honneur le travail de nos scientifiques, diffuser les savoirs et partager l'émotion de leurs découvertes»,a déclaré Sophie Béjean, Rectrice de la région académique Occitanie, Rectrice de l'académie de Montpellier, Chancelière des universités.

 

17me Congrès des Régions

 

Jeudi 30 septembre à partir de 9h00-Parc des Expositions de Pérols et en visio

 

 

Carole Delga, présidente de Régions de France, ainsi que l'ensemble des présidentes et présidents de Région vous invitent à la 17ème édition du Congrès des Régions, le jeudi 30 septembre 2021 à partir de 9h00 au sein du Parc des Expositions situé Route de la Foire, 34 470 Pérols ou en visio sur https://regions-france.org/

 

 

 

A noter :

-          9h00 : Ouverture du congrès par Carole Delga, présidente de Régions de France, présidente de la Région Occitanie, et Michaël Delafosse, maire de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole ;

-          15h30 - 17h00 : Séance de clôture par Carole Delga, présidente de Régions de France, présidente de la Région Occitanie et Jean Castex, premier Ministre ;

-          17h00 : Conférence de presse de Carole Delga et de l'ensemble des présidentes et présidents de Région.

 

Même en télétravail, je suis gagnant avec l’abonnement liO train ou liO car

Vous pensez qu’en télétravaillant votre abonnement aux transports en commun n’est plus rentable ? Détrompez-vous !
Si vous télétravaillez en moyenne 3 jours par semaine, votre abonnement au train liO ou au cars liO est amorti dès le 5ème aller-retour / mois et il reste toujours bien plus économique que la voiture.

Mon abonnement FréquenciO en train liO amorti dès le 5ème aller-retour

 - Nouvelle fenêtre

Par exemple, si j’habite à Béziers et que je me rends à Montpellier 8 jours par mois, mes trajets me coûtent 84.16€ en voiture contre seulement 28.15€ par mois avec l’abonnement FréquenciO et la prise en charge de mon employeur.
Sans aucun abonnement, mes trajets en train me couteraient 220€ par mois. L’abonnement représente une économie de 191€ soit 87% de réduction.
Alors inutile d’hésiter, l’abonnement FréquenciO en train liO vous fait économiser du temps et de l’argent.

Mise en pratique

Coût du trajet Muret- Toulouse
Avec l’abonnement FréquenciO28.15€ / mois avec les 50% de la prise en charge employeur
En train liO sans abonnement 78.40€ / mois
En voiture 84.16€ / mois
Coût du trajet Béziers - Montpellier
Avec l’abonnement FréquenciO Annuel45€ / mois avec les 50% de la prise en charge employeur
En train liO sans abonnement 220.80€ / mois
En voiture 221.76€ / mois

Tarifs et abonnements sur : www.ter.sncf.com/occitanie

Bon à savoir

Les abonnements FréquenciO annuels sont plafonnés à 90€/ mois. Quelle que soit la distance parcourue, vous ne pairez pas plus de 90€/mois. Une aubaine pour les parcours longue distance !
En savoir + : Abonnés FréquenciO : votre abonnement plafonné à 90€ maximum

Un mois d’abonnement aux cars liO pour seulement 20€

 - Nouvelle fenêtre

La preuve se conjugue aussi avec les cars liO. Les abonnements mensuels tout public sont plafonnés à 40€ par mois quel que soit le trajet emprunté.

Pour un trajet entre Castres et Toulouse un actif se verra proposé un abonnement à 40€/mois qui lui renviendra à 20€ par mois avec une prise en charge de son employeur à hauteur de 50%.

Mise en pratique

Coût du trajet Castres – Toulouse
Avec l’abonnement liO autocars20€ / mois avec les 50% de la prise en charge employeur
En car liO sans abonnement 48€ / mois
En voiture 282.72€ / mois
Coût du trajet Le Vigan - Alès
Avec l’abonnement liO autocars20€ / mois avec les 50% de la prise en charge employeur
En car liO sans abonnement 40€ / mois
En voiture 186.20€ / mois

Tarifs et abonnements sur : www.mestrajets.lio.laregion.fr

La Région Occitanie et SNCF présentent les prochains grands projets ferroviaires du territoire

 

Mercredi 29 septembre à 14h30-Hôtel de Région de Montpellier et visio-conférence

 

 

Au lendemain de l'ouverture à Toulouse des Rencontres nationales du transport public, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Jean-Pierre Farandou, président directeur général deSNCF,présenteront lors d'une conférence de presseles grands projets ferroviaires qui font de l'Occitanie un territoire ambitieux et engagé pour le développement du train. A cette occasion, ils signeront le protocole d'accord cadre Région Occitanie / SNCF Réseau sur les lignes de desserte fine du territoire.

 

Cette conférence de presse sera l'occasion pour les partenaires de rappeler leur engagement commun pour le déploiement du rail en Occitanie, afin notamment d'inciter les habitants à privilégier le train au quotidien, avec un objectif de 100 000 voyageurs par jour dans les 10 prochaines années. De nombreux projets seront également évoqués : les deux lignes à grande vitesse, Toulouse-Bordeaux et Montpellier-Perpignan, le redéploiement des trains de nuit et du fret ferroviaire,ainsi que les nouveautés en matière de tarification, dont, la généralisation du dispositif de gratuité des trains régionaux liO pour les 18-26 ans.