Talents prometteurs et jeunesse musicale réunis sur scène

La MJC de Poussan organisait ce vendredi soir une soirée jeunes talents, à la salle de spectacle Paul Vilalte.

Pour certains candidats c’était l’occasion de découvrir la scène, pour d’autres de s’affirmer et de se tester en public. Des larmes, des rires, des défections, c’est ainsi que le spectacle vit avec la capacité de certains à exceller sur scène. Près de 20 jeunes de moins de 19 ans avaient relevé le défi.talenIMG_9964

Ce 9 février, à l’heure des Victoires de la Musique à Paris, pour Poussan, musiques, danses et chansons étaient au programme. Comme le précisait Marina Dumonceaud, la scène était ouverte à toutes sortes de talents, mais les arts du cirque ou la magie, par exemple, n’ont pas eu de succès comme les années passées, cependant, encore une fois Marina remerciait les professeurs des élèves des ateliers musique auxquels ils avaient donné de bons conseils.

talentsIMG_9913

En souhaitant que d’une année sur l’autre de plus en plus de jeunes montent sur les planches, elle était très heureuse d’être épaulée par Mustapha à la Régie. D’autant que de très bonnes surprises attendaient le public venu très nombreux. Marina confiante dans les talents très prometteurs des jeunes qui allaient investir la scène lui souhaitait une excellente soirée.

Très belle intro avec Julien au piano qui avec ses 6 ans s’est attaqué merveilleusement à la valse de l’Empereur de Strauss puis avec Maxance, chant et guitare, qui a tout aussi impressionné l’auditoire par sa belle maîtrise du chant et de sa guitare. Toujours avec la même qualité, le même souci d’approcher le meilleur, Arthur au violon, faisait preuve de très sérieux en montrant toutes ses compétences. Et l’on enchaînait avec Loana, Ludivine et Charlotte , respectivement au chant, à la danse et au violon qui prennent de la maturité d’une année sur l’autre en s’affirmant.C’était le moment d’écouter « Vois sur ton chemin » interprété par des choristes, des élèves de Dominique qui anime un groupe à la MJC.

talenIMG_9942

 Le public saluait le courage des artistes et déjà l’on enchaînait avec des jeunes danseuses, Morgane et Marie, avec de la grâce et de belles chorégraphies. Des élèves douées qui ont un peu l’habitude du public. Mais un exercice délicat car le trac est toujours un élément perturbateur. Elles s’en sont « très bien sorties » tout comme Emilie avec « Prélude N°1 de Bach » au piano. Un beau morceau joué par une jeune musicienne qui fit preuve d’une grande maîtrise. Avec son Violoncelle, Yannis entouré par Arthur et Maël aux violons, allait lui aussi impressionner un public attentif et subjugué par sa virtuosité.  Dans un autre registre, Alexandre Gonzales, venu de Sète, interprétait du Johnny Hallyday d’une très belle voix qui impressionnait le public. Du tonus et de l’énergie au service du chant. Pour tous l’on imaginait déjà que des heures et des heures de travail avaient été nécessaires pour que les résultats soient à la hauteur de leurs espérances.

tataP1000285

Après un court entracte, Célia se lançait dans la danse orientale toujours avec sensualité, tandis qu’en solo, en duo ou en groupe cette seconde partie de la soirée se déroulait avec une belle synchronisation.Vraiment, toujours de très belles interprétations de « You I’m no Good » et du « Jour qui se rêve » de Matt Pokora par Lise et Alexandre, parmi d’autres… Romain et sa guitare électrique allaient électriser la salle quelques instants.

L’on arrivait à un final collectif bien rafraîchissant et plein d’espoir car cette promotion 2018 fut exceptionnelle à tous les niveaux. Cela laisse présager des années à venir bien musicales à Poussan, pour le bonheur de tous.

Pour chacun dans son domaine et à son niveau, ces jeunes talents ont montré que dés le plus jeune âge, si l’on trouve sa voie et si l’on de donne les moyens d’y rester l’on peut atteindre des niveaux inattendus qui permettent en devenant adulte de s’épanouir et de se dépasser.

Tous ont relevé le défi ce vendredi soir et ont confirmé ce que précisait Maxime Gorki : « Pour avoir du talent il ne faut pas être un génie mais avoir foi en soi-même, en ses propres forces ».

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations